AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070119912
Éditeur : Gallimard (14/01/2010)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Je ne sais pas ce qui s'est passé au juste - pourquoi ce fol attachement ? Peut-être est-ce le conflit avec son éditeur qui a tout déclenché, elle était vraiment perdue à ce moment-là.
Je lui ai dit et répété que Luc n'était pas quelqu'un pour elle : qu'avait-elle à faire d'un paparazzi sans foi ni loi, avide d'aventures et d'images, elle qui vit de solitude et de littérature? Eh bien, elle ne m'a pas écoutée, elle en a fait un livre. C'est ce que Luc voulait... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
pipige
  25 décembre 2014
Autofiction nerveuse, ce roman parle d'amour impossible d'un esprit "cartésien" face à un esprit "borderline".
J'ai fait cette lecture en quelques jours. le roman se lit bien, je pense qu'il y a eu un gros travail de "nettoyage" afin de faire ressortir l'essentiel. La nervosité se ressent à travers les lignes. le roman est régulièrement ponctué de références culturelle, populaires ou non, et c'est heureux, cela détend l'atmosphère...
Il reste le sujet, difficile. Comment comprendre cette amour ? Comment accorder, sinon la confiance, du moins les circonstances atténuantes, au protagoniste masculin.
Comment comprendre ?
Pourquoi tant et tant de souffrance. le plaisir en valait-il la peine ?
Commenter  J’apprécie          50
Alhice
  06 décembre 2013
Un livre dévidoir, au rythme rapide et soutenu, tout aussi nerveux que la romance. Il prend, il vidange, il tarit. Il s'accroche aux tripes, telle une sangsue mordante, inquiétante, asséchante. Pas de répit pour le lecteur, devant une histoire d'amour affolante et angoissante.
Histoire d'amour… pas si sûr ! Cette autofiction semble avoir été écrite d'une traite, étouffante par son manque de paragraphes et de pauses, mais suffisamment bien menée pour tenir en haleine. Je pense qu'il ne faut pas chercher à comprendre – sous peine de migraines insolubles – juste à vivre à la cadence du récit.
J'ai été curieuse, puis contrariée et enfin soulagée. Certainement pas indifférente.
Commenter  J’apprécie          20
Galirad
  04 février 2015
J'ai beaucoup de mal avec la violence dans le couple et même si Camille Laurens a un style qui m'a toujours plu et me plait encore, j'avoue avoir eu beaucoup de difficultés à finir ce bouquin, duquel j'ai sauté de nombreux passages !
Je ne rentre pas dans la logique du personnage de la romancière, qui après avoir été maltraitée par son éditeur, se fait torturer par son nouvel amant et y trouve apparemment son compte !
Non ! A mon grand regret, je ne parviendrai pas, même avec du recul, a trouver quelque chose de positif à ce récit !
Commenter  J’apprécie          10
marieberk
  15 mars 2018
J'ai beaucoup, beaucoup aimé ce livre au ton vif et nerveux, en pleine adéquation avec son sujet, qui révèle une fois de plus le talent de l'auteur. le personnage de l'amant paparazzo mis en scène avec humour par Camille Laurens est extraordinaire. Un très beau roman sur le malentendu fondamental entre les hommes et les femmes. Camille Laurens n'a pas froid à la plume. Dans la veine de Serge Doubrovsky, elle décrit avec une précision chirurgicale les relations entre les hommes et les femmes, éprise seulement de vérité.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
IndiaSongIndiaSong   25 mars 2017
Un porteur d'eau possédait deux cruches, chacune d'elle pendant aux extrémités d'une solide perche qu'il portait sur les épaules. L'une des cruches était fêlée, tandis que l'autre était parfaite. A la fin de la longue marche du ruisseau à la maison, la cruche fêlée arrivait toujours à moitié pleine, tandis que la cruche sans faille accomplissait son travail à merveille. Tout se passa ainsi pendant des années. Mais la cruche fêlée était honteuse de son imperfection, et misérable de ce qu'elle considérait comme une faillite. Un jour, près du ruisseau, elle s'adressa au porteur d'eau: "J'ai honte de cette fêlure à mon côté, qui laisse fuir toute l'eau le long du chemin qui mène à votre demeure."
Le porteur dit à la cruche: "As-tu remarqué qu'il y avait des fleurs seulement de ton côté, sur le chemin? C'est que, connaissant ta fêlure, j'ai semé des graines de jolies fleurs seulement de ton côté du sentier, et chaque jour, durant tout le trajet, tu les arroses. Ainsi, depuis des années, je cueille des fleurs qui embellissent ma maison. Si tu n'avais pas été telle que tu es, jamais nous n'aurions eu toute cette beauté."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pipigepipige   25 décembre 2014
"....Je ne vois pas comment on peut oublier une telle volupté, marmonnait R. avec un reste d'ironie réflexe, mais elle était au bout du rouleau, elle ne réagissait pas. Ce qui nous minait, elle et moi, au plus profond de nous-mêmes, nous atteignant, elle dans sa fermeté intellectuelle, moi dans ma perception sensible, c'est qu'à côtoyer Luc, à le regarder, à l'entendre, à le lire, l'existence n'avait absolument aucun sens. Rien ne comptait, on ne comptait pour rien. La valeur de la vie s'était retirée toute." (P 194)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
IndiaSongIndiaSong   25 mars 2017
Le mot "folie" vient du latin "follem", "ballon". Donc le mot convient parfaitement. Un fou , c'est quelqu'un qui va de-ci de-là, qui n'est pas arrimé. Comme Luc. (...) c'est "L'Homme sans Gravité" dont parle Charles Melman: un type qui se laisse guider par l'instinct, toujours en quête de jouissances immédiates qui se valent toutes, sexe, drogues, vitesse, et d'excès qui le lassent, un homme à la fois perpétuel excité et éternel frustré, sans repère, sans pensée nette, errant sans but, sans cadre, sans feu ni lieu, sans foi ni loi, un ballon, oui .. (..)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IndiaSongIndiaSong   25 mars 2017
Pour te comprendre, il fallait faire comme le poète, regarder les nuages, là-bas, les merveilleux nuages. Au fond, nous etions tous des nuages, et tu avais avec nous tous des manières de nuage. Nous errions tous dans le ciel du temps, étirant nos formes changeantes et cotonneuses, échangeant nos étoffes de ouate, certains dérivant sans cesse au fil du vent, d'autres immobiles et compacts, engrangeant masse et semblant de matière.
Quelquefois, deux nuages se rencontraient, se trouvaient, mêlaient leurs contours dépareillés, fusionnant jusqu'à ne plus faire qu'un, leurs clartés s'interpénétraient, leurs limites s'abolissaient, peaux, sexes, brumes de l'esprit, humeurs, vapeurs, tout se fondait, se confondait, se comprenait, le plaisir faisait la pluie et le beau temps; mais cette union ne durait pas, et peu près chacun reprenait sa route, dérivant dans un coin de gris-bleu , parfois troué d'un rayon qu'on pouvait croire divin .. si l'on refusait de se voir comme on voit les nuages : sans autre destin qu'un ciel sans bords, allant nulle part, dans leur habit de lumière et de néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IndiaSongIndiaSong   25 mars 2017
Il niait la chaîne du Temps, ses maillons dont l'un mène à l'autre, il niait le flus du Temps, ses pports, ses balises, ses amers: il ne s'arc-boutait pas contre la puissance superieure de son fleuve, il en ignorait simplement le flot, ou se reservait la possibilité infinie d'en détourner le cours au gré : il détestatit les rendez-vous, les agendas, la planification, à part les plans sur la comète. de son humeur ou de ses besoins
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Camille Laurens (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Laurens
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
La petite danseuse de quatorze ans de Camille Laurens aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/138384-livre-d-art-et-histoire-de-l-art-la-petite-danseuse-de-quatorze-ans.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : autofictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3479 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre