AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2262037523
Éditeur : Perrin (07/03/2013)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Qui a écrit Mein Kampf ? Que s’est-il passé dans le bunker d’Hitler en avril 1945 ? Himmler versait-il dans l’occultisme ? Quels sont les dessous de l’affaire Rudolf Hess ? Que sait-on des relations féminines du Führer ? Qui est responsable de l’incendie du Reichstag ?
Telles sont quelques-unes des questions auxquelles ce livre tente de répondre. … Si certains de ces mystères ont déjà fait couler beaucoup d’encre, il reste, pour chacun d'entre eux, des ombre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bubu-le-bourguignon
  23 juin 2013
Etant un grand lecteur de tout ce qui concerne la Seconde Guerre Mondiale et surtout de ce que "l'esprit" Nazi pouvait faire, j'avoue que le livre de François Kersaudy apporte, en peu de pages, les notions importantes de l'idéologie nazi et les sphères pour atteindre le pouvoir, tout en passant par les jalousies des Hauts dignitaires.
Pour ma part, le titre du livre n'est pas adapté : je l'aurais plutôt intitulé "Au service du IIIe Reich". En effet, les chapitres parlent de la montée du nazisme et de ses fidèles collaborateurs. Les seules chapitres qui sont à part sont "L'homme à femmes" et "Canaris et la guerre des services secrets". Pourquoi mettre ces deux thèmes à part ?
Le premier, même si F. Kersaudy explique que Hitler avait un énorme pouvoir envers les femmes (malgré un complexe sexuel et amoureux qui aujourd'hui encore reste inconnue), ne répond pas véritablement (comme tous ceux qui se sont essayé) à la question. Par contre, son étude sur le rôle prépondérant de certaines femmes sur la scène public, financière et politique (Mme Goebbels surtout) démontre bien que sans elles, Hitler ne serait jamais parvenu au porte du pouvoir.
Quant à Canaris, c'est l'anti-thèse de l'ouvrage. L'amiral canaris, chef de l'Abwehr, était profondément anti nazi. Parmi tous les chapitres, c'est la bouffée d'air de l'idéologie nazi, de ces complots, de ces exécutions et de "sa boîte de scorpions". A lire avec grand intérêt.
Ce livre s'adressera plus aux jeunes qui souhaitent découvrir les bases : le pourquoi du nazisme, pourquoi les allemands ont ils votés pour le NSDAP...
Ce livre n'ajoute rien de nouveau et j'ai lu mieux.
Même si, comme beaucoup d'autres, F. Kersaudy attend (tout comme moi) l'ouverture des archives concernant Rudolf Hess et de son voyage en Grande Bretagne..... en 2017.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
umezzu
  09 avril 2015
François KERSAUDY étudie dans cet essai historique huit sujets assez peu connus du grand public à propos du III éme Reich.
Il s'intéresse dans cet ouvrage bien évidemment en premier lieu à Hitler, pas très fier de ses origines et de sa jeunesse, et qui ne cessera de chercher à faire disparaître tous les éléments qui allaient à l'encontre du personnage qu'il s'était bâti. On découvre que sans qu'aucun document précis n'aille dans ce sens, il a semble t-il pris plus ou moins au sérieux la possibilité que son grand père paternel inconnu ait pu être un juif. D'où sa volonté d'éviter tout malentendu en faisant détruire par la Gestapo toute trace et tout témoignage réel ou imaginaire se rapportant à son passé. de même, ses relations avec les femmes restent un mystère, et sa santé a été traitée durant toute la seconde guerre mondiale au travers de toute une pharmacopée aux effets sans doute contradictoires.
Jusqu'alors personnage sans relief, Hitler se découvre après la première guerre mondiale des talents d'orateur qui vont grandement contribuer au succès du parti nazi. Il sut captiver et électriser des foules, mais n'écouta guère les propos de son entourage, à commencer par ses généraux.
Kersaudy décrit aussi l'extrême complexité de l'organisation du parti nazi, qui va par ricochet rendre l'administration de l'Allemagne extrêmement pesante, des services concurrents marchant sur les plates bandes les uns des autres, au profit de hiérarques cherchant tous à étendre leur pouvoir. Hitler a rarement arbitré ces divisions internes, qui le servaient en opposant ses lieutenants. Mais il a quand même cédé aux bruits de couloirs pour décider finalement la destruction des SA et de leur chef Roehm au cours de la nuit des longs couteaux le 30 juin 1934.
Le départ du dauphin d'Hitler, Rudolph Hess, vers l'Angleterre en mai 1941, apparaît comme le projet d'un fou qui s'était auto convaincu qu'une démarche individuelle pouvait permettre l'ouverture de pourparlers de paix entre le Royaume-Uni et l'Allemagne. Une action qui rendit le Führer ivre de rage...
François KERSAUDY montre aussi combien l'amiral Canaris, chef de l'Abwehr, contribua à entretenir une certaine forme de résistance au nazisme. Son opinion n'est pas partagée par tous les historiens.
Les points évoqués dans ce livre sont parfois méconnus et contribuent à expliquer la montée du nazisme, son effroyable machine bureaucratique et l'aveuglement d'Hitler, jamais contredit par ses collaborateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bouvy
  26 janvier 2015
Je suis en train de lire cet ouvrage par ailleurs fort bien documenté. (Actuellement, 2,99 € en format Kindle sur Amazon).
Quand on constate qu'un tribun, que dis-je, un gourou mal éduqué, taré, haineux, entouré d'une bande de crapules toutes plus corrompues, plus perverses, plus tordues les unes que les autres, qui en plus, se détestent et rêvent de s'entretuer, ont pu, en si peu de temps, prendre le pouvoir, faire trembler le monde, détruire, abîmer, dévaster des millions de vies, ça fait peur.
Et dire qu'il y a des crétins qui véhiculent encore et encore de telles idées fielleuses, et d''autres pour y adhérer, et d'autre pour nier! Oui à la liberté d'expression mais la faut-il pour eux aussi? Oui à la liberté d'expression, quand elle est une arme pacifique contre ce genre d'idéologie. Nous devons nous en servir sans réserve avant que les extrémistes nous l'interdisent. S'ils nous la suppriment, c'est quand nous ne pourrons plus l'utiliser que nous regretterons de l'avoir fermé!
Ce livre n'apporte peut-être guère plus de lumière que ce qui a déjà été écrit sur le nazisme mais il a le mérite de lutter contre l'oubli et de nous rappeler le réel danger des opinions de l'extrême droite!
Et en plus, il est écrit dans un style assez agréable ce qui le rend très accessible à la lecture, ce qui n'est pas toujours le cas des livres d'histoire et d'historiens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
cathe
  03 juillet 2013
Ayant déjà écrit de nombreux ouvrages sur la Deuxième Guerre mondiale, (on lui doit notamment une passionnante biographie de Churchill), François Kersaudy se penche cette fois sur les coulisses du IIIème Reich. S'appuyant sur une solide bibliographie, il démonte les mécanismes secrets qui ont permis la mise en place de ce système totalitaire.
D'une lecture agréable, ce livre montre certains traits de la personnalité d'Hitler et présente le côté « boite de scorpions » des principaux dirigeants du régime, véritable mafia. Depuis les antécédents familiaux du chef nazi jusqu'à sa santé en passant par ses relations avec les femmes, de la folle équipée de Hess à la Nuit des longs couteaux, l'auteur insiste sur certains aspects, certes connus, mais il en fait une description si fouillée et si documentée que cela nous permet de mieux comprendre comment une telle barbarie a pu voir le jour au XXème siècle.
Historien rigoureux, François Kersaudy allie dans ce livre le sérieux de la documentation et le plaisir de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Miaka
  01 juillet 2013
Reçu dans le cadre de la masse critique de Babelio que je remercie, j'étais plutôt emballée par ce titre. Mais la lecture n'a pas été à la hauteur de mes attentes, loin de là.
Pourtant, le pitch était prometteur. Révélations, mystères dévoilés, on nous promettait là, une plongée palpitante au coeur du IIIe Reich. Mais des questions posés, seules quelques unes sont en vérité intéressantes. le reste, plat, long, ennuyeux, ne donne pas envie d'en savoir plus. La faute, surtout, aux nombreuses listes de noms qu'affectionne François Kersaudy. Ainsi, il ne faut pas se montrer surpris de voir que l'auteur consacre par moment un quart de page à énumérer des noms. Noms dont la plupart du temps nous ignorons tout et dont nous n'avons pas envie d'en savoir plus. Des longueurs qui se répercutent également dans le texte. Répétitions, phrases beaucoup trop longues, le tout se révèle rapidement indigeste.
Des 8 chapitres que composent Les mystères du IIIe Reich, seuls 4 valent vraiment le temps que l'on y consacre. Il ne fait aucun doute que François Kersaudy sait de quoi il parle. Et, malgré les défauts énumérés plus tôt, on se prend à ses révélations. Intéressant en effet d'en savoir plus sur Hitler, sa généalogie, sa santé, et sur Hess, Goering et Himmler. Intéressant de savoir qu'une guerre du pouvoir se jouait entre Goering et Himmler. On se rend compte, à la lecture de ce livre, du véritable chaos sur lequel reposait le règne d'Hitler.
Mais la question juive est laissée de côté, Kersaudy préférant une vision de l'intérieur. Et c'est bien dommage. Car c'est surtout de ce sujet là que l'on aurait aimé en savoir plus. Trop centré sur le militaire et la hiérarchie au sein du Reich, Les mystères du IIIe Reich ne traite que d'une toute petite partie du mythe.
On peine à finir l'ouvrage qui aurait tendance à nous tomber des mains. le style de Kersaudy est trop stricte, et manque d'un petit plus qui rendrait la lecture captivante. Froid, académique, son texte n'est qu'une succession de fait et peine à vraiment entraîner son lecteur dans l'Histoire. Dommage car c'est pile ce que l'on attendait.
C'est donc une lecture en demi-teinte que nous propose Les secrets du IIIe Reich. Dommage.
Lien : http://miawka.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LePoint   08 avril 2013
L'ouvrage de l'historien François Kersaudy, Les secrets du IIIe Reich, a le double mérite, lui, d'apporter du neuf et de clarifier. En huit chapitres denses, abondamment sourcés, formidablement mis en musique, le biographe polyglotte de Göring et de Churchill, récent auteur d'un Hitler chef de guerre, exhume et éclaircit.
Lire la critique sur le site : LePoint
Videos de François Kersaudy (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Kersaudy
Adolf Hitler : sa vie privée | Au cœur de l’histoire | Europe 1
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre