AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2227139056
Éditeur : Bayard (23/04/2003)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :

«. .. Devant elle, se présentait la Meseta, la région la plus froide d'Espagne, étendue jusqu'à Leon sur cent vingt kilomètres de croûte terrestre, uniformément plane et rase.

On disait que les pèlerins redoutaient ce qui pouvait devenir pour eux une langue de folie. Juste avant d'aborder cet espace fondamental, elle venait de trouver la réponse à la question des enfants croisés après Figeac "Pourquoi vous y allez à pied ?" » Tant d'autre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
bretagnolles
  02 octobre 2010
L'auteur raconte son parcours sur le chemin de compostelle, durant l'automne et le début de lhiver. Son parcours est accompagné d'une quête spirituelle. La description du chemin et des rencontres que l'on peut y faire est juste, loin des clichés. Les difficultés rencontrées sont dépeintes sans romantisme et illusion. C'est un beau livre mais j'ai été gênée par les descriptions lyriques de la nature , souvent proches des lieux communs
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
jonathan-alexjonathan-alex   13 avril 2013
:Avant la guerre, deux garçons sont inséparables. Mais un jour leur amitié doit cesser car Hitler arrive au pouvoir et décide que les Juifs n’ont pas le droit de vivre : on les chasse, on les insulte, on leur enlève tous leurs droits. Or Frédéric est Juif.
La famille Schneider et la famille Richter vivent dans le même immeuble et ont chacune un garçon du même âge. Ceux-ci deviennent d’inséparables amis et font leur rentré scolaire ensemble. L’un deux, Frédéric, est Juif. Les insultes commencent un jour enneigé d’hiver 1929 où il fut traité de « sale petit juif ».
Toutes sortes d’injustices sur sa religion lui arriveront comme lorsque le grand-père d’Hans lui interdit de voir son petit-fils, le mot « Juif » écrit sur la plaque de son médecin, l’interdiction d’acheter dans les magasins Juifs pour les « autres personnes », le propriétaires de leur appartement voulant les exclure, le licenciement de son père en tant que fonctionnaire, le changement d’école obligatoire, interdiction aux Juifs de fréquenter le cinéma ou la piscine…
Malgré tous ces ennuis et ces personnes hostiles, perce quelques petits rayons de soleil comme lorsque le père de Hans, étant du Parti Nazi, prévient les Schneider des risques qu’ils encourent à rester ici, des agressions contre les Juifs étant de plus en plus fréquentes ces derniers temps. Malgré ces recommandations, ils décidèrent de rester, ce qui valut la mort de Mme Schneider qui, un soir, ne survécut pas à une de ces agressions.
Dès lors, pour survivre, Frédéric et son père durent réparés des lampes de toutes sortes, pendant que des mesures de plus en plus strictes étaient prises envers les Juifs. Ils ne pouvaient aimer que les « leurs », devaient porter une étoile jaune cousue sur leur vêtements, un couvre-feu leur fut instauré… Ils vivaient cachés, et par solidarité, cachèrent même un rabbin, prenant encore plus de risques d’être arrêtés. Ce qui arriva a Frédéric se retrouva donc tout seul, oblige a ce caché…La seule chose qu’il demanda au Richter, c’est de récupérer ses vetement de sa famille pour les vendre au cash converter est il esr venda a, du temps où ils en étaient encore une, du temps où ils étaient heureux…
Puis va suivre une série de bombardements, où tout le monde ira se réfugier à l’abri, refusant l’accès à Frédéric parce qu’il était Juif, le laissant mourir dehors pendant qu’ils étaient tous bien protégés à l’intérieur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Laurence Lacour (3) Voir plusAjouter une vidéo

VILLEMIN
Cour d'assises de Dijon, suite du procès de Jean Marie VILLEMIN. Il comparait pour le meurtre de son cousin, Bernard LAROCHE, qu'il soupçonnait d'avoir tué son fils, Grégory. le petit Grégory VILLEMIN, 4 ans, avait été retrouvé assassiné dans la Vologne le 16 octobre 1984.Aujourd'hui deux journalistes, Isabelle BAECHLER d'Antenne 2 et Laurence LACOUR d'Europe 1 ont été entendues pour...
Dans la catégorie : Lieux saintsVoir plus
>Théologie sociale chrétienne>Jours, temps, lieux destinés au culte>Lieux saints (25)
autres livres classés : saint jacques de compostelleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
339 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre