AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896982604
Éditeur : Le Quartanier (21/03/2019)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La trilogie 1984 raconte le périple de Gabriel Rivages, protagoniste aux cent métiers et alter ego de l’auteur, lancé sur les traces de trois figures américaines du vingtième siècle. Hongrie-Hollywood Express met en scène Johnny Weissmuller, nageur olympique plusieurs fois médaillé d’or et premier Tarzan du cinéma parlant ; Mayonnaise mêle le destin de Rivages à celui de l’écrivain culte Richard Brautigan, le dernier des beatniks, qui hante la trilogie ; et Pomme S ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
palir_au_soleil
  06 juin 2019
C'était mardi passé, Monsieur Plamondon venait à Bruxelles et je me faisais une joie de l'entendre parler de Oyana et de 1984. Mais voilà, encore une fois, les forces m'ont manqué ce jour-là, je n'en eus même pas assez pour pester. Pas de rencontre, juste ce gros rectangle violet sur les bras. Alors j'ai lu.
1984 ou les miscellanées de Monsieur Plamondon réunies en un recueil (l'ingénieuse idée de le Quartanier) pour évoquer de manière folle et fragmentaire les destinées de Johnny Weissmuller, Richard Brautigan et Steve Jobs.
1984 ou comment sonder un siècle de culture américaine : contre-culture et beat generation, culture populaire et rêve hollywoodien, culture de masse et self made man à travers ces trois personnalités, leurs succès, leurs déchéances.
Ou encore, comment faire pétiller les synapses à la lecture de ce joyeux et savant éclatement. C'est riche d'informations, savoureux d'anecdotes, transpercé de poésie, ça cahin-cahate dans tous les sens, et au détour d'une phrase soudain, ça foudroie de cohérence.
Big up pour les magnifiques passages sur la paternité.
Kurt Vonnegut, Jim Harrison, Tarzan, natation, Playboy, Blade Runner, Apple Pong, Yi King, mayonnaise et papier mâché… ne tentez pas de comprendre, lisez.
Éric Plamondon a fait sien le credo selon lequel les histoires rassemblent, tout comme Neil Gaiman, Yuhval Harari, Tyrion (;-) et tant d'autres. Raconter est le propre de Plamondon.
Et si la vitalité d'une bonne histoire est un possible indice de bonheur, lire Plamondon nous rapproche du nirvâna, tant il excelle à retracer ces trajectoires de vies et ce qui les fait dévier. Des anecdotes, des petits riens, des battements d'ailes, ces hasards nécessaires à la construction de ses histoires et de l'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MadameTapioca
  20 mai 2019
« Le tout est plus que la somme de ses parties » Aristote
Depuis la lecture de 1984, je réfléchis sérieusement à fonder un fan club Eric Plamondon (dont bien évidemment je prendrai la présidence). Après Taqawan l'an passé qui fut un coup de coeur, après Oyana il y a quelques mois qui a confirmé que j'aimais cet auteur, 1984 m'a complètement bluffé. Je ne suis pas avare de grands mots alors je vous le dit tout de go, ce bouquin c'est de la bombe et Plamondon l'un des écrivains actuels les plus géniaux que je connaisse.
J'aime son style éclaté, éparpillé, poétique, son bricolage narratif particulièrement inventif.
1984 c'est une trilogie regroupant les romans Hongrie Hollywood Express, Mayonnaise et Pomme S publiés entre 2011 et 2013.
Voici le portrait, par petites touches, de Gabriel Rivages (alter ego de l'auteur), de ses questionnements existentiels et des mythes de l'Amérique. 3 romans qui se répondent entre eux tout en s'articulant autour de la gloire et de la déchéance de 3 figures légendaires des États Unis, Johnny Weissmuller, Richard Brautigan et Steve Jobs.
Mais l'histoire n'est pas tout et ce qui compte ici, c'est le style. Impossible de parler de cette trilogie sans s'attarder sur l'écriture. Ça ne ressemble à rien d'autre, si ce n'est a du Eric Plamondon.
C'est d'une liberté formelle incroyable.
C'est audacieusement décousu.
C'est un style neuf, décalé et original.
C'est beau et rafraîchissant.
C'est une série de digressions.
C'est un kaléidoscope débridé.
C'est un tas de morceaux épars qui constituent un ensemble parfaitement cohérent.
C'est surtout un livre incroyablement intelligent, riche, fascinant, presque envoutant.
Bref, c'est un coup de coeur
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MadameTapiocaMadameTapioca   06 mai 2019
Le mauvais coup du sort, la déchéance du héros me fascine. Le moment du basculement, cette façon qu’a la gloire de s’effacer et de tout reprendre. Le roi est nu. Peut-être que ma fascination pour Melville et Brautigan vient aussi de là. Deux auteurs qui atteignent des sommets et qui finissent l’un dans l’oubli, l’autre une balle dans la tête. Le paradis perdu s’incarne dans l’homme, irrémédiablement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MadameTapiocaMadameTapioca   07 mai 2019
A VOTRE SANTE
Puis un jour j'y suis arrivé. J'ai réussi à faire une mayonnaise. J'y suis tellement bien arrivé que je me suis mis à essayer toutes sortes de variations: à la cuillère en bois, au batteur électrique, au mixeur, au robot, à la fourchette, au fouet, avec de l'huile de tournesol, avec de l'huile d'arachide, avec de l'huile d'olive, avec plus ou moins de sel, de poivre ou de moutarde. Je me suis mis à me passionner pour cette mystérieuse émulsion, pour ses probabilités de réussite et d'échec. J'ai cassé des douzaines d'œufs et j'ai varié à foison. J'ai fait des mayos jaunes avec le vitellus. J'ai fait des mayos blanches en gardant l'albumine. J'ai fait des mayos roses avec un peu de ketchup et des mayos vertes avec de l'avocat.
Puis le verdict est tombé. Mon médecin me l'a annoncé. Le cholestérol venait d'entrer dans ma vie. Je frôlais l'arrêt cardiaque. Pour fêter ça, j'ai fait une sauce cocktail, à savoir une mayonnaise à laquelle on ajoute du Tabasco et du whisky. A votre santé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   26 mai 2019
L'ordinateur est le fils du transistor, et l'arrière-arrière-arrière- petit- fils de l'ampoule électrique.

Pomme S, p. 439
Commenter  J’apprécie          50
MadameTapiocaMadameTapioca   08 mai 2019
Je me demande ce qu’on peut écrire dans une lettre qui sera ouverte dans cinq mille ans. Moi, je verrais bien quelque chose comme: « il faut vous rendre à l’évidence, Marilyn et Elvis sont bel et bien morts. »
Commenter  J’apprécie          21
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   20 avril 2019
Des trois, je préfère le dernier :
dessins,
des saints,
des seins.

Hongrie-Hollywood Express, p. 137
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Éric Plamondon (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Plamondon
Eric Plamondon vous présente son ouvrage "Oyana" aux éditions Quidam éditeur.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2298005/eric-plamondon-oyana
Notes de Musique : Audio Library YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : johnny weissmullerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le jeu des titres

Quel animal est élégant pour Muriel Barbery ?

Le chat
Le hérisson
La taupe
L'écureuil

12 questions
7185 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur ce livre