AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Bernard Comment (Traducteur)
EAN : 9782070140817
288 pages
Gallimard (16/09/2021)
3.12/5   4 notes
Résumé :
Que ressent-on devant une oeuvre d'art ? La partition que joue Antonio Tabucchi dans ses Récits avec figures nous fait voyager à travers ses textes inspirés, de façon apparente ou non, par des peintures, des dessins et des photographies. Entre jour et nuit, pluie, soleil et songes, ce recueil explore et célèbre le lien de toujours entre l'art et la littérature. L'auteur nous emmène à Lisbonne, en Toscane, auprès de Pessoa ou au coeur de l'oeuvre de Robert Louis Stev... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  22 septembre 2021
[ Choisi ce vendredi 17 septembre 2021- Librairie Caractères / Issy-les-Moulineaux ]
Une lecture singulière entre réalité, souvenirs, et histoires surréalistes, rêveries, remarques caustiques sur nos sociétés…Recueil de textes anciens déjà publiés, à nouveau réunis dans ce volume, avec d'autres, complètement inédits…
Chaque récit est introduit par une oeuvre artistique…Hommage à des écrivains ou à un artiste, en particulier…dont le dessinateur, Vincenzo Nisivoccia envers lequel, parmi d'autres, Antonio Tabucci, exprime une grande admiration...
« de cette humanité encore si vive, non homologuée, expressive (...) Vincenzo Nisivoccia s'est fait l'interprète figuratif. le trait du dessin est essentiel, d'une extrême sobriété, parfois seule une partie du visage apparaît, comme si l'autre partie n'avait pas d'importance parce que l'essentiel a déjà été attrapé. Et l'essentiel c'est le caractère. En regardant ces visages on croit lire -Les Caractères- de la Bruyère: le vieux mélancolique, la dame un peu flétrie, mais encore pleine d'espérances, le poète, le penseur, le vagabond, l'oisif, le bellâtre, le philosophe à temps perdu. Mais comme ils sont vrais, et vivants, et comme cela nous réjouit de les regarder, comme cela nous fait éprouver que le monde est encore humain et non pas constitué uniquement d'automates qui obéissent aux lois des masses.
Je me demande si l'auteur de ces portraits, en plus d'être un dessinateur, ne peut pas être qualifié d'anthropologue ou de psychanalyste. Je pense qu'il est les trois à la fois, comme le sont les artistes, qui ont le privilège de nous servir de miroir pour nous renvoyer notre propre image. (p. 253)
Un ouvrage déniché par hasard au fil de flâneries… qui fera , j'espère , le bonheur d'un ami, passionné de littérature et d'Art, à la fois, dont c'est l'anniversaire dans une dizaine de jours…Ouvrage qui s'envolera vers les montagnes jurassiennes. Pour l'instant, je prends le temps de savourer ces textes mêlant Littérature , Beaux-arts, et souvenirs plus personnels d'Antonio Tabucchi…ainsi que des rêves !
« Que ressent-on devant une oeuvre d'art ? La partition que joue Antonio Tabucchi dans ses Récits avec figures nous fait voyager à travers ses textes inspirés, de façon apparente ou non, par des peintures, des dessins et des photographies… »
J'ai finalement choisi de lire ces textes dans le plus parfait désordre… au fil de mes attirances pour telle ou telle oeuvre… Parmi des récits de longueurs inégales… j'exprime plusieurs préférences : le choix d'un extrait du « Testament » d'une peintre , Maria Helena Vieira da Silva et l'hommage magnifique à l'écrivain , Stevenson, ayant enchanté tant d'adolescents et des plus grands, avec la mise en avant d'un de ses illustrateurs : Tullio Pericoli :
«Je lègue à mes amis
un bleu céruléum pour voler haut
un bleu de cobalt pour le bonheur
un bleu d'outremer pour stimuler l'esprit
un vermillon pour faire circuler le sang allègrement
un vert mousse pour apaiser les nerfs
un jaune d'or : richesse
un violet de cobalt pour la rêverie
une garance qui fait entendre le violoncelle
un jaune baryte: science-fiction, brillance, éclat
un ocre jaune pour accepter la terre
un vert Véronèse pour la mémoire du printemps
un indigo pour pouvoir accorder l'esprit à l'orage
un orange pour exercer la vue d'un citronnier au loin
un jaune citron pour la grâce
un blanc pur : pureté
terre de Sienne naturelle: la transmutation de l'or
un noir somptueux pour voir Titien
une terre d'ombre naturelle pour mieux accepter la mélancolie noire
une terre de Sienne brûlée pour le sentiment de durée
Maria Helena Vieira da Silva, Testament (p. 147) »
Un ouvrage des plus singuliers que j'ai savouré ; certains écrits me sont cependant restés obscurs, mais d'autres m'ont transportée dans de beaux ressentis envers l'Art ,les Artistes, et leurs correspondances avec la Vie et la Littérature… et point des plus appréciables de cette lecture, j'ai découvert plusieurs peintres et dessinateurs, m'étant inconnus jusqu'à leurs noms, dont un artiste kurde : Jalal Raouf, et un dessinateur italien : Vincenzo Nicivoccia…!!
Ouvrage complété in-fine par la liste des oeuvres et des artistes…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2021
Les héritiers remercient

Je lègue à mes amis
un bleu céruléum pour voler haut
un bleu de cobalt pour le bonheur
un bleu d'outremer pour stimuler l'esprit
un vermillon pour faire circuler le sang allègrement
un vert mousse pour apaiser les nerfs
un jaune d'or : richesse
un violet de cobalt pour la rêverie
une garance qui fait entendre le violoncelle
un jaune baryte: science-fiction, brillance, éclat
un ocre jaune pour accepter la terre
un vert Véronèse pour la mémoire du printemps
un indigo pour pouvoir accorder l'esprit à l'orage
un orange pour exercer la vue d'un citronnier au loin
un jaune citron pour la grâce
un blanc pur : pureté
terre de Sienne naturelle: la transmutation de l'or
un noir somptueux pour voir Titien
une terre d'ombre naturelle pour mieux accepter la mélancolie noire
une terre de Sienne brûlée pour le sentiment de durée

Maria Helena Vieira da silva, Testament (p. 147)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24fanfanouche24   20 septembre 2021
Epices, dentelles, voyages lointains

[A propos de Piero Pizzi Cannella ]

Regarder un tableau peut conduire loin. Et il est juste qu'il en soit ainsi, car là est la beauté de l'art: nous faire naviguer à notre meilleur gré. Et si cette navigation pourra ne sembler qu'un jeu à certains, ce ne sera certainement ton cas, Pizzi Cannella, car tu sais comme moi et mieux que moi à quel point l'art se fait aussi "par jeu". Mais un jeu sérieux. Or donc, un peu par jeu, un peu pour ne pas mourir.

Ton admirateur Antonio Tabucci
(p. 226)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2021
Une fenêtre sur l'inconnu

Pourquoi était-il allé habiter là ? Il ne le savait pas. Ou plutôt, il le savait. A cause d'un paysage qui allait lui faire abandonner l'inquiétude: grands espace, campagnes, silences, les maisons d'autrefois, quand les maisons étaient des maisons, et que dedans, avec les personnes, il y avait les harnais, les outils, tout ce qui servait à la vie de tous les jours et qui se passait là autour, près des maisons où on était. (p. 67)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2021
« Les héritiers remercient

8. Laque de Garance

- Si je pense à elles, [Maria Helena Vieira da Silva , Wislawa Szymborska et Sophia de Mello Breyner ] c'est la garance qui me vient en tête. Et vous qui semblez si connaisseur en couleurs, vous n'ignorez pas que la garance n'est pas une couleur matérielle, c'est une laque. A l'état naturel elle va du rose au carmin, mais quand on l'étend sur une toile elle devient transparente et sert à faire briller toutes les autres couleurs, à les rendre resplendissantes et magiques comme si elles étaient inondées de lumière, voilà pourquoi Van Gogh l'utilisait autant quand il voulait capter la lumière de la Provence. La laque de garance est aérienne et volatile, chers messieurs, elle donne de la brillance à des couleurs qui sans cela seraient fades: c'est comme si vous preniez des lunettes colorées par une grise journée d'automne. Maria Helena [Vieira da Silva ] Wislawa [Szymborska ] et Sophia [de Mello Breyner ] sont ma laque de garance, et si je regarde le monde par leurs yeux, j'entends une musique de violoncelle. (p. 154)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   20 septembre 2021
Cafés parisiens

[A propos de l'artiste Vincenzo Nisivoccia ]

De cette humanité encore si vive, non homologuée, expressive (...) Vincenzo Nisivoccia s'est fait l'interprète figuratif. Le trait du dessin est essentiel, d'une extrême sobriété, parfois seule une partie du visage apparaît, comme si l'autre partie n'avait pas d'importance parce que l'essentiel a déjà été attrapé. Et l'essentiel c'est le caractère. En regardant ces visages on croit lire -Les Caractères- de La Bruyère: le vieux mélancolique, la dame un peu flétrie, mais encore pleine d'espérances, le poète, le penseur, le vagabond, l'oisif, le bellâtre, le philosophe à temps perdu. Mais comme ils sont vrais, et vivants, et comme cela nous réjouit de les regarder, comme cela nous fait éprouver que le monde est encore humain et non pas constitué uniquement d'automates qui obéissent aux lois des masses.
Je me demande si l'auteur de ces portraits, en plus d'être un dessinateur, ne peut pas être qualifié d'anthropologue ou de psychanalyste. Je pense qu'il est les trois à la fois, comme le sont les artistes, qui ont le privilège de nous servir de miroir pour nous renvoyer notre propre image. (p. 253)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Antonio Tabucchi (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antonio Tabucchi
Payot - Marque Page - Antonio Tabucchi - Ecrire à l'écoute
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Que peut-on ambitionner, désirer, prétendre, rêver, souhaiter, viser, vouloir avec Pereira ?

Qui est Pereira ?

Un détective privé
Un policier corrompu
Un journaliste
Un membre de la milice
Il est tout cela à la fois

20 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Pereira prétend de Antonio TabucchiCréer un quiz sur ce livre