AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362791564
Éditeur : Alma Editeur (20/08/2015)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 200 notes)
Résumé :
Il était une fois un homme qui rangeait ses souvenirs dans des bocaux.
Chaque caillou qu’il y dépose correspond à un évènement de sa vie. Deux vacanciers, réfugiés pour l’été au fond d’une vallée, le rencontrent par hasard. Rapidement des liens d’amitiés se tissent au fur et à mesure que Florin puise ses petits cailloux dans les bocaux. À Margaux, l’adolescente éprise de poésie et à Pascal le professeur revenu de tout, il raconte. L’histoire du village noyé ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (82) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  22 septembre 2015
Pascal, professeur de littérature, a loué pour ses deux mois de vacances un gîte dans la vallée de Chantebrie. Mais, ce n'est plus seul qu'il s'y rend puisqu'il emmène avec lui, incognito, la jeune Margaux, l'une de ses élèves. Suite à une mésaventure, elle a fui sa maison et son père. C'est enfermée dans ce gîte qu'elle compte passer son temps. Ses livres, son ordinateur et son petit carnet seront à portée de main. Il n'y a qu'une seule maison à côté d'eux, habitée par Florin, un vieil homme qui sort peu. Les deux voisins se lient très vite, tous les deux fumeurs de pipe et appréciant le bon vin et la littérature. Un midi, sur la terrasse aux abords de la piscine-potager, Florin lui raconte son terrible accident lorsqu'il avait 13 ans et à la suite duquel ses capacités à ressentir les émotions furent profondément altérées et ses souvenirs s'évanouirent très vite. Ainsi, pour s'en fabriquer, il les associe à un caillou. Pas moins de 4000 ornent ses étagères. Pascal, bientôt rejoint par Margaux, écoute ces petits cailloux...
Pierre Raufast, qui nous avait déjà bien régalés avec ses raviolis, nous emmène cette fois-ci dans la vallée de Chantebrie aux côtés de Margaux, la lycéenne férue de littérature et de poésie mais qui semble fuir quelque chose; Pascal, le professeur de littérature, qui ne refuse que rarement un bon verre de vin et enfin Florin, ce voisin aux 4000 cailloux qui recèlent tout autant de souvenirs anecdotiques et fantasques. C'est ainsi que l'on pourra visiter ce village où il a plu pendant 12 ans sans discontinuer, apprendre à jouer au capateros à variante chilienne avec le Colonel, l'érudit et l'avocat, rencontrer un potier qui voulait retrouver la voix de Clovis dans ses poteries ou ces fossoyeurs trafiquants ou encore savoir pourquoi J.L. Borges rata son prix Nobel. A l'instar de Florin, Pierre Raufast est un conteur. Ses personnages écorchés par la vie sont vraiment touchants. Un roman empli d'imagination, de poésie, de loufoquerie et... de cailloux!
La variante chilienne... Toute une histoire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          681
Dionysos89
  17 juillet 2015
Après La Fractale des Raviolis, Pierre Raufast tente encore l'aventure des récits imbriqués dans La Variante chilienne, toujours chez les éditions Alma.
Pascal, professeur de littérature aguerri, débarque dans la maison de vacances qu'il a louée pour l'été en compagnie de Margaux, adolescente et empreinte d'une paranoïa au départ mystérieuse. C'est déjà l'occasion pour l'auteur, malgré quelques scènes délicates, de replacer un humour grinçant toujours bienvenu. Une fois installé avec ces deux vacanciers, le lecteur se rendra vite compte qu'ils ne sont pas les personnages principaux, puisqu'apparaît Florin, vieux taciturne, largement porté sur la pipe et la bouteille, dont l'expérience semble être longue comme le bras.
Et là débarque le concept central de ce roman ! Si dans La Fractale des Raviolis, c'est le « meurtre par des raviolis » qui déclenchait et justifiait la fouille d'historiettes bien menées, ici c'est la maladie de ce gentil Florin qui est la cause de tout. Ainsi, depuis sa jeunesse, il est incapable d'associer des émotions à ses souvenirs, l'empêchant alors de conserver une certaine mémoire ; c'est pourquoi il s'échine depuis des dizaines d'années à associer à chaque souvenir mémorable un petit caillou. Au bout d'une vie, il finit par entasser des jarres entières de galets ou de petits bouts de roches au fond de sa cave ; pour autant, il peut reconnaître chacun de ses souvenirs matériellement stockés. La rencontre et l'amitié qui se noue avec Pascal et Margaux est alors l'occasion, pour ce vieillard avide de partage, de ressortir quelques vieux souvenirs, et si possible les plus croustillants.
À travers des aventures aussi pittoresques qu'une partie de cartes dont on ne comprend pas les règles mais qui dure trois jours, ou bien des anecdotes tordantes sur un malheureux qui ne débande jamais, sur un village qui subit une pluie pendant une décennie ou sur un artisan fan de poteries qui cherche à en écouter les sons émis pendant leur fabrication, voire des histoires de piscines transformées en potager et de pompes funèbres organisées en bouge mafieux. Que peut bien trouver le lecteur derrière tout cela ? Avant tout, l'amour à chaque instant : un amour des livres d'abord, de la littérature qui élève, un amour des récits imbriqués ensuite, et surtout ceux qui sont capables de se répondre, et enfin (surtout ?) un amour des sous-entendus graveleux au premier rang desquels la métaphore filée (osons le dire, « métaphore giclée ») autour des pipes donne tout au fait le ton frais, goulu et tonifiant de ce roman.
Mine de rien, Pierre Raufast m'a encore bien fait marrer avec des idées plus qu'originales qui méritent d'être lues et découvertes, qui méritent le détour tout simplement. Un grand merci donc, évidemment, à l'opération Masse Critique de Babelio, ainsi qu'aux éditions Alma dont je continue à découvrir avec intérêt le catalogue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          542
Josephine2
  01 juillet 2015
Voilà, non, non, je n'ai pas abandonné Babelio, ni la lecture. Simplement j'ai été sélectionnée pour faire partie d'un jury du livre rentrée littéraire de septembre. Et donc, je lis beaucoup beaucoup, mais je n'ai pas le droit d'en parler pour le moment. Chut !!!
De même que pour celui-ci, j'ai dû attendre juillet pour en parler. Plus que jamais, je remercie mille fois la Maison Alma Editeur et Babelio, qui à travers la Masse Critique, m'ont permis de découvrir ce fabuleux livre, La Variante Chilienne de Pierre RAUFAST.
Pierre RAUFAST est un vrai conteur. Je rêve de l'avoir non loin de moi, pour que lors d'une rencontre, il me conte ses histoires, au coin du feu, ou en été, sur une terrasse avec bon petit vin.
Que d'émotion à la lecture de ces histoires, toutes plus imaginatives les unes que les autres. Et tout cela comme un conte. Merci Merci et encore Merci.
J'ai dévoré ce livre en une après-midi. Je l'ai lu avec un sourire continuel sur le visage. Cela faisait longtemps que je n'avais pas rencontré de vrai conteur. Il restera dans les annales.
Ce que j'ai aimé ? Dès le départ, Pierre RAUFAST nous mène en bateau. Ce que nous imaginons dès les premières pages n'est pas la réalité, notre imagination nous trompe ! Egalement, la façon dont il a su mélanger l'histoire propre des trois protagonistes dans les histoires que Florin conte tout au long du livre.
C'est sûr, je vais me plonger dans « la fractale des raviolis » avec délectation.
Si vous voulez passer un bon moment, alors plongez-vous dans ce livre sans plus attendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          394
Sando
  31 août 2015
Suite à un drame sordide, Pascal, professeur de philosophie dans un lycée, se retrouve avec Margaux, une élève brillante mais solitaire, âgée de 17 ans, à emménager pour deux mois dans sa maison de vacances perdue dans la vallée de Chantebrie. Fuyant les autorités, la jeune fille reste cloîtrée dans la maison toute la journée, tandis que Pascal profite du calme de la campagne pour sortir et travailler à ses articles. Sa rencontre avec l'énigmatique Florin, collectionneur de pipes et de cailloux, va bouleverser le cours des vacances et égayer les soirées de nos deux exilés, car sous des dehors peu commodes se cache un merveilleux conteur d'histoires prêt à partager avec ses invités les récits de toute une vie, cachés dans des bocaux au fond d'une cave…

Quel plaisir de retrouver Pierre Raufast et sa manière si singulière d'imbriquer des histoires les unes dans les autres ! J'avais déjà été enchantée par « La fractale des raviolis » et « La variante chilienne » vient une nouvelle fois confirmer le talent de l'auteur dans l'art de raconter des petits fragments de vie. Au détour d'une anecdote, on découvre des personnages plus insolites les uns que les autres qui nous entrainent tour à tour dans une aventure passionnante et incroyable.
A la manière de Shéhérazade dans « Les mille et une nuits », Florin nous conte ses souvenirs, enfermés dans des petits bouts de pierre et qui constituent tout ce qu'il reste de sa mémoire. Des personnages doux et tendres, abîmés par la vie, mais qui, grâce à leur générosité et leur amitié parviennent à surmonter les épreuves. Un roman plein de grâce et de délicatesse, qui se lit comme on dégusterait une pâtisserie ! A consommer sans modération !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Ziliz
  05 octobre 2017
L'été des bonnes descentes...
Prof de littérature, Pascal a beaucoup appris dans les livres.
Florin, lui, a roulé sa bosse, exerçant plein de boulots et côtoyant du monde. Il a perdu la mémoire, mais il a consigné ses souvenirs les plus marquants grâce à des pages de 'journal intime' peu communes.
Ces deux-là se rencontrent alors que Pascal passe ses deux mois d'été dans le village isolé de Florin. Autour de bonnes bouteilles, de bons plats, de bonnes pipes, ils sympathisent et se confient, soir après soir.
Un 'roman d'amitié' entre deux hommes d'âge mûr qui pourrait être banal, mais qui ne manque pas de piquant. L'ouvrage est construit de la même manière que le premier de l'auteur ('La fractale des raviolis') : une histoire en amène une autre. On se régale ainsi à 'écouter' des anecdotes intimes ou historiques, tantôt graves, tantôt drôles, aussi captivantes que des contes pour enfants. J'ai particulièrement aimé l'arché-acoustique... 😁
Sans la quinzaine de coquilles répertoriées, et sans les deux lourdeurs éthyliques, j'aurais trouvé l'ensemble vraiment savoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391
Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation
Chrisdu26Chrisdu26   28 novembre 2015
A quatorze ans, lors d'une corrida, il fut embroché par un taureau.
Son testicule droit éclata sous le choc. Il se retrouva à l'hôpital, tout le bas-ventre déchiré.
Le chirurgien fit un travail remarquable. Malheureusement, à cause d'une artère endommagée, il dut composer avec une érection permanente. Depuis ce jour, il ne débanda pas une seconde. D'où le surnom.
Quoiqu'en disent les jaloux, ce n'est pas facile de triquer toute la journée.
Deux ans après l'accident, il découvrit qu'il n'éprouvait aucun plaisir lors du coït : il pouvait s'échiner des heures, aucune éjaculation, aucun orgasme. C'était comme avoir un 357 Magnum sans les balles. Frustrant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Chrisdu26Chrisdu26   03 décembre 2015
Quand un corps est mis en bière, on enterre surtout des secrets inavouables, des anecdotes savoureuses, des drames personnels, des passions fugaces, bref toute une vie. Depuis, quand je visite un cimetière, je ne peux m'empêcher de penser à toutes ces histoires enfouies et oubliées. Quel gâchis ! Un cimetière, c'est comme une bibliothèque remplie de vieux livres dont on aurait perdu la clef. c'est le drame d'Alexandrie dans chaque ville. D'ailleurs, en Afrique un proverbe dit :"Quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ManouBManouB   24 mars 2018
A l'époque, j'étais responsable sécurité et j'ai assisté à une réunion assommante du bureau des normes et règlements. Les gars devaient choisir les caractères officiels d'un clavier cent deux touches standards en France. La réunion dura trente-deux heures !
- Non !
- Le point d'achoppement, c'était la lettre "ù". Il faut savoir qu'il n'y a qu'un seul mot dans la langue française qui utilise cette lettre : le mot "où". Par rapport à la lettre "ê", c'est ridicule. Mais certains tenaient absolument à voir le "ù" présent sur tous les claviers français.
...
Alors la réunion s'est envenimée. Une vraie lutte idéologique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Chrisdu26Chrisdu26   20 novembre 2015
Si Margaux avait choisi le bâton de rouge à lèvres, sa mère serait en vie. Si sa mère n'avait pas préparé de la tarte au citron, Margaux n'aurait pas amené Poupouce à table pour lui faire goûter. Si Poupouce n'avait pas été là, son père aurait trouvé un autre exutoire à sa colère. Et si tout ça, sa mère serait en vie.

Les si sont des carrefours invisibles dont l'importance se manifeste trop tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
JeannepeJeannepe   30 décembre 2016
– Je vais vous donner un cas, un patient que j’eus voilà quelques années. Il est mort maintenant, mais ne vous inquiétez pas, la cause de son décès n’a rien à voir avec nos affaires : des ras-taupes ayant envahi son champ, il avait en représailles décidé de les cuisiner. Il fut empoisonné par la quantité de plomb que ces bestioles ingèrent. Bref, cet homme souffrait grosso modo du même syndrome que vous. Il luttait contre l’amnésie en ramassant des petits bouts de bois. Il en avait une sacrée collection, de l’érable, du noisetier, du chêne, tous de longueurs et de formes différentes : chaque bout était associé à un souvenir auquel il tenait. Efficace.

C’est ainsi que Florin commença à ramasser un caillou chaque fois qu’il voulait se souvenir d’un moment. Le dernier en date, ce matin même, pour conserver bien au chaud la mémoire de cette nuit mémorable où nous noyâmes les vers luisants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Pierre Raufast (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Raufast
#LaMinuteFolio avec Pierre Raufast Comment est rangée sa bibliothèque ? À qui fait-il confiance pour lui conseiller des livres ? Toutes les habitudes de lecteur de Pierre Raufast
autres livres classés : souvenirsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..