AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782742728152
34 pages
Éditeur : Actes Sud (14/06/2000)
4.88/5   8 notes
Résumé :

Avec cette epître adressée aux jeunes acteurs, Olivier Py offre de successifs chemins à l'entendement de l'écriture poétique. " Que faut-il pour que ma Parole vive ? Qu'elle soit entendue. (...) Je suis venu, aujourd'hui, pour vous parler d'une souffrance de la Parole et pour vous exhorter à relever sa flamme. " C'est une supplique.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Charybde2
  19 mars 2013
Trente-cinq pages à se déclamer intérieurement, en s'efforçant de ne pas trop rire et de ne pas trop pleurer...
Pour les amateurs de théâtre, la collection "Papiers" chez Actes Sud est précieuse. La collection bleue ("Apprendre"), destinée en priorité aux jeunes (et moins jeunes) actrices et acteurs, vaut à elle seule le détour. On y trouve par exemple cette "Épître aux jeunes acteurs pour que soit rendue la Parole à la Parole", concoctée par Olivier Py, et - nous précise l'introduction - "dite, jouée et éructée dans le théâtre du Centre National Supérieur d'Art Dramatique le 14 mars 2000".
La succession de personnages raconte une histoire à elle seule : le Poète s'habille ainsi en Tragédie, avant d'accueillir et de débattre tour à tour avec le Rabat-Joie, le Responsable Culturel, le Policier du Désir, le Ministre de la Communication, le Directeur du Conservatoire d'Art Dramatique, Celui Qui Demande Vraiment (non, ce n'est PAS un personnage de Lovecraft...), le Porc Moderne, et enfin l'Enfant Qui Prête Serment.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bernardbre
  29 septembre 2012
Cette pièce a fait l'objet d'un enregistrement (DVD commercialisé). Ci-dessous présenté :
Le prodigieux acteur John Arnold, grimé et habillé en tragédienne, est le principal interprète de cette pièce d'Olivier Py, auteur, acteur, metteur en scène et directeur de théâtre qui, ici, reprend à son compte et pour le théâtre l'adage: «Toujours faire rire et toujours faire peur.» Car il s'agit bien d'un manifeste pour la création dramatique aujourd'hui, une «supplique pour une insurrection de la parole». Olivier Py a toujours employé, pour qualifier l'auteur dramatique, le terme de poète. Dans cette pièce critique, forme de pamphlet, il défend avec véhémence et conviction la parole: vengeance, changement, salut, embrasement par la parole, devoir de parole. Partant, il pose les questions du lyrisme, de la mystique, de l'actualité, se plaisant à souffler le chaud et le froid avec malice et gravité. Ainsi moque-t-il les prétentions d'une certaine modernité culturelle à prendre les vessies pour des lanternes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   13 avril 2013
LA TRAGÉDIE : Ah ! Lui vraiment, le rabat-joie, il a toujours la foule de son côté. Il organise des colloques qui s'intitulent "Culture contre barbarie", et il a la foule de son côté. Il dit "Plus jamais ça" et il a la foule de son côté. Il dit "Peignez vos temples en couleur de désespoir fécal" et il a la foule de son côté. Il a peur des sectes et il a la foule de son côté. Il est plein de remèdes pour les maladies qui n'existent pas et il a la foule de son côté. Et quand il donne ses pièces jaunes au mendiant, quand il tartine culturellement la dépossession totale, quand il exhibe le patrimoine national pour faire mine de charité socialement correcte et culturellement éthique, quand il décore le patrimoine littéraire avec des vignettes jeunes et très techniques, il a la foule de son côté. Quand le rabat-joie approche son grand éteignoir sérieux de la flamme naïve, il a la foule de son côté. Et quand il crotte à la source où les braves gens vont boire, il a la foule de son côté. Sort le rabat-joie car finalement je n'ai pas d'argument, il profite de ce qu'il appelle la liberté de pensée et qui n'est qu'un débat d'opinion inepte, et moi je ne veux parler qu'avec ceux qui sont d'accord avec moi, sinon c'est du football, pas de la poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   13 avril 2013
Je ne parle pas de la pornographie du pauvre, de cette vieille pornographie qui est encore douceur, mais de cette grande pornographie des salons fortunés, de cette remarquable inculture des inclus, de cette sublime misère des marchands de mode, de cette ultime déchéance de notre civilisation qui ne parle plus de la Parole que comme du bla-bla, qui a mis au même rang le poète et le dresseur d'otaries, qui a nivelé la place des mots à la basse-cour des spectacles charitables, promotionnels et très divertissants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   13 avril 2013
LA TRAGÉDIE : Ma grimace vous tance en ce bord de fosse, riez de cette grimace, riez ! Nulle vérité et nulle vérité lourde, lourde et qui réclame d'être portée, nulle vérité ne saurait se dire sans masque. Et si le temps exige un masque de grotesque, je le pose avec joie sur ma face ! Je ne veux vous effrayer avec ce devoir qu'en vous faisant rire, aussi, un peu. Toujours faire rire et toujours faire peur, voilà, l'adage, le bel adage d'exil !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   13 avril 2013
Reconnaissons que la friteuse électrique et la danse du ventre et le footballeur ont quelque chose de plus que le Christ ; ils font ce qu'ils font, parfaitement d'ailleurs ; c'est une forme séculière du miracle que la frite facile et le stade enivré et la pornographie pour petite fille, des miracles ! Ils font leurs miracles sans aucune parole ! C'est mieux. C'est plus moderne, ça passe mieux à l'écran, c'est bien? Nous sommes heureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   13 avril 2013
LA TRAGÉDIE : L'homme révolté attise cette sédition absolue que le théâtre tient enclose dans son bois, il proclame la fin des consolations mensongères qui lui ont été données comme enseignement, il veut l'insurrection totale de la Parole, et rendre grâce infiniment au masque vieux de son art.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Olivier Py (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Py
Il dirige le Festival d'Avignon, il est poète, romancier, dramaturge, metteur en scène, acteur... Olivier Py revient, pour nous, sur l'année blanche qu'a connue le théâtre et sur les possibilités de réinvention, mais aussi sur son départ programmé de son poste l'année prochaine.
L'entretien en intégralité https://www.telerama.fr/sortir/regardez-notre-grand-entretien-avec-olivier-py-directeur-du-festival-davignon-6883249.php?fbclid=IwAR0zYC-NWH5h_ppZSbQiufalJbY_ZrgjAexyYwk7vlGl0IGI6y60XGEaHZc
Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤19Telerama10¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Art de l'acteurVoir plus
>Théâtre : généralités>Techniques théâtrales>Art de l'acteur (46)
autres livres classés : Art dramatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La jeune fille le diable et le moulin

Que croit donner le père en échange de richesses au diable?

sa fille
ses chaussures
son pommier
son moulin

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : La Jeune Fille, le Diable et le moulin de Olivier PyCréer un quiz sur ce livre