AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732450588
Éditeur : Editions de la Martinière (11/10/2012)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 28 notes)
Résumé :
"Agatha Christie est la plus grande magicienne de tous les temps, parce qu'elle a su transformer le meurtre en divertissement, et pas seulement un meurtre mais des dizaines, des centaines de meurtres, des meurtres à la chaîne perpétrés pour notre plus grande joie" -Milan Kundera


Avec 2.5 milliards d'exemplaires de ses oeuvres vendus dans toutes les langues, Agatha Christie est l'auteur le plus lu après Shakespeare ! Mais qui était réellement c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
manU17
  12 janvier 2014
Il y a trente-huit ans, jour pour jour, disparaissait Agatha Christie, « la reine du crime » comme on l'a surnomme souvent.
Dans Agatha Christie La Romance du crime, François Rivière nous apprend qu'à ce titre, elle préférait celui de « duchesse de la mort ». Deux titres qui pourrait sembler macabres mais qui, attribués à cette grande dame de la littérature policière, n'ont rien de véritablement effrayant. Sans doute parce qu'en dépit des multitudes de meurtres qu'elle a imaginé et mis en scènes dans ses nombreux romans, nouvelles ou encore pièces de théâtre, elle bénéficie d'une image de douce mamie plutôt rassurante. La raison sans doute à sa grande timidité, une existence relativement calme de jeune fille issue de la bonne société anglaise puis de discrète romancière à succès.
Calme ne signifie pas morne pour autant. J'ai découvert, une jeune enfant solitaire ayant quasiment appris à lire seule et n'aimant rien tant que dévorer les livres, comme Bleak House de Dickens ou le petit Lord Fauntleroy dans bibliothèque familiale. Jeune fille écrivant des poèmes, elle se rend à Paris où commence la « chasse au mari » selon l'auteur. Les voyages seront une constante tout au long de son existence, plutôt en train et plus tard en avion qu'en bateau d'ailleurs, en raison d'un effroyable mal de mer. Durand sa participation à l'effort de guerre, elle satisfera son intérêt pour les poisons, leurs compositions, leurs effets et obtiendra même un diplôme de préparatrice en pharmacie. J'ai aussi découvert avec un certain amusement une Agatha Christie adepte du surf durant les premières années de son mariage avec son premier époux Archibald Christie.
Poussée par un pari avec sa soeur, elle s'attaque à « la rédaction d'un roman de mystère » influencée par des auteurs comme Edgar Allan Poe, Gaston Leroux ou Arthur Conan Doyle pour les plus connus. La genèse de toute son oeuvre est en marche.
Réfugiée dans une chambre du Moorland hotel « situé au coeur de la venteuse et désolée lande de Dartmoor, utilisée comme décor par Arthur Conan Doyle dans le Chien des Baskerville », il lui faudra douze jours, oui, vous avez bien lu, pour donner vie à La Mystérieuse affaire de Styles.
L'auteur revient évidemment sur l'épisode de sa mystérieuse disparition peu avant la fin de son premier mariage et suite à la disparition de sa mère. Disparition délibérée, coup publicitaire magistralement orchestré, réelle amnésie ? Mystère… Lisez ce livre et vous saurez !
Par sa seconde union, avec Max Mallowan, un archéologue, son goût des voyages sera à nouveau satisfait, Egypte, Syrie, Irak, périple à bord de l'Orient Express. Autant d'expériences qui viendront enrichir son oeuvre, elle prend moult notes et écrit parfois sur les lieux même des fouilles sur lesquelles elle accompagne son mari. Elle est d'ailleurs chargée de réaliser des photos des découvertes archéologiques. le Crime de l'Orient-Express, Meurtre en Mésopotamie et Mort sur le Nil lui seront inspirés à cette période.
Tout m'a emballé dans cette biographie richement illustrée même si elle n'est pas exhaustive. J'ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur le couple Beresford, Tommy et Tuppence, que je connaissais moins bien que Poirot ou Miss Marple. N'ayant encore jamais lu leurs aventures, je ne les connais que via les films de Pascal Thomas et leur interprétation par la pétillante Catherine Frot et le sémillant André Dussolier. Tout ça m'a donné envie de remédier à cette lacune.
Les multiples documents, illustrations, archives, articles de presse, photos privées ou photos issues des adaptations cinématographiques de ses romans, nouvelles ou pièces apportent un véritable plus à ce livre. J'ai particulièrement goûté les très nombreuses reproductions des couvertures de ses livres. Outre les quelques versions françaises du Masque, j'ai découvert les versions originales, telles celles de chez Penguin, et des versions étrangères des plus variées, de même, que quelques publications sous le pseudonyme de la romantique Mary Westmacott.
Le boulimique de livres que je suis serait, du coup, bien tenté de commencer une nouvelle collection de certaines vieilles éditions publiées par le Masque…
Mon immersion dans l'univers d'Agatha Christie a été totale comme mon plaisir. Il faut dire qu'en narrateur hors pair qui connait bigrement bien son sujet, François Rivière, nous raconte tout ceci avec simplicité, naturel et un ton qui sied parfaitement à l'époque, au style et à l'ambiance des histoires de « la duchesse de la mort ».

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
Biblioroz
  11 décembre 2018
Très bel ouvrage pour une discrète intrusion dans l'univers passionnant d'Agatha Christie.
Dissimulée derrière une timidité et une modestie légendaires, elle était peu encline à accorder des interviews sur sa vie et sur son oeuvre. On en savoure d'autant plus ce portrait qui retrace les grandes lignes du parcours de cette romancière tant aimée.
Bercée par les histoires de sa mère, elle fut une enfant solitaire, heureuse dans son royaume où plusieurs personnages prennent rapidement vie dans son imagination. Plus tard, le roman à énigme l'attire irrésistiblement. du côté de ses grands-mères, elle baigne dans le monde victorien que l'on retrouve bien souvent comme socle de ses innombrables romans.
On la suit dans ses déplacements, de Torquay à la côte d'Azur puis Paris, l'Egypte… Ses cahiers de notes qui ne la quittent pas se remplissent.
Cet ouvrage est savamment dosé : une pincée de contexte historique, une autre de vie privée, une de l'évolution littéraire dans le domaine du roman d'énigmes, une sur son oeuvre prolifique…
Il contient également de petites révélations anecdotiques mais qui rejailliront sûrement lors de futures lectures de la Duchesse de la Mort. L'imaginer par exemple croquant une pomme dans son bain pour laisser fuser une idée afin de tromper son futur lecteur ! Et saviez-vous que face à sa production annuelle, elle se qualifiait de « machine à faire des saucisses » ?
Les photos sont diverses et variées : lieux de vie et de villégiature, photos de famille, Hercule Poirot et ses autres enquêteurs ou enquêtrices dans leurs apparitions sur scène ou au cinéma, et surtout des clichés des vieilles éditions de nombre de ses romans.
Un incontournable de l'inoubliable Reine du Crime qui donne vite envie de se précipiter sur l'une de ses irrésistibles énigmes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BenedicteBiblio
  01 février 2017
Depuis toujours, je clame mon amour pour les romans d'Agatha Christie. Ils ont toujours eu sur moi un pouvoir bien particulier, un pouvoir hors du temps et réconfortant. Qu'il s'agisse des écrits de cette grande romancière anglaise, ou encore de la série qui s'en inspire (avec David Suchet interprétant un Hercule Poirot plus vrai que nature), c'est toujours avec délice que je me plonge dans cette atmosphère so british. François Rivière nous propose ici une bien jolie biographie. Je la trouve très complète, et je vous avoue avoir été séduite par ses nombreuses illustrations. Vieilles photographies, couvertures des premières éditions, critiques de presse : tout y est ! Grâce à cette biographie, je me suis sentie plus proche de cette grande dame de la littérature anglaise, et je compte bien poursuivre l'aventure en lisant tous ses écrits. La lecture de cette biographie constitue mon premier coup de coeur pour cette année 2017.
Dans cet écrit, François Rivière s'attache à nous présenter un personnage haut en couleur. Petite fille, Agatha est plutôt du genre timide et solitaire (une caractéristique qui ne la quittera jamais vraiment, car même adulte Dame Agatha fuira les interviews et les mondanités). Bien plus tard, Agatha Christie saura rester simple malgré le succès : son amour pour les fleurs, ses chiens ou encore ses domaines (Greenway en tête) peuvent en témoigner. Je l'en trouve d'ailleurs d'autant plus attachante. Mais notre romancière du crime n'est pas que le portrait d'une vieille dame paisible qui écrit beaucoup, bien au contraire… Quelle surprise pour moi de la découvrir faire du surf avec son premier mari (Archie Christie) ! Agatha Christie aimait également beaucoup voyager (surtout en train, puis plus tard en avion). Elle n'hésitera pas à suivre son second mari (Max Mallowan), archéologue, sur ses chantiers de fouilles. Je lui ai ainsi découvert une image plus moderne que celle que je pouvais imaginer au départ. Égypte. Syrie. Irak. Autant de destinations qui l'aideront à puiser l'inspiration pour bon nombre de ses romans.
J'ai également beaucoup aimé découvrir les liens qu'Agatha Christie pouvait entretenir avec sa famille. Son attachement pour ses grand-mères (Auntie Grannie lui inspirera d'ailleurs son personnage ô combien célèbre de Miss Marple). Son amour inconditionnel pour Clara Miller, sa mère (la disparition d'Agatha, survenue en 1926, coïncidera d'ailleurs au moment du décès de sa mère). Passionnant ! D'autant plus que François Rivière s'attache tout autant à aborder la face plus sombre de notre romancière. Elle avouera ainsi ne s'être jamais sentie très proche de sa fille (Rosalind), et n'a pas forcément été très heureuse en amour. Si son premier mariage se solde par un échec, Max Mallowan restera jusqu'au bout mais aura une aventure avec sa secrétaire…
Impossible de parler d'Agatha sans évoquer la question de ses oeuvres. Très tôt, Agatha Christie montre un goût certain pour la littérature. Petite, elle dévore Bleak House (son roman préféré) de Charles Dickens. Plus tard, elle souhaite tout découvrir des écrits d'Edgar Poe, de Gaston Leroux ou encore de Conan Doyle. C'est d'ailleurs installée sur la lande isolée de Dartmoor (qui a servi de décor pour le chien des Baskerville) qu'Agatha donne vie à son premier grand roman, La mystérieuse affaire de Styles. Il lui faudra seulement douze jours pour l'écrire : la machine est en marche…
Mon immersion dans l'univers d'Agatha Christie a été totale, tout comme mon plaisir. Je me suis surprise à découvrir un portrait bien plus moderne de cette grande dame que celui que j'avais pu me forger, tout comme j'ai pu me plonger dans l'historique de ses succès, mais aussi de ses blessures. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve Agatha Christie plutôt touchante. Jusqu'à la dernière photo publiée dans cette biographie, nous montrant une vieille dame de 84 ans diminuée physiquement mais au regard bleu vif. Nul doute que si notre Reine du crime (ou plutôt notre Duchesse de la mort comme elle lui préférait de beaucoup ce surnom) m'avait conviée à prendre le thé, j'aurais accepté avec plaisir. J'aurais alors certainement eu énormément de questions à lui poser.
Lien : https://labibliothequedebene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathalia1307
  02 juillet 2014
Toujours intéressant, de parcourir une biographie d'Agatha Christie, complémentaire de celle de l'auteure Une autobiographie, François Rivière a le talent de très bien connaître le travail de l'écrivain et de mettre en corrélation la vie de l'auteure et la chronologie de ses romans(belle chronologie détaillée en fin d'ouvrage), la récurrence des personnages Marple, Poirot et les Beresford, bien sur pas mal de détails ne sont pas inconnus des lecteurs des romans de Christie, tout comme le côté réservé de l'auteure, qui ne s'adonnait pas à l'exercice médiatique, outre l'épisode de sa disparition en Décembre 1926
J'ai apprécié les passages sur les romans publiés sous le pseudo de Mary Westmacott, j'ai compris l'influence de l'époque victorienne sur l'écriture de l'auteure, j'ai appris aussi sur les adaptations, celles qu'Agatha a appréciées et celles moins réussies à son goût. Agatha Chrsitie s'est lancé également dans l'écriture de contes pour enfants, non traduits en langue française et également dans l'écriture du scénario de Bleak House, l'un de ses romans préférés.
Le livre est richement illustré (photos d'époque, de l'auteure et très jolis dessins) et très plaisant à lire, en parallèle le lecteur n'est pas en reste concernant la production littéraire "énigmes policières" de l'époque auteurs qui n'ont pas tous eu le même succès qu'Agatha Chrsitie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Elianor
  30 mai 2017
C'est un grand livre au format album mais qui se lit relativement vite car il y a énormément d'illustrations et de photos. C'est d'ailleurs ce qui en fait son principal intérêt, car les éléments biographiques sont finalement relativement succincts si on les met bout à bout. Il y a également des doubles pages "focus" sur des lieux, de personnages ou des événements qui permettent d'y porter un regard différent.
Même si la vie d'Agatha Christie n'est pas très détaillée dans cet ouvrage, j'ai quand même appris des petites choses (notamment sur sa mystérieuse disparition et la fin de sa vie ) et je trouve que ça a bien complété ma lecture de son autobiographie.
Et comme je le disais plus haut, l'intérêt majeur de cet ouvrage reste les illustrations et photos : j'ai, par exemple, beaucoup aimé découvrir les reproductions des couvertures des premières éditions de ses romans en anglais ou en français ainsi que des photos des dernière années de sa vie que l'on n'a pas forcément l'habitude de voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (4)
NonFiction   04 mars 2013
Une biographie richement illustrée nous en apprend un peu plus sur Agatha Christie.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LaPresse   28 janvier 2013
Sa nouvelle biographie illustrée, Agatha Christie, la romance du crime, témoigne une fois de plus de sa fascination. [...] Une mise en page et une iconographie luxuriantes d'Éléonore Gerbier, qui marient photos, tableaux, illustrations, encadrés, couvertures, couleurs et, évidemment, quelques taches de sang.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeFigaro   21 décembre 2012
[Une] biographie alerte et documentée.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LaLibreBelgique   04 décembre 2012
Dans une remarquable mise en page d’Eléonore Gerbier, François Rivière publie ce nouvel ouvrage excellemment illustré, formidablement apéritif.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   11 janvier 2014
Elle se rendra elle-même à Londres afin d'y acheter une baignoire de grande taille, pourvue d'un rebord car elle aime croquer des pommes tout en se délassant dans une eau très chaude. c'est ainsi, dit-elle, que les idées lui viennent - et peut-être est-ce ainsi dans la baignoire de Greenway que va murir la plus belle épure criminelle jamais surgie dans l'imagination de la romancière...
Commenter  J’apprécie          180
BibliorozBiblioroz   10 décembre 2018
1938-1958
La physionomie de la romancière, toujours réticente à toute promotion, reste peu connue mais le nombre de ses lecteurs ne cesse de croître et, fait nouveau, les jeunes générations s'entichent à présent de Poirot et de miss Marple. C'est qu'elles apprécient par-dessus tout l'atmosphère bon enfant de ces fictions souvent drôles où l'action n'est jamais ralentie par de pesantes descriptions, où des dialogues enlevés les font sourire et où, surtout, la solution de l'énigme procure un sentiment de plaisir toujours renouvelé. Pour elles, le nom même d'Agatha Christie est devenu celui d'une vraie magicienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lilasvioletlilasviolet   30 décembre 2012
On ne me demande souvent pourquoi son oeuvre reste si populaire. Il me semble que c'est avant tout parce qu'elle savait raconter une histoire. Ses livres sont courts, vous voulez sans cesse connaître la suite et vous ne pouvez pas les lâcher. Ma mère était chrétienne et croyait au combat entre le bien et le mal. Elle pensait que les assassins devaient être arrêtés et punis et désirait plus que tout ne pas voir souffrir les innocents. Certes, elle écrivait des histoires avec des meurtres, mais elle ne supportait pas la violence. Et toutes ses histoires possèdent une part importante de moralité. En vérité, je crois qu'elle écrivait pour divertir les gens. Rosalind Hicks
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BenedicteBiblioBenedicteBiblio   01 février 2017
Mais pourquoi donc, se lamente-t-elle, ai-je inventé cette détestable et assommante petite créature ? […] Certes, je dépends beaucoup d’elle financièrement.
Mais par ailleurs elle me doit sa propre existence.
Parfois je lui fais savoir qu’en quelques coups de plume je pourrais lui ôter la vie.
Et elle me réplique alors : “Impossible de se débarrasser de Poirot : il est bien trop intelligent !”
Commenter  J’apprécie          20
lilasvioletlilasviolet   30 décembre 2012
Je me suis mariée à vingt- quatre ans, nous avons été heureux onze ans. Puis ma mère est décédée de façon très pénible et mon mari a connu une autre femme. Voilà : vous n'écrivez pas votre destin, c'est lui qui vient à vous. Tandis qu'avec vos personnages, vous faites ce que vous voulez
Commenter  J’apprécie          10
Videos de François Rivière (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Rivière
François Rivière - Agatha, es-tu là ?
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..