AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226393358
Éditeur : Albin Michel (30/05/2018)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
"A" comme "Arisi" ; "B" comme "Badam" ; "C" comme "Cheppankizhangu" ... La cuisine a son abécédaire et, comme les sentiments, son alchimie. Ne croyant pas à l'amour, Leema est heureuse en mariage, même si, comme dit Komathi, sa cuisinière depuis plus de trente ans, son mari et elle sont comme des "arisi appalam", des galettes de riz parfaites en apparence mais totalement insipides ! Aussi, quand Shoola Pani, superstar du cinéma indien, fait irruption dans le décor i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
VivianeB
  20 septembre 2018
Une histoire d'amour démarre entre un homme marié et une femme mariée, sous l'oeil bienveillant de la cuisinière de la femme, celle-ci raconte les prémices amoureux et en parallèle, son apprentissage de la lecture grâce à des ingrédients culinaires indiens ainsi que sa vie. C'est un joli livre bien écrit.
Commenter  J’apprécie          70
ConfidencesLitteraires
  13 juin 2018
Depuis que j'ai lu Compartiment pour dames, je n'hésite pas quand j'ai l'occasion de lire d'autres romans d'Anita Nair. Dans les jardins du Malabar avait été une petite déception, malgré un certain charme d'aventure orientale. Ce nouveau roman est bien différent.
Komathi est une cuisinière hors pair qui peine à retenir l'alphabet anglais. Elle a l'idée d'associer chaque lettre à un ingrédient ou un met indien. 26 lettres, 26 facettes de l'art culinaire indien, qui rythment 26 jours en 26 chapitres. Et autant de petites morales sur la vie.
Car Komathi veille sur sa Leema et veut la protéger contre les sirènes tentatrices d'un acteur célèbre cherchant une retraite isolée dans la chambre d'hôtes de la jeune femme et son mari. Mais l'amour s'installe et reste la question : Lena et Shoola Pani pourront-ils être heureux et ensemble ?
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de romance. Celle-ci a un petit côté feel-good en plus, qui ne m'a pas trop dérangée car les « clichés » sont un peu gommés grâce à l'exotisme - en un mot, ça change des romans occidentaux.
Cette histoire n'a rien d'extraordinaire, mais elle a un côté cocon-douceur qui fait que l'on s'y sent bien. On passe de plats indiens aux états d'âmes amoureux à grands coups de métaphores et j'aime beaucoup ce type de procédé, même si elles sont parfois ici un peu forcées.
Une jolie petite histoire d'amour et de vie à la sauce indienne que je suis très heureuse d'avoir découvert !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Atasi
  17 juin 2018
Quel plaisir de retrouver Anita Nair dans son nouveau roman "L'abécédaire des sentiments". Avec un titre et une couverture si attirante, on ne peut que céder à la tentation de le lire.
"L'abécédaire des sentiments" nous transporte dans une vallée indienne boisée où poussent le thé. Komathi s'occupe de la cuisine mais veille sur Leema depuis qu'elle est enfant. Leema a maintenant trente-huit ans et est mariée, un mariage sans saveur mais Leema n'est pas malheureuse. L'arrivée d'un nouveau locataire de la maison qu'elle et son mari loue aux vacanciers, va bouleverser sa vie.
Komathi ne sachant ni lire, ni écrire, a décidé d'apprendre l'alphabet en donnant à chaque lettre le nom d'un ingrédient ou d'un met tamoul. C'est ainsi que se déroule le roman, au fil des lettres, l'histoire se découle.
Une lecture sublime dont il est difficile de s'en détacher.
Lien : http://atasi.over-blog.com/2..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   15 juin 2018
La nourriture, je connais, me suis-je dit. Elle ne me faussera jamais compagnie, contrairement à tout le reste – les hommes, l’argent, le bonheur et, jusqu’ici, l’alphabet. J’entrevois une possibilité dans ce que suggère Selvi. Peut-être l’alphabet se laissera-t-il convaincre par la douceur de ne pas s’éclipser. La nourriture m’apprendra peut-être à mettre un sens sur ces lignes, ces courbes, ces fioritures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AtasiAtasi   17 juin 2018
Quand elle était petite, elle se glissait dans la réserve à un moment où personne ne la regardait, elle plongeait une cuiller à soupe dans le pot de miel. Quand elle l'en ressortait, je lui voyais ce même air de plaisir dérobé. Ma Leema est trop adulte aujourd'hui pour que la suavité collante du miel la mette en joie. Qu'est-elle allée dérober ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   15 juin 2018
C’est le foie qui décide de qui nous sommes. Le sang se déverse dans le foie et en repart, emportant avec lui tout ce dont notre corps a besoin et nous faisant tels que nous sommes : mélancoliques ou flegmatiques, colériques, sanguins. Sans le foie, nous ne sommes qu’une masse de chair. C’est avec notre foie que nous aimons.
Commenter  J’apprécie          10
AtasiAtasi   17 juin 2018
Il y avait 33,333 chances sur cent pour que leurs existences se croisent et trouvent une nouvelle trajectoire personnelle. Lorsqu'on multiplie 33,333 par trois, on obtient 99,999. Quelle est cette particule égale à 0,001 qui oriente le hasard dans une direction ? Du fatras de pensées sans intérêt qui lui viennent, une expression se dégage et reste flotter à la surface : la particularité divine. La force mystérieuse qui donne sa masse à la matière. L'intrigante particule divine a fait en sorte que leurs destinées se croisent et entrent en contact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   20 juin 2018
Il y avait 33,333 chances sur cent pour que leurs existences se croisent et trouvent une nouvelle trajectoire personnelle. Lorsqu'on multiplie 33,333 par trois, on obtient 99,999. Quelle est cette particule égale à 0,001 qui oriente le hasard dans une direction ? Du fatras de pensées sans intérêt qui lui viennent, une expression se dégage et reste flotter à la surface : la particularité divine. La force mystérieuse qui donne sa masse à la matière. L'intrigante particule divine a fait en sorte que leurs destinées se croisent et entrent en contact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anita Nair (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anita Nair
La chronique de Gérard Collard - Compartiment pour dames
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
76 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre