AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782867449864
288 pages
P.O.L. (15/01/2004)
2.69/5   54 notes
Résumé :
A cet instant précis, Cooper - qui, soit dit en passant, aurait préféré qu'on ne mentionne pas son nom - attend sa sœur. Il l'attend depuis des années. Sans en parler à personne. Il vaut mieux donc ne pas compter sur lui pour s'expliquer sur les raisons d'une conduite aussi étrange. C'est son secret. Sauf qu'à cet instant, justement, il ne sait pas encore ce que son secret va lui coûter.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
2,69

sur 54 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
3 avis
2
5 avis
1
5 avis

carre
  19 février 2012
Alex Cooper, vieux garçon, est cadre dans une entreprise.Il ne vit qu'a travers le lien indéfectible qu'il a pour sa soeur (incestueux ?). Il est dans l'attente perpétuelle de son retour. Elle, est tout le contraire de Cooper, la vie elle la croque à pleines dents loin de son frère aux Etats Unis. Elle lui donne de tant en tant des nouvelles, tandis qu'Alex s'enferme dans une attente impossible et obsessionnel.
Le sujet de Lapeyre avait de quoi nous intéresser, mais à jouer constamment entre l'humour, le grave et l'absurde, je n'ai jamais réussit à rentrer dans ce livre qui m'a profondément ennuyé. Récompensé par le Livre Inter en 2004. Un mystère pour moi.
Commenter  J’apprécie          120
Jacotte_Fenwick
  17 juin 2014
Voilà un livre pas gai (l'histoire lamentable d'un homme de 45 ans, amoureux de sa soeur, qui passe sa vie à l'attendre et qui lâche tout le reste petit à petit) mais très bien écrit. le ton est souvent humoristique, les phrases sont belles, parfois surprenantes, et les mots savants nombreux. Il y a même « gorgeon », pour les amateurs.
Et puis, il a eu le Prix du livre Inter en 2004, et j'ai une tendresse particulière pour ce prix. Une année, j'ai voulu y participer, à la dernière minute. J'ai fait une belle lettre à Mme Nancy Huston (c'est pas tous les jours que j'ai une telle occasion) et j'ai mis le code postal à la place de la rue ou du cedex, je sais plus. Bref, la lettre m'est revenue et je ne pouvais plus être dans les temps. Comme preuve de ma bonne foi, j'ai voulu glisser la lettre avec le cachet de la poste dans une nouvelle enveloppe avec la bonne adresse, mais pendant que je l'écrivais ma fille de trois ans déchirait la première enveloppe avec le cachet, le timbre et la lettre. J'ai laissé tomber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
folivier
  10 avril 2011
D'une écriture très sensible, Patrick Lapeyre, décrit et raconte l'histoire d'Alex Cooper, cadre dans une banque, célibataire, vieux garçon, dont la vie se résume dans l'attente de sa soeur, Louise. Cette dernière est l'exact opposé de Cooper. Elle brûle la vie, voyage, additionne les conquêtes amoureuses sans pour autant être heureuse.
Petit à petit, Cooper, depuis longtemps déconsidéré dans son travail, par son obsession en sa soeur, accumule les échecs amoureux et sentimentaux. Cooper est réaliste sur sa situation et son état et par renoncement fini par s'abandonner et se détruire lentement.
Le récit est structuré par très court chapitre comme des touches successives qui nous font découvrir et comprendre l'amour fusionnel de Cooper pour sa soeur, son attente, son désespoir et son immense solitude.
Bon roman qui pourtant ne m'a pas enthousiasmé.
Commenter  J’apprécie          30
Patience82
  26 septembre 2015
Je ne saurais pas dire si ce livre est vraiment "bof" ou si c'est moi qui n'accroche pas à ce genre, en tout cas, je n'ai pas aimé. le personnage principal passe de l'attente à la dépression et frise les limites de la folie. le narrateur raconte ça d'un oeil totalement extérieur et froid, il n'y a pas de dialogues, ce qui fait que je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. J'ai eu l'impression qu'il n'y avait ni début, ni fin, on ne va nulle part, ça ressemble à un fait divers.
Commenter  J’apprécie          50
Sharon
  27 janvier 2012
J'ai tenté de lire ce livre une première fois voici quelques semaines, et je ne suis pas parvenue à aller au-delà d'une trentaine de pages. Ce n'était pas le moment. J'en ai repris la lecture en début de semaine, et là, après un roman plus douloureux (Désolation de David Vann pour le nommer), sa lecture m'a semblé très facile.
Alex Cooper attend sa soeur. Elle est partie aux Etats-Unis où elle mène une vie des plus mouvementées, tant du point de vue personnel que professionnel. Au contraire, son frère, modeste employé de banque, mène une vie des plus monotones, tellement ennuyeuse, tellement banale qu'elle n'en est ni agréable ni désagréable à lire. Mon étonnement ? N'avoir quasiment rien ressenti en lisant ce livre. Alex est amoureux de sa soeur ! Je devrais être horrifiée. Même pas : il est le seul à en souffrir, à se miner jour après jour, au point de n'avoir aucune vie amoureuse (et je ne vous parle pas non plus de sa vie professionnelle, une catastrophe). Là, je devrais compatir. Même pas. Je l'ai regardé d'un oeil très extérieur, lui qui reste extérieur à tout ce qui ne concerne pas sa soeur. Je ne peux éprouver de l'empathie pour un homme qui n'en éprouve pour personne, au point parfois de se retrouver dans des situations rocambolesques, et presque dérisoires n'était son immense détresse morale et physique.
Je reste donc sur cette impression : un livre au style agréable, facile à lire grâce au découpage en brefs chapitres, un livre qui me donne envie de découvrir d'autres romans de cet auteur.
Lien : http://le.blog.de.sharon.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
IndiaSongIndiaSong   17 septembre 2016
Il faut croire que l'attente , qui est sans doute une forme de l'erreur, est devenue chez lui une seconde nature.
Cooper s'imagine très bien sur le quai d'une gare désaffectée depuis des années en train d'attendre tranquillement la femme de sa vie. Ce serait tout lui. Il s'étonnerait peut-être de l'état de la gare, ferait des réflexions sur le retard des trains et sur le peu de considération qu'on porte aux voyageurs; mais il ne lui viendrait pas à l'idée qu'il s'est trompé de gare, ni bien sûr qu'il s'est trompé de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IndiaSongIndiaSong   17 septembre 2016
Il arrive quelquefois - c'est une explication qui en vaut une autre- qu'il se produise de terribles explosions dans les galeries souterraines de l'ego, auxquelles succède en principe un silence impressionnant, et qu'ensuite, après des jours d'attente, personne ne remonte. On a beau appeler, dépêcher des secours, guetter un signe de vie, il est généralement trop tard, l'eau a déjà inondé les galeries.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IndiaSongIndiaSong   17 septembre 2016
Il est difficile d'imaginer combien Cooper, du fait de sa nature déviante, a dû creuser en lui pour enfouir ses émotions afin de les garder intactes, quel travail de forçat c'a été pendant des années ,quel tourment , quelle fatigue, et dans quel état de détresse il est tombé le jour où, à force de les cacher, il ne les a plus retrouvées, et s'est senti définitivement vide et désseché.
Commenter  J’apprécie          00
Alice_Alice_   05 février 2012
Elle respirait si calmement en dormant qu’on aurait cru qu’elle avait la faculté d’augmenter le silence de la chambre.
Commenter  J’apprécie          20
NiniroseNinirose   08 mars 2015
Et même si on le ligote dans un sac, avec une pierre, et qu'on le jette au fond d'un étang : son attente le fera remonter à la surface.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Patrick Lapeyre (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Lapeyre
Gérard Gavarry Comment j'ai rencontré Paul Otchakovsky-Laurens - où Gérard Gavarry tente de dire quand et comment il a rencontré Paul Otchakovsky-Laurens, -à l'occasion de la parution de son livre "Jojo" chez Hachette/P.O.L- et où il est notamment question de Georges Perec et de l'Oulipo, d'Allada et du Bénin, de Michel Bézard et de Jacques Jouet, de Patrick Lapeyre et d'Emmanuel Hocquard, de poésie et de roman, de Warren Motte et de "The Review of Contemporary Fiction" (Fall10 Vol XXX N 3), de la rue Galliera et de la rue Jacob, de Carine Toly et d'Emmelene Landon, de Marcel Duchamp et de Fred Leal, de Léon- Gontran Damas et d'Aimé Césaire, d'être nègre et d'être juif, à Paris le 10 janvier 2022.
+ Lire la suite
autres livres classés : incesteVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1292 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre