AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791025300664
Éditeur : Editions Daphnis et Chloé (14/09/2017)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Etudiante sans le sou, Mathilde vient de décrocher un job inespéré : assistante de la belle et fantasque Geneviève Arcand. En franchissant la grille du château où elle doit officier, elle découvre un monde de luxe et de raffinement, à mille lieux de son quotidien: son logis à elle est le sous-sol humide d’un pavillon, qu’elle partage avec Léa, sa colocataire fêtarde. Naviguant d’un milieu à l’autre, elle se flatte de partager l’intimité de sa patronne. Mais naïve et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
wiggybis
  05 octobre 2017
Il était 22h36 quand j'ai ouvert ce livre et 03h50 quand je l'ai terminé, en ayant eu l'impression que le temps s'est arrêté. Cette histoire m'a beaucoup touchée car elle fait écho à l'une de mes expériences professionnelles.
Mathilde est un personnage gentil et honnête, tellement obnubilé par ses études qu'il ne reste aucune place pour sa vie sociale. Hormis sa colocataire Léa avec laquelle elle entretient une relation en dents de scie et Geneviève, chez qui elle travaille comme assistante, personne ne la côtoie vraiment.
Les deux éléments centraux de ce livre sont : la manipulation et l'argent. le lien n'étant pour moi pas très clair entre les deux, j'y vois une lecture double.
La partie manipulation concerne Geneviève qui use toute la panoplie du pervers narcissique et manipulateur pour asseoir sa supériorité : abus de pouvoir, chantage financier, chantage affectif, despotisme, jugement de valeur, jugement physique, mépris etc...Si au début Mathilde serre les dents, un élément déclencheur changera la donne et inversera subtilement et brièvement les rôles.
Pour ce qui est de l'argent, difficile d'analyser sans tout dévoiler. Je dirais simplement que le message semble clair : il ne fait pas toujours le bonheur et quand on l'a, il faut savoir l'utiliser à bon escient et non pas en futilités.
Comme je l'ai écrit au début de cette critique, j'ai été très touchée par cette lecture car bluffée par l'écriture si juste de l'auteure. Je me suis reconnue en Mathilde et sa propre dépréciation, sa vision déformée de la réalité puis ses instants de lucidité. J'ai aussi connu cette envie de chercher l'estime d'une personne qui nous détruit et lui trouver des excuses pour son comportement. C'est absurde et malsain mais quand on est sous l'emprise d'une telle personne, on n'en est même pas toujours conscient. Au moins, Mathilde s'en sera tirée à bon compte.
Je suis ressortie de cette lecture un brin chamboulée. Je n'avais pas été aussi hypnotisée de cette manière depuis "Respire" d'Anne-Sophie Brasme et "Les vierges suicidées" de Jeffrey Eugenides. J'y ai retrouvé la même atmosphère un peu glauque, une certaine solitude et un côté voyeur.
Merci à Babelio et aux éditions Daphnis et Chloé pour m'avoir envoyé ce livre et à Carole Mijeon pour avoir mis en lumière ce trouble de la personnalité et ses effets dévastateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
Livresque78
  26 octobre 2017
Carole Mijeon, nous campe une histoire telle que beaucoup en vivent, Mathilde manque de confiance, mais elle est sérieuse dans ses études, elle économise chaque sous afin d'être indépendante et de se donner la vie qu'elle souhaite.
Jusqu'au au job, celui qui va changer sa vie, sa façon de voir l'avenir, qui va lui en mettre plein les yeux, mais aussi éteindre la petite flamme, le peu de confiance qu'elle s'accordait. 
Une rencontre avec une femme qui est l'opposée de Mathilde, mais aussi l'opposé de l'empathie, de la générosité, de la gentillesse naturelle de Mathilde.
Un très jolie roman qui fait réfléchir sur le sens que l'on veut donner à sa vie, sur l'argent et ce qu'il nous apporte. Un livre qui fait son chemin dans votre réflexion, tout au long de la lecture...
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          210
JessSwann
  07 octobre 2017
Un roman frais et léger qui aborde tout de même des sujets sérieux (le manque d'argent chronique de Mathilde, la tentation et le fossé entre les riches et les pauvres). J'ai beaucoup aimé le ton de l'auteur, léger et amusant et la manière dont elle décrit son héroïne. Les personnages sont attachants (enfin, surtout Mathilde et Léa) et j'ai adoré la manière dont Gene est dépeinte et surtout l'évolution des sentiments de Math pour sa fascinante et très égocentrique patronne. L'histoire est bien construite et on réussit facilement à entrer dans le roman. J'ai également apprécié l'évolution du personnage dont l'innocence et la gentillesse sont bien mises à mal par sa patronne.
Je ne veux pas spoiler donc je n'en dirai pas plus mais j'ai beaucoup aimé le destin de Gene qui m'a fait sourire

Ce que j'aime : la plume, les personnages, le destin de Gene, l'évolution de Mathilde

Ce que j'aime moins : le destin du piano n'est pas clair

En bref : Un roman léger sur un sujet qui ne l'est pas tant que ça. Les personnages sont convaincants, le ton enlevé et le tout se lit avec plaisir !

Ma note

8/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nabucco
  21 novembre 2017
Sur le thème de la perversion narcissique, une histoire très bien ficelée, qui, de par sa montée en tension, et sa mise en scène sur le mode des huis clos, m'a rappelé un film culte de Losey, The Servant, (avec toutefois une autre répartition des rôles). On y croit, et on s'y croit. Magistral !
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeLily
  28 octobre 2017
Mathilde, jeune étudiante complètement fauchée, décide de trouver un travail afin de subvenir à ses besoins. Après avoir décortiqué les petites annonces, elle se présente chez la "grande" et "prestigieuse" Geneviève Arcand (ancien mannequin et riche veuve) afin de devenir son assistante personnelle.
Dès leurs premiers échanges, les deux femmes ressentent une certaine tension, une espèce d'animosité. La nouvelle patronne de Mathilde se révélera par la suite être une personne hautaine, exigeante, irrespectueuse et n'hésitera pas à dépasser les bornes à maintes reprises. Ce nouveau job n'est vraiment pas de tout repos pour la jeune femme, pourtant elle va tenir bon et prendre sur elle, jusqu'au jour où...
Au pied ! est un roman évocateur, il met en avant les échanges compliqués que peuvent entretenir deux personnes complètement différentes. L'histoire nous parle également d'argent et de l'effet que celui-ci peut avoir sur l'être humain, allant même jusqu'à pousser une jeune femme naïve et honnête dans ses retranchements.
Carole Mijeon m'avait séduite avec son précédent roman Sur la réserve, j'avais adoré lire ce livre d'anticipation et j'en garde encore aujourd'hui un excellent souvenir. Au pied ! m'a, quant à lui, un petit peu moins plu, je l'ai trouvé plus simple et trop prévisible, il m'a manqué ce petit effet de surprise que j'avais tant apprécié dans son premier roman. Malgré cela, j'ai pris plaisir à lire ce livre, à découvrir son contenu, à comprendre les personnages et à découvrir la fin. C'est clairement un roman qui se lit bien !
Je remercie le site Babelio pour m'avoir sélectionnée lors de la dernière Masse Critique, je remercie également les Éditions Daphnis et Chloé pour l'envoi et la découverte de Au pied !
Lien : http://www.leslecturesdelily..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : perversionsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Carole Mijeon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre