AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221011198
Éditeur : Robert Laffont (01/02/1983)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Le temps de l'exaltation est venu.
L'œuvre a jailli de terre et révélé ses structures. Les premiers murs, les premières colonnes ont surgi dans un printemps d'alléluias et de miracles. C'est le printemps des pierres. Il s'est installé partout en France.

Dieu ne peut plus se perdre en ce pays : toutes ces églises, toutes ces cathédrales sont pour lui autant de repères. S'il était aveugle, il pourrait se guider en tâtant de ses grandes mains de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
fnitter
  17 septembre 2018
Des amours contrariées.
Fin XIIième siècle, nous suivrons deux personnages principaux. Jean et Vincent maître d'oeuvre et artisans de la construction de Notre Dame de Paris. Leur métier, mais surtout leur vie et leurs amours.
Hélas, plus qu'un livre réellement instructif sur la construction de notre dame, que j'étais venu chercher après un manque de technique dans les piliers de la terre, je me retrouve encore avec des tranches de vie sur les gueux de Paris.
Je ne voulais pas un traité d'architecture, mais pensais benoîtement, après conseil (malheureux, désolé Martine) avoir à faire à un roman qui tournerait réellement autour de la construction. En lieu et place, nous avons plusieurs ménages à 3 où la cathédrale fait office d'épouse négligée, non dans le coeur, mais dans le texte. Où la vie privée des protagonistes est l'essence même du roman et non la construction.

Plus sombre et plus réaliste (?) et fort probablement plus proche de la réalité glauque de cette époque, par ailleurs assez bien restituée, que les piliers de la terre auquel on n'est obligé de comparer ce roman, on n'en retrouve pas néanmoins le sens of wonder et le côté page turner de son homologue (écrit 6 ans plus tard).
Résultat, malgré une épaisseur ( en terme de pages) bien moindre, je me suis ennuyé bien plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          733
hannah851
  22 janvier 2017
"Quand Notre-Dame sortait de terre": le titre de la quatrième de couverture résume à lui seul le roman.
L'auteur nous plonge au coeur de l'île de la cité sur le chantier de la cathédrale sous le règne de Louis VII. La basilique Saint-Etienne en très mauvais état va bientôt être détruite pour laisser place à ce nouveau édifice commandé par l'évêque Maurice de Sully. Des compagnons maçons, charpentiers, verriers mais aussi tailleurs de pierre viennent de toutes les provinces de France et d'ailleurs pour exercer leur savoir-faire. Cependant, aucun d'entre eux n'aura la chance de voir l'achèvement de cet édifice. Seul Maître Jean, le maître d'oeuvre de la cathédrale, connaît la forme définitive de la cathédrale dédiée à la Vierge Marie dont il conserve jalousement les dessins dans la chambre aux traits.
Le chantier est régulièrement interrompu par les hivers, le manque de financement privé, les fêtes religieuses ou les épisodes fréquents de rébellions des compagnons. A chaque fois, la construction de la cathédrale est remise en question mais elle ne cesse d'être un point de ralliement et de vie de ce peuple de Dieu qui gravite autour. Ainsi, le clergé n'hésitera pas à demander aux prostituées parisiennes une aide financière quand le chantier sera bloqué ou à faire des tournées des vraies et fausses reliques dans les provinces alentours pour récolter des fonds. Très documenté, le roman donne à voir l'organisation très hiérarchisée d'un chantier médiéval et explique comment les compagnons se procuraient la matière première des carrières parisiennes pour les pierres aux forêts autour de la capitale pour le bois. Avec le personnage de Vincent, l'élève de Maître Jean, le lecteur suit les rites et le fonctionnement de chaque corps de métier. Tous travaillent de matière indépendante mais également en interdépendance avec les autres compagnons. Cependant ces relations sont loin d'être pacifiques...
Le chantier au coeur du Paris médiévale attire le peuple parisien du plus humble au plus grand. C'est par l'intermédiaire des tranches de vie de Maître Jean ou de Vincent que l'auteur nous fait pénétrer dans le quartier juif, la Cour des Miracles, la maison de Maître Thibaut ou encore dans l'Hôtel Dieu... Malgré leur mission, Maître Jean ou Vincent sont avant tout des hommes que les passions égarent. D'ailleurs, ils ne cesseront de les combattre sans jamais vraiment y arriver. C'est cette partie du récit qui m'a le moins intéressée notamment l'indécision de Vincent sur ses amours entre Thipaine ou Jacoba. le récit manque un peu de souffle et de rythme. J'ai préféré dans le même genre Les piliers de la terre de Ken Follett pour la partie vraiment fictive.
Le roman est toutefois intéressant pour qui s'intéresse à la construction des cathédrales. Il permet d'appréhender la mentalité de l'époque sur ces constructions et leurs enjeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLET
  02 mai 2012
Sous le règne du roi Louis VII, commence la construction de la cathédrale Notre Dame de Paris. Un projet ambitieux et pharaonique qui va coûter une fortune et nécessiter des années de travail, de souffrance et d'ingéniosité de la part de ses créateurs, Maître Jean, un visionnaire qui veut construire l'édifice le plus haut de toute la Chrétienté et son élève, Vincent Pasquier, qui aura l'idée d'adjoindre des arc-boutants pour maintenir l'édifice. Problèmes et tribulations ne manqueront pas : arrêt du chantier en hiver, manque de moyens, épidémies et même révolte des ouvriers avec incendie et destructions. Tout dédiés qu'ils soient à leur oeuvre, les deux concepteurs n'en demeurent pas moins des hommes dont les amours vont également se révéler assez chaotiques...
Très documenté sur l'époque et les techniques de construction, ce livre présente trois volets ou trois centres d'intérêt principaux : l'historique, et c'est de loin le plus intéressant car le lecteur, qui se retrouve placé au coeur de l'action de ces bâtisseurs de cathédrale, apprendra énormément de choses qu'il ne soupçonne pas en admirant ces grands vaisseaux de pierre bâtis pour l'éternité. le romantique est déjà un peu plus discutable avec ces amours contrariées et sans doute totalement fictives (Maître Jean amoureux de Sybille devenue lépreuse puis de Clémence et Vincent tiraillé entre Tiphaine, nièce du roi de la Cour des Miracles et Jacoba, la fille du médecin juif de la cour). le statut des juifs, très variable selon le bon plaisir du roi, occupe lui aussi un bon tiers du volume. Autant Louis VII leur fut favorable, autant son fils, Philippe Auguste, leur fut hostile et les persécuta, officiellement pour se faire bien voir du pape et en réalité pour « leur faire rendre gorge » et financer ainsi les guerres qu'il envisageait de mener. Là encore, le lecteur apprendra beaucoup sur ces fameux banquiers «Lombards » (en réalité juifs d'origine italienne), véritables précurseurs du capitalisme. L'ensemble, bien que fort intéressant, n'en demeure pas moins assez disparate et manque un peu du rythme et du souffle que l'on peut attendre d'un roman historique classique.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
GentlemanW
  29 novembre 2015
Vous voici plongés dans les limbes de la terre, de la boue, du froid et surtout de la vie des ouvriers, de père en fils, de corporations et rivalités, une histoire revisitée avec précision et enthousiasme pour voir le moyen-âge en vrai, dans son jus de vie quotidienne. Plaisant !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   18 septembre 2018
Cette inaction contemplative n’était pas de la paresse mais le souci de ne pas compromettre un plaisir qui se suffisait à lui-même. L’âme d’un paysan, certes, mais ni les bras ni la volonté de se contraindre à un travail que d’autres accomplissaient mieux qu’il ne l’eût fait.
Commenter  J’apprécie          470
fnitterfnitter   22 septembre 2018
Comparée à Jacoba, elle n’est rien. Je puis me passer d’elle une semaine ou davantage sans en souffrir vraiment. Avec elle, je n’ai jamais eu le sentiment de trahir Jacoba. Elle est la vague à la surface de la mer ; Jacoba en est la profondeur.
Commenter  J’apprécie          440
fnitterfnitter   19 septembre 2018
On a raison de dire que l’amour vient souvent avec le temps et qu’il s’épuise avec le temps, mais c’est alors beaucoup plus tard, sur la fin de l’existence.
Commenter  J’apprécie          540
fnitterfnitter   23 septembre 2018
La mort n’existe pas. Nous nous survivons dans notre œuvre. Plus elle sera belle, riche et durable, plus douce sera la mort.
Commenter  J’apprécie          441
hannah851hannah851   22 janvier 2017
L'oeuvre qu'il a entreprise, il ne la verra pas achevée, ni aucun de ces enfants qui jouent le soir dans les gravats du Terrain, ni les enfants de leurs enfants. C'est pourtant d'elle dont il a toujours rêvé depuis son voyage à Jérusalem - celui que tout maître d'oeuvre se doit d'entreprendre - et dans les grandes villes d'Occident. Combien de décennies, combien de siècles avant que les grandes roses déploient leurs roues lumineuses, que les flèches effleurent les nuages et fassent communiquer ciel et terre, qu'on ait recouvert d'une éblouissante palette le peuple des saints et des prophètes de la façade? p.18
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michel Peyramaure (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Peyramaure
Catherine Charbonnel, le Jardinier des forêts ? Roger Vannier, Une Histoire en suspens ? Michel Peyramaure, Soupes d'orties ? Anne Barthel, Les Enfants de personne
autres livres classés : cathédralesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1411 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre