AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290328446
156 pages
J'ai lu (18/09/2002)
3.34/5   96 notes
Résumé :
"Quand il vint prendre son service, l'infirmière lui montra leur chambre. Il y avait un lit et un matelas par terre. Pour ce soir, dit-elle, je resterai avec vous. Faites bien attention à ce que je vous apprendrai. D'abord, il faudra vous débrouiller seul. Elle ajouta : j'ai compté, vous êtes la trente et unième personne que je forme. D'habitude, ce sont des étudiantes. C'est une curieuse idée, d'avoir pris un homme."
Muriel est tétraplégique. Toute minute q... >Voir plus
Que lire après L'homme de chevetVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,34

sur 96 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
1 avis


Il vit seul dans une chambre louée minable, n'a pas un sou en poche, boit beaucoup. de lui nous ne saurons jamais le nom. Elle s'appelle Muriel, est tétraplégique et ne quitte jamais son lit. L'auteur nous en apprendra peu de ce qu'est ou fut leur vie. Ils vont se rencontrer au hasard d'une petite annonce : Muriel a besoin d'une personne pour l'aider au quotidien.

Ils n'avaient aucun avenir, n'étaient plus rien. Tout comme ce vieux Chibani sur son banc de la gare routière. Lopez, propriétaire d'une salle de sport qui survit à peine. Ce gamin qui vient chaque jour s'entraîner dans la salle de sport. Ce chien esquinté qui se planque dans les rues. Et pourtant, leur rencontre va changer leur vie.

Certains événements m'ont rappelé le film ‘D'os et de rouille'. le dénouement est prévisible, la fin un peu plus joyeuse que l'entame de ce roman avec un road trip qui nous emmène jusqu'à l'océan et nous murmure que rien n'est joué d'avance, que notre vie peut parfois changer grâce à un presque rien.


Commenter  J’apprécie          330
Ayant vraiment apprécié les 3 Eric Holder que j'ai lu cet été ( Mademoiselle Chambon, La belle n'a pas sommeil, La saison des bijoux), j'en ai acheté 3 autres.
J'avoue que j'ai été déçue par L'homme de chevet. J'ai retrouvé avec plaisir le style d'Eric Holder, mais ai regretté que la brièveté de ce roman ne permette pas, à mon sens, d'explorer à fond le thème choisi. Dommage, ça aurait pu être un super roman !
Commenter  J’apprécie          111
Quel beau livre qui rend meilleur quand on en sort. Meilleur parce que si nous sommes parfois atteints de misanthropie, il nous donne une image d'espoir de ce que l'homme peut être pour l'homme. le principal acteur de ce roman prend en charge sa destinée dont on devine les blessures plus qu'elles ne sont clairement dites et dans la foulée, sans bla-bla inutile, il entraîne des êtres en perdition dans la lumière qu'il diffuse. Il y a surtout Muriel, la tétraplégique, souffrance continue que l'amour transcendera. Il y a aussi l'arabe dont on se demande s'il est encore un homme tant les autres ne le voient plus, un jeune en perdition et un chien, bâtard malmené, ignoré, métaphore de tout être humain rejeté... Tout ce microcosme va, tel le phénix, renaître de ses cendres et exister! Exister parce que chacun y a droit, chacun a une place dans l'immense solitude de la vie. A titre personnel, les chapitres sur la boxe m'ont été un peu pénibles. Ne goûtant absolument pas ce milieu, mais passant outre ma répulsion, j'ai pénétré un monde qui m'est étranger et ai essayé de comprendre le cheminement de chaque personnage. La richesse de leur démarche m'est apparue et mon respect s'en est accru. Je n'ai pu m'empêcher de revoir des images du film de Clint Eastwood "One million dollars baby" qui, sauf une immense humanité, n'a rien de commun avec ce livre. Et c'est cette immense humanité qui le rend si beau!

Commenter  J’apprécie          40
Eric Holder est un des écrivains français les plus sensibles. Dans L'homme de chevet, son écriture resserrée fait merveille. La rencontre de ces deux êtres handicapés qui se termine sur un des plus beaux road movies que j'aie jamais lu lui permet d'écrire des pages gonflées de sensations, d'émotions retenues, de violences qui se transforment en faisant avancer cette histoire courte (110 pages) impossible à lâcher. Je n'ai pas vu le film adapté qui avait eu une mauvaise critique par contre j'ai lu ce livre 2 fois (ce qui ne m'arrive jamais) et l'ai encore plus aimé la deuxième que la première. Les personnages secondaires sont tout aussi beaux que les deux principaux. Il y a aussi des descriptions de l'autoroute, de la ville, de la campagne du sud de la France, admirables et justes.
Commenter  J’apprécie          60
Je suis totalement passée à côté de ce livre qui ne présente aucun intérêt particulier pour moi... L'auteur à un style d'écriture très particulier et m'a donné l'impression de nous tenir à distance des personnages. Chose que je n'ai pas du tout apprécié car j'aime suivre un ou des héros plus ou moins proches de moi. La maladie (tétraplégie) y cotoie le sport (boxe), totale contradiction à mes yeux. Peut être était ce fait exprès mais si c'est le cas c'est une erreur de jugement de la part de l'auteur. On ne pet se plonger dans la vie d'aucun de ses personnages, car on à l'impression de devoir choisir son camp, ou de délaisser l'autre. Pour conclure, vous l'aurez compris, je vous déconseille fortement ce livre..
Commenter  J’apprécie          12

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
C'étaient des gens comme Muriel, des gens ordinaires que la vie avait ramenés à la moitié de leur taille.
Commenter  J’apprécie          130
Dans les livres, l'âme du lecteur est jointe à celle de l'auteur, de façon très concrète. Des reliures ont été pliées, des passages, soulignés. Des pages ont été écornées. On a noté des réflexions dans les marges.
Commenter  J’apprécie          50
C'est l'histoire d'un homme qui a la mémoire courte.
Ses souvenirs - s'il veut bien se souvenir - n'ont pas le même âge que lui. Il a trente ans, il a un an. Restent vingt-neuf années auxquelles il ne touche plus. Qu'il a remisées dans une cave dont il a jeté la clef.
Commenter  J’apprécie          20
Le jour paraît devoir ne jamais finir.Il sait qu'il entre dans une épicerieencore ouverte,qu'il achète une bouteille de scotch.Il y a un trou entre le bar et il se trouve l'épicerie.Il y a un trou entre l'épicerie et la gare des bus où il setrouve maintenant ,assis sur un banc.Le mistral s'est à nouveau levé et fait voler des tourbillons de poussière entre les autocars vides.
Commenter  J’apprécie          00
Qui peut quelque chose contre moi, sinon moi ?
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Eric Holder (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Holder
01.02.18 - INTEGRALE - Jean Teulé, Olivier Bourdeaut, Jacques Weber, Faïza Guène et Éric Holder.
autres livres classés : handicapVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (195) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5255 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..