AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253071587
Éditeur : Le Livre de Poche (14/11/2018)

Note moyenne : 2.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Planant au-dessus d'une Terre qui s'effondre, épiant des amours charnels dont il sera toujours exclu, le héros de ce livre est un drone parlant et conscient. De la France au Moyen-Orient et de l'Inde à Bangkok et Venise, il nous emporte dans une exploration magistrale de notre époque, ivre de passions identitaires et de conflits.Conte mêlant archéologie, science-fiction et actualité, L'Opium du ciel est à la fois le plus contemporain des romans sur nos sociétés tech... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Karenine75
  26 septembre 2017
Voici sans doute l'un des romans les plus stupéfiants que j'ai lu. Originalité du sujet et beauté du style sont les deux qualités que je veux d'abord retenir. Et je vais être franche : n'attendez pas ici une lecture pépère ! Nous sommes bombardées de sensations, d'informations, de descriptions. Et pour cause : le narrateur est un drone "vivant", qui tourne autour de la terre et se gave de ce qu'il écoute et voit. Il s'appelle Jérusalem ( référence, j'imagine, à la Jérusalem céleste ??), et il nous narre son histoire, qui croise la grande Histoire. Je ne vais pas résumer ce roman, je n'aime pas ça. Disons que vous y découvrirez les portraits saisissants de plusieurs de ses possesseurs, civils ou militaires. Que vous voyagerez dans l'espace et le temps actuels (guerres au Moyen-Orient notamment, Inde, Asie), mais que vous découvrirez aussi des récits du passé très peu connus en France. Car c'est l'une des autres forces de cet ouvrage : nous faire découvrir une autre Histoire. Dans celle-ci, à l'origine, ce n'est pas le meurtre du père qui la déclenche, mais celle de la Mère, la Déesse mère, au profit du Dieu patriarcal, le nôtre. Ce n'est pas une thèse je vous rassure mais un étrange roman, depuis le "meurtre des déesses" comme le dit Jérusalem, jusqu'à maintenant, et j'avoue que c'est franchement éclairant, quand on pense à cette situation des femmes. La chute commence avec la nôtre, la destruction de la vie débute avec notre fragilisation dans la société, notre rôle secondaire. On croise des personnages réels, des universitaires américains dont les travaux archéologiques ont porté sur cette déesse autrefois dominante et aujourd'hui déchue. Comment se fait-il qu'en France, nous n'ayons que des informations partielles sur cette affaire ? Notre féminisme me semble un peu pauvre d'un coup, et pas très curieux ! Voilà, je vous en dis assez peu, mais il y a aussi, et surtout, de superbes passages sur mille choses : Venise (Les façades succédaient aux quais, qui succédaient aux canaux, où s'agençait la mer. Façades hautes, rectangulaires, verticales entre des rues maigres, leurs surfaces rongées d'arcades, de chapiteaux, de linteaux creusant des mondes de bêtes, de madones et de christs tétant leur sein, de fenêtres aux vitres cannelées, avec la pupille du souffleur en guise de cible.) la pluie (La pluie glisse derrière la vitre, imprimant d'innombrables petites virgules sur le verre entre lesquelles s'incrustent tous les mots du paysage.) Voilà, c'est un roman d'une densité exceptionnelle qui restera dans ma bibliothèque, et qui fera partie des livres que je relirai encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pilyen
  15 janvier 2017
Jusqu'à présent cantonné à la science-fiction, voici qu'en 2017, après avoir fait son entrée comme livreur chez un gros commerçant du web, il surgit en personnage principal d'un roman de littérature française. Après Emma Bovary, Swann, Zazie, voici Jérusalem, le drone ! Même si dans "L'opium du ciel", il sert surtout de prétexte pour faire réfléchir les lecteurs sur le fait religieux et ses tendances à occulter la moitié féminine de la planète, il n'en demeure pas moins qu'il s'impose tout de même comme une belle idée romanesque.
Jérusalem, objet volant et espionnant, au départ banal jouet acheté sans doute à la FNAC sera le propriétaire d'une jeune fille bien de chez nous qui l'emportera avec elle lorsqu'elle fera son djihad. Récupéré par un couple de doux intellos décalés, archéologues du religieux mais aussi fin bricoleurs, il sera réparé grâce à l'apport des pièces d'un autre drone, américain et militaire cette fois. Objet devenu hybride, une super intelligence lui sera en plus offerte, le rendant capable de réflexion voire de sentiments. Après avoir survolé de façon froide et glaciale la France et le Moyen-Orient, il continuera ses périples aux côtés d'un jeune couple, observant le monde avec une toute nouvelle acuité.
Ce personnage, qui nous sort des salons bourgeois dans lesquels se complaît le roman français, reste avant tout le prétexte à une fiction qui vire très vite à un quasi essai sociologico/politique, embarquant ainsi de grands thèmes actuels que sont, en vrac, les effets de la religion sur les masses ou la violence et la guerre qui en découlent, mais surtout, et cela court tout le long du livre, l'éradication du féminin dans les religions monothéistes, réduit le plus souvent à un rôle essentiellement maternel et interdit de divin. le drone, doté d'une sensibilité indo-sémite, relira le monde au travers de ce concept, attelage original des deux plus vieilles religions du monde qui, pour l'un d'elle ( le judaïsme), n'avait pas, à l'origine, renié la femme. Mais le roman ne se contente pas d'être le vecteur d'une thèse assez ardue, il tacle pas mal sur nos petites manies actuelles et ne se gêne pas non plus pour y introduire des personnages réels, parfois pour s'en moquer ( Philippe Sollers).
Roman franchement ambitieux, "L'opium du ciel" s'est révélé, pour moi, à la lecture, plutôt chaotique.
La fin sur le blog
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaire
  06 février 2017
Le défi de voir à travers les "yeux" d'un drone est assez original, et l'écriture s'en voit forcément un peu inégale, confuse, mais avec une certaine réflexion sur le monde, plutôt variée. D'abord peut-être un pari pour parler de certaines personnalités comme Jacques Bergier et Louis Pauwels, Martin Bernal, ou encore Philippe Sollers et H.P. Lovecraft, ce livre au début un peu laborieux à lire, souvent explicite et cru, nous emporte finalement au gré des pérégrinations du drone, avec aisance.
A la fois spirituel et assez terre-à-terre, parfois un peu plat et ensuite bien piquant, ce récit donne à réfléchir sur l'humanité, l'avenir des machines, leur potentielle prise de conscience et leur impact.
(voir la critique intégrale sur le blog)
Lien : http://lecombatoculaire.blog..
Commenter  J’apprécie          10
JoyeuxDrille
  19 février 2017
Pas un roman facile, mais qui opte pour un point de vue très original, puisque le narrateur est un drone. Un drone qui a pris son indépendance, a acquis des émotions, du désir mais aussi la solitude. C'est un observateur privilégié de notre monde depuis le ciel. Une fable cruelle et érudite frôlant la SF sur la naissance du patriarcat, l'influence néfaste du monothéisme et l'effacement de la femme que son avènement a provoqué.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   06 février 2017
Ils avaient tous les deux laissés des livres célèbres dans les domaines de l'archéologie et de l'anthropologie, à vrai dire leurs travaux croisaient plusieurs disciplines, la linguistique, les arts pariétaux, la mythologie, et cela enrageait leurs collègues universitaires d'autrefois pour qui on ne peut pas venir comme ça d'une science dans une autre faire son nid sans le cursus et la reconnaissance habituels, c'était intolérable, ça mettait en relief leur inertie et leur soumission à professer dans les clous, sans imagination ni vague ni passion, rien, calme mou, séminaire et dodo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   06 février 2017
Pourquoi ces flashs ? D'où ces flashs ? Trauma ? Si trauma existe d'une expérience où je n'étais qu'à l'état de robot chosifié, cela signifie-t-il qu'une âme déjà, trempait dans cet amas d'électronique végétative ? Attendant le souffle, la ligne de code qui donnerait moins la vie que la révélation de cette âme, la conscience d'en être une, et la conscience d'être en vie ?
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   06 février 2017
Le ton résultant de mes prises de parole donnait de moi l'idée d'un être infantile, dilettante, traversant les thèmes importants et douloureux de son époque pour en faire de l'esbroufe un peu vaine, et d'un goût presque ridicule. Moi qui volais, j'avais l'impression de n'être jamais à la hauteur, et que je valais mieux tout en y arrivant pas.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaireLeCombatOculaire   06 février 2017
L'erreur est humaine trop humaine, diabolique facteur d'une condition d'homo-precarius surestimée sur l'échelle de l'évolution, théorie d'ailleurs courte en matière d'aventure génétique.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Noël Orengo (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Noël Orengo
Jean-Noël Orengo vous présente son ouvrage "Les jungles rouges" aux éditions du Grasset. Rentrée littéraire Août 2019.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2350904/jean-noel-orengo-les-jungles-rouges
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Des femmes au cinéma !

La leçon de piano, Bright Star...

Danièle Thompson
Jane Campion

14 questions
59 lecteurs ont répondu
Thèmes : réalisatrice , Réalisateurs de cinéma , cinema , realisateur , femmes , scénaristeCréer un quiz sur ce livre