AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290342602
Éditeur : J'ai Lu (09/06/2004)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Elles se sont éveillées à l'origine du monde, elles ont inquiété les esprits pendant des siècles, elles fascinent encore aujourd'hui. Issues d'un imaginaire immémorial - ou peut-être de la réalité -, elles sont entrées en littérature, muses privilégiées de tant d'écrivains. Faisant fi de la raison, balayant d'un seul gest les certitudes les plus inébranlables, fées, sorcières et diablesses troublent nos paisibles existences depuis la nuit des temps. Elles se mêlent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Louis_LUCAS
  05 mars 2016
Ecrivain jeunesse spécialiste du fantastique, Barbara Sedoul a compilé pour Librio cette anthologique intitulée "Fées, Sorcières Et Diablesses". Réunissant treize textes d'auteurs différents, ce livre propose un panorama large de l'univers féerique en se démarquant singulièrement des contes de fées rassurant servis par Disney et consorts. Figures de la littérature (Homère, George Sand), romancier de genre (Ray Bradbury), conteurs (Andersen, Jeanne-Marie Leprince de Beaumont) et auteurs moins connus se côtoient dans cet ouvrage inégal qui a pourtant le mérite d'apporter un regard neuf sur ces trois créatures mythiques et de faire découvrir quelques plumes méconnues. Pour nous mettre en bouche, Sadoul a sélectionné un passage de "L'Odyssée d'Homère" relative à la magiceinne Circé avant d'embrayer dans le vif du sujet avec le célèbre conte "La Belle Et La Bête". Classique dans son dénouement comme dans sa forme, cette incontournable de la littérature de jeunesse n'en demeure pas moins l'un des plus beaux jamais écrits et exalte la beauté de l'âme et la vertu pour lutter contre l'enchantement. Contemporain et protégé de H.P. Lovecraft, Clark Ashton Smith dans le recueil "Les Abominations de Yondo" nous parlait de "L'Enchanteresse de Sylaire" avec un zeste d'érotisme et une absence de morale coulés dans un écrin féerique qui conjuguait tout ce qui fait le genre : la sorcellerie, les loup-garous avec à la clef un joli détournement de conte. Assurément la meilleure nouvelle du lot, cette histoire m'a en tout cas donné envie de découvrir cet auteur mais revenons plutôt à cette anthologie. Pour succéder à Clark Ashton Smith, rien de moins que l'auteur des "Chroniques Martiennes", Ray Bradbury, qui nous narre l'histoire d'une fée dénuée de scrupules qui n'hésite pas à utiliser le corps d'une jeune femme pour arriver à ses fins. Original dans son traitement, cette nouvelle ne s'embarrasse pas non plus d'une fin heureuse mais s'avère beaucoup moins prenante que la précédente. "Une Mandragore" d'Achim von Arnim est un conte allemand traduit en français par Théophile Gauthier Fils qui évoque les contes orientaux et navigue clairement dans un monde magique où le fait qu'une mandragore prenne vie semble courant. Un peu surprenant par sa forme, cette histoire déçoit par sa fin ouverte qui laisse présager un destin peu glorieux pour cette mandragore sans jamais réellement donner d'indication claire. Les deux nouvelles suivantes, bien que très différentes, sont plus humoristiques. D'un côté "La Sorcière du Placard Aux Balais" de Pierre Gripari est clairement destinée à la jeunesse avec son style très familier et volontairement ridicule dans ses dialogues à l'instar de ceux entre la souris et les poissons. de l'autre, l'humour noir de "Les Farfarfouille" de Frédéric Brown où l'imagination d'une petite fille va mettre à mal la vie d'une famille par l'entremise de poupées maléfiques dont la propriétaire ne se fera connaître qu'à la fin de l'histoire (du moins, on suppose que c'est elle). Fortement inspiré par "Cendrillon", "Vasilia" de Clarissa Pinkola Estes est un conte classique, plaisant à lire mais sans surprise. "La Fée Aux Gros Yeux" de George Sand ne manque pas non plus d'humour et s'avère si moderne dans son style qu'on pourrait la croire écrite de nos jours. "Le Poil" de Robert Ka est également un texte humoristique caractérisé par sa brièveté et par sa volonté de rompre avec la magie un peu niaise que certains distillent lorsqu'ils évoluent dans la féerie. Beaucoup plus sombre, "Un Bonbon Pour Une Bonne Petite" de Robert Bloch transforme une enfant battue en sorcière, la vengeance étant ici au coeur de cette nouvelle qui figure parmi les meilleurs de cette anthologie. Écrivain, bédéaste, Virginie Greiner livre avec "Le Couloir" une oeuvre rappelant la littérature gothique avec cette façon, l'air de rien, de traiter de sujets forts - la peur qu'incarne le pouvoir - tout en créant un imaginaire peuplé de démons et de créatures maléfiques. Cette anthologie se termine par un conte d'Andersen, loin d'être son meilleur d'ailleurs même si l'idée que la poésie et les contes soient enfermés dans des bouteilles ne manquent pas de charme. Au final, "Fées, Sorcières Et Diablesses" a les qualités de ses défauts. Il suscite l'intérêt pour la féerie, met en avant des auteurs rares, en réhabilite d'autres mais souffre d'un mélange de styles par forcément bien dosé qui nous fait passer de l'humour à la pénombre, d'une nouvelle destinée à la jeunesse à une écriture plus adulte sans transition ni logique structurelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
araucaria
  20 mars 2014
Un livre qui m'aura fait découvrir des textes et des auteurs que je ne connaissais pas par exemple Clark Ashton Smith, Achim von Arnim, Clarissa Pinkola Estes... Cette anthologie regroupe aussi des auteurs classiques : Homère, Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, George Sand... Un recueil divertissant même si je n'ai pas raffolé de certains textes.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          220
mara
  05 novembre 2012
Treize contes mettant à l'honneur les fées, les sorcières et les diablesses. Des femmes tour à tour gentils ou méchantes, jeunes ou vieilles. On y croise des figures connues, comme Circée ou la sorcière de la Belle et la bête. Et d'autres inconnues. Mais c'est toujours un plaisir de lire ces anthologies. On découvre des textes magnifiques, et en même temps on fait la connaissance de nouveaux auteurs. Je ne peux que recommander ces anthologies, en plus pour pas cher. Dans ce volume, mon histoire préférée est celle d'Olivier Ka qui s'intitule le Poil. Elle ne fait que deux pages mais elle m'a beaucoup amusé. C'est l'histoire d'une fée qui découvre le monde des hommes. Il est aussi question d'un poil. Mais pour connaître la suite, il faudra lire l'histoire...
Lien : http://mondedemara.canalblog..
Commenter  J’apprécie          10
purplevelvet
  31 mars 2012
Dans la droite ligne des recueils " dimension fantastique", 4 volumes depuis 1996 chez Librio, Barbara Sadoul propose un autre recueil de nouvelles dans la même collection, centré cette fois sur le thème de la magie au féminin.
Dix nouvelles mettant en scène fées, enchanteresses, sorcières, lamies, en commençant par l'épisode de Circé dans l'Odyssée
(pour voir l'avis sur chaque nouvelle, cliquer sur le lien)
un volume très inégal, ce qui était déjà le point faible du 4° Dimension fantastique, on sent que le filon commence à s'épuiser, d'autant que le sujet semble avoir moins inspiré les écrivains que les fantômes ou les vampires. Je retiens donc surtout les nouvelles de Clark Ashton Smith, de Ray Bradbury, d'Olivier Ka et de Virginie Greiner, le reste étant soit déjà connu de moi, soit déjà paru dans la même collection, soit moins intéressant.
Lien : http://chezpurple.blogspot.f..
Commenter  J’apprécie          00
UnKaPart
  26 novembre 2016
Un recueil thématique ni bon ni mauvais... ni moyen, en fait. Correct mais avec certaines redites par rapport à d'autres recueils bricolés par Sadoul (je pense à La Dimension Fantastique dans la même collection).
Je vois mal aussi le lien entre fées, sorcières et diablesses, trois thèmes qui n'ont pas de rapport nécessaire entre eux. C'est aussi cohérent qu'un recueil qui mélangerait vampires, Triangle des Bermudes et peinture flamande. le thème de la figure féminine comme liant ces trois catégories est un peu léger.
Lien : https://unkapart.fr/critique..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
araucariaaraucaria   20 mars 2014
Dans le ciel, au-dessus des vallées, sous les étoiles, survolant une rivière, un pont, une route, Cecy planait. Invisible comme les brises précoces du printemps, fraîche comme l'haleine d'un champ de trèfle à midi, elle planait. Elle s'élevait dans des colombes aussi douces que l'hermine blanche, se nichait dans les arbres, vivait dans les fleurs, s'envolait avec les pétales dans le vent. Elle se perchait sur une grenouille vert et jaune, fraîche comme la menthe à la surface scintillante de l'étang. Elle trottait avec un chien à la fourrure emmêlée de ronces, aboyait pour entendre de toutes parts répondre l'écho des fermes lointaines. Elle vivait dans les pousses d'herbe d'avril, dans l'eau qui jaillissait douce et claire de la terre couverte de mousse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Barbara Sadoul (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Sadoul
Conférence Encore des vampires ? Oui ! Ça mord mais ça ne lasse pas ! enregistrée aux Imaginales 2018. Avec Jeanne-A Debats, Jean Marigny et Barbara Sadoul.
Dans la catégorie : Textes de fictionVoir plus
>Rethorique>recueils de textes appartenant à plus d'une littérature nationale>Textes de fiction (173)
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1247 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre