AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092530720
Éditeur : Nathan (27/01/2011)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 20 notes)
Résumé :

" J'ai eu un choc en voyant mon portrait. Il m'a barbouillé les joues de rouge et labouré les mains de traits verts. Je suis laide à faire peur.

Si seulement j'avais eu le courage de lui dire que je n'aimais pas son tableau, il ne me l'aurait certainement pas offert. Pauvre monsieur Vincent, il travaille tellement.

C'est cruel, mais je crois bien que c'est un peintre raté !" Une fenêtre ouverte sur Vincent Van Gogh, à trav... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  14 janvier 2013
Les derniers jours de van Gogh à travers l'observation d'une jeune fille de la campagne. Adeline aide ses parents à tenir une auberge. elle est la trouve trop jeune pour batifoler. C'est alors qu'arrive à l'auberge un jeune peintre qui fait des tableaux étranges...
L'incompréhension de la peinture de van Gogh par ses contemporains est bien analysée. le texte est court et facile à lire.
Commenter  J’apprécie          140
javine
  10 septembre 2012
Une réelle surprise!
J'avais accompagnée mon fils aux Chiroux, section jeunesse, et là, je vois sur une étagère, la face de ce petit livre qui me parle, non mieux même, qui m'a tapé dans l'oeil, il faut dire que je suis très branchée peintres...
Un été avec Van Gogh, je me dit vite le lire, et bien, loin d'être décue j'ai trouvé ce livre frais plein de tendresse avec des anécdotes sur la vie réelle du peintre.
Ne restez pas coincé sur le fait qu'au dos il y soit inscrit à partir de 11 ans, car cettte histoire nous fait vivre les premiers émois d'Adeline et son amitié plus que curieuse avec un maitre de la peinture, bien en avence sur son temps..
Je le conseille a tous!
Commenter  J’apprécie          90
HermioneGrangerWeasley
  13 juin 2017
"Le journal d'Adeline" traite des sujets sensibles (ex: les relations mère-fille, la mort, le suicide...) avec grâce, sans nul nous donner envie de quitter le livre par dégoût. Vu par l'oeil d'Adeline, jeune fille maltraité par sa mère, Van Gogh est plus ou moins bien. Un livre sensible et agréable à lire...
Bonne Lecture !
Commenter  J’apprécie          70
Benjo1306
  09 juin 2012
Un été avec Van Gogh. Vraiment sympathique. Une lecture facile pour découvrir le monde de van Gogh dans un petit village français. Au travers du regard d'Adeline, la fille de l'aubergiste où Van Gogh a pris une chambre pour ses derniers mois, on découvre les sentiments qui pouvaient l'habiter et qui sont transmises dans sa peinture. On rentre tout de suite dans son univers et le monde qui l'entoure. Sous la forme de journal, ce livre relit bien l'art et la littérature. Je le conseille particulièrement pour l'Histoire des Arts. D'ailleurs, voici un dossier pédagogique très bien construit autour de ce livre pour chaque classe : http://www.nathan.fr/enseignants/jeunesse/fiches_peda/253072_journal_adeline.pdf
A découvrir du même auteur : le sourire d'une mère par Marie Sellier.
Commenter  J’apprécie          30
lire_pour_le_plaisir
  25 août 2011
Auvers-sur-Oise, 1890. Adeline Ravoux, 13 ans, tient son journal intime. A la date du mardi 20 mai, elle note l'arrivée d'un nouveau pensionnaire à l'auberge tenue par ses parents : « Un grand, roux, osseux, qui a une épaule plus haute que l'autre et des yeux bleus et fixes comme un oiseau de proie. Il ferait presque peur, s'il ne souriait pas de façon aussi désarmante. »
Cet homme étrange, c'est Monsieur Vincent. Un peintre qui passe son temps les pinceaux à la main, réalisant jusqu'à trois toiles par jour. Lorsqu'il propose à la jeune fille de faire son portrait, celle-ci ne se doute pas que le résultat va être si abominable : « J'ai eu un choc en voyant mon portrait. Il m'a barbouillé les joues de rouge et labouré les mains de traits verts. Je suis laide à faire peur. Ce n'est pas moi. […] le tableau, je le cacherai sous mon lit pour que surtout personne ne le voie. » Habituée aux peintures d'autrefois, bien lisses, elle voit en Monsieur Vincent un laboureur de toiles dont les oeuvres sont heurtées, brutales, presque sauvages. Comme s'il peignait avec sa colère ou son désespoir. Malgré tout, l'adolescente est touchée par la douceur, l'amabilité et la gentillesse de l'artiste. C'est pourquoi le 27 juillet 1890 restera pour elle une date à marquer d'une pierre noire…
Marie Sellier imagine les derniers jours de van Gogh à travers le regard sensible d'une jeune fille. Elle distille, par le biais du journal intime d'Adeline, des éléments véridiques et d'autres totalement inventées. Un très joli texte qui permettra aux jeunes lecteurs de découvrir la nature complexe d'un homme tenant aujourd'hui une place majeure dans l'histoire de la peinture.
Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
javinejavine   10 septembre 2012
Il dessine bien, là n'est pas le problème, mais les finitions sont baclées. Moi je préfère la manière des grands peintres d'autrefois.....Tout est tellement heurté, brutal, presque sauvage, dans la peinture de MR Vincent.
Commenter  J’apprécie          150
RylouRylou   11 juillet 2017
... en quelques traits, il a fait surgir un tout petit oiseau ébouriffé - une mésange ou un moineau - au creux d'une grande main aux doigts maigres et longs.
Commenter  J’apprécie          20
talou61talou61   23 mai 2017
Il n'y a pas un bruit dans la maison. Depuis la mort de Georges, le silence est assourdissant. Plus de parquet qui craque, plus de raclement de gorge ni de toux, plus de porte qui claque, plus de clé qui couine dans la serrure.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marie Sellier (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Sellier
Marie Sellier - La peu de mon tambour
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
651 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre