AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070759330
448 pages
Éditeur : Gallimard (04/10/2000)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Après avoir terminé La folie en tête Violette Leduc a poursuivi son autobiographie ; elle l'a arrêtée en 1964, à la veille de la publication de La Bâtarde. Elle a soigneusement mis au net sur de grandes feuilles quadrillées ses brouillons couverts de ratures et elle s'apprêtait à revoir avec moi son manuscrit quand la mort l'a saisie.
Elle avait l'intention de donner une suite à ce livre ; et ses lecteurs auraient aimé savoir comment elle avait accueilli le s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Marpesse
  01 juin 2014
Le livre s'ouvre sur une folie : la lame de rasoir coupera-t-elle les veines? Violette meurt de chagrin, et elle voudrait mourir.
La Chasse à l'amour est le dernier livre de Violette Leduc. Elle voulait écrire une suite mais elle est morte avant. L'avant-propos de Simone de Beauvoir est touchant.
La Chasse à l'amour fait suite à la Folie en tête. Violette tombait dans une folie de persécution, et c'est ce qu'on retrouve dans les premières pages de ce livre où elle croit que des gens s'introduisent chez elle, elle croit au vampire au plafond, à la présence de Jacques dans le grenier. Elle aime Jacques à la folie, comme Simone de Beauvoir.

Lien : http://edencash.forumactif.o..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
MacabeaMacabea   29 novembre 2016
Le disque pâle des yeux d'une chouette.
Menthe sauvage, ciel étoilé de Parme.
Un ciel de menthe frôle mon coude, j'écris dans l'herbe.
Deux bouquets de roses dans les vignes.
Première vigne soumise à Octobre.
Je suis dans le choeur.
Dans le choeur du silence des bois.
J'entends l' oiseau. Il n'entre pas.
Fagots de place en place.
Fraternité des pins.
Ils se rencontrent, ils s'appuient l'un sur l'autre.
Mes pas dans l'herbe froissent le silence.
Temps couvert, soleil aveuglant.
Le genévrier se laissera couvrir par la nuit.
Soudain je marche dans l'allée de mon couronnement.
Un tapis d'aiguilles de pin a été déroulé.
Loggia, du bleu dans le ciel.
Coupe de bois: clairière ou verrière.
Molleton sur ma joue. Ma joue au bout du monde.
Je trouve mes dentelières, la mousse et le lichen.
Buis orange. Une seule branche.
Je le cueille, je l'éteins.
Je ne le cueillais pas, il vibrait.
Une assemblée. Des pins dans une forêt.
Ils seront toujours différents, leur couleur est vertueuse.
Fini, le tapis. Sauvagerie plus sérieuse du chemin.
Je retrouve aussi mes morceaux de bois.
Formes étranges déposées là il y a six ans, il y a sept ans.
Coupe de bois et panorama.
Village de Puymeras bâti avec quoi?
Avec du clair de lune.
Il est onze heures vingt du matin.
Un insect, un tâcheron dans un désordre de bois mort.
Et de buis mort, celui du cadre des morts.
Route rêveuse. Ma route est couleur de falaise crayeuse.
Je suis seule, je suis la bienheureuse parce que l'enfer ce sont les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SZRAMOWOSZRAMOWO   26 décembre 2017
Monique déplace beaucoup d'air pour ceux qu'elle aime. Elle apparaît, elle remue l'atmosphère. Elle vous accueille, c'est une bouilloire en ébullition dont le couvercle est prêt à sauter. Monique arrive, elle lime vos épines, elle émousse la pointe de vos clous. Elle arrondit. C'est une réconciliation avant son bonjour.
(à propos de Monique Lange)
Commenter  J’apprécie          20
MacabeaMacabea   29 novembre 2016
Un gros arbre frisé cachait l'entrée. J'admirais les feuilles de vigne sculptées avec du sulfate. C'était bleu, c'était du clair de lune grecque onze heures du matin. Un arbre nain émergeait, un toit rouge montrait son nez. Un avion ronflait en sourdine, paisible boîte dans le ciel, des abricotiers grelottaient, un oiseau s'exerçait. Il taquinait le silence de ce grand soleil infernal.
Commenter  J’apprécie          10
MacabeaMacabea   21 juin 2019
Marcher près d'elle, qu'est-ce que cela signifie? Nous sommes définitivement séparées. J'ai peur d'elle, malgré sa douceur, je ne suis pas moi-même. Je lui laisse toute la place quand nous sommes ensemble, je suis falote, je suis prête à m'éteindre. Je vais sans but, à côté d'un monument de volonté. J'essuie parfois mes larmes à la sauvette. Je voudrais la haîr. Je ne peux pas.
Commenter  J’apprécie          10
MarpesseMarpesse   01 juin 2014
Je suis une fontaine publique. Je coule jour et nuit.
Je suis un saule pleureur.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Violette Leduc (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Violette Leduc
"Il m?arrive d?être trois jours seule sans dire un mot à quelqu?un, c?est tout de même dur et quelque fois on perd pied" avouait Violette Leduc en 1965. Deux ans plus tard, Jean Renoir affirmait qu'"un des inconvénients de notre époque, c?est la solitude." Alors que Jean Cocteau estimait, lui, "que la vraie solitude est au milieu de beaucoup de monde".
Culture Prime, l?offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l?audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr
Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/¤££¤12Jean Renoir6¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Violette Leduc, la mal aimée

Quelle actrice incarne Violette Leduc dans le film de Martin Provost ?

Emmanuelle Béart
Emmanuelle Seigner
Emmanuelle Devos

12 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Violette LeducCréer un quiz sur ce livre