AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080721089
Éditeur : Flammarion (16/03/2000)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Une demande en mariage est une pièce de théâtre d'Anton Tchekhov dont le sujet est l'impossibilité de se maîtriser. Le prétendant, la jeune fille et son père sont des querelleurs invétérés.

L'intrigue est très simple : Lomov vient demander une jeune fille en mariage, Natalia Stepanovna. Il est reçu par le père, Stepan Stepanovitch, qui marque son enthousiasme, et va chercher sa fille.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Nastasia-B
  04 mai 2015
Cette pièce en un acte est, selon moi, une grosse et grasse farce, épaisse à souhait, avec une mécanique comique lourde, insistante et redondante, qui, vous l'aurez remarqué, ne brille pas, selon mes critères, par sa subtilité ni une quelconque forme de finesse.
Lomov, un rural trentenaire vient faire sa demande en mariage à son voisin Tchouboukov, père d'une certaine Natalia. Anton Tchékhov fustige l'âpreté au gain et l'étroitesse d'esprit de ces propriétaires terriens. Toujours est-il que toute la pièce est un crêpage de chignon sur des peccadilles, qui interdisent même à Lomov de formuler sa demande auprès de Natalia.
Bon, sans mentir, je n'ai pas du tout aimé et heureusement que Tchékhov a su faire autre chose (et d'autre envergure) que cette petite pièce facile et bâclée. Si vraiment vous n'avez rien d'autre à faire et que vous avez envie de sourire une ou deux fois par mégarde, allez-y, mais je ne la conseille pas d'enthousiasme. Retenez néanmoins que ce n'est là que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          723
LydiaB
  02 mars 2014
Cette courte pièce en un acte ne contient que trois personnages. Heureusement d'ailleurs car ce sont trois forts caractères ! Il y a donc le père, Stepan Stepanovitch Tchouboukov, sa fille, Natalia et le voisin, Lomov. Ce dernier voudrait l'épouser et, pour ce faire, il vient demander, comme la coutume l'exige, sa main. Cependant, la principale concernée n'est pas au courant. Tchouboukov donne sa bénédiction à son futur gendre. Il appelle alors Natalia pour lui faire part de la nouvelle mais il n'en a pas le temps car la conversation tourne au vinaigre à propos d'un morceau de terrain que Lomov s'attribue. Comment Natalia réagira t-elle lorsqu'elle apprendra que celui qu'elle vient d'insulter copieusement était là pour lui faire sa demande en mariage ?

On passe son temps à sourire face au quiproquo, aux insultes balancées. On ne s'ennuie pas un seul instant, d'autant plus que la pièce est originale dans la mesure où elle joue sur l'effet de surprise. Découvrez ou redécouvrez Tchekhov !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
PiertyM
  01 mai 2014
Une petite pièce de théâtre qui résonne comme le vrombissement d'un moteur. Ça crie, ça se tord, ça se déchire, c'est drôle, c'est léger, on s'emporte, on se reprend, on se dégonfle, allez top chrono, c'est le compteur à zéro, ça redémarre...disputes entre voisins...
C'est dans ce même climat que va se confirmer une demande de mariage, une drôle de demande pendant que l'un reste encore dans le brouillard en sortant d'une léthargie, l'autre crie déjà je le veux, et le père d'un ton burlesque crie au champagne...
Dans cette pièce, Anton Tchekhov nous fait jouer des personnages extrêmement vulgaires. On ne s'y plait pas pour le rire mais plutôt pour la surprise qui surgit à la m^me vitesse qu'elle est intervenue
Commenter  J’apprécie          160
Neneve
  26 mars 2017
Pièce de théâtre en un acte... ou quand le cauchemar d'un homme prend vie ! Plein d'espoir, il se rend chez son voisin pour lui demander la main de sa fille, mais la situation prend une tournure vraiment... surprenante !!! A lire avec des bouchons dans les oreilles, parce que ça crie dans cette pièce, qui est plutôt comique ! J'ai souri tout le long !!! Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          120
MissSherlock
  07 avril 2017
Cette très courte pièce m'a beaucoup amusée. En guise de demande en mariage, on se retrouve avec trois voisins qui se prennent la tête pour des peccadilles.
Et ils hurlent, gesticulent, se mettent dans tous leurs états pour une histoire de terrain et de chiens.
L'humour n'est pas subtile dans cette farce, c'est même franchement énorme. Mais j'ai beaucoup ri.
Je me demande ce que ça donne sur scène...
Commenter  J’apprécie          104
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   02 mars 2014
LOMOV : Je m'efforcerai d'être bref. Vous n'êtes pas sans savoir, inestimable Natalia Stepanovna, que, depuis longtemps déjà, depuis l'enfance même, j'ai l'honneur de connaître votre famille. Feu Tatie, et son mari, dont, comme vous daignez le savoir, j'ai reçu les terres en héritage, ont toujours considéré avec un profond respect votre papa et feu votre maman. Les familles Lomov et Tchouboukov ont toujours entretenu les relations les plus amicales, et , même, c'est le cas de le dire, les plus familiales. De plus, comme vous daignez le savoir, mes terres et les vôtres se touchent de très près. Si vous daignez vous en souvenir, mon pré aux vaches jouxte votre bois de bouleaux.

NATALIA : Pardon de vous interrompre. Vous dîtes « mon pré aux vaches »... Mais est-ce qu'il est à vous ?

LOMOV : Bien sûr...

NATALIA : Ça par exemple ! Le pré aux vaches, il est à nous et pas à vous !

LOMOV : Mais non, il est à moi, inestimable Natalia Stepanovna.

NATALIA : Première nouvelle ! D'où tenez-vous qu'il est à vous ?

LOMOV : Comment, d'où je le tiens ? Je parle de ce petit pré aux vaches qui forme une enclave entre votre bois de bouleaux et le marais brûlé.

NATALIA : Mais oui, mais oui... il est à nous.

LOMOV : Non, vous faites erreur, inestimable Natalia Stepanovna - il est à moi.

NATALIA : Reprenez-vous, Ivan Vassilievitch ! Depuis quand est-il à vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Nastasia-BNastasia-B   11 avril 2015
NATALIA STEPANOVNA : Papa, dis sincèrement, en toute conscience, quel chien est meilleur, notre Otkataï ou son Ougadaï ? [...]
LOMOV : Venons-en aux faits ! Veuillez vous rappeler que dans les Herbes de Maroussine, mon Ougadaï allait oreille à oreille avec les Razmakhaï du comte, et votre Otkataï était à une verste en arrière.
TCHOUBOUKOV : Il était resté en arrière parce que le piqueur du comte l'avait frappé avec son fouet.
LOMOV : Et pour cause ! Tous les chiens couraient le renard, et Otkataï s'était mis à rouler un mouton.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Nastasia-BNastasia-B   23 octobre 2012
TCHOUBOUKOV : Je désirais cela depuis longtemps. C'était mon constant désir. Et je vous ai toujours aimé, mon ange, comme mon propre fils. Que Dieu vous donne à tous les deux amour, accord, et ainsi de suite. (...) Je vais appeler Natacha, et autres choses semblables.
LOMOV : Estimable Stepan Stepanovitch, pensez-vous que je puisse espérer son consentement ?
TCHOUBOUKOV : Un si beau garçon, dans la force du mot, et... elle ne consentirait pas ! Je parie qu'elle est amoureuse comme une chatte, et ainsi de suite.
(...)
NATALIA STEPANOVNA : Ah ! tiens ! C'est vous ! Et papa qui me dit : va, il y a un marchand qui veut de la marchandise. Bonjour Ivan Vassilievitch !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ClioInoClioIno   25 juin 2015
Lomof, seul. J’ai froid. Je frissonne de la tête aux pieds, comme jadis à la veille d’un examen… Le principal, c’est de se décider. C’est dur, mais c’est urgent. À force de réfléchir, et de se consulter, et de discuter avec soi-même, et d’attendre son idéal et le grand amour, on n’arrive qu’à rester vieux garçon… C’est égal, j’ai joliment froid… Natalia Stépanovna est une parfaite femme d’intérieur, et puis elle n’est pas laide, elle a de l’esprit. Que puis-je souhaiter de mieux ?… D’agitation en agitation, j’en ai des bourdonnements plein les oreilles. (Il boit un verre d’eau.) Il faut absolument que je me range enfin. D’abord, j’ai trente-cinq ans, et c’est un âge critique entre tous. Ensuite, j’ai grand besoin d’une existence soigneusement réglée. J’ai une maladie de cœur, avec des palpitations à propos de tout et de rien. Je suis presque constamment agité. Ainsi, en ce moment, mes lèvres tremblent, et j’ai un battement de la paupière supérieure droite. Mais ce qu’il y a de plus atroce, c’est mon sommeil. Ou plutôt, mon insomnie quasi perpétuelle. À peine suis-je installé dans mon lit, à peine commencé-je à m’assoupir, et, tic ! un lancinement me prend dans le flanc droit, pour me remonter dans la tête en passant par l’épaule gauche. Je me lève comme un fou, je fais les cent pas. Au bout d’un quart d’heure, souvent davantage, quand je crois mes nerfs matés, brisés, écrasés, je me recouche… et, tic ! cette fois, c’est dans le flanc gauche, et cela me remonte dans la tête en passant par l’épaule droite. Et il y a des nuits où cela se renouvelle jusqu’à vingt fois de chaque côté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Nastasia-BNastasia-B   26 octobre 2012
NATALIA STEPANOVNA : Il est mort !... Il est mort !
TCHOUBOUKOV : Qui est mort ? Il est vraiment mort ! Seigneur, Seigneur ! De l'eau ! Un docteur ! Buvez... Non, il ne boit pas... C'est donc qu'il est mort, et autres choses pareilles !
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Anton Tchekhov (49) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anton Tchekhov
Vent de panique dans Paris : après des disparitions inexpliquées de chiens et de chats, des bébés puis des adultes par centaines s?évaporent sous les yeux de tous. Seul Léo, un ado arrivé depuis peu dans la capitale, et vivant en squat, perçoit visuellement le phénomène : une sorte de bulle floue aux trois mâchoires imbriquées? Lui et sa copine, Cosmina, ainsi que son chien Tchekhov, semblent être à l?abri du danger. Et si c?est parce qu?ils s?aimaient qu?ils ne craignaient rien ?
"Vorace" de Guillaume Guéraud © Éditions du Rouergue, 2019
autres livres classés : farceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le clafoutis de Tchekhov

Je m'appelle .............?..........." je suis un jeune homme de dix-sept ans, laid, maladif et timide", je passe mes étés dans la "maison de campagne des Choumikhine", et je m'y ennuie.

Nikita
Volôdia
Fiodor
Boris
Andreï

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Anton TchekhovCréer un quiz sur ce livre