AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221113063
Éditeur : Robert Laffont (27/10/2011)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Quand les dieux sont-ils apparus dans l'histoire de l'humanité ? Les juifs sont-ils les inventeurs du Dieu unique ? Pourquoi la figure de Dieu est-elle presque toujours masculine et les religions bien Souvent misogynes ? Dieu est-il une personne, une force, une énergie, un principe créateur ? Le Dieu des juifs, des chrétiens et des musulmans est-il le même ? Oui a écrit la Bible et le Coran ? De Platon à Nietzsche, en passant par Spinoza, Pascal Ou Voltaire, que dis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Aela
  19 novembre 2011
Nul besoin de présenter la célèbre Marie Drucker, journaliste à RTL et France 2, où elle présente les journaux télévisés. Dans cet ouvrage, nous sommes loin de l'actualité puisqu'il s'agit ici de... spiritualité.
Dans une série d'entretiens avec Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue, historien des religions, chercheur à l'EHESS et directeur de la revue "Le Monde des religions", à travers une conversation très vivante menée par la célèbre journaliste, nous avons l'Histoire de Dieu dans l'épopée humaine qui se déroule sous nos yeux.
Toutes les croyances sont évoquées: chamanisme, hindouisme, bouddhisme, confucianisme, christianisme, judaïsme, ... athéisme mais sans tomber dans le dogmatisme ni une trop grande profusion d'informations..
Ici il est question de mesurer l'enjeu.; D'après Frédéric Lenoir environ 90% des Américains et les deux tiers des Européens croient encore en Dieu..
Reste à savoir, comme l'explique F.Lenoir de quel Dieu il s'agit.
Si la liberté individuelle va logiquement continuer à gagner du terrain, les religions traditionnelles seront sans doute affectées mais le défi du XXIème siècle sera certainement de repenser l'articulation de l'individu et du groupe, de l'intérêt personnet et du bien commun, et cela dans un monde globalisé.
Dans ce contexte la spiritualité, d'après F.Lenoir, sera un moyen de "contrebalancer" les dangers de l'individualisme et du chacun pour soi.
J'ai trouvé ce livre particuièrement intéressant et très facile d'accès, bien que le sujet traité soit un sujet difficile et souvent source de polémiques.
On apprend beaucoup de choses sur l'histoire des religions et on mesure l'ampleur du défi actuel..
La conclusion un peu "caricaturée" serait: Dieu n'est pas mort, mais c'est peut-être seulement une certaine idée de Dieu qui est morte...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fee-tish
  19 mars 2013
Dieu. Un vaste sujet sur lequel beaucoup de choses se disent aux coins de rues, mais qu'en est-il vraiment ? Comment s'y retrouver ? Frédéric Lenoir, philosophe et historien des religions, et Marie Drucker, journaliste, ont choisi de se réunir le temps d'un livre pour nous livrer des entretiens autour de la figure de Dieu. Un livre absolument passionnant, très riche, qui m'a appris mille et une choses qui m'ont ouvert l'esprit.
Avant toutes choses, il est important de commencer en précisant que la pensée décrite ici est objective et loin de toute ambition religieuse. Au contraire. le but des auteurs est d'éclaircir la notion de Dieu, des débuts jusqu'à aujourd'hui et les estimations futures.
L'Histoire avec un grand « H » a une importance capitale dans cet ouvrage. En effet, les religions et la notion de spiritualité se sont construites et développées petit à petit, pour diverses raisons, et ce depuis la préhistoire pense-t-on.
Du polythéisme au monothéisme, beaucoup de courants religieux et philosophiques ont existé et existent encore. Certains sont morts, supplantés par d'autres. Les uns se sont développés pour des raisons politiques, pour rassembler, « sociabiliser » les foules ; les autres pour apaiser, pour énoncer un mode de penser et de fonctionnement, etc.
Que l'on soit croyant ou athée, nous ne pouvons pas nier la religion, notamment le christianisme, du fait qu'il est présent dans notre quotidien occidental : calendrier, jours fériés, fêtes symboliques, dimanche vaqué, etc. L'image de Dieu fait partie de notre patrimoine, aussi, quel que soit notre sentiment sur le sujet, il est intéressant de ne pas l'ignorer.
Dans ce livre, les auteurs nous livre des réflexions sur le christianisme, l'islam, les philosophies religieuses orientales, sur le judaïsme, l'athéisme. Tout y passe, rien n'est caché. On ne nous cache pas les défauts d'interprétations, les différentes pensées, mais aussi les très nombreuses ressemblances qui existent entre toutes ces religions.
Ce que j'ai retenu, et qui m'a plu en tant qu'athée, c'est que l'auteur insiste sur le fait que la religion est avant tout une question de spiritualité. Et celle-ci n'est pas nécessairement associée à un principe religieux.
De plus, une autre notion est très intéressante, celle de la croyance et du doute. Ce qui est l'essence même du croyant, c'est sa capacité à douter et à remettre en question ce qu'il ressent, sans pour autant ne plus avoir la foi.
Un ouvrage d'une précision saisissante qui est un réel bienfait. Un récit de vulgarisation, accessible à tous, qui nous en apprend plus sur les grandes religions monothéistes, tant au niveau historique qu'au niveau de ce qu'elles proposent aux fidèles.
Simple et pertinent, je recommande ce livre à tous. A garder précieusement dans sa bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
brigittelascombe
  24 novembre 2011
Frédéric Lenoir (philosophe,sociologue,historien des religions), interviewé en mars dernier dans l'émission Miroir des ondes sur RCF Méditerranée pour son nouvel ouvrage Petit traîté de vie intérieures, est un auteur à l'intense production puisqu'il vient de publier Dieu, sous forme d'entretiens avec Marie Drücker (journaliste sur RTL et France 2) afin de "prolonger leurs conversations télévisuelles".
Notion de Dieu unique (apparue au XIV° siècle avant J.C en Egypte), passage des déesses mères de la préhistoire à un ou des dieux masculins (signe du patriarcat et de...mysoginie), sacrifices dévorateurs, grandes figures de proue des différents courants religieux,livres sacrés,l' âme (symbole aujourd'hui "d'intériorité"),transmission orale(Jésus et Bouddha n'ont rien écrit), nombreuses références philosophiques, "penseurs de l'athéisme", "bricolage" de chacun qui aujourd'hui essaie de créer sa propre spiritualité.... Bref, c'est un tour d'horizon complet de Dieu qui nous est donné à voir, dans ces entretiens, avec toutes les valeurs universelles qui unissent l'humanité ("justice,liberté,amour").
De grandes réflexions à méditer et des tas de petites idées à découvrir, du genre: nous sommes en 2005 parce que la date de naissance de Jésus Christ est fausse,Mère Thérésa (dure épreuve!!) a douté durant cinquante ans, le premier athée en Europe était un curé Jean Meslier et l'avenir de Dieu est ...compromis!
Diablement intéressant!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ericbo
  23 mai 2017
Livre très agréable à lire. Comme toujours, Frédéric Lenoir utilise une langue claire où il est facile de se retrouver dans cette histoire des religions. le choix d'entretiens sous forme de questions/réponses me semble toutefois inutile, tant le propos est linéaire et chronologique. Les questions de Marie Drucker ne sont là que pour ponctuer le récit, et parfois pour approfondir tel ou tel détail.
Il s'agit donc d'une histoire des religions et spiritualités depuis le paléolithique avec le chamanisme, puis la naissance des Dieux qui accompagnent l'évolution du néolithique. le point fort est la naissance du monothéïsme avec le judaïsme, le christianisme et l'islam. Ensuite, Lenoir confronte les religions avec la raison et la philosophie. Pour terminer par des réflexions plus contemporaines sur Dieu et la violence, Dieu et l'amour, l'avenir de Dieu.
Ce livre constitue donc une base solide pour apprendre les diverses spiritualités ou appronfondire tel ou tel point. Son propos est neutre et objectif, se référant sans cesse aux sources historiques.
Dans l'épilogue, à la demande de la journaliste, il confiera au lecteur sa propre vision de Dieu.
Un livre à garder précieusement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
estellebl
  14 mars 2019
Dans ces entretiens avec Marie Drucker datés de 2011, Frédéric Lenoir retrace l'histoire de Dieu et des religions. Il nous offre un voyage dans le temps et dans l'espace, de la naissance de Dieu à la préhistoire dans l'esprit des Hommes ou plutôt dans leur coeur car comme l'écrivait Pascal « C'est le coeur qui aime Dieu, non la raison », à la Grèce antique, son polythéisme et sa philosophie, jusqu'aux relations contemporaines entre les trois grandes religions monothéistes occidentales - le judaïsme, le christianisme, l'islam - les grandes religions ou spiritualités orientales polythéistes ou sans Dieu telles que le bouddhisme, l'hindouisme, le taoïsme, le chamanisme, l'animisme, et l'athéisme qui représente moins de 10% de la population mondiale alors qu'il atteint 50% en France.
C'est un ouvrage profond et documenté dans lequel Frédéric Lenoir partage ses connaissances théologiques, historiques, philosophiques, ainsi que son expérience spirituelle personnelle. On y trouve en outre des pistes de réflexion sur la Foi et la raison, la science et Dieu, la place de la femme dans l'Eglise, la Foi chez les jeunes, la mort de Dieu ou le christianisme a-t-il tué Dieu ?, l'avenir de Dieu au XXIè siècle.
C'est aussi et avant tout un plaidoyer pour la tolérance dans la recherche de la compréhension des autres et de la vérité.
Quelques extraits qui, je l'espère, vous donneront envie de découvrir cet ouvrage :
« … la religion relie, elle rassemble les êtres humains à travers une croyance collective dans un invisible qui les dépasse. […] à l'inverse, … la spiritualité, la quête personnelle de l'esprit, délie, elle libère l'individu de tout ce qui l'attache et l'enferme dans des vues erronées (ignorance, a-priori, préjugés, etc.), mais aussi du groupe. Elle le libère du poids de la tradition, du collectif, pour aller vers lui-même, vers sa vérité intérieure. Puis, si la spiritualité commence à délier un individu, elle a pour but ultime de le relier de manière juste aux autres. Autrement dit, la spiritualité délie pour mieux relier, elle libère l'individu pour lui apprendre à aimer. »
« Je crois donc très fécond l'échange entre ce que le bouddhisme a de meilleur : la connaissance de soi, le respect de la nature, la non-violence , et ce que l'Occident a de meilleur – les droits de l'homme et le souci d'autrui. »
« Il existe deux versions de l'intelligent design […]. La version « hard » (1990) est proche des thèses créationnistes […] : elle affirme que Dieu a créé l'homme par une intervention directe. Mais contrairement au créationnisme, elle ne nie pas l'essentiel de la théorie darwinienne de la longue évolution des espèces, elle affirme simplement que les lois de la nature ne suffisent pas à expliquer les mutations fondamentales que sont l'apparition de la vie et celle de l'homme. […] il existe une autre version du design intelligent, beaucoup plus « soft » (1980), qui ne fait pas appel à une intervention divine spécifique au cours de l'évolution : celle du « principe anthropique » […] selon lequel l'univers est conçu dès le départ pour favoriser le développement de la vie et du cerveau humain, au terme d'un long processus de croissance et de complexité. Partant ainsi du constat que le cosmos tend vers l'apparition de l'homme, cette thèse entend réintroduire au coeur de la science la question (mais pas la réponse) d'un principe créateur. . […] elle est soutenue par certains scientifiques, tel l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan. Ce dernier affirme ainsi que « si nous acceptons l'hypothèse d'un seul univers, le nôtre, nous devons postuler l'existence d'une cause première qui a réglé d'emblée les lois physiques et les conditions initiales pour que l'univers prenne conscience de lui-même. La science ne pourra jamais distinguer entre ces deux possibilités : l'univers unique avec un créateur ou une infinité d'univers sans créateur.» »
« Tant que l'existence humaine restera une énigme, tant que l'expérience de l'amour et de la beauté nous fera toucher au sacré, tant que la mort nous interpellera, il y a de fortes chance que Dieu, quel que soit le nom qu'on lui donne, reste pour beaucoup une réponse crédible, un absolu désirable ou une force transformante. »
Lien : http://partageonsnoslectures..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
ericboericbo   15 octobre 2017
FL : Connaissez -vous cette histoire juive ?
Au paradis, Dieu a d'abord créé Eve et non pas Adam. Or Eve s'ennuie. Elle demande alors à Dieu des compagnons. Dieu crée les animaux. Eve reste insatisfaite et demande à Dieu un compagnon qui lui ressemble avec qui elle pourrait être davantage complice. Dieu crée Adam, mais pose une seule condition à Eve : qu'elle ne révèle jamais à l'homme qu'elle a été crée avant lui afin de ne pas froisser sa susceptibilité. Et Dieu de conclure : "Que cela reste un secret entre nous... les femmes !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
AelaAela   19 novembre 2011
Un des principaux obstacles aux progrès de l'humanité et de la connaissance, ce n'est ni la foi, ni l'absence de foi, comme on l'a pensé au cours des siècles précédents: c'est la certitude dogmatique, de quelque nature qu'elle soit.
Parce qu'elle finit par engendrer le rejet de l'autre, l'intolérance, le fanatisme, l'obscurantisme.
Commenter  J’apprécie          160
AelaAela   19 novembre 2011
Nous sommes en train de sortir doucement du patriarcat en Occident et ce n'est pas un hasard si l'on assiste dès lors à une transformation des représentations divines.
Non pas qu'on passerait de la représentation d'un dieu barbu à une déesse aux cheveux longs, mais les croyants, qui savent bien que Dieu n'a pas de sexe, lui attribuent des qualités plus féminines qu'avant.
Le visage actuel du Dieu auxquels adhèrent la majorité des croyants est un Dieu aimant, enveloppant, protecteur... bref.. maternel!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ericboericbo   16 mai 2017
L'événement décisif a été la conversion de l'Empire romain au christiannisme au cours du IVéme siècle, de Constantin, qui arrête en 313 les persécutions contre les chrétiens, à Théodose, qui fait en 391 du christianisme la religion d'Etat de l'Empire, les chrétiens passent d'une petite minorité qui peut et veut imposer sa religion à tous. Il s'ensuit une grave dérive de la foi chrétienne. Les pouvoir spirituel et temporel sont confondus, la notion d'un Dieu tout-puissant, protecteur d'une Eglise triomphante, est introduite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ericboericbo   16 mai 2017
L'historien ne peut rien dire de certain sur Moïse, car seule la bible, le Livre saint des juifs, en parle. Or la Bible est une bibliothèque hétéroclite, un mélange de mythes, de récits historiques plus ou moins avérés, de poèmes, de prières, de textes de sagesse, de textes prophétiques. La critique historique moderne a permi d'établir que la Bible a commencé à être écrite vers le VIIeme siècle avant notre ère, à partir de traditions orales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Frédéric Lenoir (79) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
Conférence du 12 octobre de Frédéric Lenoir à la Cholotte
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr