AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ombeline Marchon (Traducteur)
EAN : 9782757882139
288 pages
Éditeur : Points (04/06/2020)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Quand Dix Petits nègres rencontre le meilleur du polar islandais

Après des années, Ásta revient dans son village, à l'extrême nord de l'Islande. Là-bas, le temps semble avoir tout figé : le phare comme la maison qui surplombe la baie. Les rares habitants ne voient pas tous d'un bon œil ce retour. Quelques jours avant Noël, le corps d'Ásta est retrouvé sans vie au pied de la falaise. L'inspecteur Ari Thór est dépêché sur place. Un huis clos au grand a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  01 janvier 2020
La maison d'édition publiant les tomes dans le désordre, c'est avec stupéfaction (mais ♫satisfaction..♫) que j'ai découvert l' enquêteur islandais, Ari Thor [ avec un accent sur le o ] en train d'attendre un bébé (enfin sa femme...qui répond au doux prénom de Kristin...), alors que pour les lecteurs français, Ari est déjà un jeune papa...
Nous partons dans le grand Noooord, on est à quelques jours de Noël, mais ne cherchez pas dans ce roman une ambiance chaleureuse, des festivités, car Ari et son ancien supérieur hiérarchique ont un meurtre à élucider. Une jeune femme , revenue sur les lieux de son enfance, dont le cadavre a été retrouvé au pied des falaises.
Phare, maison qui surplombe la baie ( Vik en islandais) , des gens qui se connaissent depuis toujours, et des drames...Ragnar Jonasson sait planter un décor...
L'histoire est simple, le suspens est "gentil" , le charme est entièrement dans le dépaysement : températures qui descendent jusqu'à - 38° [record historique , oui, vous avez bien lu...], et les mots islandais que je découvre comme je lirais de la poésie .
Agréable lecture...
Challenge mauvais genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          584
Crazynath
  12 novembre 2019
Quelquefois, on peut lire et apprécier un bouquin sans pour autant ne pas être agacée ! Et oui, tout au long de ma lecture, j'ai été agacée. Non pas par l'histoire, ni par la traduction, mais tout simplement par le fait que ce livre de Ragnar Jonasson, n'a une fois de plus pas été édité dans le respect de la chronologie du personnage récurrent !
En effet, alors que dans le dernier livre que j'avais lu (Mörk), Ari Thor était jeune papa, nous le retrouvons maintenant avec sa compagne enceinte jusque aux yeux. J'avoue aimer les héros récurrents, mais je me hérisse quand l'ordre de parution ne respecte pas l'ordre chronologique des histoires….
Bon, passons à l'histoire, où nous retrouvons Ari Thor faire équipe avec son ancien chef Tomas. Ils vont devoir se rendre, alors que nous sommes juste avant les fêtes de Noel, dans un lieu un peu particulier : Kalfshamarsvik… En effet, dans ce lieu sauvage et éloigné de la civilisation – enfin du nord de l'Islande - (il suffit de taper ce nom imprononçable sur le net pour s'en rendre compte ) a lieu une mort des plus suspectes.
En effet, alors qu'il y a déjà eu deux décès à cet endroit, le corps d'une jeune femme a été retrouvé au pied d'une des falaises. le problème, c'est qu'elle était de la même famille que les décès précédents. Les coïncidences sont un peu trop importantes pour que les deux policiers classent cette mort dans la case suicide.
Une enquête qui se lit d'une traite, avec un Ari Thor qui ne lâche rien malgré le nombre restreint de suspects…Peut-être pas mon enquête préférée de cette série, mais on ne va pas bouder notre plaisir de voyager en Islande.
Une fois de plus, j'ai fait mes petites recherches sur le net, histoire de bien planter le décor. Cet endroit isolé, fort bien décrit par l'auteur est impressionnant. le phare est bien réel, et les colonnes de basalte environnantes donnent un petit gout de chaussée des géants à cet endroit sauvage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          355
LePamplemousse
  08 septembre 2020

J'aime beaucoup cette série mettant en scène Ari, un jeune policier fraichement arrivé de la capitale et qui va peu à peu prendre ses marques dans la petite ville de Siglufjördur, dans le nord du pays.
Au fil des tomes, on va le voir évoluer, tant au niveau professionnel que personnel.
Dans cette série, le froid et les paysages islandais jouent un rôle à part entière.
Je ne sais pas pourquoi, mais ce volume m'a beaucoup moins plu que les autres.
Tout commence par une jeune femme qui est retrouvée morte au pied de la falaise juste avant Noël, et le mystère s'épaissit quand on apprend que sa mère et sa soeur ont connu le même sort des années plus tôt.
Je me suis presque ennuyée lors de cette enquête, peut-être parce que la victime ne semblait pas particulièrement sympathique et que les autres personnages m'ont eux aussi paru assez antipathiques dès le début.
Je ne sais pas trop ce qui n'a pas fonctionné pour moi avec cette histoire, je l'ai lu sans grand enthousiasme du début à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
florencem
  15 mars 2020
J'avais envie d'une enquête, et Vik de Ragnar Jónasson était dans ma pile à lire depuis quelques mois, je me suis donc dit qu'il était temps de faire d'une pierre deux coups. Surtout que j'aime beaucoup le style de l'auteur qui joue beaucoup avec les relations humaines, ce qui donne une autre dimension à ses romans. Plus intime, moins tape à l'oeil.
Niveau chronologique, vis-à-vis de Mork, paru avant, c'est un peu perturbant. Je ne comprends pas trop pourquoi les éditions françaises ont fait ce choix, mais quand on suit un même personnage, il faut s'attendre à ce que sa vie privée soit incluse dans les intrigues. On passe d'un Ari papa, à un Ari qui attend un enfant... Cela ne joue pas trop sur le reste, mais quand même, c'est embêtant. Heureusement, du point de vue de sa carrière, nous sommes toujours à Siglufjördur, bien que Ari rejoigne Tomas pour une enquête à Kálfshamarsvík.
Sans grande surprise, j'ai encore une fois beaucoup aimé cette dernière. le découpage est judicieux, comme d'habitude, et je n'avais pas vu venir certains détails, ce que j'apprécie vraiment dans ce genre là. Les suspects étant peu nombreux, il y a une ambiance très spéciale qui se met en place et cela rapidement. A tel point que chacun parait coupable, et l'imagination se met à tourner à toute vitesse. On saute sur le moindre détail, brodant, parfois peut-être un peu trop, mais je trouve cela toujours exaltant qu'un auteur parvienne à nous embarquer dans son histoire et que l'on se met à la place de son héros pour résoudre l'enquête.
Le côté humain est aussi quelque chose que Ragnar Jónasson maîtrise. S'il est sur la piste d'un possible meurtrier, Ari arrive aussi à déterrer de sombres secrets qui permettent d'assembler toutes les pièces du puzzle. Très sombre, malgré la période de Noël, Vik n'est pas rendre avec ses protagonistes, mais cela rend le tout plus abrasif et réel. La nature humaine n'est pas rose, et le froid plus l'isolement font que l'on se retrouve dans une sorte de cocon avec un meurtrier à débusquer. C'est parfait. Ari ressort d'ailleurs du lot. Bien qu'il ne soit pas dénué de défauts, notre héros garde une morale et un désir de bien faire qui font qu'on s'attache vraiment à lui et cela depuis le début.
J'ai, par contre, toujours beaucoup de mal avec Kristin. Je ne sais pas si c'est quelque chose "d'obligatoire" dans les polars/thrillers, mais cette manie de rendre la vie de couple ou amoureuse des héros aussi peu reluisante est un peu fatigante. Ici, bien que Ari Thor arrive tout de même a avoir une certaine stabilité, j'ai l'impression que sa relation avec Kristin est malsaine. Il est toujours sur le qui-vive, à se demander s'il ne va pas l'énerver ou la contrarier. Elle est trop incisive et froide. Il y a de bons moments entre eux, mais clairement, j'ai un sentiment de malaise quand il est question d'elle...
Vik est donc un polar très réussi qui met en avant l'histoire de l'Islande et surtout ses habitants. J'ai trouvé le cheminement progressif avec quelques petits rebondissements, sans aucune sensation de hâte dans la résolution de l'intrigue. Ce tome est peut-être un peu plus glauque que les autres, mais il touche à un sujet neuf pour l'auteur, sans non plus entrer dans le sordide avec trop de détails. Je vais maintenant me pencher sur Natt !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
Labibliothequedemarjorie
  18 octobre 2019
Kálfshamarsvik, à la pointe nord-ouest de l'Islande, est un ancien village de pêcheurs situé au pied d'une falaise surplombant une large baie donnant sur l'océan arctique. L'endroit est déserté depuis les années 1940. A l'exception d'un phare et de quelques fermes abandonnées, seules deux maisons y sont encore habitées. C'est ici que Ásta a grandi avec sa famille. C'est aussi là que sa mère et sa jeune soeur sont décédées brutalement. Aujourd'hui, elle demeure seule à Reykjavík et vit de petits boulots. Alors que les fêtes de fin d'année approchent, elle décide de partir quelques jours dans la région du nord, revoir la maison dans laquelle elle a vécu et surtout profiter du calme et de la nature. A son arrivée, ses anciennes connaissances sont perplexes. Pourquoi revient-elle après tant d'années ?
Puis, au bout de deux jours, son corps est retrouvé en bas de la falaise. le passé ressurgit dans l'esprit des habitants. La coïncidence est troublante. Tómas, de la police de Reykjavík, est chargé de se rendre sur place. Il fait appel à son ami, Ari Thor du commissariat de Siglufjördur pour le seconder.
Le contexte est posé dès le départ. L'auteur a toujours le don de situer tranquillement son intrigue dans des lieux exceptionnels, en y glissant des détails et des anecdotes historiques qui font rêver. Kálfshamarsvik est aujourd'hui un site touristique qui attire beaucoup de curieux durant les vacances. Avec ses vents, son panorama et son calme, il offre un cadre magnifique aux vacanciers. Balades en bateau, pêche et randonnées y sont les principales activités. On y trouve de hautes falaises et des roches basaltiques. Mais, le reste de l'année, l'endroit est désertique. Seules quelques vieilles âmes y vivent encore. C'est le cas de Thóra et de son frère Óskar. A plus de 60 ans, ils n'ont jamais quitté le village et entretiennent toujours la vieille demeure dans laquelle a vécu Ásta et sa famille. La propriété appartient aujourd'hui à Reynir, personnage public, qui revient s'y ressourcer durant les vacances. A proximité, se trouve la ferme d'Arnór qui s'occupe du phare et des chevaux de Reynir. Les deux hommes sont des amis d'enfance d'Ásta.
En cette veille de Noël, tout le monde est là pour accueillir la jeune femme, se remémorer les bons souvenirs, et se rappeler les drames qui s'y sont produits. En cette saison, il fait un froid polaire, la neige a tout envahi et l'air glacial est au rendez-vous.
Tout semble se passer comme dans ses souvenirs alors que la jeune femme retrouve son ancienne chambre pour y passer la nuit.
Sauf que le lendemain, son corps est retrouvé à l'endroit même où sa mère s'est suicidée vingt ans plus tôt, et celui-là même où sa soeur de quatre ans est tombée "accidentellement".
L'enquête de police se met en place rapidement. La coïncidence est trop troublante. S'agit-il d'un suicide ou d'un meurtre ? Tómas et Ari Thor vont faire le nécessaire pour découvrir les circonstances du décès. Seules quatre personnes sont présentes sur la baie. Les interrogatoires sont menés, les vies sont reconstituées. le passé se répète et on en revient à rapprocher les trois décès. Il y a quatre habitants, deux maisons. La situation est identique à celle qui existait vingt ans auparavant. Quels secrets cachent Kálfshamarsvik ?
La cinquième enquête d'Ari Thor est pour moi un véritable coup de coeur. J'y ai retrouvé tout ce que j'avais adoré dans "Snjór" : une ambiance glaciale, un huis-clos en plein hiver, la neige qui tombe en permanence, les secrets bien enfouis d'une petite ville islandaise en apparence très calme. J'ai aimé suivre l'enquête de police, dévoilant les parcours de chaque personnage. le dépaysement est total comme souvent dans les polars nordiques. Mon seul regret : l'avoir lu trop vite... je serais bien restée un peu plus longtemps dans cette Islande sublime et mystérieuse.
[...]
Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230


critiques presse (1)
LePoint   20 décembre 2019
« Vik » signifie falaise en islandais. Et vous allez tomber de haut dans cette intrigue familiale démêlée par le flic Ari Thor et signée Ragnar Jonasson.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
nath45nath45   27 novembre 2019
Elle recevrait d’Oskar un cadeau de Noël : un livre comme d’habitude. Ils respectaient tous les deux cette vieille tradition islandaise d’échanger des livres à Noël. Elle avait choisi pour lui une biographie, qu’elle avait emballée dans un papier cadeau rouge vif entouré d’un ruban. (Page 162)
Commenter  J’apprécie          100
GerstelGerstel   15 novembre 2019
EXTRAITS
P 162 Elle recevrait d’Oskar un cadeau de Noël : un livre comme d’habitude. Ils respectaient tous les deux cette vieille tradition islandaise d’échanger un livre à Noël. Elle a choisi pour lui une biographie, qu’elle avait déjà emballée dans un papier cadeau rouge vif entouré d’un ruban.

P 201
Ari Thòr s’approcha du bord avec prudence. Même si la neige rendait la pierre glissante, il saurait garder son équilibre. Il avait déjà vu de plus hautes falaises, mais cette fois l’à-pic était impressionnant, il tremblait de voir ce qui attendait le malheureux qui trébucherait… Les arêtes vives des colonnes de basalte, les rochers le long du rivage, la mer sombre. Le vent glacé venu du nord se chargea de rappeler à Ari Thòr où il se trouvait : A la lisière du monde habitable.

P 207
C’était un bien curieux endroit pour un entretien mais après tout, rien dans cette enquête menée une veille de Noël aux confins de l’Islande du Nord n’était normal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   05 janvier 2020
(note de bas de page)

1. En Islande, il n'y a pas de Père Noël mais treize lutins qui descendent un par un en ville entre le 12 et le 24 décembre pour jouer de mauvais tours aux habitants.
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1missmolko1   10 mars 2019
There was usually no escaping the snow in the wintertime in this, the northernmost town in Iceland, which was so close to the Arctic Circle, the sun disappeared behind the mountains in the depths of winter.
Commenter  J’apprécie          90
BazartBazart   14 novembre 2019
Croupir était le mot on ne peut plus proche de la vérité. la vie sournoise, les avait confinés sur cette pointe à Kálfshamarsvík,.
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Ragnar Jónasson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ragnar Jónasson
A l'occasion du Quai du Polar 2019, rencontre avec Ragnar Jonasson autour de son ouvrage "La Dame de Reykjavik" aux éditions La Martinière.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2305745/ragnar-jonasson-la-dame-de-reykjavik
Propos traduits de l'anglais par Fleur Aldebert
Notes de Musique : Bibliothèque Audio Youtube
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature islandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..