AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253195269
768 pages
Le Livre de Poche (25/05/2022)
3.83/5   238 notes
Résumé :
1958. Un cirque ambulant, avec son lot d’attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, dans le Kansas. Sous les regards émerveillés des enfants et des adultes, la troupe déploie un spectacle fait d’enchantements et d’illusions. Mais l’atmosphère magique est troublée par une découverte macabre : sous le carrousel gît le corps d’un inconnu, présentant d’étranges tatouages. Arrivé sur les lieux, l’agent spécial du F... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 238 notes

Jeanfrancoislemoine
  14 juillet 2021
Je ne suis pas un familier de R.J Ellory , une grave erreur qu'il conviendra de corriger à l'avenir , même si la PAL ...déborde ! Un pavé de quelques six cents pages dans lequel je me suis laissé porter avec une incroyable volupté... Un ouvrage qui n'aura pas " tenu " trois jours , qui n'aura pas résisté et que j'ai même quitté à regret .Oui , je sais , la " météo estivale " n'était guère propice aux évasions extérieures mais il y avait la concurrence télévisée du Tour de France . En principe...Et bien , ce fut " Tour de France " contre " Tour de Force " . Sacré challenge....
Ce roman , comment expliquer ça, il vous " happe " dès le début et il vous tient en haleine jusqu'aux ultimes pages , sans jamais "faiblir" ou alors si peu qu'on ne s'en rend pas compte tant l'auteur possède l'art et la manière de vous conduire là où il veut , utilisant en alternance des paroles rapportées , des dialogues forts , des passages narratifs bien " troussés " . Il s'agit certes d'une traduction mais l'effet sur le lecteur est remarquable , tout " glisse " , une lecture agréable , une lecture facile , une lecture efficace , une lecture qu'on rêverait " racontée " .
le sujet est très bien relaté sur la quatrième de couverture , si bien relaté du reste que le seul conseil que je puis vous donner est de prendre l'objet en mains pour vous sentir déjà en route vers cet étrange cirque planté au milieu de nulle part , dans un village du Kansas... Planté et bloqué pour les besoins d'une enquête fédérale, un cadavre y ayant été découvert....
Plongée donc parmi des " gens du cirque " bien étranges à tous points de vue , tant sur le plan physique que moral , des " gens du cirque " qui , à l'instar du directeur , le mystérieux, l'énigmatique Edgar Doyle n'ont qu'une envie , " reprendre la route pour gagner sa vie ".
L'agent spécial , Michael Travis , envoyé sur place va " éclabousser " le récit de sa présence. Mêlant un " passé digne de Charles Dickens " et une attitude présente pleine de contradictions , d'interrogations , on le verra évoluer et trouver , en fin d' ouvrage , on l'espère, le repos d'un esprit troublé par les difficiles conditions , que dis - je , les atroces conditions de l'enfance . Ne dit - on pas que nous sommes tous " de notre enfance " ? On pourra au passage , noter et admirer l'incroyable impact féminin dans la construction de notre héros ... Une foule de personnages compléteront le tableau , sans l'alourdir, sans créer la confusion mais suscitant , pour la plupart un intérêt toujours renouvelé et souvent " mystérieux " .Des personnages tout sauf banals . Suivez- les bien.
Et puis ...1958 ...guerre froide ....Les politiques , les puissants , l'affaire prend un tour original , inattendu ...
Une fois entrés sous le chapiteau , mesdames , messieurs , les enfants , plus moyen de sortir , vous n'en aurez plus envie ...Y'en a qu'ont essayé....ils ont eu des problèmes! Bonne nouvelle pour vous , le Tour de France se termine ....Ah , oui , mais le soleil revient , et alors ? ...Sur un transat avec une boisson fraîche.....c'est pas mal non plus...un bon bouquin comme ça .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10413
Cannetille
  24 avril 2022
En cette année 1958, la petite ville de Seneca Falls, dans le Kansas, se fait une fête des étonnants spectacles d'un cirque de passage, lorsqu'un corps, avec pour seul signe distinctif ses curieux tatouages, est retrouvé sous le carrousel d'un des forains. Chargé de l'enquête, l'agent spécial Michael Travis piétine. Etrangement, alors qu'il interroge un à un les membres de la troupe, les interférences avec son propre passé se multiplient.

Une bien curieuse atmosphère imprègne ce récit, où tout semble orchestré pour nous faire perdre nos repères et nous emmener de l'autre côté du miroir, au-delà d'une réalité considérée comme rationnelle et communément admise. Il faut dire que Travis est essentiellement un homme de raison, qui n'a pas l'habitude de se laisser emporter par les émotions. Pourtant, tout dans cette affaire, au contact de forains rien moins que conventionnels, paraît destiné à le faire sortir de ses schémas habituels, dans une remise en question qui, non contente de prendre en défaut ses perceptions et ses raisonnements, menace de faire voler en éclats la carapace qu'il s'est forgée pour se prémunir du passé.

C'est donc avec curiosité que l'on se plonge dans cette narration où s'entremêlent de plus en plus inextricablement l'enquête policière et l'histoire personnelle de Travis. La spirale prend tout son temps pour s'enrouler, voire même tourner un peu en rond. Et, si le charme hypnotique du récit opère, l'impatience finit néanmoins par poindre, suivie d'un insidieux désappointement, quand tant de circonvolutions débouchent sur une explication bien trop allusivement étayée. Pourtant, en cette Amérique qui se réveille à peine de l'hystérie maccarthyste, la thèse de ce roman ne manque pas d'intérêt, et elle est l'occasion de quelques jolies réflexions sur cette ligne rouge entre intégrité et compromission, même passive, que, quoi qu'il arrive, chacun reste libre de franchir ou pas.

Malgré ses quelques longueurs et improbabilités, le carnaval des ombres est au final une lecture agréable et prenante, dont on retiendra tout particulièrement l'originalité de son atmosphère presque dérangeante, de ses personnages peu conventionnels, et de son intrigue déroutante.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          830
Yvan_T
  12 juin 2021
On ne lit pas un roman de R.J. Ellory, on rentre dedans et on le vit.
Cette fois, il nous emmène au Kansas, fin des années 50, dans la petite ville de Seneca Falls, où les habitants voient d'un mauvais oeil l'arrivée d'un cirque ambulant. Lorsqu'un corps est découvert sous le carrousel, sans aucune piste concernant l'identité de la victime, l'Agent Spécial Michael Travis est envoyé par le FBI pour tirer cette affaire au clair. Pour sa première enquête en solo, il va vite découvrir que les apparences sont parfois trompeuses…
Si le « Carnaval Diablo » vous invite à plonger dans le monde du mystère et de la magie, le véritablement magicien de cette oeuvre se nomme une nouvelle fois R. J. Ellory. Cette capacité à planter une ambiance impossible à lâcher est tout simplement phénoménale ! Proposant à nouveau une belle brique de plus de 600 pages, l'auteur prend tout son temps pour poser son histoire et pour donner vie à des personnages dont il épluche les émotions avec grand brio.
Tout débute par un meurtre étrange qui va pousser l'enquêteur à plonger dans son passé tragique et le forcer à revoir totalement ses convictions. Puis, R. J. Ellory va progressivement s'éloigner du huis clos de Seneca Falls pour voir plus grand et embarquer le lecteur dans les méandres de cette institution dirigée par J. Edgar Hoover
Du grand art !
Du Ellory !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          797
Stelphique
  07 juin 2021
Monsieur Ellory,
Peut-être que j'ai creusé mon propre trou. Peut-être que je voulais juste être là, à lire votre nouveau roman, et me laisser ensevelir par les émotions. C'est fort les émotions. La peur, le doute, l'émerveillement, l'admiration. C'est terriblement puissant, surtout quand j'ouvre un de vos romans, parce que vous avez la magie en vous et le pouvoir de la transmettre. Quand j'ai pensé à ce nouveau roman, je voulais le coup de coeur. (Oui, je sais, je suis exigeante.) Mais j'y ai cru. Et ça c'est produit. C'était simple, évident même. Vous avez un don. Un don pour écrire des vérités, des histoires, des personnages, des cheminements, des illusions, et des romans noirs fascinants. Il nous vient des réflexions profondes sur la vie, l'amour, la transmission, le pardon et quelques autres émotions complexes qui font de nous, des humains. Et c'est peut-être ce qu'il fait, qu'on peut à nouveau croire en la magie grâce à votre talent. Vous avez l'empathie, l'intelligence empathique même, pour comprendre les gens, leurs travers, leurs singularités, leurs différences, leurs états d'âmes, leurs blessures. Et ce que je trouve incroyable, c'est la force inouïe de votre tolérance. C'est ça qui me touche en plein coeur, et c'est pour ça, qu'à chaque nouveau roman, je sais que quoi il arrive, quoi que vous choisissiez comme thème, période ou personnages, je le sais que vous allez m'éblouir, parce que vous avez cette bienveillance lumineuse en vous et dans votre plume…
Pour en revenir, à cette histoire précisément, j'ai pris une place pour 🎪Le Carnaval Diablo🎪, et j'ai profité du spectacle. Lentement, je me suis laissée embarquer par les illusions, les tours et le charme de cette troupe hors du commun. Tout m'a enchanté. La bizarrerie autant que l'audace, le décalé autant que le génie, le hors-norme autant que l'inattendu, les phénomènes autant que les fantômes. Je ne voulais pas essayer de comprendre pourquoi la magie opérait, je tenais juste à ce qu'elle opère. Je voulais lui laisser toute la place, qu'elle s'immisce dans mon regard et mon esprit, pour que j'en garde que le bonheur d'y avoir participé. de l'avoir vécue, en instantané. de l'avoir laissée me submerger. Et c'était fabuleux…
Mais il y avait aussi Travis, l'agent spécial senior Travis que j'ai suivi, pas à pas, dans ses doutes et ses peurs, dans cette enquête étrange qui le pousse à revoir complètement ses convictions et ses certitudes. Comme si ce cirque ambulant, avait le pouvoir de le désenchanter justement de son état trouble. de se dissocier de son traumatisme grâce à la malice ou le pouvoir féroce de la volonté. Il fallait qu'il se confronte à d'autres modes de vies, de pensées pour déconstruire tout son schéma de croyances. Et petit à petit, un seul drame est le catalyseur pour saisir tout le système nébuleux des services secrets d'Amérique…Nous sommes à Seneca Falls pour une enquête sur un meurtre, et nous finissons avec une levée de voile sur les grands mystères véreux des puissants qui dirigent le monde…Autant dire que c'est grandiose, et très intéressant.
Peut-être que certains aussi, ont creusé leurs propres trous, sont revenus de leurs illusions, ont découvert des vérités qui font mal, ont abandonné des ombres persistantes, ont appris des secrets vertigineux…Que ça leur plaise ou non, ils ont créé leurs vies…J'en suis là de ma vie, à réfléchir sur le pouvoir du corps et de l'esprit, a creusé mon trou, et j'ai découvert le Carnaval des ombres…Et grâce à vous, Monsieur Ellory, j'ai trouvé un Coup de Coeur et de la poussière de magie, qui va réhabiliter pendant longtemps le souvenir de cette excellente lecture.
Bien amicalement,
Stelphique.

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          602
mcd30
  23 juillet 2021
Une belle surprise que « le Carnaval des Ombres ». Rien a voir avec le banal roman policier où ça tombe comme des mouches : c'est bien plus subtil. Conspiration et jeu de dupe sont au rendez-vous.
C'est trop court, j'ai aimé l'histoire, le contexte, les personnages.
C'est trop long, j'avais hâte de connaître la fin.
Quand Mickaël Travis par enquêter dans un cirque, il est loin de se douter qu'il va se trouver tiraillé entre le bureau et le cirque.
Travis est un agent sénior psycho-rigide, qui s'est mis au service du bureau, de son ordre, de sa discipline, c'est sa croyance, cette organisation ne peut ni mentir, ni cacher, ni abuser. C'est son équilibre car il est hanté par le spectre d'une hérédité qui l'effraie, le paralyse. Il est tellement lisse.
De l'autre côté se trouve le cirque , ses artistes au physique particulier pour certains, aux vies peu ordinaires beaucoup viennent d'autres pays soit communistes , soit en guerre. le cirque c'est la fantaisie, l'illusion, l'aventure. Les gens les rejettent, les craignent, ils traînent une mauvaise réputation.
Et par-dessus tout, nous sommes en 1958, la chasse aux sorcières, la peur du communisme, la raison d'état ne fait pas dans la dentelle. Hoover est au commande. Des dossiers sur tout le monde, du chantage et la peur, on est vite suicidé.
Travis va voir toutes ses croyances malmenées et devoir trouver sa vérité. Tout s'effondre autour de lui. Est-il entrain de devenir fou ? Va-t-il fermer les yeux comme les autres ?
Un roman où la manipulation, la déception, les illusions, la surveillance règne. Et au milieu ce jeune homme qui semble si seul, bien naïf et en danger. Un roman qui n'est pas sans me rappeler un autre membre du bureau et son poster : « La vérité est ailleurs ».
R.J. Ellory est un auteur qui va rejoindre ma PAL et je conseille à tous cette lecture époustouflante.
Merci aux éditions Sonatine
#Le Carnaval des Ombres#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430


critiques presse (1)
LeDevoir   23 août 2021
Une série de personnages absolument étonnants incarnant chacun d’une façon différente le refus de se plier aux consensus de la réalité. Le tout porté par une écriture d’une souplesse inouïe fort bien rendue par la traduction. Un livre dérangeant, dénonciateur. Comme la plupart des romans de R.J. Ellory.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
ImaginoireImaginoire   09 avril 2022
Michael, dit-elle. Ton père est mort. Je l’ai poignardé. Prends ton vélo et va voir le Shérif Baxter. Tu dois lui dire d’envoyer le fourgon du légiste pour ton père et une voiture de police pour moi. Je suis quasiment sûre qu’ils me pendront pour ça, mais je veux que tu saches que je l’ai fait pour nous deux. Je passerai peut-être le restant de ma vie dans une cellule de prison, ou peut-être qu’ils voudront économiser un peu d’argent et se débarrasser de moi au plus vite, mais il est fort probable que ce soit la dernière fois que nous nous voyons, du moins en tant que mère et fils. Alors ne t’inquiète pas, ne pleure pas, et ne crois pas que c’est arrivé à cause de toi. Je l’ai fait pour toi, mais aussi pour moi, alors ne vas pas te flageller avec un sentiment de culpabilité, tu m’entends ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
CannetilleCannetille   24 avril 2022
“J’ai gagné les bois parce que je souhaitais vivre sans hâte, n’être confronté qu’aux choses essentielles de la vie, et voir si je ne pourrais pas apprendre ce qu’elle avait à enseigner, et non découvrir à l’heure de ma mort que je n’avais pas vécu.” (Thoreau)
Commenter  J’apprécie          280
mcd30mcd30   22 juillet 2021
Il entendait toujours la voix âpre de Jimmy Travis disant : Bon Dieu, mon gars, t'es bien le fils de ton père...
Jamais, songea-t-il. Jamais, jamais, jamais.
Mais le doute était là. La graine était semée. Il sentait ses racines hésitantes et fragiles s'enfoncer dans le terreau de son esprit, et il ne pouvait rien faire pour l'empêcher.
Commenter  J’apprécie          180
mcd30mcd30   23 juillet 2021
" Nous n'avons pas été présentés, déclara-t-il. Du moins pas de façon formelle.
_ Je sais qui vous êtes, répondit l'homme, et je sais pourquoi vous êtes ici. Mon nom est Slate et je suis un tricheur professionnel, un illusionniste, un magicien et un menteur.
_ Un menteur ?
_ Tout n'est que mensonge, agent Travis. Tout ça. Le cirque, les gens qui y travaillent, tout. Nous fabriquons de la magie, nous créons des illusions, nous trompons et induisons en erreur, puis nous dépouillons le public innocent et naïf de sa menue monnaie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CannetilleCannetille   24 avril 2022
– Qu’un homme soit juste un corps. Qu’un homme ne soit rien de plus qu’un ramassis de graisse, de muscle, d’os et de produits chimiques sans valeur. Que son intelligence, sa créativité, sa vision, ses rêves, ses idées proviennent de quelques livres de viande hachée dans son crâne. Ça me semble une idée totalement tirée par les cheveux et absurde, n’êtes-vous pas d’accord ?
– Ça dépend…
– De quoi, agent Travis ? De ce que vous croyez ?
– Oui, je suppose que ça dépend de ce qu’on croit.
– Oh, non, et c’est ça le hic ! Ça ne dépend pas de ce qu’on croit, agent Travis, mais de ce qu’on s’autorise à croire. Et pour s’autoriser à croire qu’il pourrait y avoir un passé et un avenir pour chaque être humain sur cette planète, il faut être disposé à accepter la peur qui accompagne une telle possibilité.
– La peur ? »
Doyle acquiesça avec sagesse, sérieux.
« Oui, mon ami. La peur.
– La peur de quoi ?
– Qu’on puisse avoir vécu une vie avant. Que quand notre corps meurt, on risque de découvrir qu’il n’était rien de plus qu’une coquille, un véhicule, une enveloppe renfermant un message, vous voyez ? Qu’il y ait un avenir, et que cet avenir porte la responsabilité et les conséquences de ce qu’on a fait par le passé.
– La réincarnation, dit Travis. C’est de ça que vous parlez ? »
Doyle écarta la question d’un geste dédaigneux.
« Un nom. Les noms sont inutiles, agent Travis. Tout n’a pas besoin d’avoir une étiquette, vous savez ? Appelez ça comme vous voulez, ça ne change rien. Le fait qu’une table s’appelle une table n’en fait pas plus ou moins une table.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de R. J. Ellory (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de R. J. Ellory
Seul le silence de R.J. Ellory, Fabrice Colin aux éditions Phileas https://www.lagriffenoire.com/1096665-bd-seul-le-silence.html • Seul le silence de R. J. Ellory aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15087-poche-seul-le-silence.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsphileas
+ Lire la suite
autres livres classés : cirqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2364 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre