AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368124864
288 pages
Éditeur : Charleston (17/09/2019)
3.9/5   24 notes
Résumé :
À la Libération, Céleste a vingt ans. En quelques heures, sa vie bascule dans l’horreur. Elle abandonne tout, choisissant de vivre loin des siens. Son amour pour Alexander, un soldat américain rencontré quelques semaines plus tard, l’entraîne à faire des choix qui ne correspondent pas à ce qu’elle est vraiment : une femme libre et responsable. Peut-elle se résoudre à rester l’épouse soumise qu’on attend d’elle ou, à l’exemple de sa cousine Claire, va-t-elle exiger d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,9

sur 24 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Elodieuniverse
  23 septembre 2019
J'ai lu ce livre en manuscrit en tant que lectrice Charleston. Les personnages sont engagés de force ou par détermination et vont devoir faire les choix de leur vie. Ce roman nous parle de la place et des droits des femmes dans la société française et américaine des années 40. Quand la modernité fait ses premiers pas en France, l'Amérique puritaine est encore bien présente avec ses convictions et ses idéaux qui sont profondément ancrés. C'est une histoire qui montre les prémices du féminisme. L'héroïne est avant-gardiste tout comme certaines femmes de sa famille. C'est un roman sur l'après-guerre vu par les femmes, une vision novatrice et moderne. La contradiction de deux pays, la France et l'Amérique sur les conditions de vie des femmes est passionnante. Les femmes de ce roman se battent dans un environnement où la religion et les hommes semblent diriger le monde, leur vie et leur avenir. J'ai beaucoup aimé ces portraits de femmes en quête d'émancipation, de liberté et d'indépendance. (...)
Ma page Facebook au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
soniaboulimiquedeslivres
  23 septembre 2020
Troisième tome de cette saga historique, « Céleste, la fille de Perline », est la suite de « le printemps des femmes » et « le vent souffle où il veut » (le deux premiers volumes sont regroupés chez Pocket sous le titre « Perline, Clémence, Lucille et les autres »).
Ils peuvent tous se lire indépendamment, mais le mieux, quand même est de les dévorer sans modération, les uns après les autres ! Si les premiers romans nous emmènent au coeur de la Première Guerre Mondiale, « Céleste, la fille de Perline » nous embarque à la fin du conflit de 39-45. Nous sommes toujours à Saint-Etienne, ville où je travaille désormais depuis plus de 15 ans, ce qui rajoute une empathie particulière pour cette histoire.
J'ai été ravie de retrouver les personnages et l'ambiance du récit que j'avais tant appréciés lors des précédents lectures. Perline a désormais 46 ans et est devenue la directrice des Filatures et Tissages Fougerolles. Céleste, quant à elle, la vingtaine tout juste, sera complètement traumatisée par un évènement de fin de guerre. Elle décide de partir travailler dans un couvent au Nord de Lyon, afin d'aider les blessés de guerre américains en servant d'interprète. Elle va y rencontrer Alexander, jeune soldat américain de 25 ans. Entre eux, ce sera le coup de foudre. Ils vont se marier avant qu'Alexander, guéri, ne soit contraint de repartir au front.
Céleste va s'installer aux États-Unis dans sa belle famille, pour aider à la reconstruction, dans l'attente de la démobilisation et du retour de son époux. L'entente avec sa belle-mère sera loin d'être harmonieuse, leurs relations devenant vite conflictuelles, accentuées par les différences culturelles et religieuses.
J'ai plongé dans ce roman avec un plaisir assuré. La plume de l'auteure est fluide, elle a un talent indéniable pour nous immerger dans l'Histoire avec un grand H. Professeure d'histoire-géographie, elle maîtrise son sujet à la perfection (normal me direz-vous), mais elle apporte surtout une touche de sensibilité et de poésie, rendant le récit inlâchable. C'est détaillé, passionnant, sans jamais devenir lourd ni ennuyeux. le lecteur partage pour quelques heures le quotidien de ces femmes souhaitant confirmer et affirmer le rôle chèrement obtenu au fil des deux guerres. le doigt est judicieusement pointé sur le féminisme, l'indépendance des femmes, l'obtention d'une reconnaissance, ou encore le mariage mixte et la divergence d'éducation et religieuse. Les séquelles de la guerre sont décrites avec finesse, le lecteur souffre en compagnie de ces soldats incapables d'extérioriser leurs peurs et leurs blessures psychologiques (nommé bien plus tard syndrome post-traumatique) ; Alexander est l'une de ces âmes perdues avides de retrouver une vie normale.
Le parallèle de Céleste avec la vie de sa cousine, Claire, est intéressant. Claire est un personnage fort, qui n'a pas froid aux yeux et qui sait quelle direction donner à sa vie. Têtue et déterminée, elle fera tout pour arriver au bout de ses rêves. J'ai ressenti beaucoup d'admiration pour elle. Céleste ne manque pas de combativité, mais elle a toujours agit en arrondissant les angles, avec beaucoup de diplomatie. Voilà un trait de caractère que je ne possède malheureusement pas 😀.
Quant à la fin, elle est juste sublime ! Mais chuuuut 😍.
Une lecture que je vous conseille et qui vous transportera bien loin de notre quotidien morose. Vous y trouverez forcément votre compte, que ce soit historiquement, émotionnellement ou encore à travers les sujets sociétaux développés.
#EditionsCharleston #CélestelafilledePerline #JeanneMarieSauvageAvit
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
haros
  16 septembre 2019
Céleste est une jeune femme qui va subir un choc émotionnel fort au sortir de la seconde guerre mondiale. Bien qu'elle soit particulièrement choyée et entourée par sa famille, elle choisit de partir loin de son village pour se faire oublier. Comme elle parle anglais, elle accompagne les médecins auprès des GI américains blessés afin de faire la traduction. C'est là qu'elle rencontre Alexander. Entre eux, c'est l'amour au premier regard et ils se marient très vite, avant que Alexander reparte en mission. Céleste rejoint alors sa belle famille en Amérique à la demande de son mari.
Arrivée au pays de la liberté, Céleste déchante bien vite. Elle, la française indépendante issue d'une lignée de femmes et d'hommes avant gardistes, se retrouve dans une famille régentée par sa belle-mère pour qui la religion est stricte, où la femme n'a sa place qu'à la maison et où même la musique est proscrite. Heureusement, Alexander la rejoint enfin, mais le bonheur de Céleste est là encore de courte durée car son mari revient hanté par les horreurs qu'il a vu à Buchenwald...Entre devoir s'adapter à cette nouvelle vie rigide, essayer d'aider son mari à surmonter ses traumatismes, et vivre la vie dont elle rêve, elle va devoir faire des choix...
 Céleste, fille de Perline est la suite du roman Perline, Clémence, Lucille, des femmes dans la grande guerre. Il se lit indépendemment mais maintenant, j'ai très envie de le lire pour en savoir plus sur les femmes de cette famille : des femmes indépendantes, qui se battent pour vivre à leur façon. On découvre une famille unie et avant-gardiste y compris du côté des hommes, et on découvre d'ailleurs un secret de famille surprenant, surtout pour l'époque!
Je découvre la plume de l'auteure Jeanne-Marie Sauvage-Avit avec ce roman. Elle était professeur d'histoire et géographie et on ressent ses connaissances dans les faits concernant la fin de la seconde guerre mondiale. Toutefois, l'accent est plus mis sur la conquête de la liberté personnelle de Céleste et ses choix d'indépendance. L'auteure fait la part belle au féminisme avec des personnages attachants et profonds. Elle nous fait aussi la présentation d'une Amérique profonde et pudibonde, loin de la liberté promise par ce pays. L'auteure nous pose aussi la réflexion sur le  mariage mixte autant du point de vue de la langue, de la religion que  des mentalités.
Est-ce utile de préciser que j'ai un énorme coup de coeur pour ce roman? J'ai aimé autant l'histoire, que les personnages, que l'écriture. Je remercie Les éditions Charleston pour cette superbe lecture.
Lien : https://www.hellobeautymag.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
labibliothequedesreves
  09 octobre 2019
J'ai adoré !
Lauréate du Prix du Livre Romantique en 2017 pour "Cueilleuse de thé", je découvre pour la première fois la plume fluide et engagée de Jeanne-Marie Sauvage-Avit. Si ce roman se place en 1944, peu de temps avant la fin de la seconde guerre mondiale, l'auteure ne se prive pas de démontrer ses convictions par le biais de ses personnages hauts en couleur et c'est quelque chose que j'ai adoré.
Nous suivons principalement Céleste, vingt ans qui vient de subir un traumatisme : suite à un malentendu, elle se retrouve prisonnière des hommes de la Résistance pour avoir embrassé un allemand. Pour se remettre, elle décide d'être volontaire dans un hôpital à Lyon. Mais quand elle croise le regard du G.I Alexander Walles, américain et combattant pour la liberté, ce n'est pas seulement son coeur qui flanche mais tout son avenir qui va changer. Suivant son époux envers et contre tout, elle partira vers l'Amérique, terre des libertés. Pourtant, ces libertés ne sont pas ce qu'elles semblent être...
Jeanne-Marie Sauvage-Avit nous présente une facette de la guerre différente que celle que j'ai déjà lu : le côté combatif des femmes qui ont du mener à bien la société et remplacer les hommes. Je ne peux qu'approuver les messages forts et clairs que proclame l'auteure et ses personnages. Un combat que nous menons toujours aujourd'hui, qui est difficile, mais qui en vaut la peine.
J'admets avoir trouvé le début du roman un peu long. Toutefois, cela ne m'a pas empêché de beaucoup apprécier ma lecture par la suite, lorsque Céleste et Claire n'hésitent pas à faire entendre leurs voix. J'ai adoré ces deux personnages pour leurs caractères audacieux, rebelles et leurs répliques cinglantes. Cela ne les empêche, cependant, pas d'être dotées d'une grande sensibilité. Ces femmes fortes donnent espoir aux autres dans l'Amérique et la France des années 40/50.
J'ai tout autant apprécié les personnages secondaires : la famille de Céleste et Claire est dissonante mais adorable (surtout Clémence, que j'ai trouvé touchante). Il est bien mis en exergue que toute famille n'était pas comme ça à l'époque, et que c'était une véritable chance de se sentir aimer et protéger.
Qu'il s'agisse de la vie américaine puritaine ou française, j'ai été déboussolée de voir comment les choses se déroulaient : les mariages arrangés, la pression parentale, la pression religieuse et d'une communauté. Tout était fait pour étouffer les femmes, dans un monde fait et dirigé par les hommes. En avançant dans la lecture, on sent le vent changer de direction et les choses évoluer, heureusement !
La question du roman est la suivante : faut-il sacrifier sa personne par amour ? Une question qui est véritablement d'actualité et à laquelle nous sommes tous confrontés. le choix n'est pas évident. Pour savoir ce que Céleste et Claire auront choisi, je vous laisse découvrir le roman...
J'ai régulièrement grincé les dents au cours de ma lecture face au comportement révoltant envers le genre féminin, mais je n'en suis aussi que plus admirative pour ces femmes qui n'ont pas hésité à porter leurs convictions pour faire changer les choses. Elles ont réussi à façonner mon avenir, le nôtre, pour le mieux. Alors, merci.
En bref, ce roman n'est pas qu'une simple histoire : il retrace le début de l'indépendance, les premiers pas des femmes vers la liberté et je n'ai jamais été aussi fière d'en être une. Encore merci aux éditions Charleston !
Lien : https://bibliothequedesreves..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bislys
  16 mai 2021
Après avoir suivi les aventures de Perline pendant la première guerre mondiale, voici maintenant celles de Céleste, sa fille, et l'intérêt n'est pas du tout le même. Tout va trop vite : on ne prend pas le temps d'apprendre à connaître les nouveaux personnages et les intrigues sont résolues en à peine quelques pages. Je n'ai pas vu l'intérêt de faire de Céleste une épouse américaine car ça n'apporte vraiment rien de plus au récit. Cette suite n'est vraiment pas à la hauteur du premier tome. Dommage.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ElodieuniverseElodieuniverse   07 septembre 2019
Les lois, les religions, quelles qu'elles soient, ont été faites par des hommes pour les hommes.
Commenter  J’apprécie          140
Fanfan-DoFanfan-Do   03 octobre 2019
Quand elle sera en âge de penser par elle-même, elle choisira si elle veut devenir chrétienne ou pas. Si oui, elle sera baptisée, décréta Samuel.
Céleste apprécia cette différence d'avec les pratiques catholiques qui imposent le baptême à un nourrisson.
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-DoFanfan-Do   03 octobre 2019
Aucune femme ne mérite d'être tondue. Ce n'est pas nous qui faisons la guerre. Ce n'est pas nous qui l'avons déclarée, perdue, qui avons décidé de collaborer avec l'occupant. Nous ne faisons que survivre à leurs conneries. Survivre, tu m'entends.
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-DoFanfan-Do   03 octobre 2019
Les lois, les religions, quelles qu'elles soient, ont été faites par des hommes et pour les hommes. Depuis des siècles, les femmes n'ont qu'un seul et unique rôle à jouer, tenir la maison de celui qui vit à leur côté.
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-DoFanfan-Do   03 octobre 2019
Ça a toujours été ainsi et ça l'est encore. Les filles obéissent à leur père et servent de garantie pour sceller une alliance.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jeanne-Marie Sauvage-Avit (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne-Marie Sauvage-Avit
À l'occasion des 5 ans des éditions Charleston, Karine Bailly de Robien, directrice générale adjointe, vous explique la création cette maison d'édition en 2013 ?
Elle revient également sur la création du Prix du Livre Romantique : vous avez jusqu'au 16 septembre pour participer à l'édition 2019 : http://editionscharleston.fr/prix-livre-romantique/
Karine Bailly de Robien évoque aussi les belles pépites francophones repérées par l'appel à manuscrits et hors le cadre du Prix : Clarisse Sabard, Alia Cardyn, Jeanne-Marie Sauvage-Avit, Béatrice Courtot, Marie Vareille, Sophie Henrionnet ou encore la Team RomCom.
Et vous, quel est votre roman préféré des éditions Charleston ?
Retrouvez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston/
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2408 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..