AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266116152
430 pages
Éditeur : Pocket (07/11/2002)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 48 notes)
Résumé :

La vie de Michel Serrault est extraordinaire. Issu des fortifs de la banlieue parisienne, il devient l’acteur de théâtre et de cinéma le plus aimé des Français après La cage aux folles. Le plus grand succès de théâtre de tous les temps. Le duo Poiret-Serrault fonctionne à merveille et devient une référence absolue pour tous les amateurs et professionnels de comédie.
Voici ses mémoires, écrites pour la première fois. Sa famille, ses enfants et aussi le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  12 juillet 2012
Exemple typique de critique partisane !
Aucune objectivité à attendre de ma part concernant ce clown hors pair qu'était Serrault ! Cet homme , tout comme Alain Chabat , pourrait me lire le bottin qu'il réussirait encore à me faire sourire...Il me suffirait , alors , de percevoir sa diction si particuliere et de l'imaginer , le sourire en coin , encore et toujours prêt à me balancer l'une de ses pitreries potaches dont il avait le secret .
J'ai aimé Serrault , je l'aime un peu plus désormais...
Homme polymorphe , talentueux au possible , carriere hors norme , Serrault était un monstre sacré du 7e art meme s'il aurait certainement préféré etre perçu comme un sacré monstre . Il parvint finalement à faire l'unanimité , cinéma et théatre confondus , ralliant meme à son auguste panache une certaine élite dont il n'eut jamais cure .
Cette autobiographie fait la part belle aux anecdotes tout en retraçant méthodiquement ce que fut son parcours personnel et professionnel .
Issu d'une famille modeste mais nombreuse , l'enfance fut belle et insouciante ! Il tiendra , tres tot , des genes facétieux de son papa et ne manquera jamais d'en faire étalage pour le plus grand bonheur de ses proches . Premier choc , premiere révélation : le cirque et les freres Fratellini ! Michel le sait désormais , il sera clown ou ne sera pas car quoi de plus beau , de plus pur que de susciter la joie , le rire , aussi fugaces soient-ils...
Pitre totalement assumé , Serrault failli cependant rentrer dans les ordres . Un petit séminaire peu convaincant plus tard et c'est l'abandon de la pretrise , le voeu de chasteté étant antinomique avec sa perception de la vie . Il pratiquera , cependant , avec une réelle ferveur jusqu'à la fin de sa vie , allant meme jusqu'à tourner sous Mocky , et avec son comparse de toujours Poiret , " Le Miraculé "  , preuve d'une lucidité confondante .
Il fera ses premieres armes au conservatoire avec une réussite toute relative . Son souvenir le plus émouvant , y avoir rencontré Juanita , dite Nita , l'amour de sa vie disparu en 2008 .
Autre tournant amical et professionnel : 1952 , Poiret ! Car comment dissocier ces deux entités qui , tout comme Laurel et Hardy , ne sauraient etre perçues individuellement ! Que serait l'Auguste sans son Clown Blanc ? Ils se sont trouvés , ils ne se quitteront plus ! Poiret qu'il considérait comme sa moitié , son frere et qui le laissa dévasté un jour de Mars 1992...
Les cabarets s'enchainent , la renommée de ce duo atypique prend de l'ampleur et c'est tout naturellement que le cinéma leur ouvre ses portes ! Carriere fusionnelle tout d'abord , ces deux seigneurs finiront par tracer leur route séparément , l'amitié qu'ils se portent étant bien au-delà de cela ! Age d'or du cinéma , rencontres et souvenirs inoubliables ! Comment ne pas etre nostalgique à l'évocation de toutes ces amitiés liées , de tous ces petits moments mémorables partagés aux cotés des Jean Carmet , Michel Simon , Jacqueline Maillan , Micheline Presle , Paul Meurisse , Darry Cowl , Francis Blanche, Bernard Blier , Jean Yanne...qu'il vit partir un à un...
Multi Césarisé et Molierisé , Serrault fut toujours conscient de la valeur toute relative de bon nombre de ses films ! Parfois alimentaires , toujours assumés , Serrault préférait avoir quelques répliques cultes dans un nanar que de s'emmerder à mourir dans un chef d'oeuvre ! Qui se souvient de " Ma femme est une panthere "  ou bien encore de " Ce soir , on purge bébé " ?
Clown de service à ses débuts - Quand passent les faisans , Moi y en a vouloir des sous , le viager..- , il s'affirmera comme un acteur dramatique d'une force peu commune !
Docteur Petiot et l'incontournable Garde à Vue en témoignent encore aujourd'hui !
Une vision du cinéma beaucoup plus sombre par la suite , certainement suscitée par la disparition de sa fille Caroline , 19 ans , dans un accident de la route en 1977 .
L'image qui me restera de cet amuseur touchant et pudique , celle d'un farceur pleinement conscient de sa valeur et pratiquant l'auto-dérision comme personne...Il se décrivait d'ailleurs comme tel : " J'ai l'ame d'un Chaplin avec une tete d'apothicaire " .  Tout est dit...merci...
Michel Serrault ( 1928 – 2007 )
" Je n'ai plus peur de la mort depuis que j'ai appris que je ne serai pas le premier à passer par là "  .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
alberthenri
  16 juillet 2016
J'aimais, non, j'aime beaucoup Michel Serrault, son phrasé, sa façon sobre de jouer la comédie (euh, oui, ...), le personnage, comme l'acteur, me plaisait, sachant qu'il est toujours sage de distinguer l'homme de l'artiste.
Dans cette autobiographique parue, et achetée en 2001, soit six ans avant le décès du comédien, Serrault évoque sa vie et sa carrière.
Le jeune Michel hésita entre une carrière de clown (de vrai clown, au cirque) et...de prêtre.
heureusement pour nous, il opta, presque, pour le premier choix, et s'orienta vers l'art dramatique.
Puis, petit à petit Serrault fit son nid, avec son comparse Jean Poiret, il connut le succès dans le duo comique et au théâtre, et puis enfin, le cinéma.
Car si on a pas oublier (on ne l'a pas déjà oublié, rassurez moi !), Michel Serrault, c'est bien sûr pour ses rôles comme des films comme la cage aux folles (tiré d'une pièce), des comédies plus ou moins réussies, il faut le dire , mais quand même signées pour certaines par Mocky , Chabrol, ou Audiard.
Et puis, comme un comédien comique n'est reconnu que quand il joue un rôle dramatique, il y a son inoubliable composition dans "Garde à vue", où il donne la réplique à Lino Ventura, dans un huis-clos, admirablement mené par Claude Miller.
Ce ne sera pas le seul rôle "sérieux" qui marquera sa carrière, souvenons nous du film "Les fantômes du chapelier".
Il fallait bien ça pour que les inévitables et habituels snobs, voient en Serrault autre chose qu'un acteur de seconde zone, "qui en fait des caisses dans les rôles de travelos"....
Là, je me permets une réflexion personnelle , le rôle de Gaëtan, ce comique ringard de la télé qui rêve de devenir un grand acteur et de tourner avec un maestro (dans "Les rois du gag"), n'est il pas une sorte d'alter ego de Serrault ?
Bon, simple extrapolation de ma part, quoiqu'il en soit vous nous manquez Monsieur Serrault !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
Eurisko
  11 novembre 2019
J'apprécie tellement l'acteur Michel Serrault que la critique de son autobiographie va être forcément un peu subjective.
En fait, j'ai naturellement adoré la lecture de ce livre. Si l'homme se livre peu, enfin a minima, sur sa vie privée, il est passionnant lorsqu'il évoque son enfance et les chemins du destin qui l'ont amené à devenir acteur.
De même, et ce que j'ai trouvé inhabituel dans une autobiographie de comédien, ce sont les analyses de sa manière d'aborder chaque rôle, et la méthode de travail des réalisateurs. C'est un aspect extrêmement intéressant pour quelqu'un comme moi qui n'a aucune notion de l'aspect "technique" du métier d'acteur.
Enfin, il évoque tout au long du livre, sa rencontre et son amitié hors normes avec Jean Poiret. Et quel fût le malheur de sa disparition.
Pour qui admire quelque peu le personnage, c'est une lecture à ne pas rater.
Commenter  J’apprécie          51
madameduberry
  16 juillet 2016
Toute vie comporte des aspects émouvants.
Commenter  J’apprécie          70
steph42
  16 novembre 2015
un peu décevant l'écriture est laborieuse et les anecdotes sont rares ,,,
Commenter  J’apprécie          51
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
CrossroadsCrossroads   01 juillet 2012
Extrait de sketch Poiret / Serrault :

- Bon alors , quelle heure est-il ?
- Dix heures moins le quart , répondais-je .
- Non , Coco , non ! Le théatre , c'est pas des mots ! Je parle à ton corps , c'est ton corps qui doit me répondre ! C'est ça le théatre : un homme nu sur une scene nue ! On recommence : quelle heure est-il ?...
J'entamais alors un déshabillage pendant que les machinos faisaient disparaitre tout le décor . Je finissais en slip, les bras en mouvement de balancier , mimant une horloge comtoise .
- Ah voila ! Là c'est bien ! Tout le monde comprend ! Ton corps , coco , rien que ton corps ! I Un homme nu sur une scene nue ! Tu es sublime ! Faudra quand meme me travailler la petite aiguille ! Elle retarde !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
CrossroadsCrossroads   01 juillet 2012
Extrait de sketch Poiret / Serrault :

- Vous avez vu le Dr Carlin ? attaquait Jean .
- Oh oui , heureusement...
- Tres bon médecin généraliste .
- Ça c'était avant ! Maintenant il s'est spécialisé . Il ne fait plus que le doigt . C'est un Dr en doigt , si vous voulez..
- Premiere nouvelle !
- Et quand je dis le doigt , attention ! Il ne fait que l'auriculaire !
- Et vous avez l'auriculaire déficient ?
- Oui...Mais il connait son affaire , Carlin !
- Remarquez , c'est mieux , quand ils connaissent..
- C'est sur...Quand je suis arrivé , il m'a demandé d'oter mon gant...Ce que j'ai fait...On perd toute pudeur devant ces gens-là !
- Pensez ! Ils ont l'habitude ! Ils voient tellement de doigts nus ! Ils ne font plus attention !
- Ça a duré quatre heures , quand meme !
- C'est bien ! En quatre heures on a le temps de faire le tour d'un doigt !
- Il a bien examiné mon auriculaire...et puis il m'a fait une lettre pour un de ses confreres spécialistes...
- Encore un ?
- Oui...De la deuxieme phalange...Parce que Carlin , il fait que la premiere !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
CrossroadsCrossroads   01 juillet 2012
Extrait de sketch Poiret / Serrault :

- Je crois , maitre , que ce qui caractérise votre oeuvre , c'est le manque d'imagination...
- L'imagination est une chose à laquelle je ne me suis jamais laissé aller .
- Mais peut-on dire que la platitude du style de votre période parisienne n'a d'égal que le manque d'imagination de la période Poitevine ?
- On discute beaucoup à ce sujet...Je laisse la critique et les universitaires en décider...et la postérité bien sur .
- En pleine Occupation , dans votre ouvrage Qui sait si les lilas refleuriront ? , vous avez quand meme soutenu que Shakespeare était Allemand..
- Oui , enfin...jusqu'à mi-44 , environ . Apres je me suis rendu à l'évidence historique . Mais c'est peut-etre une these que je reprendrai un jour ou l'autre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
CrossroadsCrossroads   03 juillet 2012
Combien tu me manques , Jean . Toi , tu as su tout dissimuler sous le rire , moi j'y parviens de moins en moins . Je ne le dis pas , je parle peu ces choses , mais à toi , à quoi servirait de cacher ce qui se passe sur mon coeur ?
Commenter  J’apprécie          240
StephbegalaStephbegala   13 septembre 2019
Après la première messe dominicale,nous quittions l eglise d Argentât et le curé nous offrait,à nous enfants de cœur,le petit déjeuner au presbytère.Une servante habillée de noir,une espèce de chiffon sur la tête,montait sur une chaise et attrapait un énorme pot de confiture de reines-claudes ou de myrtilles rangé sur le dessus d une armoire.Nous dévorions nos tartines dans cette grande pièce fraîche qui sentait le salpêtre et les meubles bien cirés.La fenêtre était ouverte sur le jardin plein de marguerites et de rhododendrons.De ces moments,je garde le souvenir d une quiétude et d une humanité que toute ma vie j ai cherché à retrouver.C était l équilibre que confèrent les choses simples.C était sans doute une forme de bonheur.C est là en tout cas,la première fois de ma vie,que crois avoir compris ce
que signifiait avoir une âme.Je le dois à ces gens des bords de la Dordogne qui,par leur existence généreuse et simple,ont contribué à faire grandir en moi ce qu il faut appeler la foi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Michel Serrault (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Serrault
Monsieur Jourdain enseigne à sa femme et sa servante ce qu'il a si bien appris !
Dans la catégorie : Art de l'acteurVoir plus
>Théâtre : généralités>Techniques théâtrales>Art de l'acteur (46)
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
510 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre
.. ..