AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782020062213
189 pages
Seuil (01/06/1982)
4.29/5   17 notes
Résumé :
« Ça, c'est mon carnet à secrets, celui qui le trouve, gare, parce que celui qui lit mes secrets dedans, je l'estourbis.

Alors, gare. Mes secrets, c'est l'Empire, et je les dirai après.

D'abord, il y a Pascal et moi, qu'on est jumeaux, et puis Catherine et on habite avec Maman à Lamane, qui est ma maison

. Ma maison est petite avec des volets verts, un jardin et en été des roses.

Mon Empire est dans les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
sylvaine
  24 février 2021
Merci Myrielle Marc pour ce magnifique roman jeunesse.
Je ne connaissais ni votre nom ni à fortiori aucun de vos textes mais promis je vais aller explorer votre univers.
Nous sommes en 1956 tout à côté de Nantes.Quelques maisons, un bois face à la maison et ce bois c'est l'Empire occupé par ceux et celles qui le défendent contre les sauvages, ils sont 15 ou 16 , ont entre 7 et 14 ans et se nourrissent de légendes, de contes, respectent leur roi et leur fée et protègent le domaine des farfadets contre tous les intrus.
C'est une petite fille rouge avec un couteau qui raconte et nous livre petit à petit ses secrets . Il vous suffit juste de vous laisser porter par sa voix. Promis passées les premières pages , une fois à l'unisson du langage de cette petite fille rouge vous ne pourrez plus l'abandonner en chemin même si les rêves de l'enfance finissent par s'effacer.
Un livre grave au ton léger...
Commenter  J’apprécie          252
zabeth55
  12 février 2022
Quelle intrépide petite fille !
Elle n'a pas froid aux yeux.
Il semble qu'elle n'ait peur de rien ni de personne.
Dans les années 50, avec des enfants du village, ils ont pris possession d'un vieux château délabré où ils s'inventent des légendes et se sont recréé un monde.
Tout est raconté dans le journal qu'elle tient entre dix et douze ans.
Elle y raconte aussi sa famille.
Au début, le ton et le style m'ont un peu agacée.
Tout me semblait assez répétitif ,surtout concernant leur Empire dans le château.
Mais les sentiments et les questions de l'enfance sont finalement bien rendus.
Malgré des événements familiaux assez graves, les joies et les bonheurs sont bien là et l'emportent sur les drames.
Et au final, c'est un roman plutôt émouvant.
Commenter  J’apprécie          255
Nelja
  20 juillet 2014
Au début je me disais que c'était moins sombre que ce que j'imaginais avec ce titre. Ce n'est pas une histoire d'abus sur enfants ou commis par des enfants, juste une famille française dans les années 50 dont le père est mort mais on le cache aux enfants, qui a des difficultés financières. La petite fille est violente et a beaucoup d'imagination ; cela se manifeste dans les carnets qu'elle écrit, qui forment le livre (j'aime comment on voit son style d'écriture mûrir au fur et à mesure, mais au début, les expressions argotiques peuvent faire bizarre, je ne sais pas si ça réussit à faire naturel parce que je n'ai pas vécu dans les années 50), et aussi dans les jeux qu'elle, ses amis et son frère jumeau jouent dans un vieux château abandonné, "l'Empire", où ils suivent des règles mystérieuses, magiques et parfois violentes.
Le fait qu'elle refuse de s'habiller autrement qu'en rouge, qu'elle porte un couteau à la ceinture et soit prompte à insulter les gens est parfois troublant, on ne sait pas si cela doit être pris comme un trait de caractère bizarre mais touchant et qui va passer, ou comme un vrai signe de déséquilibre, mais vu le point de vue, je crois que c'est fait exprès et maîtrisé.
J'ai beaucoup aimé le mélange d'humour, d'espoir et de passages déprimants, mais ça, c'était jusqu'à la dernière partie, qui est tellement triste, trop triste ! Là aussi c'est fait exprès, cela fait partie de l'histoire, c'est juste moi que ça a mis par terre. C'était bien, pourtant ! Je n'ai aucun reproche objectif à faire ! Mais ça a brisé l'équilibre et l'ambiance que j'aimais !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lunaprima
  20 août 2016
Il faut entrer dans ce livre comme on rentre en territoire inconnu. L'écriture surprend, âpre, singulière, parfois dérangeante parce qu'on ne saisit pas tout, tout de suite. Pourtant -et c'est heureux- quelque chose vous pousse en avant et passé l'étonnement c'est le charme qui prend et happe, et on ne suit plus seulement avec un intérêt curieux l'itinéraire de cette incroyable gamine, on tremble et on pleure avec elle.
Il y a dans les livres de M Marc une inventivité peu commune, mais "Petite Fille Rouge" gagne haut la main et me fait penser -sur le thème de l'inventivité et la vitalité- à "Un grand pas vers le Bon Dieu" de Vautrin, ou "Les Fables de l'Humpur" de Bordage.
C'est beau, et ça secoue comme un torrent de montagne!
Commenter  J’apprécie          30
davidomi
  17 février 2022
Par curiosité, j'ai tapé dans le moteur de recherche du site le nom de ce roman lu il y a très très longtemps et qui avait marqué le jeune lecteur que j'étais. Qu'elle fut ma surprise de non seulement le trouver, mais de découvrir qu'il avait autant de retours de lecture... moi qui pensais que c'était là un petit livre rare que seul le hasard avait mis entre mes doigts de privilégier.
Un roman tout simple, une histoire toute simple... mais qui me bouleversa par cet effet inattendu à la fin du livre, qui donne une tout autre lecture aux pages tout juste parcourue...
De peur de gâcher cet effet et l'émotion qui en avait suivie, je n'en dirai pas plus sur ce petit livre tout simple mais finalement tellement attachant...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
CarosandCarosand   03 avril 2012
J'ai écrit le titre à l'encre de Chine, il s'appelle "Le château de la fée" et il a 43 pages. Maintenant je vais en écrire un autre, une histoire de lutins. C'est un peu comme si j'étais un écrivain en somme. Malheureusement Maman me coupe la lumière à 10 heures, fâchée, pour que je dorme, et ça tombe toujours au moment où ça marche le mieux. Je vais essayer de piquer une pile électrique au bazar. Mais ce n'est pas drôle d'être un écrivain quand ta maman ne te laisse pas écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CarosandCarosand   03 avril 2012
Il m'a dit qu'il préférait quand même sa flûte. Remarque, il en joue tellement bien maintenant ! Des fois, si la fenêtre est ouverte et que des gens passent, ils l'écoutent. Une fois une dame a dit à son mari "mais attends, écoute un peu, c'est si joli !"
Il y invente des choses, des tristes et des gaies qui font comme une danse. La plus jolie s'appelle "chanson de la pluie qui tombe sur des roses" et tu croirais presque entendre les gouttes.
Quand on lui fait des compliments il dit que ce n'est pas lui, mais sa flûte qui est magique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CarosandCarosand   03 avril 2012
Il a bien de la chance de savoir d'avance. C'est parce qu'il est petit. Moi aussi quand j'étais petite j'étais tout le temps sûre ; tandis que maintenant je suis tout le temps à me demander.
Commenter  J’apprécie          90
CarosandCarosand   28 mars 2012
Le Chevalier il dessine bien, il sera peintre plus tard parce que son farfadet est dans son crayon. Le mien est dans mon porte-plume pour écrire des histoires et celui de Pascal dans sa flûte. Bygrec dit que tout le monde en a un quelque part. Mais sauf Maman. Quand on lui demande elle rit et elle dit "moi je n'en ai pas je n'ai pas le temps".
Commenter  J’apprécie          30
CarosandCarosand   28 mars 2012
C'est bien d'écrire tout ce qui arrive et puis c'est amusant. Plus tard j'aurai un vrai stylo qui marche tout seul.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : journalVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1290 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre