AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028111618
Éditeur : Bragelonne (16/05/2018)

Note moyenne : 4.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.

L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  14 mai 2018
Ouah ! Ouah ! Ouah !
Cette histoire m'a scotché...
Quelle enquête palpitante !
Quelle affaire passionnante !
J'en sors complètement abasourdie...
Les Mason ont invité tout leur voisinage à un barbecue, dans le jardin de leur charmante petite maison d'un quartier d'Oxford, en Angleterre.
Daisy, leur fille de 8 ans, aux rêves de princesse, intelligente et belle comme une fleur, est introuvable en fin de soirée...
Mais personne n'a rien vu. Personne.
C'est l'inspecteur Adam Fowley qui est chargé de faire la lumière sur cette dramatique disparition.
Ce roman nous plonge au plein coeur de l'enquête.
Petit à petit, la jolie petite famille-modèle que forme les Mason, va bien se trouver ébranlée...
Entre tweets virulents, omissions de détails importants, révélations stupéfiantes, commentaires Facebook assassins, terribles secrets, mensonges, vérités enfin dévoilées... Vous ne serez jamais au bout de vos surprises... Croyez-moi !
J'ai véritablement été happée par cette sordide histoire.
Par l'avancée minutieuse et stupéfiante de l'affaire.
Ses nouveaux éléments qui m'ont, à chaque fois, estomaquée...
Je suis restée bouche bée à maintes reprises.
Pas un seul instant, je me suis ennuyée. C'est si rare...
Tout est parfaitement orchestré.
Des personnages tous aussi énigmatiques les uns que les autres et qui paraissent suspects à un moment ou à un autre...
Tout tient parfaitement debout et reste totalement crédible.
J'ai eu très peur, qu'à un moment, tout se casse la gueule, à vouloir en faire trop, j'ai espéré si fort que ce ne soit pas le cas, parce que c'était si bon...mais jusqu'au bout, la maîtrise a été totale...
Vraiment, je n'ai rien à redire.
Je vais même vous avouer que ces derniers temps, je "tique" très facilement sur le dénouement des thrillers que je lis. Avec des auteurs, qui ont pourtant déjà fait leurs preuves. Un petit détail, souvent. Mais qui suffit à gâcher mon appréciation générale. Avec Sous nos yeux, j'ai tout savouré.
De la première à la dernière ligne.
Je suis sous le choc !
Parce que ne l'oubliez pas... Jamais vous ne serez au bout de vos surprises...
Je remercie le challenge Netgalley et Bragelonne pour cette lecture qui remplit toutes mes espérances.... Ouah c'est fou !
Grande chance que ce livre fasse parti de mes coups de coeur en fin d'année...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
tynn
  20 mai 2018
Famille, je te hais!
Une enquête de police en puzzle dans la sphère familiale et dans l'entourage scolaire d'une petite fille de 8 ans, disparue un jour de fête. Pas de cadavre, des parents bizarres, un frère improbable, des copines de classe moins copines qu'on ne pense...
Un imbroglio pour des enquêteurs sur les dents, dans une petite ville anglaise aux quartiers disparates de haute bourgeoise et de classe moyenne. Cara Hunter brouille les pistes en permanence, chargeant chaque personnage de possibles raisons de tuer, ou de faire disparaître l'enfant.
Ajouter à cela le méli-mélo temporel de flash-backs apportant tous une pierre à l'édifice de compréhension. Encore faut-il savoir les prendre en compte!
Le fait-divers s'ancre dans notre société par l'impact des réseaux sociaux aux propos fielleux, faisant écho au tissu de mensonges familiaux auquel se confronte l'enquête. Les transcriptions de Twitter et Facebook font froid dans le dos et l'auteur n'a pas hésité non plus à utiliser les déviances les plus glauques de nos sociétés.
Un bon polar sans artifice mais efficace, aux nombreux rebondissements, qui n'évite pas cependant quelques clichés récurrents du genre. Pourquoi doit-on toujours avoir un policier écrasé par un drame personnel? Les chapitres le concernant sont à la première personne, ce qui donne une narration un peu bancale. Mais l'ensemble se tient entre scènes de dialogues et chapitres descriptifs. Quant à la chute, improbable, chacun appréciera...
Un bon moment de lecture qui interroge sur le monde où grandissent nos enfants...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
frconstant
  13 mai 2018
Le thème central de « Sous nos yeux », signé Cara HUNTER, pourrait sembler être l'enquête policière menée par Adam Fawley, inspecteur meurtri par la disparition récente de son enfant mais très professionnel et capable de reconnaître ses moments de trouble, d'instabilité autant que la prévenance de son équipe et les compétences intrinsèques de ses collaborateurs. Ce ne serait donc qu'une xième enquête à propos d'une disparition d'enfant ! Ma « Sous nos yeux » est bien plus que ça !
Si le cadre est connu, malheureusement plus souvent d'actualité qu'on ne le souhaiterait, le traitement, tout en connaissance de la complexité humaine, fait la part belle, juste et mesurée, à la triste description des parties sombres de l'âme humaine. Au-delà de toute récupération sensationnelle dont les médias se montrent avides en pareil cas, Cara HUNTER nous fait plonger au coeur d'une famille ordinaire, une famille en désarroi. Une famille comme tant d'autres ? Pas sûr, « Sous nos yeux » est plus que ça !
Au centre, au centre du récit en tous cas, Daisy. Une gamine pourrait-on croire à peine haute de ses huit ans et pourtant étonnement mature, perspicace et adulte pour son âge. Elle qui développe un regard lucide, critique sur ses parents, qui marche, à la fois dans l'insouciance de l'enfance et la transgression des interdits, comment a-t-elle pu se laisser « disparaître » lors de cette fête familiale, de ce barbecue avec les voisins, ses copines et leurs parents ?
Autour d'elle, une mère qui semble plus préoccupée du paraître que de la disparition de sa fille. Un père fuyant dont on ne sait trop s'il faut le percevoir volage, pervers ou tristement immature. Un frère Léo taiseux se sentant coupable, responsable d'un poids insupportable pour l'enfant qu'il est.
Là encore, on pourrait se croire dans un roman déjà lu sous d'autres plumes. Mais, Cara HUNTER a une telle maîtrise de son écriture, de la profusion de pistes qu'elle ouvre, des questionnements qu'elle soulève et du rythme qui prend le lecteur de vitesse que, même si on est, somme toute dans un policier, thriller par l'angoisse que soulève le thème abordé, le lecteur se laisse embarquer dans la recherche de l'enfant, la quête de vérité et la réflexion sur la noirceur de l'Homme, même tributaire de passés qui, sans justifier quoi que ce soit, expliquent néanmoins parfois ses comportements. Mais "Sous nos yeux" est encore plus que ça!
Car l'auteure se veut aussi miroir d'une société qui dit tout, et très, trop souvent n'importe quoi sur les réseaux sociaux. La parole s'y déchaîne inversement proportionnelle à la vérité . L'injustice y crie ses mises à mort et ses appels à l'acte déraisonnable. Cara HUNTER rend cette escalade admirablement visible. Y réfléchirons-nous davantage pour autant?
Et donc, au-delà de l'histoire, c'est ce que je retiens. Une invitation à la réflexion sur ce qui fait grandir, ce qui unit ou désunit, ce qui ouvre un avenir ou ferme toutes les portes à des vies partagées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
coquinnette1974
  17 mai 2018
Sous nos yeux de Cara Hunter m'a été envoyé par les éditions Bragelonne et net galley.
J'apprécie les thrillers traitant de disparition d'enfant et Sous nos yeux est un roman qui ne m'a vraiment pas déçu !
Daisy Mason, 8 ans, disparaît lors d'un barbecue organisé par sa famille. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu'une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n'a rien vu.
L'inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l'enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c'est un proche qui a fait le coup.
La famille de la petite fille est très étrange, ont t'ils fait disparaître la petite fille ? L'ont t'ils tués ? Ou est ce quelqu'un d'autre ?
Dans ce thriller, on va de fausses pistes en fausses pistes, pour une épilogue qui m'a scotchée !
J'ai pourtant l'habitude des romans traitant de disparitions d'enfants mais ici, l'approche est très différente de ce que je lis d'habitude.
Dès le début on imagine que c'est un proche qui a fait disparaître l'enfant, d'ailleurs l'inspecteur nous le dit clairement ! Mais qui ? le père, la mère, le frère ???
Le personnage de Adam Fowley, l'inspecteur chargé de l'enquête, est très intéressant. Il a perdu son fils quelques mois auparavant, on se demande s'il va être assez impartial pour mener cette enquête à bien. C'est un homme brisé et pourtant il veut résoudre cette énigme : où donc est passé Daisy ?? Comment une fillette de cette age là peut disparaître sans laisser de traces ?
Nous avons aussi le point de vue d'internautes, commentaires laissés notamment sur Twitter.
C'est vraiment très bien ficelé, je l'ai lu d'une traite et j'ai adoré ma lecture.
Je mets une énorme cinq étoiles et je ne peux que vous inviter à lire ce roman si vous aimez les bons thrillers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
-Olivier-
  21 mai 2018
Quand Daisy Mason, huit ans, disparaît d'un barbecue familial, personne ne s'aperçoit qu'elle est partie, et même ses parents ne se souviennent pas de la dernière fois qu'ils l'ont vue. Comment un enfant si apprécié peut disparaître sans laisser de traces ?
C'est le puzzle que l'inspecteur principal Adam Fawley et son équipe d'enquêteurs doivent comprendre. Et le peu d'indices s'avère particulièrement frustrant.
Sous nos yeux est le premier livre de Cara Hunter, et le premier d'une nouvelle série policière dont le protagoniste principal, l'inspecteur Adam Fawley, est un personnage intéressant, imparfait comme tant d'autres détectives intelligents, troublé par un événement familial dont l'auteur ne livre que quelques indices, suscitant suffisamment d'empathie pour le rendre attachant. Mais ce qui est primordial, c'est son dynamisme et son ambition pour un travail bien abouti. le fait qu'il soit constamment contrarié par ce cas complexe rend la lecture fascinante. Les indices découverts au fil de l'enquête sont la source de nombreux rebondissements qui perturbent aussi bien les enquêteurs que le lecteur aguerri. Je ne vous dis pas le nombre fois où je croyais l'enquête résolue, alors qu'elle virait une fois de plus dans une direction que je n'avais pas imaginée.
Complexe et alambiqué, ce drame psychologique examine le contexte de l'affaire et les événements qui ont mené à la disparition de Daisy par quelques retours ponctuels dans le passé, tout en laissant l'enquête bien présente dans l'imagination.
Moins vous en saurez à propos de cette histoire, plus vous en apprécierez la lecture.
Ce qui est certain, c'est que Cara Hunter sait comment manipuler une intrigue compliquée. le mystère au coeur du roman rend sa lecture fascinante.
Sous nos yeux m'a tenu en haleine, depuis son prologue poignant, jusqu'à sa conclusion dramatique et inattendue, et est sans aucun doute le début prometteur d'un nouvel auteur talentueux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   22 mai 2018
C’était magique, exactement comme dans un conte de fées. Mais maintenant tout est gâché, rien ne va plus. Elle regarde à travers les branches qui paraissent se refermer au-dessus de sa tête. Mais pas comme dans Blanche-Neige, pas comme dans La Belle au bois dormant. Il n’y a pas de prince, ici, pas de sauveur chevauchant un magnifique destrier blanc. Seulement un ciel noir et des monstres dans les ténèbres. Elle entend des craquements dans les sous-bois, les bruissements des petits animaux, et des pas sourds qui se rapprochent inéluctablement. Elle essuie sa joue, sur laquelle s’attardent des larmes, et elle souhaite de tout son cœur être comme la princesse de Rebelle. Merida ne serait pas effrayée d’être toute seule dans la forêt. Mais Daisy, elle, l’est.
Daisy est terrorisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 mai 2018
Je me souviens que mon témoin de mariage a déclaré qu’elle était mon rocher : tous les invités à la réception ont souri et approuvé, reconnaissant bien là leur Alex. C’était également l’Alex que je connaissais, même si j’ai horreur de ce cliché. C’est seulement au cours des derniers mois que j’ai compris à quel point cela pouvait se révéler dramatiquement juste. Parce que les rochers n’ont aucune souplesse. Le genre de force que possède Alex s’écroule face à l’insupportable. C’est pour ça que je vérifie ses somnifères. Tout en faisant en sorte qu’elle ne le remarque pas. Je ne peux pas la laisser penser que j’y vois un rapport. Je ne peux pas la laisser se sentir coupable. Elle se sent suffisamment responsable comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 mai 2018
En fait, la plupart d’entre nous se sont fait une opinion avant même de franchir la porte. Seulement, c’est les gens qu’on juge, pas leur propriété. Aussi, quand on est arrivés au 5 Barge Close, j’avais déjà une assez bonne idée de ce qui m’attendait. C’est ce qu’on avait l’habitude d’appeler une « maison de cadre moyen » – c’est peut-être toujours le cas, allez savoir. Ils ont de l’argent, ces gens-là, mais pas autant qu’ils voudraient ; sinon, ils auraient acheté une vraie maison victorienne au lieu de cette imitation située du mauvais côté du canal. Ce sont les mêmes briques rouges, les mêmes baies vitrées, mais les jardins sont exigus et les garages immenses – mais bon, l’imitation est assez réussie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 mai 2018
Le SAF peut souvent passer pour de l’autisme ou un trouble du déficit de l’attention, même aux yeux d’un praticien expérimenté, parce que certains comportements peuvent être attribués à n’importe laquelle de ces trois maladies. Ces enfants peuvent être hyperactifs tout en ayant une faible capacité de coordination physique. Ils rencontrent les mêmes problèmes au niveau de l’empathie, et ont donc du mal à tisser des relations et à communiquer avec les autres. Cela se remarque surtout au sein des groupes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 mai 2018
Je n’ai jamais compris pourquoi les gens achètent de la moquette crème, surtout quand ils ont des enfants, mais le moment d’en discuter est malvenu. Comme deux écoliers, nous nous plions en deux pour défaire nos lacets. Gislingham me lance un coup d’œil : près de la porte, il y a des patères portant le prénom de chaque membre de la famille, et leurs chaussures sont alignées sur le paillasson. Par taille. Et par couleur. Mon Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1341 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .