AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2715247214
Éditeur : Mercure de France (18/01/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Née en 1652, arrachée, à dix-neuf ans, à son Palatinat natal pour être mariée au frère de Louis XIV, Charlotte-Élisabeth étonna la cour par ses façons rustiques et ses propos cocasses mais sut gagner la sympathie du roi. Ni l'indifférence courtoise de Monsieur, ni les intrigues des courtisans, ni, plus tard, la mise à sac de son pays d'origine par les troupes françaises ne lui firent oublier ses devoirs. Mais, quand Louis XIV obligea Philippe d'Orléans à épouser une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
cecilit
  04 juin 2018
La princesse Élisabeth-Charlotte du Palatinat, comtesse de Simmern, dit la Palatine (1652/1722), duchesse d'Orléans par son mariage avec le frère cadet de Louis XIV, devenue donc "Madame" à la cour de Versailles, avait la dent dure et la langue bien pendue ; nous pouvons la comprendre : arrachée aux siens à l'âge de 19 ans (sort de toutes les jeunes filles des familles régnantes de l'époque, pour la paix, l'extension des territoires, bref les calculs politiques ) , cette toute jeune femme costaude et rougeaude (et cela n'a fait que s'empirer avec le temps...), aimant la campagne, le grand air et peu portée sur les froufrous et les salons, fan de chasse et de choucroute, a dû, dès son arrivée en France, faire sa place entre les amants de son mari et les maitresses du roi. Ayant abandonné très vite l'espoir d'être une épouse aimée, une princesse sublime et courtisée, sa meilleure arme et son meilleur remède furent son papier et sa plume ; parfois vachardes, parfois naïves, parfois tendres mais le plus souvent lucides, ses nombreuses lettres sont depuis un témoignage extrêmement fouillé de la vie à la cour, des us et coutumes, des superstitions de l'époque, comme le sont aussi les lettres écrites par Madame de Campan plusieurs dizaines d'années plus tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
cecilitcecilit   30 mai 2018
Le roi avoue lui-même qu'il y a des fautes dans l'architecture de Versailles. Cela vient de ce que, dans le principe, il ne voulait pas y bâtir un si vaste palais, mais seulement faire agrandir un petit château qui s'y trouvait. Par la suite, l'endroit a plu au roi : mais il ne pouvait y résider, vu l'insuffisance du logement. Alors, au lieu de faire abattre entièrement le petit château et d'en construire un grand sur un dessin nouveau, il a, pour sauver l'ancien château, fait élever des constructions tout autour, le recouvrant, pour ainsi dire, d'un beau manteau, et cela a tout gâté...

(Lettre à la duchesse de Hanovre, Paris, le 1er novembre 1699, 11 heures du matin)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cecilitcecilit   22 mai 2018
On ne parle ici que de la femme du conseiller qui a fait assassiner son mari, du courage avec lequel elle a subi la mort et de l'horreur de son supplice, car le bourreau l'a frappée cinq ou six fois avant d'avoir pu abattre la tête. Il y avait une telle foule de gens qui voulaient assister à l'exécution qu'on avait loué les fenêtres cinquante louis d'or. Elle s'appelait Mme Ticket. Elle s'était fait tirer son horoscope ; on lui avait prédit qu'elle atteindrait un âge fabuleux et vivrait fort heureuse pourvu qu'elle se gardât de la main d'un homme qui portait le même nom qu'elle. De son nom de jeune fille, elle s'appelait Carlier et il se trouve justement que le bourreau qui l'a décapitée porte le même nom. Cela est vraiment remarquable.

(Lettre à Louise La Raugrave, Saint-Cloud, le 23 juin 1699)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cecilitcecilit   14 mai 2018
Quand je choisis mon médecin, je le prévins qu'il ne devait pas s'attendre à une obéissance aveugle de ma part ; je lui permettrais de dire son opinion, mais non de se fâcher si je ne la suivais pas chaque fois. Ma santé et mon corps étant à moi, j'entends, lui dis-je, les gouverner à ma guise.

(Lettre à Louise La Raugrave, Marly le 2 mai 1705)
Commenter  J’apprécie          90
cecilitcecilit   30 mai 2018
Je n'ai pas pu savoir si le roi a oui ou non épousé la Maintenon. Il y en a beaucoup qui assurent qu'elle est sa femme et que l'archevêque de Paris les a unis en présence du confesseur du roi et du frère de la Maintenon ; mais d'autres disent que ce n'est pas vrai, et il est impossible de savoir ce qu'il en est.
En tout cas, ce qu'il y a de certain, c'est que le roi n'a jamais eu pour aucune maîtresse, la passion qu'il a pour celle-ci ; c'est quelque chose de curieux à voir quand ils sont ensemble. Si elle est quelque part, il ne peut pas y tenir un quart d'heure sans aller lui parler à l'oreille et l'entretenir en secret, bien qu'il ait été toute la journée auprès d'elle.
Cette femme est un méchant diable que chacun recherche et craint fort, mais elle est peu aimée.

(Lettre à la duchesse de Hanovre - Saint-Cloud, le 4 avril 1688)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cecilitcecilit   31 mai 2018
On avait par politesse appris au duc de Bourgogne et à ses deux frères à se servir de la fourchette en mangeant. Mais quand ils furent admis à la table du roi, celui-ci n'en voulut rien savoir et le leur défendit. A moi on ne me l'a jamais défendu, car de tout temps je me suis servie, pour manger, que de mon couteau et de mes doigts.

(Lettre à la duchesse de Hanovre - Marly, le 22 Janvier 1713)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : histoire de l'europeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Auteurs proches de Princesse Charlotte-Élisabeth de Bavière Palatine
Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1742 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre