AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258088232
Éditeur : Les Presses De La Cite (06/02/2014)

Note moyenne : 3.04/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Septembre 1899. La jeune Lucie quitte sa terre lorraine pour accomplir son fabuleux destin. Ou comment une orpheline née à Saint-Dizier à la frontière de la Meuse devient, à Saint-Pétersbourg, l'intime de la plus haute aristocratie impériale, la gouvernante des filles du dernier tsar de Russie, les princesses Olga et Tatiana, et l'amante passionnée du chef des cosaques du Don.
Autant d'années lumineuses juste avant le chaos, la révolte d'un peuple acculé dont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  26 août 2019
Fallait-il que je m'attende à un roman aussi puissant que Tant que la terre durera d'Henri Troyat ?
Non, bien sûr...l'étiquette "romance" est de si belle taille qu'il était impossible de se méprendre !
Bon voilà, roman très vite lu et qui sera sans doute très vite oublié.
C'est l'histoire de " la jeune Lucie qui quitte sa terre lorraine pour accomplir son fabuleux destin. " Dixit la 4ème de couverture.
Fabuleux destin..mouais... On peut dire ça comme ça mais il aurait fallu y mettre plus de consistance alors !
Je vous fais le topo ? Lucie, orpheline et issue d'un milieu non favorisé est engagée comme gouvernante des filles du tsar Nicolas II. le commandant des cosaques tombe amoureux d'elle au premier regard et voilà...
- Quoi voilà ? C'est tout ?
- Ben, c'est à peu près tout. Ah si, ils se marièrent !
- Et eurent beaucoup d'enfants ?
- Non, même pas.
- Et la révolution russe, alors ?
Hum.. c'est vrai que les évènements historiques sont évoqués. Tout y passe d'ailleurs. Les attentats, la mauvaise influence de Raspoutine à la Cour, la guerre russo-japonaise, les grèves, les erreurs de Nicolas II ..
Mais ces événements sont banalement plaqués à l'histoire d'amour et ne sont absolument pas traités en profondeur.
C'est plat et ennuyeux. Il n'y a rien d'autre à ajouter.
Au suivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          407
coquinnette1974
  10 octobre 2015
J'ai bien aimé ce roman, mais ce n'est pas mon préféré de l'auteur.
Je m'attendais à aimer autant ce roman que les deux autres mettant en scène la grenouille, mais j'ai été un peu déçue.
Nous retrouvons au départ Lise qui est maintenant adulte, mariée, et maman.
Elle est journaliste et par hasard elle va devoir faire un reportage en rapport avec la Russie.
Elle repense alors à Lucie, la fameuse tante de Russie sur laquelle elle rêvant d'écrire.
Par hasard elle découvre des écrits de Lucie, cette tante dont nous avons beaucoup entendu parler car elle était au coeur des jeux de Lise et ses amies. Nous avons imaginé ses aventures, nous allons maintenant les vivre avec elle :)
Je suis ravie d'avoir enfin découvert la fameuse tante de Russie. .
L'auteur nous donne tellement envie d'en savoir plus suite aux romans le rêve de la grenouille et Les amours de la grenouille que c'est une excellente idée de clore les aventures de la grenouille avec celles de la tante de Russie.
Lise jouait à être cette tante quand elle était enfant, enfin elle sait ce qui lui est réellement arrivé et qui elle était vraiment.
C'était un tome nécessaire à mon sens pour les lecteurs ayant apprécié le personnage de Lison.
Nous présenter Lucie est donc une excellente idée, mais il est dommage que le style soit moins pêchu, moins passionnant, que pour les deux précédents romans.
Lucie écrit ses aventures en Russie des années après, puisqu'elle les écrit à la fin de sa vie.
Elle revient dans ses souvenirs, mais avec de nombreux repaires datés et honnêtement j'ai été vraiment moins captivé ici que dans les deux premiers tomes.
Je ne regrette pas de l'avoir lu mais mon avis est vraiment mitigé.
Seulement trois étoiles, et une petite déception de ma part.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PrunellaLit
  30 mai 2014
Tout d'abord, je dois dire que j'ai été très surprise par le début de ce roman. En effet, la quatrième de couverture nous promet une histoire qui se passe fin 19e-début 20e siècle en Russie, et voilà qu'on se retrouve en pleine époque actuelle ! Assez déstabilisant. En fait, je me suis rendue compte que, sans être tout à fait une suite, ce roman est dans la continuité d'un précédent : « Les amours de la Grenouille », lui-même dans la continuité de « le rêve de la grenouille », racontant tous deux l'histoire de Lise.
Dans ce roman-ci, Lise doit, dans le cadre de son travail à la radio, faire un reportage sur la Pâques russe. Cela lui donne ainsi l'occasion de pouvoir enquêter sur celle qu'on appelait « la tante de Russie » (d'où le titre), une aïeule. Au fil de ses recherches, elle découvre une sorte de journal intime de cette dame. Et c'est là que l'histoire promise dans le résumé commence.
Le roman s'appuie sur des faits historiques. Tout y est : la révolution bolchévique, Raspoutine, l'abdication du tsar, l'exécution de la famille impériale…
Quel destin que celui de Lucie, l'héroïne, qui de pauvre orpheline vivant dans un orphelinat devient gouvernante des grandes-duchesses, filles du dernier tsar de Russie, Nicolas 2 ! Un destin qui fait rêver, surtout que la vie là-bas est plutôt belle : Lucie doit enseigner aux jeunes filles, peut pratiquer sa langue (le Français, puisqu'à l'époque l'aristocratie russe parlait cette langue), est bien traitée, devient l'amante du chef des cosaques… Malheureusement, tout n'est pas rose et certaines choses se mettent en travers de son bonheur.
Ce roman trop court permet de rentrer un peu dans l'intimité du tsar et de sa famille, leurs déplacements, leurs craintes de ne pas avoir d'héritier mâle, leurs frayeurs quand ce dernier tombe malade… J'aurais voulu que cela dure plus longtemps, qu'on apprenne plus de choses encore sur cette famille. À part au moment des leçons données par Lucie, l'auteure ne parle pas des enfants de la famille impériale et j'aurais voulu qu'elle le fasse.
En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman, mis à part les quelques premières pages qui m'ont surprises et le fait que le livre soit trop court.
Lien : http://prunellabooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
KRISS45
  03 février 2015
A priori, tout ce qui concerne la Russie m'intéresse. D'ailleurs je me demande si j'ai été russe dans une vie antérieure ou si c'est le génial Tolstoï qui m'a définitivement envoutée.
Par rapport à tout ce que j'ai pu lire sur ce pays, son peuple, son histoire, ses artistes, ce livre-là est sans aucun intérêt pour moi; le plus indigeste étant la romance sirupeuse de la tante de Russie.
Commenter  J’apprécie          82
vertescollines
  01 septembre 2016
Très beau roman....Bon un peu invraisemblable mais l'essentiel est d'y croire. Croire à une belle histoire d'amour entre un Comte Cosaque proche du Tsar et une petite gouvernante venue de France s'occuper des enfants du Tsar. Mais tout est plausible et mon coeur romantique n'y a pas résisté. Sinon, j'avais pris ce livre pour en découvrir plus sur la Russie, les Cosaques. J'en sais un peu. L'ambiance de ce début de siècle dans cette cour du Tsar est bien retranscrite. J'ai aimé. Je suis rentrée de suite dans l'histoire et je n'avais qu'une hâte savoir la suite. Deux soirées. Je regrette un peu que l'histoire ne soit tournée que vers cette histoire d'amour, que l'on n'en sache pas plus sur l'implication des Cosaques . Piotr meurt un peu bêtement comme leur fils Wladimir. Il fallait sans doute les faire mourir pour accréditer cette histoire et la rendre encore plus romantique. Voilà. Sixième roman de l'été. Bien pour mon coeur et mon moral. Mais pour l'intellect...On repassera. Enfin, cela fait du bien de lire un roman d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PrunellaLitPrunellaLit   30 mai 2014
Mes yeux s’ouvraient et j’avais parfois l’impression que Piotr me comprenait dans le silence de son cœur qu’il mettait à la torture sans pouvoir m’approuver. Je craignais que cette situation catastrophique ne vienne à bout de notre amour. Pouvions-nous encore nous rejoindre ? J’eusse aimé qu’il me suive. Partir, tout abandonner pour construire un monde meilleur, je ne sais où.
Commenter  J’apprécie          50
PrunellaLitPrunellaLit   30 mai 2014
Sur mon cœur, un poids, celui que je ressentais depuis quelques semaines et donc je ne pouvais m’ouvrir à personne. Si ce poids était une victoire, il engendrait des vagues d’inquiétude quant à l’avenir. Je posai une main sur mon ventre et priai doucement. J’avais besoin de force, de confiance autant que d’espoir. La vie à la cour, bien que bruissante, peut être aussi le berceau d’une immense solitude dans laquelle régulièrement je sombrais et que je m’efforçais de vaincre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ETOILEEETOILEE   01 février 2015
Offrir est un art, accepter le présent est un don...
Commenter  J’apprécie          30
vertescollinesvertescollines   01 septembre 2016
"Encore un peu de toi, près de moi, je t'en prie ", avait-il murmuré à mon oreille en jouant avec mes cheveux.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Élise Fischer (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Élise Fischer
Elise Fischer présente son rapport à la lecture. Elle explique comment, selon elle, le lecteur doit s?approprier l?histoire. En savoir plus sur « Sur le fil » : http://bit.ly/2i4htZN
Des coups de c?ur aux coups au ventre, Lena a tout vécu. C?est en prison, accusée de la mort d?un mari tyrannique, qu?elle libère les mots et les souvenirs de sa vie tumultueuse marquée par l?exil, l?univers du cirque, une passion amoureuse et la violence conjugale. Un roman poignant qui met en lumière une cause toujours de triste actualité.
1960, Nancy. Dans sa cellule de prison, Lina attend sans illusions l?issue de son procès. C?est au parloir, grâce à sa visiteuse, s?ur Marie-Bernadette, toute de patience et de douceur, que Lina peut malgré tout libérer sa parole, sa mémoire, et remonter le fil de son histoire : son enfance sous le soleil du Sud, sa vie de bohème dans les cirques, sa folle passion pour un danseur juif allemand pendant l?Occupation. Jusqu?à sa rencontre avec René? Parce qu?il lui avait montré un visage avenant, parce qu?il semblait réellement épris, elle, la jolie saltimbanque, a accepté de s?unir à lui. Mais comment se relever de l?épreuve quotidienne des coups, de l?humiliation, de la honte ? Un jour, à bout, elle l?a laissé mourir?
Un roman intense et plein d?espoir sur la dignité des femmes.
+ Lire la suite
autres livres classés : révolution russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1820 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre