AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702163211
Éditeur : Calmann-Lévy (14/11/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En Normandie, dans les années 20. Depuis la mort de son mari, un homme d’affaires fortuné, Jeanne Bellanger se consacre avec passion à son entreprise de blanchisserie de Deauville et à la laverie-école qu’elle a fondée dans sa propriété des Genêts à l’intention des jeunes filles orphelines ou désargentées.
Elle prend sous sa protection l’une de ses élèves, Mathilde, que sa famille veut retirer de l’école pour la faire travailler.
Mais Mathilde est un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Rustycat
  20 octobre 2019
Des années 1920 jusqu'à la fin de la deuxième guerre mondiale, j'ai retrouvé avec plaisir Jeanne et tout son entourage.
Avec comme toile de fond l'école des Genêts et le destins de la ( ou des … ) dames des Genêts, on ira aussi aux USA en pleine période ségrégationniste.
La vie ne va pas ménager les héros de ce roman qui nous tient en haleine et nous remet bien dans l'ambiance de ces années là.
On attend la suite ....
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 décembre 2018
En dépit de la chaleur, tout son corps se tendait vers cette fille. Il la trouvait jolie tout à coup, avec son teint mat, ses cheveux frisés et ses lèvres charnues. Et elle lui procurait tant de jouissance ! Jamais il n’aurait imaginé que de tels plaisirs pouvaient exister ! Ses camarades parisiens avaient eu beau lui vanter les délices de la maison close et les prouesses des pensionnaires, il n’avait pas voulu y croire, les soupçonnant d’imagination excessive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   26 décembre 2018
« J’ai ramené deux choses de la guerre, un trou dans la cuisse, provoqué par un obus allemand, et un trou dans le cœur provoqué par une infirmière française. » Allusion à peine voilée à sa situation matrimoniale : soigné dans un hôpital militaire à l’arrière du front, il avait rencontré l’infirmière qui devait devenir sa femme. Un mariage désastreux dont il n’arrivait pas à se dépêtrer, l’épouse ne souhaitant pas rompre le lien matrimonial qui lui apportait une situation sociale et financière non négligeable. De plus, elle n’avait rien à reprocher à son mari, hormis son manque de tendresse, un état dont elle semblait s’accommoder
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 décembre 2018
Le séchage est en définitive le seul aspect qui n’a guère évolué depuis des lustres, murmura-t-elle, comme si elle se parlait à elle-même. C’est toujours le soleil et le vent qui se chargent de la besogne ! Enfin une chose immuable ! Alors que le lavage et même le repassage ont tellement évolué sous l’influence des nouvelles techniques qui s’améliorent d’année en année. Tellement vite qu’il me faudrait changer les machines tous les deux ans si je voulais rester à la pointe de la modernité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 décembre 2018
Elle prétend que ce qu’on enseigne dans votre école ne me servira à rien et qu’elle n’aurait jamais dû me permettre de faire cette bêtise ! Que pour devenir une épouse de fermier, ce n’est pas la peine d’aller à l’école, fût-ce une école ménagère ! Elle-même n’y est jamais allée et ne s’en porte pas plus mal ! Seulement, moi, je veux travailler et gagner ma vie, pas comme elle qui n’a jamais quitté son village et sa ferme. Et aux Genêts, j’apprends tant de choses qui me seront utiles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 décembre 2018
Il ne connaissait du monde que les images glanées dans les livres de géographie. Venise et ses canaux, les cyprès de la tendre Toscane, les ponts de Florence, l’avaient conquis. Et la douceur de vivre italienne. Cette dolce vita qu’on ne connaissait pas en France. Et puis il avait alors le cœur gonflé d’amour. La belle Mathilde ne le quittait pas. Il lui écrivait, sans espoir de réponse, puisqu’il ne pouvait donner d’adresse, changeant d’hôtel trop souvent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Video de Geneviève Senger (1) Voir plusAjouter une vidéo

Geneviève Senger : le cigogneau
Olivier BARROT, filmé au square Saint-Médard à Strasbourg, présente le roman de Geneviève SENGER, "Le Cigogneau", histoire de Camille, garçon détesté par sa mère, une obsédée de l'eau de javel et de la brosse à reluire. C'est aussi sa rencontre avec Vive, adolescente et mal aimée comme lui, et son envol pour retrouver son père.
autres livres classés : années 20Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1850 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre