AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020285592
Éditeur : Seuil (01/01/1998)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les mots, qu'ils soient anciens ou neufs, courants ou rares, ont du talent. Mais ils ont tendance à somnoler, à s'endormir, car l'usage, ce tyran, fait son travail : il use...
Réchauffer les paroles gelées, aller rechercher leurs vertus enfouies, nous rendre notre bien et notre beau - mille ans de langue française et de gai savoir-, voilà l'idée. A travers gros dicos et brèves chroniques de radio, Alain Rey célèbre et secoue le patrimoine de notre langage : l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Mimimelie
  16 avril 2016
Je ne connaissais pas la rubrique radiophonique matinale de Alain Rey et j'ai sans aucun doute été privée de bien des moments agréables. Mais je me suis consolée à la lecture de ce petit « Réveille-mots ». Une revue des mots et du jargon de nos politiciens, journaleux et autres sondeurs, notamment en période électorale, ici le millésime présidentiel 94-95. Chaque mot est décortiqué, trituré, mastiqué avec talent, finesse et érudition surtout. Un recueil savoureux et plein de malice. Sa lecture ou relecture, à la veille du nouveau carrousel 2017, ne perd rien de sa saveur, tant la charrette des mots galvaudés dont on nous paye est restée la même.
Je prends date de renouveler ce festin, dès que possible, et j'inscris pour commencer dans mon pense-bête son « Trop forts, les mots ! » car décidément oui, avec Alain Rey, ils sont trop forts les mots.
Commenter  J’apprécie          110
kathy
  26 juin 2011
A écouter, les chroniques d'Alain Rey:
http://sitecon.free.fr/reynet/reynet.htm
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   10 avril 2016
des élections primaires...
Primaire qualifie ce qui vient en premier, par exemple une école, une ère géologique et aussi -on le regrette- une personne peu cultivée et simpliste. Un paradoxe fait que le premier, qui est supérieur, et le premier venu, qui ne l'est pas, se disent avec le même mot.
Ce paradoxe se retrouve dans le terme primates, qui concerne les "premiers" des singes, animaux très supérieures, mais qui, appliqué aux humains, est encore plus désobligeant que primaire.
Gageons que nos candidats aux primaires se voient plutôt dans le rôle de prima donna, qui est plus gratifiant encore que celui de ténor - avantage aux femmes !
A la demande majeure, "aurons-nous des primaires avant les présidentielles", on peut ajouter une question subsidiaire", "comment s'appellera le candidat ainsi désigné : le primate, le primat (des Gaules ou des Francs), le prieur (qui ne vient pas du verbe prier), le primordial, le primitif ou, en toute simplicité, le prince ?" Car tous ces mots, avec primaire, sont issus du latin primus qui sert d'adjectif ordinal à unus "un". Voilà bien l'idée : faire sortir de la multiplicité l'être unique qui va dominer. Étonnez-vous que l'ambition humaine rende l'opération difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Alain Rey (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Rey
Alain Rey & Fabienne Verdier - Polyphonies : formes sensibles du langage et de la peinture
autres livres classés : électionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

200 drôles d'expressions

DÉCLARER FORFAIT Connaissez-vous vraiment cette expression ? Ce forfait n’est ni un crime, ni un prix fixé d’avance. Quel sport lui a donné un tout autre sens ?

Le judo
Les courses hippiques
La natation
La formule 1

8 questions
863 lecteurs ont répondu
Thème : 200 drôles d'expressions de Alain ReyCréer un quiz sur ce livre