AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266064444
Éditeur : Pocket (26/05/1995)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 42 notes)
Résumé :
En 1977, paraissait " Racines ", le best-seller légendaire qui reste encore dans toutes les mémoires.
En racontant la fabuleuse et authentique saga de Kounta Kinté, son ancêtre africain, et celle des six générations suivantes d'esclaves et d'affranchis, de fermiers et forgerons, avocats et architectes, Alex Haley écrivait l'histoire de vingt-cinq millions d'Américains noirs. " Queen " prolonge et achève aujourd'hui cette œuvre unique et gigantesque qui restit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  30 septembre 2013
Je me rappelle encore de la belle histoire de ce livre de plus de 1000 pages que j'ai lu il y a plus de quinze; A l'époque où Alex Haley était encore fraîchement à la mode.
Queen, une métisse née d'une mère esclave et de son jeune maître. En fait c'était plutôt une histoire d'amour entre les deux. Enfants, ils étaient les meilleurs amis du monde. Mais une fois grands la société leur fait brandir leurs droits et devoirs et leurs limites. La relation n'est pure et simple que celle du maître et de son esclave. de cet amour va naître Queen, une blanche plus que blanche....
Son père la reconnait, il veut lui donner la place qui convient en tant que sa fille. Mais le fouet de la société est plus fort que le jeune maître...
Belle,, Queen va connaitre un parcours pernicieux, truffés de la cruauté des hommes à cause de la goutte de sang noir qui coule dans ses veines malgré sa blanche...
Commenter  J’apprécie          80
Oresteici
  24 avril 2017
C'est un livre qu'il faut lire si l'on s'intéresse à l'histoire de l'esclavage aux Etats-Unis. Il nous en apprend beaucoup sur la vie dans les plantations, certes difficiles pour les esclaves mais en même temps parfois douces. Cette histoire d'amour entre le maître et son esclave est mêlée à la guerre de sécession, laquelle bouleverse les mentalités de chaque côté des communautés. Ce qui nous paraît évident n'est pourtant pas si simple: la liberté revendiquée par les noirs peut parfois déboucher sur des situations de grande difficulté lorsque celle-ci est obtenue. C'est ainsi que Queen, fruit des amours illégitimes du fils du maître de la plantation avec une jeune esclave, se retrouve libre. Elle doit ainsi évoluer dans le marigot de l'Amérique d'après guerre et elle le fait avec beaucoup de force et un instinct de survie exceptionnel. Ce livre de 900 pages vous emmène dans un voyage toutefois nécessaire pour comprendre l'Amérique chère à Lincoln qui a permis aux hommes de vivre enfin libres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
uriell
  13 février 2017
Ce roman est tout simplement magnifique.
Alex Haley nous raconte, cette fois-ci, la branche irlandaise de sa famille.
Une grande partie du livre est consacrée à sa grand-mère, une "enfant de la plantation", née de l'amour d'une esclave et du maître (amour romancé ou réel ?).
Le seul bémol, c'est le manque de repères chronologiques. La première scène se passe en 1797. Ensuite, seul des événements historiques ( Guerre de Sécession, 1ière Guerre Mondiale) permet de se repérer.
Commenter  J’apprécie          30
garanemsa
  23 juin 2016
juste un mot aussi, Queen étant la suite de Racines du même auteur, aussi magnifique mais la première partie plus prenante, bien que ce soit triste, malheureux, mais avec une lueur d'espoir pour tous ces peuples déplacés en esclavage.
Commenter  J’apprécie          30
SophieWag
  22 février 2018
Un livre magnifique sur l'esclavage et tout ce que la famille de l'auteur côté maternel a enduré, à compléter par la lecture de Racines, écrit avant, dans lequel l'auteur évoque l'histoire de sa famille paternelle. L'ensemble est un chef d'oeuvre!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
wendgottwendgott   18 juillet 2018
Le fondement même de l'abolition était que tous les êtres humains avaient le droit d'être libres, mais les noirs étaient-ils des êtres humains? Sans les considérer comme des animaux, elle ne les croyait pas non plus être dotés d'une âme. C'étaient, dans son esprit, des créatures à part qui, comme Lucifer, étaient tombées en disgrâce du Seigneur et qui manquaient de la discipline personnelle qui pourrait les ramener dans Ses faveurs. Livrés à eux-même, ils devenaient paresseux et inefficaces, des enfants de la jungle qui se laissaient dominer par des passions et des instincts bestiaux. Sans une main ferme pour les guider, ils pouvaient facilement détruire l'ordre, l'industrie, la civilisation que la Providence avait chargé les bons chrétiens blancs d'apporter à un monde anarchique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Alex Haley (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Haley
ROOTS Season 1 TRAILER (2016) History Channel
>Biographie générale et généalogie>Généalogie, onomastique>Histoire des familles célèbres (13)
autres livres classés : esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1661 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre