AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782268066950
217 pages
Les Editions du Rocher (23/10/2008)
2.73/5   20 notes
Résumé :
Qui se rappelle le rôle des Bretons à la bataille d'Hastings ? Qui se souvient que Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre confisquèrent et tyrannisèrent le duché ? Et la flotte vénète luttant contre César ? Les fidèles du roi Arthur se réfugiant en Armorique ? Nominoé, le père des rois de Bretagne, chassant les fils de Charlemagne ? Jusqu'à Cadoudal, le dernier des Chouans, des générations de héros ont écrit l'Histoire d'une Bretagne libre. Le temps et l'Éducation... >Voir plus
Que lire après Le roman de la BretagneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
C'est bien, mais ce n'est pas un roman. Et cela se ressent d'autant plus que l'auteur écrit en journaliste, affirmant bien fort son opinion sur ce qui s'est passé, adoptant un point de vue rétréci sur l'Histoire de la Bretagne : il n'évoque que ce qui concerne l'indépendance de la Bretagne. Et encore. Comme il doit raconter plusieurs siècles en seulement 200 et quelques pages, on a souvent l'impression de survoler les événements. Anne de Bretagne et la Révolution française ont droit à un peu plus de pages, mais tout le reste est rapidement listé. C'est néanmoins l'occasion d'avoir une première approche globale de l'Histoire de la région.

Un aspect du livre qui m'a gênée aussi, c'est le point de vue négatif de l'auteur : il est très critique et on sent clairement son parti pris contre à peu près toutes les personnalités qui ont marqué l'histoire bretonne et ont échoué à préserver son indépendance.

Au final, même si le contenu est intéressant, je ne peux pas m'empêcher de regretter que l'auteur ait opté pour un point de vue si restrictif, omettant ou dénigrant tant de sujets qui constituent tout autant l'Histoire de la Bretagne que son indépendance.
Commenter  J’apprécie          90
Je découvre le Roman de la Bretagne et son auteur que je ne connais pas du tout. J'en remercie les Editions du Rocher et Babelio qui me l'ont offert à l'occasion de la Masse critique de janvier 2023.
Le début de lecture est un peu décevant, car je trouve le ton de l'auteur un peu goguenard et familier (avis tout à fait personnel).
Le temps de m'y habituer, ces 2000 ans d'histoire de la Bretagne « effleurés » en 260 pages sont un préambule utile si on ne veut pas se lancer tout de suite dans l'oeuvre d'Arthur de la Borderie, avec ses 6 volumes de plus de 500 pages chacun, ou autres ouvrages plus récents. Sans compter bien sûr toute l'époque néolithique, exceptionnelle par ses monuments mégalithiques devant lesquels l'on ne peut que se sentir si humble et respectueux.
La Bretagne armoricaine est une terre de mystère, de légendes et de mer. En un mot, elle est fascinante et comme beaucoup, je l'aime.
Pour mieux l'appréhender, son histoire, très riche et très complexe, est incontournable. Ce pays, objet de convoitise, a été le terrain d'échange entre la France qui ne l'était pas encore en tant que telle, et la Grande-Bretagne qui ne l'était pas non plus, ces deux territoires en formation n'ayant de cesse de vouloir se l'inféoder pour s'enrichir. Parfois, sa situation la plus occidentale de la France, donc de l'Europe, lui accordait un moment de répit, permettant à la péninsule armoricaine de se requinquer, notamment commercialement, avant d'être à nouveau agressée.
C'est ça l'Histoire, une construction qui se fait et se défait, grâce ou à cause de la succession d'hommes et de femmes remarquables, mais aussi d'odieux personnages, de drames, de guerres, avec cette volonté d'indépendance contrariée et finalement annihilée, mais toujours revendiquée. Gilles Martin-Chauffier ne manque pas de le crier.
C'est malheureusement le chant humain incessant depuis la nuit des temps : Guerre - Paix - Indépendance.
Je n'aime pas trop la fin - l'épilogue -, un peu trop revancharde et stérile. Ce n'est que mon simple avis.
Il manque une bibliographie à cet essai.
Commenter  J’apprécie          40
C'est un « roman » d'amour dédié à la Bretagne, région d'origine de l'auteur , Gilles Martin-Chauffier , par ailleurs journaliste. C'est une chronique historique qui balaie plus de 2000 ans d'histoire de cette région, depuis la Bretagne néolithique à la Bretagne du XIXème siècle, en passant par l'Antiquité, l'époque où elle s'appelait Armorique. C'est aussi l'histoire des Bretons, dont beaucoup sont venus au 6ème siècle de la partie sud de l'Angleterre (qui à l'époque s'appelait « Bretagne » !). Une histoire complexe, qui doit prendre en compte les différents flux migratoires, les échanges avec les autres peuples et la coexistence pendant longtemps de plusieurs royaumes dans cette même région. Une oeuvre très synthétique et passionnante qui nous montre les relations difficiles avec la France pendant une très longue période .
Une indépendance qui a duré 680 ans et qui a marqué le destin de cette région.
Grâce au talent de Gilles Martin-Chauffier l'histoire se déploie loin des images d'Epinal, bigoudènes, kouign amann, Brocéliande et autres.. Les héros reprennent vie devant nous : le légendaire Arthur, Nominoé, Anne de Bretagne, Cadoudal..
Une oeuvre passionnante pour tous, Bretons et non Bretons, et les Bretons d'adoption.
Commenter  J’apprécie          40
"Le roman de la Bretagne" écrit par un breton,Gilles Martin-Chauffier,issu d'une vieille famille bretonne originaire du golf du Morbihan donc un livre avec un peu, beaucoup de parti pris . . . Mais ce livre,loin des clichés pour touristes, est intéressant à lire car il nous donne à découvrir l'histoire d'une région française: la Bretagne qui a été façonnée par ses héros illustres comme le roi Arthur, la duchesse Anne ou Cadoudal, mais aussi par des personnages moins connus,par exemple Nominoé, comte de Vannes qui lutta pour l'indépendance de la Bretagne. C'est l'histoire de la Bretagne, des tumulus, des alignements de Carnac jusqu'à la Chouannerie et Georges Cadoudal. Si certains chapitres sont succints, nous pouvons étoffer notre curiosité avec des ouvrages moins généraux.
L'auteur a un talent de conteur et son livre est agréable à lire. Je remercie Babelio et Masse Critique pour la découverte de ce livre, paru en 2008 aux éditions du Rocher. le mien est l'édition de poche qui vient d'être édité avec une jolie couverture représentant la photographie d'un phare au bout d'une jetée. Malheureusement, le lieu n'est pas précisé. . .
Commenter  J’apprécie          30
Voici un livre vraiment intéressant (voire même passionnant, mais là je ne suis pas objectif car mes origines me trahissent...).
L'auteur nous relate les évènements clés de l'Histoire de la Bretagne jusqu'aux environs de la Révolution.
Il nous éloigne de certains préjugés et autres idées reçues sur une région qui fut un Etat indépendant pendant près de 600ans.
Cet ouvrage va me servir de base dans ma recherche de lectures concernant l'Histoire de ce beau pays...
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
OuestFrance
18 décembre 2023
Rien de tel pour comprendre l’histoire de la Bretagne que les envolées lyriques de Gilles Martin-Chauffier dans son 'Roman de la Bretagne'.
Lire la critique sur le site : OuestFrance
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nous sommes le 22 novembre 845.
Une date à ne jamais oublier pour nous bretons. La bataille de Ballon est un succès complet. Peu d'hommes ont été engagés mais le résultat est aussi capital pour la Bretagne que Tolbiac pour Clovis, Rocroi por Louis XIV ou la Marne pour Joffre. Soudain tout à changé .La patrie a conquis son indépendance, et compris qu'on pouvait vaincre les francs en face, sur le champ de bataille. Du reste, pour ceux qui n'auraient pas perçu le message, nous allons le transmettre une seconde fois, six ans plus tard, les 21,22 et 23 août 851, à Jengland, au nord-est de Redon. Et là, sous les ordres d'Erispoé, le fils de Nominoé, le bilan sera effrayant, accablant pour les francs. Non seulement la bataille aura duré trois jours entiers, entre deux armées forts nombreuses cette fois-ci, mais encore les pertes
seront énormes pour nos adversaires. Non que le combat nous ait entièrement favorable mais parce que Charles, à l'aube du troisième jour, filera à l'anglaise. Sans prévenir personne, il fuira le champ de bataille. Une désertion en rase campagne qui brisera l'élan de ses troupes. En quelques minutes, abandonnant le pavillon royal, les tentes de la cour, leurs trésors et les machines de guerre, toute la noblesse s'échappera au galop dans le plus grand désordre. Dès le premier assaut D'Erispoé, la débandade tournera à l'hallali. Un carnage ! Et une chevauchée fantastique. ....La Bretagne est libre. Une autre page de l'histoire s'ouvre pour elle. Elle n'est plus gauloise, elle ne songe pas à être française. Pendant six cent quatre-vingts ans, elle va être bretonne.
Commenter  J’apprécie          70
Nominoé avait porté la couronne ducale quelques mois après une longue vie de simple chef. Erispoé, lui, fut un roi dès le premier jour. Au soir de sa victoire éclatante, à Jengland, il avait crié : Doué zo en nev, ha tiern é Breizh ! Il y a un Dieu au ciel et un chef en Bretagne ! Personne ne le contestait. En quelques années, son royaume était devenu indépendant. Et vaste ! Enfin les deux Bretagne étaient réunies. Le chœur du duché bretonnant ( Domnonée, Cornouaille, Léon, Broërec et Vannes) et les deux comtés francs de Rennes et Nantes. L’ancienne Armorique était reconstituée.
Commenter  J’apprécie          60
Six cent quatre-vingts ans ! Si on met de côté les toutes dernières décennies où le clan français et les traîtres à son service avaient fait de cette liberté un leurre, nous allons avoir pendant six siècles et demi un territoire, une capitale, un duc, un Etat, une administration, des traités marchands , des ambassades, un commerce, une armée..
Commenter  J’apprécie          50
Si la géographie est l'oeil de l'histoire, alors l'homme est le dernier venu en Bretagne.
Avant lui, mille autres créatures se sont inscrites dans las annales régionales.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Gilles Martin-Chauffier (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Martin-Chauffier
Payot - Marque Page - Gilles Martin-Chauffier - le dernier tribun
Dans la catégorie : Touraine (Histoire)Voir plus
>Histoire de l'Europe>Histoire de France>Touraine (Histoire) (42)
autres livres classés : bretagneVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (53) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3284 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..