AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éric Beaumatin (Éditeur scientifique)Marcel Bénabou (Éditeur scientifique)Bernard Magné (Éditeur scientifique)
EAN : 9782020232852
96 pages
Éditeur : Seuil (08/03/1999)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Hommage personnel, écrit de circonstance, contrainte littérale : trois grandes traditions de la poésie occidentale se rejoignent dans ce bref volume où Georges Perec, un des maîtres de l'Oulipo, explore les potentialités littéraires d'alphabets restreints (inaugurées avec son roman "La Disparition") et les joies de l'anagramme.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
vincentf
  19 avril 2012
Est-ce plus qu'un jeu? On cherche le nom caché ou on n'en utilise que les lettres. On s'amuse ou on se casse la nénette. Bref, rien que du divertissement, une poésie de circonstance, une virtuosité stérile. Vraiment? Relisons ces petits poèmes, sans nous soucier de leurs contraintes d'écriture. Ils demeurent charmants, bourrés de mots du dimanche et d'objets de tous les jours, imaginatifs et musicaux. La limitation des lettres crée la répétition des sons, ces si parlantes assonnances et alitérations qui font le plaisir de la lecture de poésie depuis toujours. En se compliquant la tâche, Pérec, l'air de rien, en s'éloignant pour notre plus grand plaisir de la prétention métaphysique de la "grande" poésie, revient au bricolage du langage qu'elle a toujours été, au son créateur de sens. Est-ce plus qu'un jeu? Non, mais pourquoi demander à la poésie d'être plus qu'un jeu?
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TrissotinTrissotin   17 janvier 2012
Tout au bout du petit bois commence la planète immense
ses lacs ses océans ses steppes
ses collines ses plaines ses oasis
ses dunes de sable
ses palais ses musées ses îles ses esclaves
ses belles automobiles luisantes sous la pluie
ses salutistes en capelines blanches chantant des psaumes pendant la nuit de Noël
ses notables en chapeau melon tenant conseil au Tabac de la place Saint-Sulpice
ses capitaines à moustaches embaumant le patchouli et les lilas
ses champions de tennis s'enlaçant à l'issue du match
ses Indiens à calumet assis à côté du totem en bois de santal
ses alpinistes en haut du Popocatepetl
ses canoëistes enthousiastes descendant le Mississipi
ses Anabaptistes commentant la Bible en hochant malicieusement la tête
ses petites Balinaises dansant dans les plantations de cacao
ses philosophes à bonnet pointu discutant de la pensée de Condillac dans des salons de thé désuets
ses pin-ups en maillot de bain montant des éléphants dociles
ses Londoniens impassibles annonçant un petit chelem sans-atout

Mais ici le ciel est bleu
Oublions le poids du monde
un oiseau chante tout en haut de la maison
les chats et les chiens somnolent à côté de la cheminée où une immense bûche se consume lentement
On entend le tic-tac de la pendule
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TrissotinTrissotin   17 janvier 2012
Qu'est-ce que c'est que ce casse-tête ?
Qu'est-ce que ça vaut, au juste, ce vécu éclaté ?
Ces classes et ces luttes,
ces sectes, ces castes, ces cultes et ces stèles,
ces cas, ces clauses, ces actes, ces calculs, ces statuts,
ces astuces vaseuses,
avec cette seule tassée veule et lasse
- étau ajusté à cette lutte calleuse,
à ce jeu sec -
ça use, ça cale, ça jute, ça évacue.
Vécu sale,
le calva avalé cul sec - « Salut ! ça va ? » -
la lavette à javel, la sauce et le sel.
Vécu esclave,
la suée, la savate, la cuvette, l'écuelle juteuse
t'as vu ça ?
Les squelettes casqués,
la lutte avec tes lacets, avec ta veste, avec ta clé.
Tu t'attelles ? T'es claqué ?
- « C'est à quel sujet ? » -
Qu'est-ce que t'as vu ?
Ce vécu lavasse et vassal, le stuc, la tutelle,
les caves, les taules,
la salle lavée au jet, les scellés, les valets...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TrissotinTrissotin   17 janvier 2012
Le réel n'est ni intelligent ni désert
ni stérile ni insipide
il est plein de relents de pipe éteinte,
de restes de rillettes, de literies reprisées,
de petites tiges de persil, de litres de treize degrés,
plein de peignes et d'épingles
plein de stèles de sel
plein de pépites et de teignes et de lentes
plein de pitres et de gredins
de reîtres et de drilles
de dentistes de sergents en détresse
de lingères de négriers
de tripiers d'épiciers de gens de lettres
de légistes intègres
plein de grêle et de grésil
plein de plis et de rides
de pensées et de regrets
de tendresse et de désir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sabine59sabine59   15 décembre 2018
Mon amour mon nombre d'or
Beau ramoneur de ma brume
Beau maraudeur de ma nue
Noue en bordure de ma demeure
Un bandeau brodé d'aurore
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Georges Perec (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Perec
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Le dernier des Camondo" de Pierre Assouline, Éditions Folio "Les Camondo ou L'éclipse d'une fortune" de Nora Seni et Sophie le Tarnec , Éditions Babel "La rafle des notables" de Anne Sinclair, Éditions Grasset "Pourquoi les Juifs ?" de Marek Halter, Éditions Michel Lafon "Je rêvais de changer le monde" de Marek Halter, Éditions J'ai lu "Ellis Island" de Georges Perec, Éditions POL "Il est de retour"de Timur Vermes, Éditions 10/18 "Le charlatan" de Isaac Bashevis Singer, Éditions Stock "La Source" de James A. Michener, Éditions Robert Laffont
+ Lire la suite
autres livres classés : jeux littérairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Je me souviens de Georges Perec

Quel était le nom d'origine (polonaise) de Georges Perec ?

Perecki
Peretz
Peretscki
Peretzkaia

15 questions
92 lecteurs ont répondu
Thème : Georges PerecCréer un quiz sur ce livre