AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Lortholary (Éditeur scientifique)Blaise Briod (Traducteur)
ISBN : 2070402924
Éditeur : Gallimard (22/01/1999)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Le plus célèbre des romans allemands est "un roman de formation", qui conduit le héros jusqu'à la fin de sa jeunesse. On suit le personnage dans ses égarements enthousiastes, avec un humour souriant. C'est aussi l'histoire d'une vocation théâtrale ; au centre, se trouve l'ombre de Shakespeare. A chaque étape, le jeune homme est sous le charme d'une femme : le monde, l'amour et l'art lui permettent de se trouver lui-même. En Allemagne, ce livre est devenu la référenc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aela
  20 février 2011
Ce livre nous raconte l'évolution du jeune Wilhelm Meister, qui entre dans le monde avec ses illusions et attentes et qui doit affronter les dures réalités de la vie. Venant d'un milieu bourgeois, il est amoureux d'une jeune actrice, Marianne, et refuse la vocation tracée pour lui par son père : les affaires. Il veut devenir créateur de théâtre. le frère de Marianne essaie de l'en dissuader..Deux conceptions de l'individu qui s'opposent ici : la vision matérialiste du monde bourgeois et la vision idéaliste de Wilhelm… Bien des péripéties vont survenir ensuite : découvrant l'infidélité de Marianne, Wilhelm va s'adonner aux affaires avant de retrouver sa vocation pour le théâtre plus tard..
Un livre très novateur pour l'époque : Goethe développe le prototype du roman de formation (Bildungsroman). Ici ce ne sont pas les aventures en soi qui comptent mais la manière dont l'individu les intègre dans sa personnalité.
Un livre étonnamment moderne qui pose la question des valeurs de l'orientation et de l'insertion des adolescents dans le monde, et la question éternelle du sens qu'ils cherchent à donner à leur vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lorca
  15 février 2014
L'ouvrage est remarquable tant par la qualité de l'écriture que par le cheminement initiatique du jeune Wilhelm Meister qui va peu à peu perdre ses illusions d'enfants pour s'accomplir finalement en tant qu'homme sensible et responsable.
Cette fiction romanesque, histoire d'une vocation théâtrale, d'une aventure amoureuse et de la genèse d'un caractère, permets à Goethe de développer sa réflexion sur l'art et la philosophie de l'existence.
Ce livre est rapidement devenu en Allemagne et ailleurs une référence en tant que précurseur des romans d'apprentissage et modèle de l'écriture romantique.
"Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister" contient en outre un document d'une cinquantaine de page "Confession d'une belle âme" qui est un chef d'oeuvre dans le chef d'oeuvre. C'est un récit d'une grande sensibilité et d'une grande profondeur, que l'on soit croyant ou non.
Ecrit dans une langue délicieusement ancienne où la laideur et la méchanceté sont totalement absent, cet ouvrage m'a apporté un réel plaisir de lecture.
Hymne à la gaité et à l'amour romantique, il suffit de se laisser envouter par la poésie de l'auteur pour se retrouver dans un 19ème siècle idéal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zohar
  05 février 2011
En 1795-1797, Goethe publie les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister que certains considèrent comme le plus grand roman de langue allemande.
Il est le modèle d'un nouveau genre, le Bildungsroman, le roman d'une éducation par la vie, l'aventure et l'expérience, ou comment un adolescent devient un homme fait.
Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister ouvrent de larges horizons sur les conceptions de Goethe en matière de religion, d'art, de morale, et
marque l'évolution de la pensée de Goethe vers un idéal social influencé par les idées de J.-J. Rousseau, et de Pestalozzi.
Commenter  J’apprécie          30
papillon_livres30
  27 août 2018
Un roman de formation sur fond d'aventures artistiques, amoureuses et d'amitié.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
chartelchartel   05 décembre 2017
Le printemps, dans toute sa splendeur, avait fait son apparition. Tout le jour, un orage précoce avait menacé, puis il avait foncé en tempête du haut des montagnes; la pluie gagna la plaine, le soleil reparut, éclatant, et sur le fond gris, l'arc-en-ciel merveilleux se détacha. Wilhelm, à cheval, cheminait vers lui et le considérait avec mélancolie: "Hélas! se disait-il, les plus vives couleurs de la vie nous apparaissent-elles donc toujours sur un fond sombre? Et faut-il que les larmes coulent pour que nous connaissions le ravissement? Le jour serein est pareil au jour gris, quand nous le contemplons sans rien qui nous émeuve, et de quoi serions-nous émus sinon par l'espoir que le penchant inné de notre cœur ne demeurera pas sans objet? Le récit de toute action bonne, la vue de tout objet harmonieux nous émeuvent; nous sentons alors que nous ne sommes pas tout à fait sur une terre étrangère, nous croyons être plus proches d'une patrie vers laquelle, impatiemment, aspire le meilleur, le plus intime de nous-mêmes."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
chartelchartel   05 décembre 2017
L'homme est si porté à s'adonner aux choses les plus vulgaires, l'esprit et les sens s'émoussent si facilement à l'égard des impressions de beauté et de perfection, que l'on doit par tous les moyens entretenir en soi la faculté de les ressentir. Car personne ne saurait entièrement s'abstenir de telles jouissances, et ce n'est que faute d'un commerce habituel avec de bonnes choses que bien des gens trouvent plaisir à des niaiseries et à des fadaises, pourvu qu'elles soient nouvelles. On devrait, ajoutait-il, entendre chaque jour un petit lied, lire un beau poème, voir un tableau de valeur et, si c'est possible, dire quelques paroles raisonnables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
genougenou   02 juillet 2015
La contexture de ce monde se compose de hasard et de nécessité ; la raison de l’homme se place entre l’un et l’autre et sait les dominer ; elle traite la nécessité comme le fond de son être ; le hasard, elle sait le gouverner, le conduire et le mettre à profit, et ce n’est qu’autant qu’elle reste ferme et inébranlable, que l’homme mérite d’être appelé le dieu de la terre. (p82)
Commenter  J’apprécie          20
genougenou   02 juillet 2015
Quel acteur, quel écrivain, quel homme enfin ne serait au comble de ses vœux, si, par une noble parole ou par une bonne action, il produisait une impression aussi générale ? Quelle délicieuse jouissance n’éprouverait-on pas, si l’on pouvait répandre aussi rapidement, par une commotion électrique, des sentiments honnêtes, nobles, dignes de l’humanité (p122)
Commenter  J’apprécie          20
genougenou   02 juillet 2015
Un beau caractère, pur, noble, éminemment moral, sans la complexion vigoureuse qui fait le héros, succombe sous un fardeau, qu’il ne peut ni porter ni rejeter ; tous les devoirs sont sacrés pour lui : celui-là est trop pesant. On lui demande l’impossible ; non l’impossible en soi, mais ce qui est impossible pour lui. Comme il se tourmente, se replie, s’agite, avance et recule, reçoit toujours de nouveaux avis, se les-rappelle sans cesse, et finit presque par oublier son dessein, sans jamais retrouver la sérénité ! (p292/293)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Johann Wolfgang von Goethe (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Johann Wolfgang von Goethe
Wim Wenders : "Les cinéastes sont des gentils gangsters" .Les dernières réalisations de Wim Wenders nous ont, dans l?ensemble, déçus. Raison de plus pour se replonger dans la première période du cinéaste allemand - sa meilleure ? grâce la reprise en salles de six films impeccablement restaurés: L?angoisse du gardien de but au moment du pénalty (1971, d?après le roman de Peter Handke), Faux mouvement (1974, une adaptation contemporaine de Goethe), les superbes road-movies Alice dans les villes (1973) et Au fil du temps (1975), le polar L?ami américain (1976, où tous les personnages de gangsters sont interprétés par des cinéastes !) et L?Etat des choses (Lion d?or à Venise en 1981, que le réalisateur présentait comme « l?ultime série B »). On y retrouve sa cinéphilie partageuse (avec de multiples hommages à John Ford et Fritz Lang), sa fascination pour l?Amérique, son goût du voyage et sa passion pour le rock. Wim Wenders était cette année le parrain de Toute la mémoire du monde, le festival international du film restauré organisé à la Cinémathèque française du 7 au 11 mars 2018. C?est là que qu?il s?est livré, avec beaucoup d?humour et d?émotion, à notre ludique interview sur papiers colorés. Entretien Samuel Douhaire Réalisation Pierrick Allain Télérama.fr - Mars 2018
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
245 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre