AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234062055
Éditeur : Stock (29/10/2008)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 292 notes)
Résumé :
4° de couverture

"Le ciel était fini, la terre était finie, les animaux étaient finis, l’homme était fini. Dieu pensa qu’il était fini aussi, et sombra dans une profonde mélancolie.
Il ne savait à quoi se mettre. Il fit un peu de poterie, pétrit une boule de terre, mais le cœur n’y était plus. Il n’avait plus confiance en lui, il avait perdu la foi. Dieu ne croyait plus en Dieu.
Il lui fallait d’urgence de l’activité, de nouveaux proje... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  06 octobre 2012
Je n'ai pas dévoré ce livre, je l'ai englouti et j'ai vraiment passé un bon moment, me délectant de l'humour décapant de Jean -Louis Fournier.
Il ne nous présente plus un homme à l'image de Dieu, mais un Dieu à l'image de l'homme reconnaissant ses erreurs de conception du monde de façon hilarante. Son écrit est truffé de jeux de mots, de blagues diverses, mais on y retrouve aussi, teinté de d'humour, les constats que nous sommes parfois obligés de faire au sujet de l'être humain.
Un Dieu bien sympathique qui nous est présenté.

Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
Commenter  J’apprécie          430
zabeth55
  29 août 2016
Dieu s'ennuie, aussi il décide de descendre sur terre et de trouver un emploi. Il se retrouve devant un directeur du personnel.
Jubilatoire.
Un petit bonheur qui se lit en un rien de temps.
Ah ! Qu'il a du s'amuser, Jean-Louis Fournier, en l'écrivant, et qu'est-ce qu'on s'amuse en le lisant.
Je me suis régalée, vraiment.
Un de ceux où il y a le plus d'humour (mais je dois penser ça presque à chaque fois)
Commenter  J’apprécie          321
ATOS
  08 avril 2014
Ça fait du bien d'avoir un peu de ses nouvelles. C'est pas tous les jours que Dieu passe un entretien d'embauche. Même si sa motivation reste douteuse, il va lui falloir jouer très serré avec la DRH.
Mais comme on dit par chez nous, les humains, c'est pas tous les jours dimanche!

On s'en doutait Dieu est du genre grande gueule et d'une mauvaise foi à toute épreuve. Est il vraiment recommandable? …fréquentable?
Une chose est certaine : il est très mauvais perdant.
Bref il est comme ses créatures : il a tous les vices!
C'est peut être son côté humain pour finir que nous aimons bien.
En fait ça se confirme, Dieu a fait les hommes à son image!
C'est drôle, cinglant, acide, jamais amer, et très très pertinent.
Un bonne décongestion spirituelle vaut mieux que toutes les vieilles retraites anticipées.
Au dernière nouvelle Dieu a déposé le double des clés, celles du Paradis.
Ah et puis il a laissé un mot aussi...... à l'attention des survivants ,...
parce que durant sa petite visite sur Terre, il a fait le tour du proprio,
genre état des lieux comme on dit .
Voilà je vous lis :
« Que les hommes n'oublient pas qu'ils sont tenus de laisser l'endroit aussi propre qu'ils l'ont trouvé en arrivant. les pavillons avec parements de pierre, fer forgé espagnol et barbecue en pierre de taille, les mas provençaux avec crépi façon pizzeria et piscine bleu poubelle et les résidences en faux marbre, en fausses pierres : tout doit disparaître.»
Quelque chose me dit qu'on est pas prêt de revoir le dépôt de garantie !
Mais comme il a rien dit concernant les trous sur la façade, ni pour les fosses dans le jardin, et rien non pour les murs très moches qu'on a construit tout autour pour plus voir les voisins, alors on dira rien.
Astrid Shriqui Garain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
fichetoux
  13 octobre 2012
…un ange passe
Grande attente de cette lecture genre feu d'artifice iconoclaste irrévérencieux au vu du titre et de la thématique.
Grande déception genre en gants de boxe tente en vain d'allumer un pétard mouillé avec un silex sous la drache un 21 juillet à Bruxelles…
Non, je ne suis pas pisse vinaigre coincé, pas plus que bouffeur de curé mais j'ai trouvé ce livre…comme on dit en Belgique « gentil » CAD un peu limité, naïf, simplet…gentil quoi
L'idée de départ est bonne mais je trouve que ca ne décolle pas vraiment, juste le fait de savoir que Dieu est phosphorescent m'a fait sourire. (C'est déjà ca me direz vous)
Si le coté « tranche horaire » dans « Sans nouvelles de gurp » m'avait beaucoup plu, ici je n'y vois qu'un remake un peu cheap. Pour le reste, si vous avez une heure entre deux trains, ca peut faire l'affaire…
Bref pas facile de s'attaquer à Dieu dans la satire et de trouver le juste milieu ( avec la Mort aussi ma foi, voir ma brève « critique » sur « Autobiographie de la Mort »)….entre Charlie Hebdo et Fournier, je vais donc patienter…et peut être me refaire « les Petits dieux » du grand Pratchett ;-)
Fred-Fichetoux-Beg mode you were automatic and as hollow as the « o » in god activé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
isabiblio
  08 août 2012
Lassé d'être éternel, le Créateur « Dieu » s'ennuie et décide de postuler pour un nouveau job. Comme tout demandeur d'emploi, il doit présenter un CV à son futur employeur. Il postule dans une entreprise française dont le directeur le reçoit pour un entretien d'embauche en bonne et due forme. le directeur décortique avec lui son curriculum hors norme et comme tout un chacun il à moult questions à poser au Créateur sur son oeuvre. le créateur a des réponses on ne peut plus humaines et reconnaît volontiers ses erreurs. Rien de religieux bien au contraire. le ton mordant et humoristique de l'auteur fait de ce roman un moment de lecture jubilatoire à lire pour se détendre et se faire une idée d'un Dieu comme on aimerait volontiers l'imaginer.
Lien : http://ma-bouquinerie.blogsp..
Commenter  J’apprécie          180
Citations & extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
PtitgateauPtitgateau   04 octobre 2012
...Comme les nains, je les ai créés pour que les petits se sentent grands.
-Les jambes, c'est vous aussi ?
-oui, les cuisses, les mollets et les pieds, enfin tous les accessoires nécessaires pour marcher, pour courir le monde... Il ne leur restait plus qu'à acheter les chaussures.
Dieu lève les yeux au ciel et soupir :
je me demande maintenant si ce n’était pas superflu.
-qu'est-ce que vous voulez dire ?
Ils se sont mis des roues les imbéciles...
Quand je pense que je leur ai fait des petits chemins qui sentent la noisette et que j'ai caché des fleurs sauvages dans les bas-côtés. Ils traversent tout ça à cent à l'heure sans prendre le temps de regarder, ni de respirer, pour arriver plus tôt sur la Costa Brava...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
ArtsouilleursArtsouilleurs   29 novembre 2008
- Mais il est mort, mon petit Wolfgang, gémit Dieu.
- La faute à qui ? C’est pas les chasseurs quand même ?
- Dieu cueille les plus belles fleurs de son jardin, déclare Dieu sentencieusement. [...]
- Quel rapport avec la mort de Mozart ?
- C’est une allégorie, pour signifier que ce sont les plus doués qui meurent les premiers. Ça console les proches, ils sont flattés de penser que leur défunt n’était pas le dernier des cons.
- Ça fait une belle jambe à la jeune veuve, et puis c’est un coup à donner des complexes à tous les vivants.
- Les vivants, ils vivent, ils n’ont pas à se plaindre.
- Alors quand on est très con, on ne meurt pas ?
- Si, on meurt, mais plus tard.
- Ça veut dire que les vieux sont des cons ?
- Exact.
- Alors pourquoi on dit “un vieux con” ?
- On ne devrait pas, c’est une faute de français, un pléonasme.
- Mais vous ?
- La question ne se pose pas, je suis immortel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Maximilien81Maximilien81   02 janvier 2011
- C'est vous qui avez eu l'idée de la reproduction des hommes ? demande le directeur à Dieu.
- Hélas ! oui. J'étais fatigué, j'avais fini tous les modèles de base, j'avais le droit de me reposer, j'ai voulu passer la main. Il n'y avait plus qu'à recopier, alors j'ai sous-traité. Moi, je voulais qu'ils se reproduisent raisonnablement, pas comme les lapins.
- Mais c'est votre fils qui a leur a dit : "Croisez et multipliez-vous."
- Oh lui, quand il y a une connerie à dire, il est jamais le dernier ! Le drame, c'est que cette fois les hommes l'ont écouté, et l'ont suivi. Habituellement, personne ne fait attention à ce qu'il raconte, il parle dans le désert. Quand il dit : "Aimez-vous les uns les autres", c'est pas grave, ça fait marrer tout le monde, on croit qu'il est saoul, et personne ne l'écoute. Mais la reproduction, faut croire que ça les a branchés, ils y ont pris goût, et maintenant, on est cinq milliards, on est trop.
- Sauf dans vos églises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
PtitgateauPtitgateau   07 octobre 2012
Les guêpes c'est vous ? demande le directeur du personnel à Dieu.
-Pas du tout, répond Dieu.
-Qui est-ce alors ?
-Je ne sais pas, moi j'ai fait les abeilles, les guêpes, c'est des contrefaçons...
...-Les abeille, elles piquent aussi !
- Oui, mais elles donnent du miel.
- c'est pas une excuse. Les betteraves sucrières, elles font du sucre aussi, mais elles ne piquent pas.
-Vous pourriez pas me lâcher un peu la ruche ?
-Je fais mon travail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
mahiremahire   15 avril 2011
- le cerveau humain, c'est vous? demande le directeur du personnel
- oui, pourquoi? répond dieu
- C'était en option?
- Pourquoi cette question?
- Il y en a certain qui ne s'en servent pas quotidiennement.
Dieu a une expression désabusée.
- Peut-être.
- Le con c'est vous?
- Qu'est ce que vous voulez dire?
Dieu a froncé les sourcils.
- Pardon, je voulais vous demander qui avait créé les non-comprenants.
- Les cons, c'est moi.
- C'était vraiment indispensable?
- Bien sûr, pour les autres.
- Les autres?
- Eh oui, les autres, pour qu'ils se sentent intelligents. Comme les nains, je les ai créés pour que les petits se sentent grands.
- Les jambes, c'est vous aussi?
- Oui, les cuisses, les genoux, les mollets et les pieds, enfin tous les accessoires nécessaires pour marcher, pour courir le monde... il ne leur restait plus qu'à acheter les chaussures.
Dieu lève les yeux au ciel et soupire:
- Je me demande maintenant si c'était pas superflu.
- Qu'est ce que vous voulez dire?
- Ils se sont mis des roues, les imbéciles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Jean-Louis Fournier (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Louis Fournier
Jean-Louis Fournier - Mon autopsie
autres livres classés : dieuVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Huit titres de Jean-Louis Fournier.

Il a jamais tué personne, ...

mon tonton
mon pépé
mon frangin
mon papa

8 questions
104 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Louis FournierCréer un quiz sur ce livre
. .