AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021014747
103 pages
Éditeur : Seuil (21/01/2010)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Nul ne conteste que la santé et l'éducation constituent des priorités absolues. Mais la situation actuelle n'incite pas a l'optimisme : neuf millions d'enfants meurent chaque année avant l'âge de cinq ans de maladies que l'on sait guérir et, en Inde, la moitié des enfants scolarisés ne sait pas lire. Pour remédier à cet état de fait, Esther Duflo évalue localement et concrètement les programmes de lutte contre la pauvreté, à l'aide d'une méthode révolutionnaire : l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
wellibus2
  07 mai 2016
Esther Duflo est devenue une star de la lutte contre la pauvreté. Elle applique à l'économie ce que les médecins pratiquent quand ils testent les médicaments: administrer un remède à un échantillon de malades et comparer le résultat avec ceux observés auprès d'un autre échantillon ayant reçu un placebo. L'auteur s'intéresse ici à quatre thèmes qui, mis bout à bout, constituent les différentes briques de toute politique du développement: éducation, santé, accès au crédit, lutte contre la corruption. Ses conclusions sont de bon sens. Ainsi, pour que l'éducation soit efficace, il faut que les enfants soient en bonne santé, aient envie d'aller à l'école, que les parents pensent que cela leur sera utile et que les enseignants, enfin, soient réellement soucieux de les faire progresser. Autant de conditions rarement réunies sur le terrain.
Dans le domaine du microcrédit, l'auteur observe que le développement ne peut naître de la seule multiplication de micro-entreprises. En matière de corruption, elle explique que les cadres administratifs et politiques sont d'autant moins corrompus que la population se révèle exigeante à leur égard, mais que celle-ci ne l'est que lorsqu'elle pense être en droit d'attendre de réels services de leur part, ce qui est loin d'être toujours le cas. Un cercle vicieux dont il n'est pas aisé de sortir. Au final, les travaux d'Esther Duflo sont à coup sûr bienvenus s'ils contribuent à convaincre les décideurs que l'aide peut être utile quand on réfléchit, au plus près du terrain, aux conditions de son efficacité.En matière de lutte contre la pauvreté, trop d'objectifs demeurent fixés d'en haut - en témoigne l'échec relatif des politiques d'éducation en Afrique - sans se préoccuper des résultats. Reste une question à laquelle l'économiste-conseiller du prince ne répond pas: et si l'enjeu n'était pas aussi parfois de changer les décideurs?
Lien : http://www.alternatives-inte..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
JCLDLGR
  18 mars 2020
Beaucoup de prix Nobel, en économie, se distinguent des autres chercheurs par une originalité, quelque chose de décalé par rapport à la pensée de leur époque. Esther Duflo a une orientation très terrain et ce petit livre détaille comment, derrière les chiffres et les apparences que se complaisent à véhiculer les organismes officiels, les politiques d'aide au développement produisent leurs effets.
Que ce soit la santé ou l'éducation, il est nécessaire de mesurer comment chaque action, plus petite soit-elle, produit ou pas des améliorations, selon la culture et la bureaucratie locale, et surtout les réactions des populations.
Très bien et clairement rédigé, ce qui ressemble à un bilan présente des informations souvent à l'encontre des idées reçues, issues de travaux de fourmis d'un groupe d'experts sur une période assez longue pour en observer la micro-réalité. C'est à la fois humain et très étayé par les protocoles  expérimentaux rigoureux.
Commenter  J’apprécie          100
petitours
  09 mai 2012
Esther Duflo retranscrit ici avec une grande clarté la substantifique moelle de son cours au Collège de France, que vous pourrez retrouver en cliquant sur le lien en fin de chronique. Sa méthode de l'expérimentation aléatoire est aussi brillante que simple à comprendre : afin d'évaluer les politiques de lutte contre la pauvreté, elle et ses équipes testent l'impact d'une mesure auprès d'un groupe test neutre et d'un groupe soumis à ladite mesure. Il en ressort bien souvent que de petites incitations microéconomiques ont des conséquences comparables aux grandes politiques publiques des organisation internationales. Quelques exemples : le taux de scolarisation grimpe en flèche au Kenya dès lors que l'on subventionne l'acquisition des uniformes obligatoires (beaucoup plus que de coûteux programmes de scolarisation), le taux de présence des professeurs est multiplié par deux si l'on impose un contrôle au moyen d'appareils photographiques horodatés. Esther Duflo donne ici un souffle d'air frais sur les politiques de lutte contre la pauvreté, avec un grand pragmatisme et sans a priori.
Lien : http://itunes.apple.com/fr/i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
jayrwa
  30 avril 2013
Esther Duflo, une économiste française qui travaille en Amérique. très en vue car elle a réussi à introduire l'expérimentation dans l'économie du développement. Pour être plus précis je devrais dire qu'elle pratique l'expérimentation et surtout l'évaluation d'expériences selon une méthode économétrique solide. A terme ça permettra de déterminer quel programme d'aide.
Ce petit recueil est une synthèse de ses travaux depuis 10 ans. Il est écrit dans un langage simple, de manière compréhensible par tout un chacun, économiste ou non. Il aborde les problèmes liés au secteur de l'éducation (l'école) et à ceux liés aux secteur de la santé. Il comprend beaucoup de cas concrets, de comparaisons et d'analyses pertinentes.
Comme dans tout écrit relatif au développement économique, le nerf de la guerre c'est l'argent et l'information. Elle a la chance d'être employé par le MIT, un des institution supérieur qui a énormément de moyen, notamment en terme d'information, de réseaux et indirectement d'argent. Ainsi les expériences qu'elles évaluent et compare se situent sur 4 continent, ce qui en soient est déjà énorme. Les expériences sont assez diverses: gratuité de l'école, prime pour les enseignant, bourse pour les élèves qui réussissent, [presque] gratuité des uniformes scolaires, gratuité des repas scolaires, donner au enseignant un CDD ou un CDI, traitement préventif de certaines épidémie, etc.
L'idée est de répondre aux questions: quel programme d'aide marche et est-il applicable à l'échelle du pays et:ou dans un autre pays.
La seule note négative est que ce sont souvent les même pays qui sont cités: Kenya, Mexique, Inde. Soit des pays partenaire de l'Angleterre et/ou les USA. Je suis étonné qu'étant française elle ne mentionne pas davantage d'expériences menées pays africains qui sont partenaires de la France
J'entame bientôt la seconde partie de ce tome. Elle est consacré à la santé. Ensuite, il me restera à lire le second tome intitulé politique de l'autonomie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dioro
  09 janvier 2018
RAS
Commenter  J’apprécie          01

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
JCLDLGRJCLDLGR   13 mars 2020
La politique éducative traditionnelle repose sur deux principes. Le premier pose que les parents sont l'obstacle principal à l'instruction universelle : les convaincre d'inscrire leurs enfants à l'école doit donc être une priorité. Le second principe affirme que les coûts de scolarité constituent une charge trop lourde pour eux, raison pour laquelle ils se montrent si réticents. la scolarité d'un enfant entraîne en effet deux types de coûts ; les frais directs (inscription, transport, achat des uniformes et des manuels, etc.) et des coûts indirects (ou coûts d'opportunité). En effet, pendant qu'il est à l'école, un enfant ne peut pas travailler à la ferme parentale ou s'occuper de ses frères et sœurs plus jeunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Esther Duflo (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Esther Duflo
Économie utile pour des temps difficiles Abhijit V. Banerjee Esther Duflo Christophe Jaquet Éditions Seuil Collection Les livres du nouveau monde Mars 2020
Les auteurs analysent les grands problèmes contemporains, tels que l'immigration, le libre-échange, la croissance, les inégalités et le changement climatique, afin de déconstruire les fausses évidences et les conclusions trop rapides, discutant les affirmations de la pensée économique comme les arguments des discours populistes. Ils proposent des alternatives pour bâtir un monde plus juste. ©Electre 2020
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
597 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre