AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 3849128830
Éditeur : tredition (20/11/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Dans un palais vénitien, Aleo Bustamente tente de capter l'affection de Juliette. Il a sauvée cette jeune femme au moment où elle se trouvait dans une détresse totale, suite à l'abandon de son amant Leone Leoni. Aleo souhaite épouser Juliette mais elle s'y refuse obstinément. Dans l'espoir d'infléchir sa décision, il propose qu'elle lui raconte sa douloureuse histoire. Elle le fait avec joie. Elle se souvient de sa première rencontre avec Leone Leoni dans sa petite ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Mimimelie
  03 août 2013
En règle générale, les histoires d'amour m'ennuient terriblement ayant déjà suffisamment à faire et à penser avec les miennes et celles de mon entourage, mais il s'agit de Georges Sand et ayant récemment lu son autobiographie, j'ai souhaité en savoir un peu plus sur l'oeuvre de la mère Sand.
Et bien, je suis ravie. Je trouve que c'est une histoire très bien construite, non pas que je l'en croyais incapable, c'est une simple remarque et cela m'a plu. 
En fait deux récits sont imbriqués, le premier raconte l'histoire qui se déroule à Venise, de Bustamente, épris de Juliette, et qui la demande en mariage, demande que celle-ci décline au présent, trop oppressée qu'elle est encore par l'histoire qu'elle vient de vivre : sa passion malheureuse pour Leone Leoni qui l'a abandonnée. Dans l'espoir de la libérer, Bustamente propose alors à Juliette de mettre en mots son histoire et de la lui raconter pour s'en délier.
Et, deuxième histoire donc, Juliette raconte alors sa terrible passion pour Léoni, jusqu'au moment de sa vie avec Bustamente, la boucle est bouclée, et la première histoire peut se poursuivre. Mais si Juliette à l'issue de sa narration semble soulagée et même envisager un avenir serein avec son amoureux bienfaiteur, l'intrigue rebondit et Bustamente devient témoin, et même acteur, de la suite de l'histoire de Juliette.
Un détail m'a frappé dans ce roman c'est que les agissements crapuleux de Leoni ne sont jamais sanctionnés (à peine un petit séjour rapide en prison), comme si les tourments que nous voulons bien croire qu'il ait pu parfois endurer, et la supposée constance de son amour devaient l'absoudre de tous ses crimes. Curieux cette vision romantique tout de même.
Mais la personnalité de Juliette est tout à fait passionnante aussi. Toute l'expression de sa valeur semble converger vers la souffrance qu'elle endure, comme si, supporter tant de malheurs avec la plus grande humilité suffisait à en faire un être aimable et supérieur. Opinion d'ailleurs qu'elle ne manque pas d'avoir d'elle même si nous nous souvenons de ses divers accès de susceptibilité quant à sa position de fille entretenue et notamment au début dans ses entretiens avec Bustamente où l'on voit bien que derrière le masque de l'humilité et de la soumission se cache un bel orgueil.
Cette fiction nous dit l'auteure en préambule, lui a été suggérée par la lecture de Manon Lescaut de l'Abbé Prévost « Le dernier ouvrage que j'avais lu en quittant Paris était Manon Lescaut J'en avais causé, ou plutôt écouté causer, et je m'étais dit que faire de Manon Lescaut un homme, de Desgrieux une femme, serait une combinaison à tenter et qui offrirait des situations assez tragiques, le vice étant souvent fort près du crime pour l'homme, et l'enthousiasme voisin du désespoir pour la femme ». Je ne saurais en dire un mot de comparaison, ne l'ayant point lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Fantine
  09 octobre 2018

L'amour avec un A majuscule est le point central de cette courte nouvelle écrite par George Sand.
Il n'y a pas besoin d'images, de films, ni de vidéos pour imaginer, pour se représenter cet amour poussé à son paroxysme . tout se trouve dans le "poids" des mots, le style de George Sand. le lecteur visualise les scènes, comme si il les vivaient, dans laquelle interviennent les divers protagonistes. Ces derniers prennent vie au fil des pages afin de raconter, à leur manière leur histoire tout en donnant leur point de vue.
Cela faisait quelques années que je n'avais lu un ouvrage de George Sand. Je l'ai redécouverte au travers de cette nouvelle. Au fil des ans, j'avais complètement oublié comment elle pouvait donner vie à un petit détail et / ou un sentiment par une simple description ...Pareil dans sa manière d'appréhender les "petits" travers de la société du XIX siècle

Commenter  J’apprécie          30
PiertyM
  06 décembre 2013
Une drôle d'histoire d'amour où s'applique cet anecdote: Vaut mieux se donner à un diable qu'on connait plutôt qu'à un ange qu'on ne connait pas. C'est avec délectation que j'ai côtoyé ce livre de Georges Sand
Commenter  J’apprécie          83
JunoR
  18 juin 2018
[Roman audio, lu par René Depasse ]
Roman ô combien intéressant, pas tellement pour lui-même car je ne suis pas grand amateur d'histoires d'amour, mais pour l'étude de caractères et d'époque qu'il représente.
En effet, tout au long de l'histoire, j'étais abasourdie des sentiments, pensées, valeurs et priorités du personnage principal féminin. Ce genre de personnage est totalement inconcevable aujourd'hui, à un point tel qu'on peut se demander si les femmes ont tant changé ou si c'est le regard sur elles qui a changé. Tout au long du livre, on dirait que l'auteur parle d'un petit enfant faible, irresponsable, crédule à l'extrême, incapable du moindre empire sur lui-même...
On jurerait un livre écrit par un auteur masculin avec une idée bien condescendante sur les femmes mais non : l'auteur est une femme elle-même et je suis donc bien intriguée de comprendre ce qui rendait les femmes aussi juvéniles (dans le mauvais sens du terme) à l'époque.
Bref, passionnant. Et si l'ensemble du texte est assez prévisible, je dois dire que le dernier chapitre m'a quand même surprise et fait sourire.
La lecture par René Depasse est de bonne qualité et lorsqu'on s'habitue à son accent extraordinaire, on profite vraiment de son intonation originale et de sa bonne lecture.
Lien : http://www.litteratureaudio...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   21 novembre 2013
Lorsque nous marchons méthodiquement, en fumant nos cigares, pendant des heures entières, sur le même carré de mosaïque, sans nous en écarter d’une ligne, c’est alors que s’opère le plus facilement chez nous ce qu’on pourrait appeler la digestion de l’esprit ; les grandes résolutions se forment en de semblables moments, et les passions soulevées s’apaisent pour enfanter des actions énergiques.
Commenter  J’apprécie          60
PiertyMPiertyM   01 décembre 2013
Toutes les villes de l’Europe le connaissent pour un roué charmant. Quelques personnes seulement en Italie savent qu’il est capable de toutes les scélératesses pour satisfaire ses fantaisies innombrables. Aujourd’hui vous le verrez se modeler sur le type de Lovelace, demain sur celui du pastor Fido. Comme il est un peu poète, il est capable de recevoir toutes les impressions, de comprendre et de singer toutes les vertus, d’étudier et de jouer tous les rôles. Il croit sentir tout ce qu’il imite, et quelquefois il s’identifie tellement avec le personnage qu’il a choisi, qu’il en ressent les passions et en saisit la grandeur. Mais, comme le fond de son âme est vil et corrompu, comme il n’y a en lui qu’affectation et caprice, le vice se réveille tout à coup dans son sang, l’ennui de son hypocrisie le jette dans des habitudes entièrement contraires à celles qui semblaient lui être naturelles. Ceux qui ne l’ont vu que sous une de ses faces mensongères s’étonnent et le croient devenu fou ; ceux qui savent que son caractère est de n’en avoir aucun de vrai sourient et attendent paisiblement...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JunoRJunoR   16 juin 2018
Leoni savait tout ce qu'il fallait éviter et tout ce qu'il fallait observer pour maintenir la paix de l'âme et le bien-être du corps. Il me le dictait avec sa tendresse adorable; et, soumise à lui comme l'esclave à son maître, je ne contrariais jamais un seul de ses désirs. Ainsi il disait que l'échange des pensées de deux êtres qui s'aiment est la plus douce des choses, mais qu'elle peut devenir la pire de toutes si on en abuse. Il avait donc réglé les heures et les lieux de nos entretiens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PiertyMPiertyM   01 décembre 2013
Le jeu a cela d’horrible qu’il ne vous donne pas de ces leçons sur lesquelles il n’y a point à revenir. Il est toujours là qui vous appelle ! Cet or, qui ne s’épuise jamais, est toujours devant vos yeux. Il vous suit, il vous invite, il vous dit : « Espère ! » et parfois il tient ses promesses, il vous rend l’audace, il rétablit votre crédit, il semble retarder encore le déshonneur ; mais le déshonneur est consommé du jour où l’honneur est volontairement mis en risque…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MimimelieMimimelie   03 août 2013
Sois sûre que l'examen trop fréquent de soi-même et des autres est la plus dangereuse des recherches. Il faut secouer ce besoin égoïste qui nous fait toujours fouiller dans notre cœur et dans celui qui nous aime, comme un laboureur cupide qui épuise la terre à force de lui demander de produire.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de George Sand (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de George Sand
Retrouvez vos "Live Books" du seizième numéro saison 2 de Gérard Part En Live ici :
Les Bidochon T22 : Les Bidochon relancent leur couple de Binet aux éditions Dargaud https://www.lagriffenoire.com/1002032-achat-bd-les-bidochon---tome-22---les-bidochon-relancent-leur-couple.html
Où se cache Mickey aux éditions Hachette Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/1002564-divers-jeunesse-mickey---ou-se-cache-mickey-.html
Les os des filles de Line Papin aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146805-divers-litterature-les-os-des-filles.html
Le fils de L?Usari de Xavier-Laurent Petit, Cyril Pommet et Isabelle Merlet aux éditions Rue de Sèvres https://www.lagriffenoire.com/147052-achat-bd-fils-de-l-ursari-bd-le.html
Mort par la France de Pat Perna, Nicolas Otéro aux éditions Les Arènes BD https://www.lagriffenoire.com/112865-achat-bd-morts-par-la-france.html
La tuerie de Nicolas Otéro, Laurent Galandon aux éditions Les Arènes BD https://www.lagriffenoire.com/1000376-achat-bd-la-tuerie.html
Bad Man de Dathan Auerbach aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/142091-nouveautes-polar-bad-man.html
Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/79237-divers-litterature-les-delices-de-tokyo.html
Le rêve de Ryôsuke de Durian Sukegawa aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=109362&id_rubrique=338
L?enfant et l?oiseau Durian Sukegawa aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1001195-divers-litterature-l-enfant-et-l-oiseau.html
O Senseï de Edouard Cour aux éditions Akileos https://www.lagriffenoire.com/42701-bd-o-sensei.html
Madame Zola d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/14853-poche-madame-zola.html
Madame Proust d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15018-poche-madame-proust.html
Le dernier amour de George Sand d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/7050-poche-le-dernier-amour-de-george-sand.html
Une jeunesse de Marcel Proust d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions Livre de Poche 9782253091639
La fabuleuse histoire des légumes d?Evelyne Bloch-Dano aux éditions
+ Lire la suite
autres livres classés : milanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quizz George Sand

George Sand est un pseudonyme pour :

Stéphanie-Félicité de Crest
Marie-Antoinette de Nohant
Amantine-Aurore-Lucile Dupin
Anne-Claire De Paris

10 questions
218 lecteurs ont répondu
Thème : George SandCréer un quiz sur ce livre