AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782754823364
Futuropolis (16/11/2017)
4.23/5   256 notes
Résumé :
Au loin, au large de l’île de Sein, Ar-Men émerge des flots. Il est le phare le plus exposé et le plus difficile d’accès de Bretagne, c’est-à-dire du monde. On le surnomme "l’Enfer des enfers".
Germain en est l’un des gardiens. Il y a trouvé sa place exacte, emportant avec lui sa solitude et ses blessures. La porte du phare cède sous les coups de butoir de la mer en furie, et l’eau vient griffer le crépi de l’escalier. Sous le crépi, médusé, Germain découvre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 256 notes
5
36 avis
4
26 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

marina53
  16 mars 2018
Adossé à l'océan, loin de tout. Loin du tumulte de la vie. Épris d'un sentiment de liberté face à cette étendue immense... C'est là que vit Germain, l'un des gardiens du phare. Gardien de l'Ar-Men, le phare le plus exposé et le plus inaccessible du monde. C'est là qu'il a trouvé sa place. Aujourd'hui, Pierrick laisse sa place à Simon. Dix jours avec l'un puis avec l'autre. Les deux hommes se saluent à peine. Simon râle, pour tout. Pour l'humidité glacée des murs, les draps rêches, l'odeur de pétrole, le fracas des vagues qui viennent s'échouer sur les rochers. Deux hommes isolés, un phare qui, à la faveur d'une tempête, dévoilera son passé...
Ar-Men, surnommé L'enfer des enfers. Un phare accroché à la roche, à l'extrémité de l'île de Sein. C'est ici que nous emmène Émmanuel Lepage, loin des hommes. Dans cet album, il dépeint non seulement la vie des gardiens qui, coûte que coûte, devaient maintenir la lanterne allumée, mais aussi l'histoire de ce phare qui mit plus de 15 ans à émerger de la mer. Une histoire tout aussi incroyable que celle des hommes qui y prirent part. L'on navigue entre passé et présent. Graphiquement, Émmanuel Lepage nous offre de magnifiques et déferlantes planches. Tantôt historiques et plus classiques, tantôt sauvages et naturalistes, tantôt majestueuses. Un album qui nous plonge littéralement au coeur de cette Bretagne mystérieuse et envoûtante, qui nous happe dès les premières pages. Un album sensible et captivant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          800
Ptitgateau
  28 mars 2022
Là ou prend fin la terre, bien plus loin que la baie des Trépassés, plus loin encore que là où s'agitent les vagues du Raz de Sein capable d'engloutir hommes et bateaux, proche tout de même de la chaussée de Sein, là où les naufrages étaient monnaie courante, où, sous la main de l'homme est né un phare mythique : Ar-Men, baptisé à juste titre, l'Enfer des enfers, qui s'élève fièrement dans ce milieu hostile où de courageux ouvriers ont travaillé pour ériger ce titan lumineux, véritable prouesse humaine construite sur un rocher, dans une mer déchaînée.
C'est son histoire que nous conte Emmanuel Lepage dans cette superbe bande dessinée aux pages ocres et bleutées. Ce dessinateur de talent ne s'est pas contenté de raconter l'histoire du phare, de sa conception à sa construction, non, il y met son âme de Breton, y ajoute de bien belles légendes, enveloppe son récit de mystère, nous mêle aux difficiles conditions de vie des gardiens de phare, ces hommes solitaires et courageux, particulièrement Germain, le héros, peut-être pas gardien de phare par hasard...
Lecteurs qui passez par-là, plongez-vous dans ce livre passionnant, à vous la ville d'Ys et le roi Gradlon, faites connaissance de l'enfant de la mer, et prenez garde au Bag-Noz ou bateau de nuit, vaisseau fantôme qui vient chercher les trépassés. Mythe et vérité se mêlent, et Ar-Men devient alors beaucoup plus qu'un phare de pierre, il entre dans la légende du pays breton.
Pour compléter cette lecture, peut-être alors aurez-vous envie de venir voir la pointe sud de Bretagne riche de ses couchers de soleil magnifiques après lesquels, si vous observez bien, vous verrez au loin, s'allumer Ar-Men.
Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          703
gouelan
  27 décembre 2018
Ar-Men sort des flots
la page coule de mer
au pied du sapin
Au pied du sapin cet album d'Emmanuel Lepage, comme une vague d'images. Je ne raconte rien, je vous laisse découvrir les bleus, les verts, les glaz, les rouges des voiles alliés à la chevelure ruz de l'enfant venu de la mer, et les gris orangés ou bleutés selon les saisons, les tempêtes. Des aquarelles de toute beauté, une mer de couleurs.
La magie de l'île de Sein, de son phare Ar-Men, comme un navire immobile, ancré au rocher. Un lieu où les fantômes sont d'écume, où les hommes sont hantés par leurs souvenirs, leur vie rythmée par trois éclats toutes les vingt secondes, avec pour leitmotiv "le feu est clair tout va bien", pour apaiser les tourmentes, sauver des vies, repêcher un éclat de bonheur.
Magnifique album.
Commenter  J’apprécie          522
Ziliz
  26 mars 2018
« Ici [à l'île de Sein], la mer est aux hommes et la terre aux femmes. »
Soit. On va dire que c'est pour ça que je n'ai strictement rien pigé à cette histoire maritime. J'aurais dû rester sur l'île, à bichonner mon sarrasin et mon chanvre, au lieu de m'aventurer en haut de ce phare peuplé de fantômes, battu par le vent & les vagues.
Pourtant j'aime beaucoup la pointe du Raz et toute la Bretagne, nord, sud, est, ouest, côtes, terres, ciel gris, ciel bleu. J'aime être face à la mer ♪♫ (plutôt que dedans/dessus)...
Alors, cet album ?
• Il était une fois la légende d'Ys, une histoire de ville engloutie - ça va, c'est simple : cette cité étant devenue la nouvelle Sodome, Dieu, furax une fois de plus, chargea St Guénolé de noyer tous ces mécréants dégueulasses.
• Il était une autre fois un gardien qui racontait cette légende à sa fille (très jeune), le soir, pour qu'elle s'endorme - fais de beaux rêves, ma chérie, pleins de sang, de fureur, de sexe...
• Il était encore une autre fois un tout petit garçon sauvé des eaux, au milieu du XIXe siècle, baptisé Moïzez* en hommage bretonnisé à l'homme de l'ancien Testament, celui qui ouvrit la Mer rouge pour éviter les détours entre l'Egypte et la Terre promise, écrivit sous la dictée du Très-Haut les Dix Commandements, etc.
• Il était plein de fois des naufrages autour de la pointe du Raz, qui ont donné leur nom à la 'Baie des Trépassés' - petit frisson bienvenu en le lisant, ce nom, quand vous randonnez dans le coin un jour de canicule...
Le fil rouge est évidemment ce phare d'Ar-Men. Mais je n'ai pas su 'recoller les pièces du puzzle', comme on dit un peu trop souvent dans les polars. Alors je me suis autant ennuyée qu'en écoutant la météo marine sur France Inter, et sentie bête - et ça, j'aime doublement pas du tout...
___
• mon 1.5/5 se réfère évidemment à mon déplaisir, pas à la qualité de l'ouvrage
* prénom accepté par l'état civil français ! 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          417
TheWind
  18 août 2020
Ar-men, l'Enfer des Enfers.
Il fut un temps où tout était sombre , où les nuits de tempête provoquaient des naufrages...
Bâtir Ar-Men sur ce rocher au large de l'île de Sein, c'était comme imaginer Ys sortir des eaux. Cette aventure dura quinze ans mais l'exploit fut réalisé.
Il ne restait qu'à y laisser des gardiens de phare.
Un phare dans la nuit. Un feu dans la tourmente. Une lumière d'espoir dans un océan de souvenirs ténébreux.
Et puis les vagues...
Les vagues qui dansent, qui se jettent, qui frappent, qui submergent.
Les vagues qui s'entrelacent telles les histoires qui sont ici narrées : celle de Dahut et la cité d'Ys, celle de l'Ankou qui ne cesse de planer telle un goéland au-dessus d'Ar-Men, celle des gardiens de phare qui veillent et qui ressassent leurs souvenirs et leurs amours perdues mais surtout celle de ce phare unique qui surgit au beau milieu de l'océan.

Commenter  J’apprécie          405


critiques presse (5)
ActuaBD   27 juillet 2018
Une lecture passionnante et pleine de poésie aux dessins époustouflants, où les récits s’entrelacent pour écrire celui de cette roche qui est à la fois refuge, prison et rempart : Ar-Men.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   08 janvier 2018
Grâce aux différentes palettes de couleurs, le lecteur navigue facilement dans les époques évoquées et vogue au cœur d’une histoire épique et touchante.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   19 décembre 2017
Emmanuel Lepage, spécialiste des récits d’aventure, réalise à nouveau la performance de rendre vivants tous les paysages qu’il dessine, que ce soient la mer aux couleurs changeantes ou les terres soumises au gré des éléments.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDZoom   30 novembre 2017
Au delà des planches magnifiques de Lepage sur la mer d’Iroise, l’on comprendra avec « Ar-Men » l’incroyable richesse patrimoniale représentée par ces hommes et ces phares, patrimoine aujourd’hui menacé par l’absence d’entretien intérieur
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   06 novembre 2017
Un magnifique album qui démontre bien qu'Emmanuel Lepage est décidément plein de surprises. Un auteur à l'imagerie troublante d'émotion, pleine de subtilité... C'est sublime !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
PtitgateauPtitgateau   19 mars 2022
Mais c'est Elen qui se chargea de mon éducation. Pas question de me confier à l'Eglise. J'étais l'enfant de la mer.

Elle m'attirait dans les récits qui nourrissent ces terres du bout de monde.

Elle me racontait que Sein, dans les temps anciens, était le berceau de l'enchanteur Merlin, le foyer de Velléda, la vierge guérisseuse, le refuge des druidesses et des druides. Mais c'était avant que les apôtres d'un Dieu unique y imposent leur foi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
marina53marina53   16 mars 2018
- Elle est belle ?
- Comme toi, elle a des cheveux de miel, une peau mate et blanche et un regard qui te transperce.
- Elle est belle, dis ?
- Elle se sent belle, c'est le plus important.
Commenter  J’apprécie          320
marina53marina53   18 mars 2018
À l'école ou au café, j'ai toujours aimé la table du fond, dos au mur, seul dans mon coin. Invisible, j'écoutais bruisser les autres. Rien ne pouvait m'atteindre, je me sentais en sécurité. J'ai choisi de vivre au fond du monde.
Commenter  J’apprécie          202
marina53marina53   28 mars 2018
Quand le manchon s'embrase, je rentre en moi, le monde se réduit soudain au halo de lumière. Je me sens bien... à condition de mettre les souvenirs à distance.

Commenter  J’apprécie          251
marina53marina53   16 mars 2018
J'aimerais que mon esprit s'organise comme la vie ici. Dans une répétition méticuleuse, ordonnée... comme une cérémonie religieuse.
Commenter  J’apprécie          190

Lire un extrait
Videos de Emmanuel Lepage (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Lepage
La rentrée sera graphique
autres livres classés : pharesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le voyages d'Ulysse (en coulisses)

Comment s'appelle le personnage principal du livre ?

Jules
Salomé
Athénaïs
Ammôn

5 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Les voyages d'Ulysse de Emmanuel LepageCréer un quiz sur ce livre