AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Wattwiller (Traducteur)
ISBN : 2266113879
Éditeur : Pocket (05/05/2002)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 83 notes)
Résumé :

Une langue de vipère, un calculateur cupide et lubrique, un impuissant jaloux obsessionnel se succèdent pour illustrer les trois nouvelles décapantes de ce recueil signé Elizabeth George.

L'héroïne d'Un petit Reconstituant est en voyage avec un groupe d'Américains pour découvrir les merveilles historiques de Cambridge. Mais sa langue acérée ne sert qu'à colporter des rumeurs venimeuses sur ses compagnons de villégiature. À ses risques et péri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
argali
  10 octobre 2014
Trois nouvelles décapantes forment ce recueil. La première met en scène une auteure américaine de romans à l'eau de rose en voyage culturel à Cambridge. Sa langue acérée colporte les rumeurs les plus odieuses sur les participants à ce voyage. La deuxième a pour personnage principal un professeur d'histoire qui n'a de cesse d'écrire un ouvrage réhabilitant Richard III. Amant d'une femme mariée, il imagine ce que serait sa vie une fois celle-ci veuve et riche. Enfin la troisième nous plonge dans les affres de la jalousie d'un mari persuadé que sa jeune épouse le trompe.
Chaque récit nous plonge dans un univers différent, particulièrement bien rendu. L'auteure nous décrit avec soin l'atmosphère, les décors, les pensées des personnages mettant en évidence les travers de chacun, leurs bassesses et mesquineries. Son regard incisif et sa plume franche nous les livrent sans concession.
J'ai beaucoup aimé la première nouvelle, qui donne son titre au recueil. Des longueurs dans la deuxième m'ont fait décrocher quelque peu, notamment les passages sur l'histoire d'Angleterre, un peu répétitifs. Quant à la troisième, j'avais découvert la chute dès la moitié du récit. Elle rappelle furieusement « Cauchemar en jaune » de Frédéric Brown.
L'ensemble se laisse lire malgré tout et nous rappelle que convoitise et jalousie sont décidément de bien vilains défauts. Par cet ouvrage, je fais connaissance avec les romans policiers de cette auteure (dont je n'avais lu qu'un roman jeunesse). J'ai bien envie de découvrir ses romans plus consistants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Coucal
  05 février 2011
Quand j'ai vu que la "reine Elizabeth" proposait des nouvelles, je me suis précipité. Autant le dire tout de suite j'ai été déçu. Un mot sur l'objet-livre : sur à peine deux cents pages imprimées - trop - gros s'étalent trois histoires inégales, rattachées un peu artificiellement à six péchés capitaux. Dans "Un petit reconstituant" l'inspecteur Lynley et son épouse font une apparition amusante et résolvent un meutre en un tournemain. L'intrigue de "Moi Richard" tourne autour d'un épisode de l'histoire de l'Angleterre que le lecteur non britannique est en droit de ne pas connaître, ce qui fait perdre du sel à l'histoire. Quand à "La surprise de sa vie", elle tourne court dans tous les sens du terme. Comme E. George s'attache à la description des personnages et des lieux - c'est sa marque de fabrique - le format contraint de la nouvelle ne lui laisse guère d'espace pour le fond de l'histoire qui se trouve sacrifiée, même si elle se paye le luxe d'une intrigue secondaire dans "un petit reconstituant". L'exercice de style pourra intéresser les inconditionnels de l'auteur mais pour les autres, c'est une lecture dispensable.
Lien : http://www.coucal.fr/2011/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pandaroux
  22 mars 2013
Un petit reconstituante est un recueil de trois histoires policières. Cela nous rappelle un peu le style d'Agatha Christie avec les petites enquêtes d'Hercule Poirot. le roman est légèrement décevant. mais il se laisse lire assez bien.
Commenter  J’apprécie          20
coca
  24 juillet 2013
Ayant déjà lu plusieurs romans d'Elizabeth George , j'ai été déçue par ces trois nouvelles qui manquent de piquant et par conséquent ne m'ont pas captivée.
Commenter  J’apprécie          20
sandrinecarloni
  26 novembre 2018
Je ne connaissais pas l'auteure. J'ai trouvé ce petit bouquin en brocante et j'étais curieuse de voir ce que pouvaient donner des nouvelles policières. C'est un total fail. J'ai eu l'impression de lire du Agatha Christie bas de gamme. Bref, pas mon style. du blabla sans intérêt pour moi.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2015
Elle méritait, en réalité, un homme conscient du dessein de Dieu lorsqu’il avait créé le premier homme et la première femme. Il s’était servi de la côte d’Adam pour cela, n’est-ce pas ? Montrant ainsi que femmes et hommes étaient indissolublement liés, que les femmes tiraient forme et substance de leurs hommes, vivaient pour servir leurs hommes, moyennant quoi ces derniers – dotés d’une force supérieure à celle de leurs compagnes – leur devaient en contrepartie gîte et protection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pandarouxpandaroux   22 mars 2013
Certes, il n'était pas cinglé, il avait toute sa lucidité. Mais quand on est amoureux d'une femme de vingt ans plus jeune que soi, d'une femme dont l'odeur fait frissonner les narines de tous les mâles croisant dans les parages, d'une femme qu'on arrive plus à combler physiquement chaque soir.... qu'on a pas comblée depuis des semaines....
Arrête ton cinéma, se dit brutalement Douglas. Ces histoires de voyance, c'est du bidon, compris?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2015
Il connaissait suffisamment les femmes pour savoir que l’eau qui dort peut être trompeuse et dissimuler des récifs capables de faire couler une embarcation en deux temps trois mouvements pour peu que le capitaine perde les pédales. Et s’il y a une chose qui vous fait perdre les pédales, c’est l’amour. L’amour vous rend cinglé.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2015
Quand on est amoureux d’une femme de vingt ans plus jeune que soi, d’une femme dont l’odeur fait frissonner les narines de tous les mâles croisant dans les parages, d’une femme qu’on n’arrive plus à combler physiquement chaque soir… qu’on n’a pas comblée depuis des semaines…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   05 novembre 2015
Quand un homme et une femme se… on peut raisonnablement supposer que… Mon Dieu, ce n’est tout de même pas à vous qu’il va me falloir faire un dessin ? En outre, lorsqu’il crée, un auteur peut se permettre de prendre des libertés avec…
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Elizabeth George (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth George
À l'occasion du Quai du Polar 2019, rencontre avec Elizabeth George autour de son ouvrage "La punition qu'elle mérite" aux éditions Presses de la Cité.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2307534/elizabeth-george-la-punition-qu-elle-merite
Propos traduits de l'anglais par Fleur Aldebert
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (267) Voir plus




Quiz Voir plus

Elizabeth George, ses polars, ses personnages récurrents...

Elizabeth George est née et vit...

en Ecosse
en Angleterre
en Irlande
aux Etats-Unis
aux Pays-Bas

12 questions
88 lecteurs ont répondu
Thème : Elizabeth GeorgeCréer un quiz sur ce livre