AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234059801
195 pages
Éditeur : Stock (29/08/2007)
3.08/5   18 notes
Résumé :
Son métier, aux éditions Hurtebise, c'est de « mettre en forme » les romans des autres. Essentiellement, en l'occurrence, les innommables salades de Bannister, le best-seller maison. Qui produit à la chaîne des romans vaguement politiques, vaguement policiers, vaguement sentimentaux et totalement nuls. C'est à lui, Jérôme, de leur donner du ton, du style, de les faire tenir debout.

Mais sa vraie passion, à Jérôme, c'est Santenac. L'auteur génial et mé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  06 avril 2013
Jérome travaille aux éditions Hurtebise. Il « réécrit » les livres insipides de Bannister qui deviennent chaque année des best-sellers.
Il est fan inconditionnel de Santenac qui n'a écrit que trois livres puis a complètement disparu malgré des années de recherche. Par hasard, il le retrouve dans l'Aveyron. Mais cette rencontre va provoquer bien des surprises.
L'idée est bonne, les rebondissements sont intéressants, le livre se lit facilement et rapidement.
Par contre, je l'ai trouvé plutôt quelconque littérairement parlant. le style est assez plat, le vocabulaire ordinaire, il y a pas mal de répétitions, surtout au début.
Je n'en regrette pas pour autant le lecture. A lire sans prise de tête.
Commenter  J’apprécie          130
Lali
  04 février 2011
On pourrait reprocher au roman d'Alain Rémond Les romans n'intéressent pas les voleurs l'addition de coïncidences heureuses pour le narrateur; mais si justement ce sont grâce à elles que le roman existe, faut-il s'arrêter à celles-ci?
J'ai décidé de passer outre. Après tout, même hors de la fiction, chacun est confronté à des coïncidences — parfois même quotidiennement — et ne voient pas en quoi elles sont extraordinaires.
Deux amis de longue date, l'un journaliste et l'autre nègre dans une maison d'édition, quittent un jour Paris pour l'Aveyron afin de retrouver leur écrivain fétiche qui n'a rien publié depuis trente ans et qui aurait été vu dans la région. La piste était bonne. Les deux hommes retrouvent bel et bien Santenac, qui fut jadis écrivain et qui ne veut plus rien savoir de la littérature et surtout de la clique des lecteurs à laquelle appartiennent ces deux lurons venus le pourchasser jusque dans sa campagne où il vit comme un ermite et dans la pauvreté.
Le choc est grand. Mais le scoop est trop gros. le journaliste qui avait promis de se taire, de ne rien dire de la vie actuelle de Santenac dont tout le monde avait perdu la trace, a publié un article sur l'écrivain sans même en parler à son ami de toujours.
Celui qui les avait unis toutes ces années est devenu celui qui les a séparés. Mais Santenac n'en est pas à un subterfuge près si bien que le narrateur fera par hasard une découverte des plus étonnantes concernant celui qui a quitté la scène. Une découverte que je ne vous dévoilerai pas, parce que tout cela est si bien tissé qu'elle vaut le détour.
Les romans n'intéressent pas les voleurs, titre qui se verra expliqué à la toute fin du livre, m'a enchantée. Littéralement. Pour bien des raisons, mais peut-être parce qu'on y trouve un vrai libraire. de ceux qu'on a envie de rencontrer.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
emmanuelleD
  04 mai 2014
Je le lis en ce moment et je ne sais pas si je vais l'achever. J'ai beaucoup aimé lire les chroniques d'alain Rémond. Ce fut la raison pour laquelle J'ai allégé l'étagère de la bibliothèque municipale que je fréquente assidument en m'en saisissant. Seulement voilà....Être un bon drôle chroniqueur ne signifie pas un être bon écrivain. Ce récit est d'une lourdeur !! Tout est décrit, sans finesse, les traits psychologiques des personnages sont grossiers, les raccourcis n'en sont pas. L'histoire a quelque intérêt ce qui va peut-être me motiver pour aller jusqu'à la fin. Juste une curiosité pour "l'intrigue" mais certainement pas pour la finesse du style. Un roman ne peut s'aborder comme une chronique. Il requiert plus de travail, de précision, d'exigence. Impression de vite fait...Mal fait !! Quelques jours plus tard : non je ne l'ai pas fini, trop mal écrit
Commenter  J’apprécie          00
lauretauriac
  02 décembre 2017
Je ne suis pas d'accord avec les critiques qui disent ce livre plat. Moi j'ai trouvé le narrateur et son écrivain fétiche intéressants dans leurs contradictions, leur dualité. Leur respect pour la littérature et en même temps la manière dont ils la méprisent à des fins lucratives. le narrateur qui croit encore au sacré, en quête d'idéal, d'absolu et l'écrivain qui n'a plus aucune illusion ni passion.
En outre je me suis posé une question dans cette histoire: entre un imaginatif dispersé qui ne manque pas d'idées mais se révèle incapable d'arriver à bout d'un récit trop farfelu, un écrivain consciencieux qui avoir le style et le sens de la syntaxe mais pas forcément l'imagination et un bon vendeur qui sait bien très bien se représenter combien de personnes faut-il être pour être l'écrivain idéal?
Commenter  J’apprécie          00
encoremoi
  27 mai 2013
Après avoir publié trois romans à succès, voici près de 30 ans que Santenec a disparu. Personne ne sait où il se trouve ni même ce qu'il est devenu. Pourtant, il continue à obséder certains de ses lecteurs comme Jérôme et son ami journaliste Jean-Paul qui espèrent toujours le retrouver. Grâce à un ami libraire, Lemercier dit "Santenac" est démasqué. Dès lors, ils décident de partir ensemble à sa rencontre, persuadés d'y trouver de nombreux chefs d'oeuvre cachés. Mais ils sont loin d'imaginer à quoi va ressembler cette rencontre.
Un roman détente à la fois attachant et cruel.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
GaliradGalirad   25 janvier 2015
Les lecteurs qui traquaient ma part d’autobiographie…On peut mentir et dire la vérité…On peut être sincère et parfaitement calculateur…De toute façon…tout est piégé, dès le départ…J’ai entièrement inventé une famille, des personnages, j’ai écrit des romans complètement inventés, de A à Z, et on m’a remercié pour ma sincérité, cette façon unique que j’avais de raconter ma propre histoire, ma propre expérience ! Alors ?…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
karavanekaravane   29 octobre 2016
On écrit pas contre ses lecteurs. On leur écrit à eux. En prenant le risque de ne pas les toucher. ou au contraire de trop les toucher
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alain Rémond (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Rémond
« Ma mère avait ce geste, quand elle était soucieuse, la main contre la joue. Ce n'était pas pour elle, qu'elle se faisait du souci, elle avait un caractère tellement gai. C'était pour nous, ses dix enfants, surtout les plus jeunes, qu'elle se faisait du souci, comment arriver à nous nourrir, à nous vêtir, avec le peu d'argent qu'il y avait, surtout après la mort de mon père. Comment s'assurer que nous allions nous en sortir, faire des études, arriver à nous débrouiller. Pour les études, il y avait les bourses : il fallait passer un concours avant l'entrée en sixième, puis fournir, chaque année, des certificats attestant de bons résultats et d'une bonne conduite. Ma mère, chaque année, nous rappelait qu'il ne fallait surtout pas oublier ce certificat, qu'il fallait tout faire pour l'obtenir. Bons résultats et bonne conduite…"
Après le succès de "Chaque jour est un adieu", Alain Rémond poursuit son oeuvre autobiographique et livre un récit intime et universel sur l'amour inconditionnel qu'il porte à sa mère. Livre après livre, il retrouve le paradis perdu de son enfance en Bretagne.
https://bit.ly/3kyInIL
+ Lire la suite
autres livres classés : écrivainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Chaque jour est un adieu, de Alain Rémond

Le narrateur appartient à une famille nombreuse ? Combien d’enfants étaient-ils ?

6
8
10

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Chaque jour est un adieu de Alain RémondCréer un quiz sur ce livre