AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782264059321
264 pages
10-18 (21/02/2013)
3.11/5   70 notes
Résumé :
Paris, 1998. Un libraire est retrouvé assassiné dans sa boutique - nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. A ses pieds, deux Jules Verne de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche. Milo Jassy, bouquiniste désabusé des quais de Seine, est condamné à résoudre cette énigme s'il ne veut pas connaître le même sort. Il devra pénétrer le labyrinthe des vestiges d'un Paris qui s'en va, avec pour seul fil d'Ariane, celui de ses amours et de ses... >Voir plus
Que lire après Sang dessus dessousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,11

sur 70 notes
Je ne savais rien de Claude Izner, mis à part que ce pseudo est le nom de plume de deux soeurs, Laurence et Liliane Korb. Leur oeuvre m'était également totalement inconnu avant la lecture de cet excellent polar.
J'ai adoré l'ambiante tellement parisienne que s'en dégage avec ses bouquinistes, ses quais de Seine, ses bistrots. J'ai aimé me balader dans la ville lumière à la suite de Milo, héros malgré lui de ce que l'on pourrait qualifier de crime littéraire.
Le libraire assassiné est un de ses amis et de plus le frère de son ex-compagne, sur son corps, trois livres dont un exemplaire lacéré de « Vingt mille lieues sous les mers ».
Lorsque d'autres meurtres sont commis, Milo se rend très vite compte qu'un lien le relie à chacune des victimes.
Une belle découverte que ce polar, sans policier avec pour seul enquêteur un bouquiniste curieux, quelques peu dépassé par les évènements.
Une enquête insolite servie par une écriture fluide et agréable à lire qui me donne envie de découvrir les aventures de Victor Legris, héros récurrent des soeurs Korb.



Commenter  J’apprécie          392
Publié pour la première fois en 1999, ce premier roman policier de Claude Izner (pseudonyme des soeurs Liliane Korb et Laurence Lefèvre) a été réédité en 2013 par les Editions 10/18. Ce polar, qui se déroule à Paris en 1998, ne fait pas partie de la série des enquêtes de Victor Legris, mais il en annonce la couleur avec talent.

Dans « Sang dessus dessous », Milo Jassy est bouquiniste sur le quai des Grands-Augustins à Paris. Tandis qu'il s'absente pour prendre un café, une inconnue coiffée d'un bonnet-chat -une cagoule- dépose à son attention un paquet à sa voisine de stand, qui vend des souvenirs pour touristes. de retour, Milo, stupéfait, découvre trois livres emballés dans du papier journal, trois feuilles identiques de la même édition récente comportant un article relatant la découverte d'un libraire, assassiné dans sa boutique du XIème arrondissement.

Il s'agit de Roland Fresnel, un ami que Milo n'a pas revu depuis deux ans. Roland était aussi le frère de Nelly, ancienne petite amie de Milo. Ce dernier prend aussitôt contact avec Nelly et se rend chez elle. Nelly, qui était brouillée avec son frère, n'en sait pas davantage. Seul indice près du corps, des livres tailladés de Jules Verne, de la collection Hetzel, que la victime collectionnait.

Un deuxième meurtre est commis. Milo comprend rapidement qu'il doit résoudre cette énigme s'il ne veut pas connaître le même sort. Peu à peu, l'étau se resserre, poussant Milo, qui ne se connaît pas d'ennemis, à se pencher sur ses souvenirs, ses amours et amitiés anciennes.

« Sang dessus dessous » est un excellent policier. J'ai beaucoup aimé le personnage de Milo, cet érudit autodidacte qui a tout appris dans les bouquins qu'il lit, plus qu'il ne les vend. Personnage pourtant loin d'être extraverti, manquant de confiance en lui, Milo a toujours un bon mot littéraire. Il partage avec Victor Legris, héros des autres enquêtes de Claude Izner, son amour des livres bien sûr, mais aussi « de la tendresse, un certain humour, une désinvolture évidente », comme le précise l'auteur dans son avant-propos. Autant d'ingrédients qui en font un séducteur auquel on s'attache bien vite. Je n'ai qu'un regret : que ce personnage ne soit pas devenu récurrent dans les romans de Claude Izner !
Commenter  J’apprécie          40
Premier roman écrit par Claude Izner, Sang dessus dessous nous présente un peu l'ancêtre de Victor Legris même s'il vit à notre époque. Bouquiniste sur les quais de Seine, il est embarqué malgré lui dans une enquête qui le touche de prêt. En effet, le libraire assassiné par un mystérieux individu est un de ses anciens amis. Très vite d'autres meurtres sont commis et chacun semble avoir un lien avec lui, même ténu. Voilà qui est troublant pour un homme qui ne se connait pas d'ennemi. Sans rien dire à son entourage, il va se lancer sur les traces de ce tueur et essayer de comprendre les raisons de ces meurtres mis en scène de bien macabre façon.

Comme dans les enquêtes de Victor Legris, l'intrigue est complexe, mêlant le passé et le présent ainsi que de nombreux personnages hauts en couleur. Pas de policier ou d'enquêteur professionnel, juste un libraire curieux et avide de vérité. de nombreuses références littéraires jalonnent l'histoire : des oeuvres, des auteurs, des citations, des anecdotes, un mystère apportent un côté culturel très intéressant aux recherches. Des descriptions des quartiers et rues de Paris, une immersion dans l'atmosphère de la capitale, de ses petites brasseries et troquets, de ses rues populaires complètent le tout. Bref, ce premier roman amorce ce qui deviendra le style, la touche Claude Izner.
Un récit agréable au charme indéniable.
Commenter  J’apprécie          60
Un très bon roman policier, beaucoup de suspense, une psychose qui monte doucement, un héros qui ne sait plus quoi penser et des personnages travaillés, j'ai adoré l'ensemble du livre, la chute m'a surpris et c'est ce que j'apprécie le plus dans un policier. Un vrai polar, à la française, qui nous trimballe dans Paris et nous fait entrapercevoir le petit monde des bouquinistes, vraiment très bon!
Commenter  J’apprécie          100
Si vous aimez les romans policiers réussis, ce roman est fait pour vous. Si vous aimez les thrillers sanglants aux personnages sans âme, avec une intrigue réduite à une succession de crimes sanglants et de courses contre la montre, passez votre chemin. Sang dessus dessous est bien plus complexe que cela.
Et pourtant, des crimes affreux, des manipulations, un tueur qui n'a pas su raison garder, nous les retrouvons dans ce roman mais sans que les auteurs ressentent le besoin d'être complaisantes envers ses meurtres. Elles mettent l'accent, et elles ont bien raison, sur Milo, qui est le centre de l'intrigue, bien malgré lui.
Il ne manque pas de verve, Milo, descendant direct de Victor Legris, le héros récurrent de Claude Izner - tandis que Stella pourrait bien descendre de Joseph. Ils ne manquent de verve ni l'un ni l'autre : Te crois-tu au centre d'une cabale montée pour anéantir tous les bouquinistes ou mieux, tous les bouquinistes ayant adopté un fox boulimique ? Ils ne manquent pas d'énergie non plus, et il leur en a fallu, à l'un comme à l'autre, pour ne pas sombrer. Ils sont des survivants, comme on le découvre au cours de la lecture, aux petites misères du quotidien, à la grossièreté ou la mesquinerie ambiante, à des tragédies aussi. Ce n'est donc pas un mystérieux meurtrier, qui semble en vouloir particulièrement à Milo qui changera quoi que ce soit dans sa vie et dans son emploi du temps fantaisiste.
C'est dans un Paris presque disparu que nous entraîne Milo, lui qui part aussi à la recherche de son passé, de ses amitiés défuntes, de ses amours mortes. Pour les envoler lyrico-mystique, vous repasserez : Roland ? Roland se trouvait peut-être coincé quelque part, dans un no man's land astral dont il ne pourrait s'arracher qu'après avoir confondu son meurtrier ? Déconne pas Milo ! Pour la volonté de découvrir la vérité et de sauver qui peut encore l'être, vous êtes au bon endroit.
J'ai bien sûr été sensible au fait qu'aucun animal n'a été maltraité lors de cette enquête. Drogué, oui, pas toujours promené à heure fixe également, mais il ne sera nul besoin de prévenir la SPA.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
De boire, pas question. Au pas de charge, il parcourut le quai des Grands-Augustins, le quai Saint-Michel et une portion du quai de Montebello, pour demander à chaque bouquiniste s'il avait eu la visite d'une rouquine à la recherche de Vingt Mille Lieues sous les mers. Il reçut plusieurs réponses affirmatives, mais aucun collègue ne connaissait son adresse ou son téléphone.
Toujours courant, il revint à sa place qui n'était plus gardée par le dragon Stella, entourée d'un groupe de touristes japonais hérissés de tours Eiffel. Si on ne t'a rien piqué, tu auras de la veine, se dit-il en s'échouant sur son pliant.
– Eh ben, Milo, t'as le gosier en pente ? J'ai cru que tu t'étais noyé ; tiens, je t'ai vendu un guide Maupassant.
Commenter  J’apprécie          10
Un jeune homme soupesait mollement "Les Fleurs de Mal" comme pour en évaluer le poids.
- Pardon, c'est lui qui en parle, non? Parce que je l'ai, moi, le spleen. Je m'ennuie tout le temps, mais c'est plus que de l'ennui, c'est du blues.
- Profitez-en, ennuyez-vous tant que vous pourrez ! rétorqua aigrement Milo. Parce qu'à mon âge, on ne s'ennuie plus, on s'emmerde !
Commenter  J’apprécie          80
Où couraient-ils, ces aficionados des tours-opérateurs ? Notre-Dame-Sainte-Chapelle-tour-Eiffel-Louvre-Moulin-Rouge, vite, vite, au pas de charge, le viseur à l'oeil, le doigt sur la détente, prêts à mitrailler.Leurs cars empestaient la planète, tout ça pour cavaler sur le macadam des grandes cités tentaculaires !
Commenter  J’apprécie          91
Et s'il faisait partie du complot ? Quel complot ? Te crois-tu au centre d'une cabale montée pour anéantir tous les bouquinistes ou mieux, tous les bouquinistes ayant adopté un fox boulimique ?
Commenter  J’apprécie          40
Une idée folle lui traversa l'esprit : Roland ? Roland se trouvait peut-être coincé quelque part, dans un no man's land astral dont il ne pourrait s'arracher qu'après avoir confondu son meurtrier ?
Déconne pas Milo !
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Claude Izner (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claude Izner
Victor Legris 1
autres livres classés : librairesVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (183) Voir plus



Quiz Voir plus

Victor Legris, le libraire parisien enquête

Combien de tomes comporte la série des "Enquêtes de Victor Legris" ?

20
15
12
10

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Claude IznerCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..