AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782092530726
112 pages
Nathan (27/01/2011)
3.41/5   22 notes
Résumé :

" J'ai eu un choc en voyant mon portrait. Il m'a barbouillé les joues de rouge et labouré les mains de traits verts. Je suis laide à faire peur.

Si seulement j'avais eu le courage de lui dire que je n'aimais pas son tableau, il ne me l'aurait certainement pas offert. Pauvre monsieur Vincent, il travaille tellement.

C'est cruel, mais je crois bien que c'est un peintre raté !" Une fenêtre ouverte sur Vincent Van Gogh, à trav... >Voir plus
Que lire après Journal d'Adeline : Un été de Van GoghVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Les derniers jours de van Gogh à travers l'observation d'une jeune fille de la campagne. Adeline aide ses parents à tenir une auberge. elle est la trouve trop jeune pour batifoler. C'est alors qu'arrive à l'auberge un jeune peintre qui fait des tableaux étranges...
L'incompréhension de la peinture de van Gogh par ses contemporains est bien analysée. le texte est court et facile à lire.
Commenter  J’apprécie          190
Une réelle surprise!
J'avais accompagnée mon fils aux Chiroux, section jeunesse, et là, je vois sur une étagère, la face de ce petit livre qui me parle, non mieux même, qui m'a tapé dans l'oeil, il faut dire que je suis très branchée peintres...
Un été avec Van Gogh, je me dit vite le lire, et bien, loin d'être décue j'ai trouvé ce livre frais plein de tendresse avec des anécdotes sur la vie réelle du peintre.
Ne restez pas coincé sur le fait qu'au dos il y soit inscrit à partir de 11 ans, car cettte histoire nous fait vivre les premiers émois d'Adeline et son amitié plus que curieuse avec un maitre de la peinture, bien en avence sur son temps..
Je le conseille a tous!
Commenter  J’apprécie          100
1890. Adeline, jeune fille d'aubergistes de campagne, nous raconte ses journées sous la forme d'un journal. Ses amours avec le jeune Louis, méprisé par sa mère du fait de sa situation familiale difficile, sa complicité avec sa grand-mère, qui deviendra la complice de ses rendez-vous amoureux clandestins et , sa rencontre avec l'étrange Vincent van Gogh. Un autre monde s'ouvre à elle au travers de la peinture post-impressionniste aux couleurs tourmentées de cet artiste maudit et sensible ! Finalement, la vie, on peut la voir autrement ! Peut-être que la mère d'Adeline devrait réapprendre à percevoir avec le coeur ?
: Une façon accessible et fraîche de rentrer dans l'art de van Gogh via le journal de cette petite provinciale. Il est intéressant de constater à quel point à cette époque, son art était incompris, son succès posthume et qu'il ne pouvait pas en vivre.
Commenter  J’apprécie          70
Je recommande ! L'écriture fluide et envoûtante de l'autrice nous emporte au fil des pages, nous invitant à réfléchir sur notre propre parcours et nos propres questionnements existentiels. À travers le prisme de l'introspection d'Adeline, Sellier explore avec finesse des thèmes universels tels que l'amour, l'identité, et la quête de soi.
Commenter  J’apprécie          20
Auvers-sur-Oise, 1890. Adeline Ravoux, 13 ans, tient son journal intime. A la date du mardi 20 mai, elle note l'arrivée d'un nouveau pensionnaire à l'auberge tenue par ses parents : « Un grand, roux, osseux, qui a une épaule plus haute que l'autre et des yeux bleus et fixes comme un oiseau de proie. Il ferait presque peur, s'il ne souriait pas de façon aussi désarmante. »

Cet homme étrange, c'est Monsieur Vincent. Un peintre qui passe son temps les pinceaux à la main, réalisant jusqu'à trois toiles par jour. Lorsqu'il propose à la jeune fille de faire son portrait, celle-ci ne se doute pas que le résultat va être si abominable : « J'ai eu un choc en voyant mon portrait. Il m'a barbouillé les joues de rouge et labouré les mains de traits verts. Je suis laide à faire peur. Ce n'est pas moi. […] le tableau, je le cacherai sous mon lit pour que surtout personne ne le voie. » Habituée aux peintures d'autrefois, bien lisses, elle voit en Monsieur Vincent un laboureur de toiles dont les oeuvres sont heurtées, brutales, presque sauvages. Comme s'il peignait avec sa colère ou son désespoir. Malgré tout, l'adolescente est touchée par la douceur, l'amabilité et la gentillesse de l'artiste. C'est pourquoi le 27 juillet 1890 restera pour elle une date à marquer d'une pierre noire…

Marie Sellier imagine les derniers jours de van Gogh à travers le regard sensible d'une jeune fille. Elle distille, par le biais du journal intime d'Adeline, des éléments véridiques et d'autres totalement inventées. Un très joli texte qui permettra aux jeunes lecteurs de découvrir la nature complexe d'un homme tenant aujourd'hui une place majeure dans l'histoire de la peinture.
Lien : http://crdp.ac-amiens.fr/cdd..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Il dessine bien, là n'est pas le problème, mais les finitions sont baclées. Moi je préfère la manière des grands peintres d'autrefois.....Tout est tellement heurté, brutal, presque sauvage, dans la peinture de MR Vincent.
Commenter  J’apprécie          150
Il n'y a pas un bruit dans la maison. Depuis la mort de Georges, le silence est assourdissant. Plus de parquet qui craque, plus de raclement de gorge ni de toux, plus de porte qui claque, plus de clé qui couine dans la serrure.
Commenter  J’apprécie          20
... en quelques traits, il a fait surgir un tout petit oiseau ébouriffé - une mésange ou un moineau - au creux d'une grande main aux doigts maigres et longs.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Marie Sellier (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Sellier
157 collégiens; 3 auteurs, 3 romans, 3 intervenants, 3 parcours. Une expérience littéraire de 6 mois faite de lectures, d'échanges et de débat, de rencontres, de questions, de critiques, de lectures à voix haute… Avec les élèves de 4èmeC du collège Pablo Picasso (Bron), les élèves de 3ème5 du collège Théodore Monod (Bron), les élèves de 5ème2 du collège Jean Monnet (Lyon 2), les élèves de 3ème3 du collège Olivier de Serres (Meyzieu), les élèves de 5ème6 du collège Honoré de Balzac (Vénissieux), les élèves 3ème3 du collège Jean Macé (Villeurbanne), et leurs équipes pédagogiques. Avec les auteurs Yann Fastier, Sylvain Pattieu, Marie Sellier, et les intervenants artistiques Raphaële Botte, Raphaël France-Kullmann, Camille Thomine. En partenariat avec la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon, la Ville de Bron, la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de l'Académie de Lyon, et l'Espace Albert Camus / Pôle en Scènes (Bron)
Une réalisation Fête du Livre de Bron/Collectif Risette
:
:
:
+ Lire la suite
autres livres classés : vincent van goghVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (47) Voir plus



Quiz Voir plus

Journal d'Adeline un été avec van Gogh

Comment mamé est-elle dcd ?

Elle est tombée de l'escalier
Son chat la griffé
Elle est morte de vieillesse
On l'a agressé

7 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Journal d'Adeline : Un été de Van Gogh de Marie SellierCréer un quiz sur ce livre

{* *}