AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020938227
Éditeur : Points (20/04/2007)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 47 notes)
Résumé :
Au IIIe siècle avant notre ère, Ptolémée et Bérénice règnent sur l'Égypte. Mais Pharaon doit partir à la guerre, et la reine sacrifie sa chevelure à la déesse Isis pour qu'il revienne vivant. Tandis que meurtres et vengeances secouent la cour, le directeur de la Grande Bibliothèque d'Alexandrie entreprend de cartographier la Terre... Une fresque historico-scientifique captivante, à l'époque où l'Égypte rayonne de tous ses feux.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  25 août 2012
Plus de deux siècles avant notre ère, Eratosthène, mathématicien et philosophe, directeur de la mythique bibliothèque d'Alexandrie, met au point une méthode pour mesurer la circonférence de la terre, et obtient un résultat qui ne diffère que de 700 km si l'on compare à nos donnes actuelles!
C'est l'argument de ce roman de Denis Guedj qui, en resituant cette aventure dans son contexte, retrace l'histoire de l'Égypte des Ptolémée, que l'on explore sous de nombreux aspects : politique, social, écologique, religieux.
Intrigues de cour, complot, amour, amitié, mythologie, philosophie, tout y est.
C'est érudit, très instructif, et rédige de façon vivante, mais il manque ce petit supplément d'âme qui harponne le lecteur pour le tenir prisonnier et soumis jusqu'à la dernière ligne.

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
Commenter  J’apprécie          170
JulyF
  24 mars 2013
Les héritiers du trône d'Egypte ont des précepteurs du premier ordre. C'est l'un d'eux qui entreprend de cartographier la Terre, et pour cela, de mesurer précisément un méridien, grâce au Soleil et à un puits.
Mais l'aventure n'est pas si facile que cela, les complots bruissent à la cour et les meurtres se succèdent.
Un bon roman de Denis Guedj, pas aussi pédagogue que le théorème du perroquet, mais plus accessible que Zéro.
Commenter  J’apprécie          62
frandj
  23 février 2015
Les savants de l'Antiquité étaient très forts: non seulement ils comprenaient que la Terre était sphérique - une vérité qui a été oubliée par la suite - mais ils ont même imaginé une méthode simple et astucieuse pour mesurer la circonférence terrestre. Pour cela, il suffisait de connaitre avec précision la distance entre deux points d'un même méridien et de mesurer au même instant les ombres portées par des bâtons égaux placés en ces deux points. C'est peut-être facile à imaginer, c'est bien plus compliqué à réaliser. Cette mesure a été faite en Egypte, sur les instructions d'Eratosthène, au IIIème siècle avant J.-C. le résultat qui avait été ainsi obtenu était proche de la valeur exacte, établie à l'époque moderne.
Sur ce canevas, Denis Guedj a écrit un livre destiné aussi bien aux adultes qu'aux enfants. A côté de l'aspect scientifique, l'auteur s'attache à faire vivre l'Egypte des Ptolémées, sous tous ses aspects; le roi d'Egypte s'appelait alors Évergète. Denis Guedj sait aussi très bien raconter des aventures, dont les rebondissements plairont aux plus jeunes. Ce livre n'est pas un chef d'oeuvre littéraire, mais il est instructif et agréable à lire.
Pour information, la chevelure de Bérénice est une constellation peu lumineuse située juste à l'Ouest du Lion. Une jolie légende rattache son origine à l'épouse d'Évergète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aproposdelivres
  10 octobre 2014
Ce livre est à la fois un roman, un livre d'histoire, de mathématique, d'astronomie... Denis Guedj nous entraîne dans l'Égypte de Ptolémée trois siècles avant notre ère.
Le mathématicien Ératosthène, directeur de la Grande Bibliothèque, est chargé par le roi Évergète de mesurer la circonférence de la Terre. La mesure s'effectuera le long d'un méridien : celui d'Alexandrie, le long du Nil entre Syène et Alexandrie.
«Cette mesure effectuée plus de deux siècles avant notre ère attribue à la Terre une circonférence de 39600 kilomètres.
Aujourd'hui, les méthodes les plus précises donnent 40000,07 kilomètres.»
On ne s'ennuie pas un instant, le lecteur découvre la Grande Bibliothèque et le Phare d'Alexandrie, le mathématicien Ératosthène et ses démonstrations très pédagogiques, et son cheminement et ses raisonnements pour faire aboutir son projet de mesure de la Terre. En parallèle le lecteur découvre la cour des Ptolémée et les intrigues autour du pouvoir. Un livre riche en documentation et une épopée passionnante.
Le titre, Les Cheveux de Bérénice, fait allusion à la légende selon laquelle Bérénice, femme d'Évergète, aurait offert sa chevelure à la déesse Isis en échange de la vie de son mari, chevelure disparue de l'autel d'Isis mais retrouvée dans le ciel en tant qu'une constellation. A découvrir !
Lien : http://aproposdelivres.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Steph34
  09 juillet 2012
Formidable livre ! Si vous voulez vous replonger dans l'histoire de Bérénice et d'Evergète "le Bienfaiteur", d'Isis et d'Osiris, ... au travers du conteur Théophraste Excelsior et Rekhmiré n'hésitez pas. Vous serez plongé dans l'histoire du calcul d'Eratosthène jusqu'à la fin du livre, pas à pas à suivre son expédition jusqu'à aboutir à ce nombre révolutionnaire tellement voulu par le Evergète "le Bienfaiteur".
Je réaliserai plusieurs petites vidéos sur les plus beaux passages et les citations de ce livre (youtube profil waraoful).
Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   10 octobre 2014
Évergète s'approcha de la carte. Posant son index sur la Diaphragme, il le fit glisser du couchant au levant, égrenant les noms des pays : Celtique, Libye, Italie, Grèce, Macédoine, Thrace. Quand il eut atteint la Perpendiculaire, il s'interrompit. Il venait de traverser la moitié du Monde. Impatient de pour suivre ce voyage virtuel, il continua : Éthiopie, Nubie, Arabie, Médie, Perse, Carmanie, Bactriane, Inde, Cédrosie, Taprobane. Parvenu à l'océan qui mettait un terme aux terres habitées du Levant, son doigt resta en suspens. Lentement, d'un geste large, désignant l'en dehors de la carte : « Et le reste ? Le reste du monde, est-ce beaucoup, est-ce peu en regard de ce que nous connaissons ? » demanda le roi, les yeux brillants d'excitation. S'approchant d'Ératosthène qui, en retrait, respectait le silence de son souverain, il répéta doucement, presque douloureusement, sa demande à cet homme qui lui était si cher et à qui il avait confié l'éducation de son fils aîné, Lagos : « Ce monde habité que tu offres à mon regard et dont pour la première fois je perçois si sûrement les limites, je ne peux m'empêcher de ne le considérer que comme une partie du Monde. Une partie infime ? Une partie considérable ?
- Pour te répondre précisément, il faudrait que je sache combien grande est la Terre.
- Eh bien !
- Tu me demandes, Seigneur, quelle est la grandeur de la Terre ?
- Oui, oui, c'est exactement ce que je te demande, la grandeur de la Terre ENTIERE !
- Tu me demandes, Seigneur, rien de moins que de mesurer la Terre !
- Serait-ce au-delà de tes possibilités ? » demande Évergète d'une voix que la provocation rendit enjouée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AproposdelivresAproposdelivres   10 octobre 2014
Demande inouïe !
Mesurer le Monde. Non pas le monde habité, mais le monde dans sa totalité. Durant des millénaires, seul avait compté pour chaque homme son territoire. Cette mesure, si je parviens à la mener à bien, signera pour les hommes la sortie de la maison, du village, de la cité. Elle témoignera de la prise en compte de l'unité du monde. Par elle, chaque homme, au-delà de son attachement à sa terre, deviendra habitant de LA Terre. Cette sortie hors de « chez soi », qui se couplera avec une sortie hors de soi, sonnera comme une véritable révolution.
Pris de vertige devant la portée et les conséquences de la tâche qui allait désormais requérir tous ses efforts, Ératosthène frémit. Être le premier homme à prendre la mesure du Monde, quelle gloire ! Mais aussi quelle responsabilité ! Que ses calculs soient erronés, qu'il fasse la Terre plus grande ou plus petite qu'elle n'est, et pendant des siècles les hommes, abusés par son erreur, se feraient une fausse idée du Monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
KittiwakeKittiwake   25 août 2012
A quoi sert une bibliothèque, sinon à fournir à chaque nouvelle génération, à chaque nouveau lecteur, les moyens de se hisser jusqu'aux niveaux ultimes atteints par les savoirs antérieurs?
Commenter  J’apprécie          130
Steph34Steph34   05 juillet 2012
"La sagesse, c'est assurer la paix à l'intérieur du pays, mais également faire la guerre, s'il le faut. C'est se faire aimer de son peuple, se méfier des mauvais conseillers." p. 63
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Denis Guedj (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis Guedj
IFA - Hommage à Denis Guedj
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre