AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221113403
Éditeur : Robert Laffont (13/01/2011)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Automne 1889. A 24 ans, Rudyard Kipling quitte ses Indes natales pour conquérir, à Londres, la planète des Lettres. Adoubés par Henry James, ses Simples contes de la colline font déjà grand bruit, suscitant autant de curiosité que de jalousie. Car dans le petit monde des lettres londoniennes, le jeune Anglo-Indien détonne : sauvage, excentrique, lunatique, il a la brusquerie des grands timides et bien peu de goû... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
ppette007
  02 octobre 2011
En 1889, à l'âge de 24 ans, Rudyard Kipling décide de conquérir le milieu littéraire anglais et débarque à Londres, où sa réputation de jeune prodige des lettres anglo-indien le précède. Son arrivée suscite bien des attentes et des convoitises. Mais le jeune écrivain se révèle peu désireux de s'adapter aux usages de la bonne société londonienne. A la compagnie de ses pairs, il préfère celle des clochards tels Hans, un jeune danois qu'il héberge et à qui il fait fumer de l'opium. Ses habits coloniaux, ses sautes d'humeur et son refus des conventions le classent rapidement parmi les excentriques. Loin de son Inde natale, Kipling se montre angoissé et méfiant. Il accepte néanmoins de rencontrer, par l'intermédiaire d'Henry James, Wolcott Balestier, un agent littéraire américain qui souhaite en faire son client. Peu à peu, une amitié particulière va se nouer entre les deux hommes ainsi qu'avec la soeur de Balestier jusqu'à former un trio inséparable aux relations ambigües.
Dans cette biographie romancée, François Rivière se concentre sur la jeunesse du futur prix Nobel de littérature. Il révèle avec finesse toute la fragilité de cet écrivain mystérieux qui semble se tenir en dehors de la société, en spectateur (p. 191 : « Rudyard, lui, a toujours l'impression de vivre en dehors du monde réel et, n'étant qu'une ombre, de ne pouvoir étreindre que des ombres… »). Il suggère par petites touches l'ambigüité sexuelle du personnage, homosexuel mais qui finira par se marier avec Caroline Balestier. Il montre aussi le déracinement dont souffre le jeune écrivain, né en Inde de parents britanniques expatriés, qui le renverront brutalement en Angleterre pour faire son éducation avant qu'il ne puisse revenir en Inde. Et l'on aimerait en savoir plus sur la vie qu'a menée Kipling en Inde et qui n'est ici que brièvement évoquée.
Car François Rivière se concentre sur les années londoniennes de Kipling. La plongée qu'il nous offre dans le monde artistique de la capitale britannique de la fin du 19e siècle est particulièrement réussie. Nous rencontrons ainsi l'écrivain Henry James et le peintre Edward Burne-Jones, oncle de Kipling et découvrons le monde de l'édition à travers le personnage de Wolcott.
Dans ce roman, l'auteur alterne les points de vue en intercalant dans le récit la correspondance de Caroline Balestier avec sa soeur ou en donnant la parole à Georgina Craik, la tante de Kipling. Ce personnage de vieille fille, romancière à succès, est savoureux. C'est par son entremise que le lecteur apprend les détails de l'enfance malheureuse du jeune écrivain car elle a choisi de vendre tout ce qu'elle sait de Kipling à un journal. Ce procédé narratif redonne du rythme à un récit qui démarre trop lentement. Malgré certains passages ennuyeux, cette biographie m'aura donné envie d'en savoir plus sur l'homme et sur son oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KRISS45
  07 janvier 2014
Difficile de résumer ou commenter ce livre qui évoque les relations entre Rudyard Kipling, Henry James et l'éditeur américain Balestier.
Il s'agit ici surtout d'ambiances, d'impressions, d'allusions.
Le récit est subtil et ambivalent comme la personnalité de l'écrivain Kipling, de passage en Angleterre à cette période de sa vie. Encore jeune, déjà célèbre, énigmatique sur ses relations intimes, l'auteur se démarque par son originalité, son refus d'appartenance à une coterie, son empathie pour les humbles et les marginaux et surtout son refus des compromissions non conformes à son éthique.
Anglo-indien, Kipling est né en Inde de parents anglais, puis élevé en Angleterre et retourné en Inde à la fin de sa scolarité. Ces deux cultures ont fortement influencé son oeuvre.
Dommage que l'absence d'unité de temps et de lieu embrouille le propos.
Petit détail que le roman m'a appris : l'épouse du peintre Burne-Jones et la mère de Kipling étaient soeurs.
Commenter  J’apprécie          50
Alittlepieceof
  20 février 2011
Lorsque j'ai reçu ce livre via l'opération Masse critique organisée par Babelio j'étais vraiment enchantée.
Kipling est un auteur que je ne connaissais que de nom pour avoir écrit le célèbre livre de la jungle. Toutefois, en dehors de la version animée de Disney je n'en connaissais rien.
J'étais donc impatiente d'en savoir plus sur cet auteur anglo-indien.
François Rivière a choisi de raconter qui était Kipling à ses débuts.
Jeune homme à l'enfance malheureuse, ballottée par ses parents de l'Inde à l'Angleterre, il tente à Londres de percer entant qu'auteur mais sa timidité et sa maladresse couplés à ses sautes d'humeur ne l'aident pas.
Sa rencontre avec son futur agent Wolcott Balestier va finalement être pour lui le tremplin vers une nouvelle vie.
A la lecture du synopsis je m'attendais à un récit de son enfance, assez détaillé, je m'attendais à vivre ses premières années en Inde puis son ascension vers la gloire. Il n'en est rien.
De l'Inde, le livre parle peu et c'est surtout sur les états d'âme et sur les rencontres de l'auteur que le récit s'attarde.
Le roman est très étrangement construit et les 100 premières pages m'ont parues très difficile à suivre. Tantôt dans la peau de Kipling mais avec une certaine distance qui ne permet pas au lecteur de réellement s'imprégner du personnage, tantôt spectateur de ses rencontres et déplacements, tantôt plongé dans la plume de Mrs Craik amie de famille de Kipling chargé d'écrire un article sur l'auteur, tantôt des passages épistolaires retraçant les conversations écrites entre les deux soeurs de Wolcott... Tout cela m'a semblé être très fouillis et j'ai pas réussi à m'attacher ne serait-ce qu'un peu à ces personnages.
C'est vers la fin du livre que j'ai commencé à le trouver intéressant, lorsque la relation entre Carrie et Rudyard débute.
J'aurais voulu que le ivre aille plus loin, m'en apprenne encore plus.
Malgré une petite déception et quelques moments d'ennui ce livre aura eu le mérite d'attiser ma curiosité. J'ai très envie de lire l'une des oeuvres de Kipling, pas le livre de la jungle mais plutôt l'une de ses premières oeuvres comme les Simples contes de la colline. A l'occasion si je les trouve à la bibliothèque je m'y attarderais sûrement.
Et vous, connaissez-vous l'oeuvre de Kipling ?

Merci à Babelio et aux éditions Robert Laffont pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir Kipling.
Lien : http://bouquetdebamboo.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Chouchane
  04 avril 2011
Je me suis ennuyée. Ce n'est pas que c'est mal écrit, ce n'est pas que je n'aime pas Kipling,... c'est que c'est ennuyeux. le récit se déroule durant les quelques mois qui vont précéder le mariage de Kipling. Il est à Londres et y rencontre une famille d'américain dont le fils devient son intime. Une relation ambivalente va se nouer. L'ensemble est sans piment et sans saveur. L'histoire s'étire juste des faits et des événements mis bout à bout pour faire une histoire. Dommage car l'écrivain est un spécialiste de Kipling.
Commenter  J’apprécie          10
Norlane
  30 mars 2011
C'est un livre mal ficelé, fouillis, construit comme une sorte de puzzle un peu flou pas toujours facile à suivre (pourquoi tant suggérer et ne pas dire plus clairement ?). Mais le sujet - un jeune écrivain fragile, né en Inde, immigré en Angleterre (sa patrie familiale), confronté au succès - m'a beaucoup plu et donné envie de découvrir Kipling au-delà de la version Disney du Livre de la jungle.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de François Rivière (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Rivière
François Rivière - Agatha, es-tu là ?
autres livres classés : biographie romancéeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
616 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre