AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Michèle Valencia (Traducteur)
EAN : 9782264042781
416 pages
10-18 (03/01/2008)
3.86/5   76 notes
Résumé :
Vienne, 1903. Interrompu au milieu d'une valse, l'inspecteur Oskar Rheinhardt doit se rendre d'urgence à l'école militaire de Saint-Florian pour constater la mort, apparemment naturelle, d'un jeune cadet.

D'étranges marques sur le corps du garçon poussent néanmoins l'inspecteur à poursuivre l'enquête et à faire appel à son ami, le psychiatre Max Liebermann, pour le seconder.

Interprétations des rêves et tests de Rorschach, tous les nouv... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 76 notes
5
4 avis
4
12 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Crazynath
  19 juin 2022
Ces derniers temps, je suis tout sauf dispersée dans mes lectures. Je n'en reviens pas moi-même, car là je suis en train d'enchainer les tomes de la série de Frank Tallis sans me laisser séduire (ou presque) par d'autres livres.
Bref, je suis retournée avec beaucoup de plaisir dans la Vienne décrite par l'auteur. Ce troisième tome commence de fort belle manière puisque nous sommes à un bal et que nos deux héros ne sont pas seulement des très bons musiciens mais aussi des danseurs sachant évoluer au rythme des valses viennoises.
Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et l'inspecteur Oskar Reinhardt va devoir interrompre sa soirée pour se rendre dans une école militaire : en effet, le corps d'un jeune homme a été découvert dans des circonstances plutôt suspectes. C'est à causes de ces circonstances et d'autres éléments repérés par le médecin légiste que l'inspecteur Reinhardt va faire appel à Max.
Et c'est le début d'une enquête où tout n'est qu'apparence et faux semblants. Une vérité en cache peut-être une autre…
Une fois de plus, j'ai apprécié le côté « médical » de cette série avec Max qui va aider son ami par le biais de la psychanalyse.
Le contexte historique est toujours aussi bien évoqué pat l'auteur. En effet, nous sommes dans une période où les intrigues politiques ne sont pas absentes et où des anarchistes peuvent se cacher derrière des personnes que l'on aurait plutôt tendance à juger inoffensives..
Mon enquête préférée pour l'instant !
Challenge Mauvais Genres 2022
Challenge A travers l'Histoire 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Souri7
  24 septembre 2016
J'ai découvert cette saga historico-policière grâce à une amie. Depuis, je suis fan absolue et je n'en rate aucun.
Bon parlons d'abord du récit. Un élève d'une école militaire est retrouvé mort et son corps laisse soupçonné des maltraitances dues peut-être à des sévices. Voila comment le récit débute mais…. après moult péripéties et rebondissements (parmi lesquels, une aventure amoureuse, un cadavre qui se fait la belle, une histoire de codage…), nous découvrons que ce qui paraît être ne l'est pas … et ce qui n'est pas… peut l'être !!! [A MÉDITER ) Croyez-moi, il s'en passe des choses dans cette école militaire et le récit est vraiment palpitant puisque dès qu'une explication est trouvée à quelque chose, un autre élément pose problème. Sans compter, que nous assistons dans ce tome aux tracas amoureux du professeur Liebermann… (franchement, ce que les hommes sont parfois idiot !!)
A la différence de pas mal de livre de type « policier-historique », le cadre choisit par cet auteur est vraiment atypique et multiple. D'une part, le cadre historique est situé au début du XXème siècle en Autriche où l'antisémitisme, la haine de l'autre est vraiment présente et acceptée par la population comme quelque chose de banal... ce qui parfois donne au récit un aspect très sombre, très cru. D'autre part, l'auteur émaille son récit de références à la musique classique qui apporte un côté plus doux, plus poétique… Enfin, les enquêtes ne sont pas traitées comme le feraient Sherlock Holmes avec des indices découverts au fil de l'intrigue, mais grâce à la psychologie. Dans ce roman, nous allons voir que le test de Rorschard (les tâches d'encre) va être un élément décisif dans l'avancée de l'enquête…
En bref, vous avez envie de lire un roman policier où l'auteur va vous surprendre à chaque fois que vous penserez tenir la solution, lisez ce roman.
Je compte quant à moi poursuivre l'aventure prochainement avec la lecture du tome 4
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
LePamplemousse
  12 mars 2018
Troisième tome des aventures de Oskar Rheinhardt et de Max Liebermann, un policier et son ami psychiatre, qui enquêtent à Vienne au tout début des années 1900.
Dans ce volume, ils vont devoir faire la lumière sur le décès suspect d'un élève dans une prestigieuse école militaire qui semble abriter de sombres secrets.
Comme dans les autres volumes, l'auteur va nous emmener à de très nombreuses reprises dans des cafés déguster plein de pâtisseries, à croire qu'il a une passion pour les gâteaux Viennois !
Les protagonistes vont également enquêter sur une affaire politique complexe, en lien avec le monde de l'espionnage.
C'est le volume de la série que j'ai le moins aimé, il faut dire que les complots politiques ne m'intéressent pas des masses et que tout ce qui touche aux brimades, bizutages et autres sévices dans de soi-disant écoles de prestige n'est pas vraiment inédit, même si la résolution de cette enquête m'a finalement surprise.
Commenter  J’apprécie          300
Tbilissi
  11 décembre 2020
Ce roman est le troisième épisode de la série des grands détectives "les enquêtes de Max Liebermann". En l'occurence il aurait pu faire partie d'une série "les enquêtes de Max Liebermann et Oskar Rheinhardt" tant le duo est au coeur de l'intrigue. Et d'ailleurs le détective officiel c'est Rheinhardt, éminent inspecteur de la police du Vienne du début du XXeme siècle.
Les deux hommes se trouvent liés par une solide amitié, un amour puissant de la musique (l'un est pianiste, l'autre chanteur) mais surtout par une formidable complémentarité qui fait des miracles lors des enquêtes du policier. Liebermann, psychiatre disciple du maître Sigmund Freud, aide son acolyte de manière brillante, l'aidant à dénouer des situations inextricables.
Ici ils enquêtent au sujet de la mort d'un jeune garçon membre d'une école militaire. Cette mort d'apparence naturelle cache de nombreux secrets.
Une nouvelle fois je me suis laissée porter par cette habile intrigue, le style très fluide de Frank Tallis, et j'ai goûté avec enchantement aux multiples références culturelles de la Vienne de l'époque.
Un délice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
koalavolant
  29 avril 2014
Cette fois, Max Liebermann se retrouve à utiliser des principes de la psychiatrie dans une école militaire, ou Rheinhardt enquête sur un meurtre d'un élève qui semblait être martyriser par les élèves. C'est ainsi qu'une enquête se déclenche autour de ce mystère, bien qu'il semblerait que l'adolescent soit mort naturellement. Je dois dire que je me suis bien fait eut au niveau du coupable, parce qu'on croit trop que c'est quelqu'un d'autre alors que non pas du tout. Vu qu'on voit ce qui ce passe et du côté de Max et d'Oskar et du côté de l'école militaire, enfin surtout du côté de Wolf et Drexler. Au niveau des personnages, j'ai encore plus adoré Liebermann qui nous présente encore des moyens de psychanalyses vraiment intéressants et surprenants, on apprend toujours pleins de choses et ça m'a fait trop plaisir. Y a juste quelques passages qui m'ont légèrement inquiétés, mais tout se répare alors tant mieux. Rheinhardt, quant à lui était super amusant, et j'aime vraiment ce personnage bien qu'il soit assez secondaire des fois par rapport à Max, surtout dans ce livre j'ai trouvé, c'est un peu dommage. Mais on voit aussi son adjoint et je l'ai bien aimé. D'ailleurs on voit vraiment plus von Bulow un méchant inspecteur que je trouve stupide et que j'ai pas aimé du tout. Pour les proches de la victime, je dirais juste que je trouve Wolf assez horrible, et qu'il m'a stressé et m'a même fait peur tiens. Mais Drexler était excellent, je l'ai trouvé trop mignon, et c'est mon personnage secondaire préféré de tout le livre ! Les autres étaient pas très intéressants, enfin ils avaient pas grand chose qui pouvaient retenir mon intérêt, même la violoniste (dont je me méfiais depuis le début). Je reproche juste le fait qu'on voit très peu Amélia Lydgate Encore une fois j'ai été ravie de lire un Frank Tallis, et j'ai vraiment envie d'en lire un autre ! Utilisant la psychologie et la psychanalyse pour les enquêtes, c'est vraiment intéressant à lire, et vraiment, comme je l'ai dit, on apprend beaucoup de chose sur ce sujet !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
cvd64
cvd64  
Lorsqu’ils virevoltèrent près d’une porte sculptée dorée à double battant, Liebermann vit un agent de police pénétrer dans la salle. Son uniforme bleu et son casque à pointe tranchaient sur l’élégance des habits et des robes de soirée. Les joues cramoisies, il semblait avoir couru. Il fonça droit sur le commissaire Brügel, qui se tenait près d’un inspecteur Victor von Bulow à la tenue irréprochable, au milieu d’un groupe d’invités appartenant à la Sûreté hongroise.
Commenter  J’apprécie          60
Wictoriane
Wictoriane  
Imaginez, si vous le voulez bien, que le monde dans lequel nous vivons soit un jeu d'échecs. Du fait que le nombre de coups possibles est lui aussi limité. Par conséquent, si deux adversaires immortels disputaient une partie éternelle, à un moment donné, il leur faudrait répéter les coups joués précédemment. Ce doit donc être la même chose en ce qui concerne les atomes et l'univers...
Commenter  J’apprécie          30
Crazynath
Crazynath  
Les êtres humains se trahissent toujours par de petits détails ...
Commenter  J’apprécie          110
Crazynath
Crazynath  
- Vous les médecins trouvez redire à tout. Bientôt vous allez prétendre que fumer est mauvais pour la santé.
Commenter  J’apprécie          60
chris973
chris973  
Comme elle l'y incitait, il parla de sa spécialité, la nouvelle science appelée psychanalyse, et des patients qu'il traitait. (chapitre 23)
(Liebermann est à l'origine psychiatre : la psychanalyse n'est ni une science ni une spécialité médicale : ce n'est que mon avis, ... et je le partage)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Frank Tallis (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Tallis
Bande annonce VO de la série Vienna Blood (2019), adaptation de la série littéraire Les Carnets de Max Liebermann de Frank Tallis.
autres livres classés : vienneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
945 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre