AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290334707
Éditeur : J'ai Lu (01/05/2003)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 36 notes)
Résumé :
La dimension fantastique est un recueil en trois volumes de nouvelles choisies et présentées par Barbara Sadoul. Histoires de vampires, de fantômes ou de monstres, ces anthologies nous font redécouvrir les maîtres de la littérature fantastique : Hoffmann, Balzac, Wilde, Jodorowsky, Hugo, Poe, Lovecraft et bien d'autres.

Pauvre diable ! Le voici qui tombe sur un os ! Le simple mortel à qui il est venu proposer son odieux marché n'a pas d'âme... Commen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Cielvariable
  19 septembre 2015
J'ai beau beaucoup apprécié le genre fantastique et la littérature, je trouve que les nouvelles de ce recueil sont particulièrement ennuyantes. Il n'y a que les nouvelles de Ray Bradbury et de Fredric Brown qui sortent de l'ordinaire et qui ont suscité mon intérêt. Les autres ne sont vraiment pas intéressantes et sont très loin d'être les meilleures nouvelles fantastiques des auteurs sélectionnés. À éviter...
Commenter  J’apprécie          60
UnKaPart
  26 novembre 2016
Après un second volume assez moyen, La Dimension Fantastique redresse la barre avec cette dizaine de nouvelles. Sans atteindre le niveau du premier opus, celui-ci reste intéressant, notamment grâce à la présence de Claude Farrère, Fredric Brown, Ray Bradbury et Alexandro Jodorowsky.
Lien : https://unkapart.fr/critique..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   26 mai 2018
-Satan, peux-tu arrêter une vague ? peux-tu pétrir une pierre entre tes mains ?

-Oui

-Satan, si je voulais, je te broierais aussi entre mes mains. Satan, qu'as-tu qui te rende supérieur à tout ? Qu'as-tu ? est-ce ton corps ? Mets ta tête au niveau de mon genou et de mon pied, je l'écraserai sur le sol. Qu'as-tu qui fasse ta gloire et ton orgueil, l'orgueil, cette essence des esprits supérieurs ? Qu'as-tu ? Réponds !

-Mon âme.

-Et combien de minutes dans l'éternité peux-tu compter où cette âme t'ait donné le bonheur ?

-Cependant, quand je vois les âmes des hommes souffrir comme la mienne, c'est alors une consolation pour mes douleurs, un bonheur pour mon désespoir. Mais toi, qu'as-tu donc de si divin ? Est-ce ton âme ?

-Non ! c'est parce que je n'en ai pas.

-Pas d'âme ? Eh quoi ! c'est donc un automate vivifié par un éclair de génie ?

-Le génie ! oh ! la génie ! dérisoire et pitié ! À moi le génie ? Ah !

-Pas d'âme ? Et qui te l'a dit ?

-Qui me l'a dit ? Je l'ai deviné... Écoute, et tu verras...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   26 mai 2018
La terre dormait d'un sommeil léthargique, point de bruit à sa surface, et l'on n'entendait que les eaux de l'océan qui se brisaient en écumant sur les rochers. La chouette faisait entendre son cri dans les cyprès, le lézard baveux se traînait sur les tombes, et le vautour venait s'abattre sur les ossements pourris du champ de bataille. Une pluie lourde et abondante obscurcissait la lumière douteuse de la lune, sur laquelle roulaient, roulaient et roulaient encore les nuages gris qui passaient sur l'azur. Le vent de la tempête agitait les vagues et faisait trembler les feuilles de la forêt; il sifflait dans les airs tantôt fort, tantôt faible, comme un cri aigu domine les murmures.

"Fini le monde! que ce soit aujourd'hui sa dernière heure!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   26 mai 2018
Tu veux une âme, Arthur ? Une âme ! mais y songes-tu bien ? Veux-tu être comme les hommes ? veux-tu pleurer pour la mort d’une femme, pour une fortune perdue ? veux-tu maigrir de désespoir, tomber des illusions à la réalité ? Une âme ! mais veux-tu les cris de désespoir stupide, la folie, l’idiotisme ? une âme ! tu veux donc croire ? tu t’abaisserais jusqu’à l’espoir ? Une âme ! tu veux donc être un homme, un peu plus qu’un arbre, un peu moins qu’un chien ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pois0nPois0n   15 juillet 2016
Sur les minuit, en effet, Sa Majesté, passant par le Salon des Glaces, s'arrêta net, plongea son regard dans la foule des des masques qui s'empressaient à faire la révérence autour de lui, et, se détournant, dit au marquis de Dangeau qui était là:
- Voyez donc pourquoi l'on s'est permis d'introduire une fantaisie aussi funèbre?
Dangeau, regardant, s'étonna fort: parmi la multitude des masques de cire, tous coloriés à la ressemblance de visages vivants, une face lugubre apparaissait: face creuse, verdâtre, décomposée: face de mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Barbara Sadoul (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Sadoul
Conférence Encore des vampires ? Oui ! Ça mord mais ça ne lasse pas ! enregistrée aux Imaginales 2018. Avec Jeanne-A Debats, Jean Marigny et Barbara Sadoul.
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre