AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Estelle Roudet (Traducteur)
ISBN : 2757810766
Éditeur : Points (02/10/2008)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 137 notes)
Résumé :
Pour l’ex-combattant de la lutte anti-apartheid Thobela Mpayipheli, retrouver le pays après les années qu’il a passées en Europe est dur. Chômage, misère, perte de l’être cher, il a tout vécu. Mais il lui reste un fils adoptif, qu’il élève avec amour.

Hélas, cela aussi lui est enlevé. Douleur, colère, puis désir de vengeance chez quelqu’un qui sait tuer: Thobela se met à abattre tous ceux que la justice accuse de pédophilie. les meutres se succédant, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Colchik
04 août 2017
Chronologiquement, il s'agit du roman précédent le palpitant 13 heures. Benny Griessel, flic alcoolique, vient d'être mis à la porte de son foyer par sa femme, lassée de ses excès et de la violence qui les accompagne. Benny est à deux doigts d'être exclu de la police et il ne doit son salut qu'à son ami et supérieur hiérarchique, Matt Joubert, qui demeure son seul soutien. Heureusement pour lui, une nouvelle affaire requiert son expérience : un mystérieux justicier se met à éliminer les criminels qui ont tué ou martyrisé des enfants et échappé à la justice, souvent pour des erreurs de procédure. Il doit donc faire équipe avec de nouveaux collègues tout en s'engageant sur le voie de la désintoxication.
Trois récits se mêlent dans la même intrigue. Tout d'abord, il y a Christine van Rooyen, la prostituée, qui se trouve prise dans les filets d'un trafiquant de drogue colombien dont elle est devenue, malgré elle, la petite amie attitrée. Comment peut-elle lui échapper ? Comment protéger sa fille qu'il est prêt à prendre en otage pour la retenir ? Ensuite, il y a le Xhosa Thobela Mpayipheli dont le fils adoptif de huit ans, Pakamile, a été tué au cours d'un braquage de station-service. La vie vient de perdre tout son sens pour cet homme qui a déjà vu mourir sa femme. Son passé de mercenaire aux ordres des Soviétiques, des Cubains ou des Angolais, en a fait un homme de guerre qui maintenant se met au service d'une vengeance implacable. Enfin, il y a Benny qui s'essaie à la sobriété – sa dernière planche de salut s'il ne veut pas perdre définitivement sa famille – et louvoie tant bien que mal entre les Stups et les services secrets pour maintenir sa tête hors de l'eau.
Deon Meyer parvient, comme à son habitude, à nous tenir en haleine avec ses personnages souvent attachants, mais aussi avec une intrigue rondement menée. Celle-ci est peut-être un tout petit peu trop compliquée en mêlant trafic de drogue, guerre des polices et lutte anti-apartheid. Un dénouement sans doute plus sombre que d'habitude nous attend puisque Carla, la fille de Benny, paiera un prix lourd dans la chasse aux trafiquants tandis que Thobela et Christine disparaîtront dans une sorte de clandestinité qui leur permettra peut-être de se reconstruire un jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
andras
18 octobre 2016
Excellent polar dont l'auteur est un écrivain afrikaner, qui vit en Afrique du Sud et que j'ai eu la chance d'écouter à Lyon lors des "Quais du Polar", édition 2016, parmi une brochette d'autres auteurs de polar (Arnaldur Indridason, Craig Johnson et quelques autres). J'ai adoré la construction du récit basé sur trois fils qui s'entrecroisent, les personnages (dont la psychologie est particulièrement bien étudiée), les lieux, les intrigues secondaires et finalement l'intrigue globale qui est diablement bien ficelée. Même si l'univers de ce roman est noir, j'ai aimé que des éclats de lumière parsèment ce récit et nous arrachent parfois un sourire. J'aurai sûrement envie de me plonger dans un autre épisode de la vie mouvementée de l'inspecteur Benny Griessel.
Commenter  J’apprécie          50
lilasviolet
05 octobre 2012
Le roman de Deon Meyer est un excellent roman policier. L'auteur a choisi d'entremêler trois histoires mais j'ai souvent perdu le fil de l'intrigue. Il est parfois difficile de replacer et de recontextualiser les éléments de chaque histoire même si au final tout se relie. le pic du diable est un roman important de la série Griessel parce que c'est dans cet épisode que l'on comprend les causes de l'alcoolisme de l'inspecteur. L'auteur utilise beaucoup la psychologie dans son roman. D'une part, Griessel fait une véritable introspection en analysant ses actes passés et sa personnalité. D'autre part, il cherche à comprendre le fonctionnement mental du meurtrier dans son enquête. J'ai apprécié le parallèle entre ces deux psychologies. le côté chasse à l'homme du roman m'a également plu. Thobela s'est investi d'une mission qu'il exécute froidement et jusqu'au bout. Quant au dénouement de l'intrigue, je l'ai trouvé un peu violent.
Commenter  J’apprécie          30
maltese
14 juillet 2011
Le lecteur suit en parallèle les destins de trois personnages: Christine van Rooyen, prostituée de luxe, qui raconte à un pasteur sa vie et le plan machiavélique qu'elle a monté; Thobela Mpayipheli, ancien tueur à gages, formé par le KGB, et qui va devenir justicier meurtrier; Benny Griessel, flic alcoolique mis à la porte de chez lui par sa femme qui n'accepte plus ses crises de violence.
Et ces trois destins vont dans la dernière partie du roman se fondre le long d'une seule ligne de vie.
Deon Meyer construit une intrigue parfaite et originale, donnant à voir au passage une Afrique du Sud en proie à de nombreux démons, où les traces de l'Apartheid ne sont pas près de s'estomper.
Chaque personnage est empli à la fois de forces et de faiblesses, avançant tout autant par décision personnelle que par fatalité.
Commenter  J’apprécie          30
LePamplemousse
27 décembre 2012
Pour l'ex-combattant de la lutte anti-apartheid Thobela Mpayipheli, retrouver le pays après les années qu'il a passées en Europe est dur. La perte de sa compagne et de son fils adoptif le fait basculer : il se met à abattre tous ceux que la justice accuse de pédophilie. Les meurtres se succédant, la police du Cap confie le dossier à l'inspecteur Griessel, un alcoolique. Celui-ci entre en relation avec Christine, une prostituée qui craint pour sa fillette. S'engage alors entre Mpayipheli, Griessel et Christine une poursuite où amour, espoir et déchéance se mêlent dans un récit d'une superbe construction.
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
SachenkaSachenka14 juillet 2016
Comment décrire à un enfant le monde perdu et bizarre dans lequel on vivait - comment expliquer l'apartheid, l'oppression, la révolution et les troubles? L'Est et l'Ouest, les murs et les alliances étranges?
Commenter  J’apprécie          224
andrasandras18 octobre 2016
Elle apprendrait à sa fille que son corps était merveilleux. Qu'elle était belle. Qu'elle avait le droit d'être belle. Qu'elle pouvait être attirante et désirable - ce n'était ni un péché ni un fléau, mais une bénédiction. Quelque chose dont elle pouvait se réjouir et être fière. Elle dirait à Sonia qu'elle pouvait se maquiller et mettre de jolis vêtements et marcher dans la rue et attirer l'attention des hommes et que c'était bien. Naturel. Des hommes qui prendraient d'assaut ses remparts tels des soldats partant au combat en d'interminables files. Mais qu'elle avait une arme lui garantissant que seul celui qu'elle aurait choisi pourrait la conquérir - l'amour d'elle-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SachenkaSachenka12 juillet 2016
- Il y a des réalités que ni vous ni moi ne pouvons changer.
Commenter  J’apprécie          220
totototo25 mars 2014
Il savait maintenant que tout un chacun porte le crime en lui. Qu'il est latent en chacun de nous, tel un serpent lové dans le subconscient et qui attend son heure. Que dans le feu de l'avarice, de la jalousie, de la haine, de la revanche, de la peur, il se redresse et frappe. Si cela ne vous est jamais arrivé, estimez-vous heureux.
Commenter  J’apprécie          31
pasiondelalecturapasiondelalectura27 juin 2013
s’il était un bon flic, c’était parce qu’il comprenait les autres à travers lui. Il savait utiliser ses propres faiblesses, ses instincts et ses peurs, parce qu’il les connaissait. Il pouvait les exagérer, les amplifier comme s’il tournait un bouton de volume imaginaire, jusqu’au point où ils poussaient les autres à commettre un meurtre ou un viol, à mentir ou à voler.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Deon Meyer (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Deon Meyer
Payot - Marque Page - Deon Meyer - En vrille
autres livres classés : afrique du sudVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "13 heures" de Deon Meyer.

Quel objet tient Alexandra dans sa main quand elle se réveille dans la bibliothèque de Brownlow Street ?

un livre
un couteau
un pistolet

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Treize Heures de Deon MeyerCréer un quiz sur ce livre
. .