AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093111216
Éditeur : 21 g (25/01/2018)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
[BANDE DESSINÉE]

Créateur du mythe de Cthulhu, d'Arkham et du sinistre Necronomicon, auteur de nombreux chefs-d'oeuvre de la littérature horrifique, Howard Phillips Lovecraft s'est imposé après sa mort comme l'un des écrivains les plus influents de son siècle.
Prisonnier de son propre mythe, il projette aussi auprès de ses innombrables lecteurs l'image d'un reclus hors du monde, à la personnalité difficile à saisir...
Qui était donc vr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LePamplemousse
  06 avril 2018
Vous avez aimé les récits fantastiques et horrifiques de cet auteur ?
Venez maintenant découvrir des bribes de sa vie dans cette mini biographie sous forme de bande dessinée passionnante qui mêle sa vie privée, ses relations avec le monde de l'édition et la genèse de certains de ses textes les plus connus.
Le récit nous montre les douze années qui ont précédé la mort de Lovecraft, de 1925 à 1937.
On apprend comment vivait cet homme obsédé par l'écriture, et l'univers glauque qui était le sien, on le voit s'exalter pour des idées, se battre pour être publié, on découvre son amitié avec des personnages connus tels Harry Houdini, mais l'ouvrage nous révèle aussi la face sombre d'un homme qui avait des tendances racistes, qui avait raté son mariage et qui a longtemps souffert avant de mourir de maladie.
A la fin de l'ouvrage, une page est consacrée à des personnages réels ayant croisé le chemin professionnel ou personnel de Lovecraft, tels l'anthropologue Robert Barlow ou l'écrivain Robert Bloch par exemple.
J'ai trouvé cette bande dessinée particulièrement réussie, j'ai adoré voir comment les récits de Lovecraft semblent prendre vie sous ses doigts, son mode de vie un peu étrange étant totalement lié à la création de ses écrits sombres, poisseux et malsains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
celindanae
  21 juillet 2018
Avant de lire la monographie consacrée à Lovecraft et après avoir lu le Guide Lovecraft de Christophe Thill, je poursuis mes lectures autour de l'écrivain mais cette fois en bande dessinée. À vrai dire, c'est surtout la présence de Alex Nikolavitch au scénario qui m'a convaincue de lire cet ouvrage. Les dessins sont signés par des artistes argentins Gervasio, Lara Lee et Carlos Aon.
Celui qui écrivait dans les ténèbres est une bande dessinée biographique sur Howard Philips Lovecraft (20/08/1890-15/03/1937), cependant l'ouvrage s'intéresse plus particulièrement aux douze dernières années de sa vie de 1925 à 1937. Les ouvrages sur l'écrivain de Providence sont nombreux actuellement et on peut se demander pourquoi faire une bande dessinée sur sa vie. le but de ses auteurs étaient de montrer la réalité derrière l'image souvent fausse véhiculée sur Lovecraft. le choix de la bande dessinée vient du fait qu'elle est facilement accessible et permet de plonger directement le lecteur dans l'époque et les lieux où a vécu l'écrivain.
Il y a de nombreuses légendes qui courent sur Lovecraft, la plus persistante étant le surnom que l'on lui a souvent collé dessus de « reclus de Providence », vivant hors du monde hors de la vie (image transmise par Michel Houellebecq en partie). Même s'il a passé la majeure partie de sa vie à Providence, Lovecraft a vécu quelques années à New-York lors de son mariage avec Sonia Greene. Il avait beaucoup d'amis et de relations dans le milieu des écrivains et apparait clairement comme plutôt sociable dans cet album. Il attachait énormément d'importance à sa correspondance, écrivant de nombreuses pages (parfois des lettres de 25 pages). Il a également fait beaucoup de travail de correction ou de réécriture pour d'autres auteurs, ce qui lui prenait énormément de temps et il n'était mal (parfois pas) rémunéré pour ce travail.
L'image de l'écrivain qui transparait dans cet album est clairement celle d'un homme qui se consacrait entièrement à l'écriture sous toutes ses formes. Son existence semblait lui convenir car elle lui permettait d'avoir énormément de temps pour écrire, ce qui était une véritable obsession pour lui. Il refusait même de taper ses textes à la machine alors que cela lui aurait offert plus de chances d'être publié. On trouve aussi dans cette BD, l'importance de l'image qu'il voulait véhiculer à savoir celle d'un gentleman au comportement rigide et un peu désuet. Cette conception dirigeait pas mal sa vie et son comportement. L'ouvrage met aussi l'accent sur les nombreuses amitiés de l'auteur : celle avec Harry Houdini, avec qui il a collaboré ou encore celle avec Robert Barlow. À la fin de l'album, il y a un récapitulatif succinct mais néanmoins très intéressant des personnes qui ont côtoyé Lovecraft, l'ayant vraiment rencontré ou ayant correspondu avec lui.
Une part importante du récit est aussi consacrée à l'oeuvre de l'écrivain et on peut voir comment on peut retrouver une part importante de sa vie dans ses écrits. L'astronomie était une de ses passions et on la retrouve dans plusieurs textes. le nom de Abdul al-Hazred vient d'un personnage que l'écrivain s'était créé enfant. On retrouve également des extraits de plusieurs textes de l'auteur avec les nouvelles traductions.
Cependant, l'homme avait un côté sombre, il a raté son mariage, a vécu très pauvrement, ce qui a causé sa maladie qui l'a beaucoup fait souffrir. le racisme de Lovecraft est évoqué au début du récit en disant que l'homme n'était pas à un paradoxe près, cependant par la suite il n'apparait qu'en filigrane. L'homme était visiblement plus dérangé par tout ce qui avait un rapport avec une religion (n'importe laquelle) beaucoup trop affichée. Il en ressort ainsi une image plutôt positive de l'homme, certainement trop par rapport à ce point.
Les graphismes sont assez surprenants surtout au niveau de l'image de Cthulhu assez différente de celle dont on a l'habitude. Les dessins sont assez colorés et retranscrivent bien les expressions des visages. Les dessins correspondent bien avec l'idée de changer l'image de l'écrivain. L'évolution du visage de Lovecraft avec sa maladie est très bien rendue. La mise en page de l'album est aérée rendant la lecture très accessible.
Celui qui écrivait dans les ténèbres offre ainsi un portrait mis à jour du maître de Providence grâce à un solide travail de documentation. Il est juste dommage que certains aspects de la personnalité de l'auteur aient été privilégiés par rapport à d'autres. Les graphismes mettent en valeur cette biographie qui est un très bon point d'entrée sur la vie de Lovecraft.
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Alex Nikolavitch Racunica (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Nikolavitch Racunica
Une conférences des Rencontres de l'imaginaire de Sèvres le 25 novembre 2017.
L'influence de Lovecraft 80 ans après : Alex Nikolavitch, Christophe Till, François Baranger, Gilles Ménégaldo, animée par Francis St Martin.
autres livres classés : mythesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
281 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre