AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811616335
512 pages
Pika Edition (08/04/2015)
4.45/5   31 notes
Résumé :
Le Japon est une terre de légendes et de folklores qui, au travers des siècles, a développé une culture du fantastique à nulle autre pareille. Des représentations de yôkai visibles sur des estampes datant de l'époque Edo montrent bien à quel point cette culture des esprits, fantômes, monstres, démons, divinités mineures etc. - autant de figures différentes du yôkai - est présente dans la culture japonaise.

Ouvrage de référence abondamment commenté et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
okka
  01 février 2017
C'est un pavé de 500 pages, d'où le nom « intégral », qui regroupe les 2 livres : Yôkai : Dictionnaire des monstres japonais (A-K) + (M-Z), et il n'y a aucun yôkai commençant par L.
👻 Évidemment il faut être ouvert d'esprit, et aimer les fantômes, les phénomènes inexpliqués alias les phénomènes paranormaux… Tout en aimant la culture Japonaise. 🗾 (Lecteur indifférent, s'abstenir)

Je l'ai trouvé long à lire car ça radote On y voit plusieurs types de Yôkai qui ont au final la même forme : fantômes, feux follets, Tanuki (blaireau), Kitsune (renard), Kappa (tortue) … Malgré tout, c'est intéressant de savoir leur signification, le pourquoi du comment ils apparaissent, et ce qu'ils font en bien ou en mal envers les humains. le tout avec des illustrations pour chacun de ces Yôkai, qui si elles n'étaient pas là, de mon avis aurait alourdi la lecture.
Ce qui a été agréable à lire, est que l'auteur intervient pour nous faire part de son ressentit, ainsi que l'avis de certains qu'il a collecté. le tout rend ce dictionnaire plus riche en informations que l'aurait été un dictionnaire de mots.
Le merveilleux, dans tout cela n'est pas la forme mais le fond. Ce que l'on apprend à travers cela : le respect de ce qui nous entoure, tant la nature que les êtres vivants : animaux, humains et qu'importe leur classe et statut social.
Bien sûr, on va se dire que nous, humains, avons inventé tous ces fantômes, ces Yôkai, à qui on peut faire porter le chapeau pour se dénier de nos responsabilités, de nos mauvaises actions… Mais malgré tout, les gens ont parfois besoin de cette magie, de croire sans pouvoir voir, de croire sans qu'on leur donne une explication scientifique, pour pouvoir rêver, philosopher...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Cronos
  25 juillet 2020
En grand fan de contes et folklore, je me devais de le lire. Ce gros pavé de 500 pages présentes des centaines de yôkai, un par page, avec illustration et explication à chaque fois, il y a également un mot plus personnel de l'auteur rajoutant une touche d'humour ou une anecdote. Il écrit d'ailleurs une excellente définition du yôkai : « Parce qu'à l'époque, on avait pas encore inventé les mots comme « pouvoir surnaturel », « extraterrestre », « autre dimension »… Tout ce qui paraissait bizarre était placé dans la catégorie des « yôkai ».
Pas de blabla inutile, il va à l'essentiel comme tout bon dictionnaire, libre à vous de chercher les différentes versions d'un même yôkai. Il y a ont une grande diversité, allant du classique fantôme à un parapluie unijambiste et cyclope. J'aime beaucoup celui qui vient lécher les baignoires sales la nuit, ça sent le type bizarre avec un passe-temps trop particulier.
Comme chez nous avec les légendes, les yôkai ont su trouver leurs places dans l'époque moderne, par la culture en majorité mais aussi de façon plus étonnante comme mascotte de préfectures au Japon, ils sont aussi présents sur les emballages de sucreries pour enfants, bref ils ont su survivre.
Un indispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
ElsieDansLesLivres
  14 décembre 2021
Le terme Yôkai est intraduisible en un seul mot, dans nos langues occidentales. Monstre, démon, esprit, gobelin et parfois simple objet… Les yôkai sont de toutes formes, de toutes tailles et ont des capacités ou des attitudes très différentes les uns des autres. Ce livre permet d'en prendre la pleine conscience. Fruit de la fusion de deux livres, ce document récence environ 500 créatures !
Comme n'importe quel autre dictionnaire, le livre reprend, par ordre alphabétique, un maximum de créatures et les présente au travers de légendes et d'anecdotes. le tout, accompagné d'une illustration en noir et blanc, oeuvre de l'auteur.
Le texte est présenté de manière linéaire, sans titre ni sous-titre. En raison de cette méthode, et du fait que chaque Yokai est plus ou moins connu, les informations rapportées diffèrent d'une créature à l'autre. Néanmoins, l'auteur limite toujours sa description à une seule page.
Outre ce contenu très intéressant, le livre possède une préface qui l'est tout autant ! Je n'ai pas l'habitude de les lire mais celle-ci a su me happer immédiatement. Elle nous apprend que, après une période fastueuse durant l'ère Edo, de 1603-1868, où les yokai servent l'imaginaire artistique, ils tombent presque dans l'oubli lorsque, dans les années 1860, survient la révolution de Meiji. le Japon se modernise à grande vitesse et les croyances anciennes sont refoulées. Heureusement, la popularisation des mangas après la Seconde Guerre mondiale a sauvé les yôkai. Connaitre cette histoire ne rend que plus passionnante la découverte de ce folklore au travers du livre.
En bref, c'est un indispensable pour tout passionné ou pour toutes les personnes souhaitant s'y intéresser !
Lien : https://elsiedansleslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bellonchristophe
  10 mars 2021
Un dictionnaire complet des yokai. Avec de l'humour, des histoires, du folklore, des dessins. Un livre qui nous permet de découvrir cette culture japonaise regorgeant d'histoires extraordinaires. Très complet et passionnant je l'avoue quand Même il faut être un peu initié 😁 c'est 500 pages. Mais aucune hésitation partez à la découverte d' Akanamé et des autres....
Commenter  J’apprécie          30
SChaptal
  05 avril 2020
S'il est un pays avec un nombre incroyable de créatures surnaturelles et légendaires, c'est bien l'archipel du Japon. Dieux, démons, feux follets, fantômes ou autres farfadets, il y en a pour tous les goûts et toutes les situations. Shigeru Mizuki, le mangaka qui a créé Kitaro le repoussant était un vrai spécialiste de ses créatures. En particulier, de celles qui sont les plus proches de nos elfes, lutins et autres fées occidentaux : les yôkai. Outre le fait qu'il y a puisé son inspiration pour certaines de ses histoires, il a également tenté de les cataloguer en reprenant leurs origines, leurs moeurs et comment les éviter, s'en débarrasser ou au contraire attirer leurs faveurs. Parmi ses livres, je vous en recommande deux en particulier. le premier, le dictionnaire des Yôkai, rassemble comme son nom l'indique plus de 500 types de yôkai différents. Tous ont leur fiche d'une page ou deux avec en haut une illustration en noir et blanc de la créature puis un texte détaillant sa vie, son oeuvre et quelques contes ou anecdotes qui y sont liés. Si l'information sur certains des yôkai les plus connus comme les tanuki, les kistune ou les baneneko semble assez succincte, ce dictionnaire donne des pistes pour aller plus loin. En revanche, il va mentionner nombre d'êtres qui sont absolument méconnus hors du Japon ou même de leur zone d'activité. Et Shigeru Mizuki n'hésite pas à faire des parallèles entre des créatures locales comme le Basan (ou chien-phénix) et d'autres plus lointaines (ici le Balisic pétrificateur). Ce dictionnaire est en soi une référence indispensable.
Lien : https://www.outrelivres.fr/q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
ActuaBD   12 mai 2015
Si vous souhaitez tout connaître des yôkai, (...) ou simplement les découvrir, alors ce volumineux ouvrage du maître du manga Shigeru Mizuki est pour vous !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
RudyinoshishiRudyinoshishi   19 janvier 2016
Une vie humaine moyenne de soixante-dix ans est bien trop courte pour étudier les yôkai en profondeur. Il faudrait au moins trois cents ans pour réussir à comprendre le début du commencement. Mais on naît, on va à l'école pendant dix ou quinze ans, puis on se tue au travail pour gagner son pain. Voilà de quoi est faite la vie de la plupart des gens. Le quotidien occupe toute la place, et même si on d'intéresse aux yôkai, on ne peut pas approfondir comme on veut notre connaissance les concernant. Il faut appendre un métier, élever ses enfants, les envoyer à l'université... On ne peut pas non plus rester sans toit... Il faut faire ça et ça, et très vite l'énergie de soixante-dix ans de vie est entièrement mobilisée à "vivre" seulement.
En fait, beaucoup de gens perçoivent les yôkai pendant leur enfance, quand ils ont relativement le temps. Mais ça en reste là et ils ne pensent plus sérieusement à ces choses quand ils sont grands. Plus précisément, ils n'ont plus le temps. Kumagusu Minakata a dit : "En somme, il faut être pur. Un cœur occupé par l'argent ou la célébrité ne peut rencontrer les fantômes ou les yôkai. C'est en regardant le monde avec un cœur aussi limpide que ce ciel parsemé d'étoiles qu'ont voir quantité d'êtres étranges. Les humains ont ce potentiel."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AlfaricAlfaric   16 avril 2015
Quand il se met à pleuvoir alors que le ciel est encore bleu, on dit que ce sont les renards qui font la noce. Quand on voit des lumières alignées la nuit dans la campagne on dit aussi que les renards s’en vont faire la noce.
Commenter  J’apprécie          190
okkaokka   31 janvier 2017
p.226.

KOKURI BABÂ

Un jour, un bonze qui avait perdu son chemin frappa à la porte de ce temple. La vieille sortit et lui dit :
- J’ai commis tant de crimes que je ne peux même plus mourir en paix.
- Non, lui répondit le bonze, si vous êtes consciente de votre péché, vous avez encore la possibilité de trouver la paix de la mort. Racontez-moi ça.
- Je profane les tombes du temple et me nourris des cadavres. Depuis que j’y ai goûté, je ne peux me passer de cette saveur.
- C’est donc toi la fameuse Kokuri Babâ !
- Exactement.
Elle n’eut plus tôt répondu qu’elle étrangla le bonze et le dévora. Voilà pourquoi elle reste toujours dans ce monde, car le monde des morts ne veut pas d’elle. Depuis, on appelle Kokuri Babâ une vieille femme d’apparence horrible comme un yôkai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   31 janvier 2017
p.44.

Il existe de nombreuses légendes de tengu, kappa, blaireau ou renard qui initient les humains à ce qu’ils méconnaissent. En réfléchissant, même les chiens et les chats, immobiles et silencieux, ont parfois l’air d’en savoir plus que nous sur les secrets de la vie. Souvent, quand je vois un vieil arbre de forme bizarre au fond d’une montagne, je me demande s’il ne se métamorphose pas la nuit. C’est sans doute ce genre de sentiment qui crée les légendes avec des arbres ou des blaireaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
okkaokka   31 janvier 2017
p.215.

Une fois, j’ai été convié à une « réunion spirite ». Le maître déclara :
- Les arbres, les vers aussi ont un esprit qui erre après leur mort avec les esprits humains. Ça en fait une quantité incalculable.

Alors j’ai posé une question :
- Mais alors, maître, est-ce que tous ces esprits, y compris ceux de nos ancêtres, nous surveillent même quand on dort ou qu’on fait quelque chose en secret ?

- Tout à fait.

Et selon lui, certaines personnes peuvent voir ces esprits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Shigeru Mizuki (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shigeru Mizuki
À l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée 2022, Xavier Guilbert vous présente l'exposition "Shigeru Mizuki, contes d'une vie fantastique" aux éditions
Retrouvez les livres Shigeru Mizuki : https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/0-196389/mizuki-shigeru
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
652 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre