AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gitta Mallasz (Traducteur)Dominique Raoul-Duval (Traducteur)
ISBN : 2700728335
Éditeur : Aubier Montaigne (04/01/1994)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 78 notes)
Résumé :
En 1943, alors que la Hongrie n'est encore qu'au bord de la guerre, quatre jeunes gens - Hanna, Lili, Joseph et Gitta - décident d'installer leur atelier de décoration dans un petit village, pour y vivre une vie plus attentive à l'essentiel. Si une même faim spirituelle les rapproche, aucun d'entre eux, pourtant, n'a jamais pratiqué sa religion. Le jour où ils entreprennent de faire le point par écrit sur leurs problèmes personnels, Gitta se dérobe, se réfugie derri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  02 novembre 2013
j'ai lu ce livre il y a longtemps alors que je traversais une période difficile de ma vie et il m'a bouleversée. ces dialogues retranscrits au jour le jour par Gitta Mallaz dans cette période glauque qu'est la 2e guerre mondiale ouvrent des portes en nous, nous incitent à la réflexion et on sait que sont devenues hélas les amies de Gitta qui participaient à ces séances.
ce livre m'a permis pour la 1ère fois de m'intéresser vraiment à la culture et à la religion juives, à ses symboles.
il a changé quelque chose en moi, alors que je suis incapable de me souvenir d'un texte précis. c'est l'ensemble de l'oeuvre qui m'a remuée.
http://eveyeshe.canalblog.com/archives/2013/11/02/28345321.html
Commenter  J’apprécie          310
ChristianAttard
  26 janvier 2018
Voilà un livre qui pose plus de questions qu'il ne donne de réponses. Il n'y a qu'à lire les divers commentaires embarrassés postés ici !
On le trouve essentiel, formidable sans pouvoir même expliquer en quoi et pourquoi en se réfugiant derrière un ressenti d'âme !
Inutile d'en faire un résumé de plus, il figure dans sa présentation.
Incontestablement, Gitta a été marquée à vie par cette expérience, on ne peut la suspecter de fraude.
Qui sont donc alors ces êtres qui ont parlé par l'intermédiaire de cette jeune médium ?
Froids le plus souvent sans affect, incompréhensibles à de faibles intellects pour la majeure partie de leur propos, ils vont suivre vers la mort trois jeunes juifs sans jamais influer sur leur destin. Sur ces malheureux, un sordide engrenage s'est refermé.
Pourquoi ces entités sont-elles incapables de s'exprimer avec clarté et simplicité, est-ce leur médium qui fait défaut ou leur élévation qui les rend abscons ? Ce n'est malheureusement pas le seul exemple de ces hauteurs intellectuelles impossibles à approcher.
Et pourtant comment douter de leur présence lorsqu'ils donnent d'éclatantes preuves de leur pouvoir (je songe au nombre exact de femmes présentes dans l'usine de Gitta et qu'elle donne aux allemands alors qu'elle l'ignorait totalement).
Mystères que tout cela et qui nous fait reconsidérer la valeur de nos vies à l'aune des expériences et des informations qu'elles nous procurent sans cette part de sentimentalisme que nous leur donnons.
Un livre exigeant et dense qui appelle à continuer sa quête...toujours
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
Mero
  13 février 2014
Dialogues avec l'ange est un livre traitant de l'occultisme, pour cette raison il est à prendre avec une infinie précaution. Ce n'est pas un livre que l'on doit considérer à la légère avant de vivre sa lecture car les Secrets de sa Science ont été pendant des millénaires cachés aux profanes pour une bonne raison. Cela peut s'avérer dévastateur pour le croyant qui a longtemps été voilé par sa religion ou pour l'athée qui n'a jamais voulu entendre. le retour à l'ancienne croyance s'avère impossible quand vous vivez pleinement l'occultisme. Je m'y suis intéressé il y a peu, bien avant ce livre, et je pense avec le recul que je n'aurais pas voulu en prendre connaissance, en tout cas pas maintenant, ni peut-être jamais.
L'histoire se passe pendant la seconde guerre mondiale, en Hongrie, pendant que les SS envahissent l'Europe et que les juifs sont déportés. Quatre amis, Hanna, Lili, Joseph et Gitta travaillent dans le même atelier de décoration, ensemble, ils vont vivre en ce lieu une expérience spirituelle hors du commun chaque vendredi pendant 17 mois. Des forces de Lumière - appelées Anges Gardiens par les Chrétiens ou Devas par les Hindous - vont les guider par la parole. Ces paroles seront retranscrites sur des petits cahiers et emmenés par Gitta, la seule survivante, à la fin de la guerre.
La philosophie des dialogues peut vous apporter beaucoup de soulagement dans votre vie au quotidien, elle vous aide à obtenir des réponses aux questions existentielles qui vous hantent, et en ce sens vous aider à progresser.
Il y a une question qui m'a plus intéressée que les autres dans ce livre, c'est la question dont j'espérais trouver une réponse mais à laquelle l'esprit n'a pas voulu apporter d'explication à cause de la force de son mystère. Cette chose c'est Karma : la loi qui régit l'Univers et votre place sur le plan astral. Tout à une raison d'être et rien n'est le fruit du hasard.
Quand vous vivez déjà une vie difficile, étouffée par vos problèmes quotidiens, par les gens qui vous tirent toujours plus vers le bas, par vos actes manqués, par vos remords, par la somme de toutes les épreuves que vous n'avez pas réussi à surmonter, par les événements douloureux que vous n'avez pas réussi à changer, par la peur de la société qui vous enferme, par l'ignorance qui vous a toujours guidé et par la progression que vous ne ferez jamais... prendre conscience de Karma peut vous détruire encore plus qu'il ne vous aide.
Lire ce genre d'enseignements mais être incapable de les mettre en application est un vrai drame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Tatooa
  12 juin 2013
Ma bible. le seul livre dans ce domaine que je considère comme totalement authentique. Certes, il n'est pas facile d'accès, soit il parle, soit il ne parle pas, mais c'est le propre de ce genre de livre. Pour ma part il parle directement à je ne sais pas trop quoi en moi, mais ce qui y est dit vient me solliciter à chaque fois "au bon endroit".
Pour ma part, c'est donc LE livre que je ressors dès que j'ai envie de recontacter cette part-là de moi-même...
Commenter  J’apprécie          162
florinette
  13 mai 2015
« Attention, ce n'est plus moi qui parle ! » Par ces mots commence, dans un petit village de Hongrie, une étonnante aventure spirituelle. En 1943, au coeur de l'Europe déchirée, quatre jeunes gens, Hanna, Lili, Joseph, de confession juive et Gitta, catholique, décident d'installer à la campagne leur atelier de décoration. Éloignés de toute pratique religieuse, mais en quête de vérité, ils souhaitent vivre une vie plus attentive à l'essentiel.
Dès lors, et durant dix-sept mois, une voix mystérieuse qu'ils appelleront "Ange" va s'exprimer de façon régulière par la bouche de Hanna. Ces dialogues avec l'ange vont leur faire découvrir leur propre part de divinité créatrice en leur apportant des messages qui vont transformer le sens de leur existence.
Ces entretiens s'achèveront tragiquement par la déportation et la mort de Joseph, Lili et Hanna. Gitta, qui reste la seule survivante, entreprend de transcrire mot à mot tout cet enseignement.
Les petits cahiers où elle a consigné cette sidérante et magnifique expérience donneront naissance à cet ouvrage publié pour la première fois en 1976, soit trente-trois ans plus tard, et traduit depuis dans une quinzaine de langues. Il m'est bien difficile d'exprimer ce que j'ai ressenti durant la lecture d'un tel livre, que je considère, pour ma part, comme un guide pédagogique d'une vie plus responsable, plus joyeuse dans notre époque de transition. J'invite donc chaque lecteur, comme le disait Gitta Mallasz, de comprendre et de vivre personnellement le message de ces entretiens. (voir la vidéo ci-dessous)
Lien : http://leslecturesdeflorinet..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1310
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   28 mars 2016
Une brève introduction ne sera pas inutile pour comprendre les événements qui vont suivre.
Je voudrais insister sur le caractère tout à fait ordinaire de la vie que nous avions menée, mes trois amis et moi, jusqu'au jour où commença cet enseignement. Et pourtant, cette vie fut une préparation à ce qui nous attendait.
C'était en 1923 - j'avais seize ans - que je rencontrai Hanna à l'École des arts décoratifs de Budapest, où sa table était à côté de la mienne. Dès le début, elle se montra tout à fait expansive et amicale à mon égard. Moi qui étais née dans une famille de militaires, et avais reçu une éducation toute Spartiate, j'étais déconcertée par le caractère naturellement tendre de Hanna. Dans mon enfance et mon adolescence, manifester ses sentiments était un signe de faiblesse, et même un simple baiser d'adieu pouvait devenir affreusement embarrassant.
Hanna, au contraire, dont le père était directeur d'une école élémentaire, avait grandi dans l'atmosphère beaucoup plus détendue d'une famille juive moderne, et n'éprouvait aucune gêne à montrer ce qu'elle ressentait.
En dépit de ces différences de tempérament et d'éducation, nous nous liâmes, pendant ces trois ans d'études, d'une amitié profonde. Pourtant, au sortir de l'école, nos chemins se sépa­rèrent, et nous ne nous vîmes plus que rarement. Hanna continua ses études à Munich; quant à moi, je me lançai à corps perdu dans le sport. Devenue championne de natation, je me laissai griser, pendant cinq ans, par l'adulation presque idolâtre que manifestent les Hongrois envers les héros du sport. C'est à cette époque que je fis la connaissance de Lili, qui pratiquait la thérapie corporelle. Chaleureuse et naturelle, elle avait beaucoup d'élèves, et je compris très vite que si ses classes étaient surchargées, c'était que ses élèves y trouvaient beaucoup plus qu'une simple relaxation : une nourriture pour ce qu'il y avait de plus profond en eux.
Pendant toute cette période, j'ai su peu de chose de Hanna, sinon qu'elle s'était mariée avec Joseph, qu'elle connaissait depuis l'enfance : un homme calme, qui était ce que nous appelons aujourd'hui un designer (il dessinait des meubles). Sa seule présence avait un effet apaisant sur son entourage : je l'ai vu plus tard, lorsque nous vivions ensemble à Budaliget. A l'auberge du village, les discussions politiques les plus houleuses se calmaient lorsque Joseph arrivait, et en quelques instants l'atmosphère redevenait complètement paisible grâce à sa silencieuse présence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MeroMero   13 février 2014
- Pourquoi y-a t-il tant de vengeance, de joie maligne chez les hommes ?
- Parce qu’ils sont faibles.
L’homme heureux n’est pas hargneux
Et ne se réjouit pas du malheur des autres.
Le malade hait le sain. Le malheureux hait l’heureux.
L’ivrogne hait le sobre.
La haine est peur. Peur active. Sentiment de honte.
Le malade répand la maladie.
Aussi, je te dis de nouveau :
Répands la santé ! Seulement cela !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
florinetteflorinette   13 mai 2015
Pendant le silence qui suit, je me demande quelles seront nos possibilités d'évolution en tant qu'êtres humains, et je reçois immédiatement une réponse à ma question muette.
Je m'adresse à toi aussi. C'est cela, la direction de l'évolution :
Ces paroles sont accompagnées d'un geste qui n'est ni vertical, ni horizontal, mais oblique. Je suis très étonnée d'apprendre que l'évolution humaine ne dépend pas seulement du développement spirituel (vertical), ou du développement matériel (horizontal), mais des deux ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
frederiqueMfrederiqueM   20 octobre 2010
Retiens cela ma bien-aimée :
Ne complète jamais, ne conseille jamais
ne mâche pas à l'avance la nourriture !
Toi, donne autrement
et tout se renouvelera entre tes mains.
Commenter  J’apprécie          230
DanieljeanDanieljean   21 décembre 2015
La cause de chaque chose se perd dans l'infini, la ligne vient de si loin...
Tes yeux voilés sont incapables de la percevoir.
Isolément tout est dépourvu de sens.
Suis la ligne qui vient de l'infini avec joie, librement, et tout fardeau va disparaître !
Commenter  J’apprécie          110
Video de Gitta Mallasz (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gitta Mallasz
Qu'est-ce que la tâche selon Gitta Mallasz ?
Dans la catégorie : SpiritismeVoir plus
>Phénomènes paranormaux. Pseudo-sciences>Parapsychologie et occultisme>Spiritisme (93)
autres livres classés : révélationsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1120 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre
.. ..