AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782262027629
416 pages
Perrin (03/01/2008)
2.86/5   28 notes
Résumé :
Le mensonge a son histoire : depuis les mensonges des prédicateurs envoyant seigneurs et manants dans des croisades au nom de leur foi, la propagande orchestrée contre les Albigeois, les Juifs ou encore Jeanne d'Arc, les mensonges par omission commis au nom de la raison d'Etat ? du complot de Ravaillac à l'affaire Fouquet ? jusqu'aux mensonges très intentionnels des nations dans le déclenchement de la guerre de 1870 comme dans l'affaire Dreyfus. Le XXe siècle n'est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
denis76
  20 août 2021
D'après Babelio, je suis "chevronné" en Histoire.
Mais je suis un béotien quand je lis le livre de Pierre Miquel !
Que d'informations inconnues de moi dans le détail, quand je n'en connais que les grandes lignes !
Du pape Urbain II qui, au concile de Clermont de 1095, appelle aux croisades pour reconquérir Jérusalem en passant par les seigneurs, ignorant les rois, pour affirmer son empire chrétien, jusqu'à Staline et Hitler qui font leurs massacres secrètement dans sa propre Sibérie pour l'un, loin, en Pologne pour l'autre, L Histoire est une série de mensonges !
Je ne vais pas les détailler, j'ai relevé une trentaine de mensonges que l'auteur a épluchés en en démontant chaque rouage.
Ce qui m'intéresse, c'est le POURQUOI ???
.
L'auteur a en partie répondu à cette question dans sa conclusion.
On passe, aux alentours de 1600 du mensonge religieux, la soi-disant hérésie pour éliminer les "gêneurs", au mensonge d'Etat, quand, vers cette époque, le roi parvient à supplanter le pape.
Mais surtout, le but du mensonge, on vient de le dire, est d'éliminer, par la mort ou simplement le silence absolu, ces fameux gêneurs, que ce soient Jeanne d'Arc, Nicolas Fouquet, ou six millions de Juifs, vingt millions d'opposants au stalinisme.
.
" Tous les mensonges sont bons pour éviter cyniquement les difficultés, les dépenses inutiles, les guerres sans profit."
...
"Dénoncer ces mensonges n'était pas, sous ces régimes, faire oeuvre d'historien, mais de résistance."
.
Ainsi, on passe du but du mensonge aux enjeux des historiens :
"C'est le sel du métier d'histoire que de retrouver la vie dans les cendres, de mettre au jour un filon d'or dans la caillasse du quotidien."
.
Améliorer la connaissance du passé, non seulement en s'aidant de la science, et la recherche sur l'ADN a permis un bond en avant, mais aussi en cherchant, en enquêtant sur ce passé, afin de démêler le vrai du faux, pour que, et je ne sais pas si j'adhère à l'optimisme de l'auteur....
"...défendre aux yeux de l'historien ce que L Histoire représente : la longue aventure de l'humanité souffrante vers plus de liberté et plus de raison."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          457
gill
  07 juin 2012
Qu'il fut volontaire ou non, diplomatique ou non, au nom des intérêts de la politique ou de la foi le mensonge a connu de nombreux travestissements dans l'histoire.
Les huit chapitres de cet ouvrage incroyable en retracent les principales forme. Un parcours non exhaustif qui jette une lumière nouvelle sur les victimes des plus grands mensonges de l'histoire.
Un livre écrit par le très sérieux et reconnu Pierre Miquel dont on ne peut contester sérieusement l'analyse et dont la lecture est édifiante. Cet essai est tout simplement passionnant.
Commenter  J’apprécie          100
Pujol
  09 décembre 2009
Je suis assez d'accord avec cette critique...je m'attendais, non pas à du sensationnel - on n'a pas à demander à l'Histoire de ressembler à une couverture de "Gala" - mais à d'autres choix plus probants. Dans certains cas, on ne se trouve pas tout à fait dans le mensonge franc et massif, mais plus dans l'omission, ce qui atténue un peu l'intérêt de la chose.
Dans le chapitre qui traite entre autres du goulag : "le mensonge de masse", même si c'est pour traiter de la façon dont le récit de Kravchenko a été accueilli en France, l'auteur enfonce un peu des portes ouvertes lorsqu'il fustige les mensonges de Staline.
Le Petit Père du Peuple ??? Un menteur ???
P.S. : peut-être ai-je été trop attiré par la couverture aux reflets or-argent de la "Bocca della verita"...ça m'apprendra à désirer ce qui brille.
Commenter  J’apprécie          82
louisemiches
  18 mai 2009
J'ai été un peu déçue par ce projet alléchant : un manque de réelles informations inédites, un style peu emballant et une organisation confuse...
Un plus cependant : l'organisation chronologique de l'ouvrage permet de naviguer dans l'histoire, une bonne occasion de réviser quelques périodes classiques, prises par le petit bout de la lorgnette...
Commenter  J’apprécie          40
Chasto
  21 juin 2020
Ouvrage assez décevant dans son ensemble malgré la promesse que l'on peut en attendre par le fait que l'auteur nous ait habitué à plus de rigueur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   20 juin 2012
En histoire, le mensonge est l'activité la mieux partagée. Voilà bien une pétition de principe qui semble frappée du sceau de l'évidence.
Les acteurs de l'histoire mentent, Clio elle-même ne leur cède en rien.
Aux yeux des historiens, de telles pratiques recouvrent les comportements les plus divers liés pour les uns à la propagande ou à la raison d'état, pour d'autres à l'idéologie ou à l'expression de la volonté de pouvoir.
Il faut pourtant désigner les choses par leur véritable nom : en l'occurrence, des mensonges, qui ne sont pas de simples et anodins aménagements avec la réalité, mais de véritables stratégies d'occultation de la vérité.
Mais ces mensonges qui ont fait l'histoire de France ne sont pas les mêmes selon qu'ils sont commis au Moyen-âge, sous Louis XIV ou à la fin du XIX° siècle.
Selon la nature du mobile qui a conduit à recourir au mensonge, la période historique dans laquelle cet événement s'est inscrit et, enfin, le statut et le caractère des différentes figures qui sont en cause, le mensonge nous offre des facettes différentes....
(extrait de l'avant-propos inséré en début de l'édition parue chez"France Loisirs" en 2002)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
denis76denis76   18 août 2021
Lincoln ne prétendait pas empêcher les Etats du Sud d'utiliser leur main d'oeuvre servile dans les plantations de coton, mais seulement empêcher l'extension de l'esclavage aux nouveaux Etats qui venaient d'être constitués au sein de l'Union.
Tel était le véritable casus belli, même si par la suite, les Yankees venus du Nord et grands massacreurs d'Indiens, devaient se présenter en champions innés de l'anti-esclavagisme.
Mais peu leur importait de posséder des esclaves, dont leur économie industrielle n'avait que faire ; ils trouvaient fort avantageux de racheter les domaines du Sud ruinés par l'abolition de l'esclavage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
denis76denis76   10 août 2021
Que Jésus soit un prophète ou un Dieu devient un sujet de querelle sans fin. Un prophète ? Mensonge, disent les chrétiens qui refusent d'assimiler le Christ à quelque Mahomet. Un Dieu ? Mensonge, disent les juifs, qui ne croient qu'à l'unique Yahvé, que personne n'a jamais vu. Mensonge, disent les musulmans, pour qui le seul Dieu est Allah, même s'il déroule du ciel un tapis en escalier pour y accueillir son prophète.
De ces dénonciations enflammées sortent des siècles de sanglantes guerres de religion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
denis76denis76   12 août 2021
Le roi de France, bénéficiaire de la croisade contre les Albigeois, reprendra à son compte la protection du pouvoir monarchique, contre le pape et l'idéologie universaliste de Bernard de Clairvaux, au besoin en allant jusqu'à décider de s'opposer à toute incursion de Rome sur ses terres. Quand la monarchie française devint sûre de son destin au point de livrer ce combat, s'ouvrit un des procès les plus mensongers de l'histoire de la chrétienté, celui des Templiers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
denis76denis76   17 août 2021
Par une série de mensonges insaisissables, le capitaine Dreyfus est condamné au bagne à vie.
p.298.
Emile Zola, qui a écrit "J'accuse", est condamné pour diffamation à 3000 francs d'amende et un an de prison.
Le colonel Picquart, qui a découvert le vrai traître, est rayé des cadres.
Le commandant Esterhazy ( 1 ) est acquitté par un tribunal militaire réuni pour éviter la comparution du coupable devant la justice civile.
p.301.

( 1 ) traître, vrai coupable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Video de Pierre Miquel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Miquel
Un livre un jour
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2486 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre