AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374120090
Éditeur : Black Box (21/03/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Le 24e siècle. L’univers est gangrené par les organisations mafieuses interplanétaires, dont la plus puissante est celle des pirates de l’espace. Un seul homme a osé leur tenir tête : le plus grand corsaire de l’espace, Cobra. Doté d’une résistance et d’une force physique hors du commun, il camoufle dans son avant-bras artificiel, un canon laser, le rayon delta, arme unique et redoutable. Il est secondé par sa fidèle androïde, Armanoïde.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Alfaric
  20 mars 2016
"Space Adventure Cobra", mon manga à moi. "Space Adventure Cobra", mon inépuisable antidépresseur personnel… Si vous n'avez jamais connu les années 1960 et 1970, le mangaka Buichi Terasawa, plus qu'une piqûre de rappel, vous offre une véritable cure de jouvence ! Petite musique pour se mettre dans l'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=niEYaeYa72U


Ce tome 6 est intégralement consacré à la vengeance de Cobra contre Salamandar qui va rassembler ses anciens coéquipiers pour aller lui foutre sa pâtée !
1er épisode
Gros revival film de western avec le recrutement du de Dog Savalas (qui emprunte logiquement ses traits à Telly Savalas, mais il faut bien avouer que la version animée du personnage est bien plus réussie que cette version papier trop cartoonesque), pistoléro change-forme, unique survivant du peuple des Mirages.
Entre saloon et cimetière, c'est sur fond de joutes verbales et de duel au pistolet qu'on retrouve tous les ingrédients de la magie de Sergio Leone transposé au Space Opera… (il manquait juste la mu d'Ennio Morricone, mais ça on peut y remédier facilement ^^)
2ème épisode
Gros revival film de prison avec le recrutement de Pumpkin, un colosse à la force herculéenne spécialiste en pilotage, détenu à la prison de Dave dans la ceinture de gaz toxique de l'étoile Zeek 9 ! Un chouette épisode car la ruse de Cobra est mise à rude épreuve pour échapper aux matons, aux agents de la Guilde et aux assassins que ces derniers ont placé parmi les prisonniers. le plus retorse de leur adversaire essaie bien de les retourner les uns contre les autres, mais un pour tous et tous pour un !
3ème épisode :
Sur les terres boréales de la planète Neptula, après un passage digne de "La Compagnie des glaces", Cobra voit les baleiniers des neiges de son ami Budd se faire massacrer par les machines de guerre de "L'Empire contre attaque"… Après la tragique mort d'Elsa l'amour de sa vie, Budd seul survivant de son équipe rejointe la team Cobra pour se venger lui aussi de Salamandar !
Si vous avoir un peu de culture SFFF pour reconnaître l'hommage à "Le Navire des glaces" de Michael Moorcock, n'importe qui reconnaîtra en moins d'1/2 secondes l'alter ego de Batman… ^^
4ème épisode :
La team Cobra en mode Mission Impossible s'empare du baron de la drogue El Rodez pour prendre sa place à la grande réunion des Pirates de l'Espâce (qui sous l'égide de Salamandar recrute désormais dans la voyoucratie d'en haut : politiciens, financiers et patron voyous)
5ème épisode :
La team Cobra toujours en mode Mission Impossible infiltre avec succès la station casino de la Guilde qui comme par hasard ressemble furieusement à l'Etoile Noire ! ^^ Et première vision image une fois entrée ? Un florilège de bimbos des années 1980 tirées de Métal Hurlant, de 2000AD et des couvertures SFFF de l'époque… Il est génial ce Buichi Terasawa, surtout qu'en plus Cobra déambule de table de jeux en tables de jeux avec les bandages de l'homme invisible et le costard de James Bond.
A l'image de Tarbeige, Salamadar est protégé par un champ de force. Il va falloir l'obliger à en sortir, et Cobra a la bonne idée de lui offrir de combat de catch du siècle en prenant la place de la superstar El Skymanen affrontant le terrible Cadango, l'empereur du catch clandestin… C'est champagne !
6ème épisode :
Dans le train à destination de Los Vegas, Cobra doit protéger Mirale Judd, la papesse de l'Eglise Elrad d'une succession d'assassins tous sortis de la saga James Bond (Donald « Red » Grant, Mr. Wint & Mr. Kidd, T rictrac) avant de tomber sur une supervilaine à la DC/Marvel Comics… Cobra s'en sort de justesse : Dog n'aura pas cette chance (sniff)
La Guilde a essayé déclencher une guerre de religion entre chrétiens et elradistes : Cobra est persuadé que Salamandar est en vie et derrière la tentative d'enlèvement de Mirale Judd, et s'est donc tout naturellement qu'il l'accompagne à Elrad en tant que garde du corps
7ème épisode :
Cobra faire la connaissance de l'archevêque Sir Rashid (mdr !) et la prêtresse Sophia (version black de la bimbo Caroline Munro). Il a quelque chose de pourri au royaume de la religion, et Cobra doit vite esquiver les dangers au volant de sa Lotus Esprit (l'auteur poussant le vice jusqu'à reprendre le clin d'oeil de Naomi dans L'Espion qui m'aimait) avant de découvrir que les 20547 statues de la déesse Sid placées en orbite un peu partout dans la galaxie sont des armes de destruction massives… (je ne saurais dire si l'auteur a emprunté cela à son pote Shotaro Ishinomori ou s'il a passé à la moulinette 2 ou 3 récits jamesbondiens)
Pour sauver l'humanité, Cobra doit affronter la Tête du Conquérant (un classique de la culture horrifique asiatique) tout en retournant contre le big boss adverse son plan en inculquant aux déesses de Sid le fameux « cogito ergo sum » (remember "Wargames" ^^).
Buichi Terasawa vend la mèche quant à la véritable identité de Salamandar. J'ai longtemps pensé qu'il s'agissait d'un retour au pays de Dark Vador, parce que le samouraï spatial tout de noir vêtu c'est un peu quand même et puis je me suis dit que le mangaka est plus malin que ça et j'ai fait fonctionner mes petites cellules grises… le croissant de lune asymétrique du boucher Date Masamune, le détournement du mon de Clan Takeda (déjà usité pour la Division Ruine dans Goldorak), le casque du tristement célèbre Oda Nobunaga et tutti quanti... Et si en faisant la synthèse des seigneurs de la guerre du Sengoku Jidai le mangaka avait constitué un führer nippon ? ah que j'aimerais interview l'auteur… blink
Pour finir notez ici que contrairement à la série Pumpkin et Budd semble échapper à la vindicte des Pirates de l'Espâce, et qu'ici papesse Mirale Judd n'a rien à voir avec Dominique Royale : il faudra attendre le récit intitulé "La Porte Dorée" pour spoiler

PS : damned, j'ai faillé oubli l'essentiel… il s'agit ici d'une réédition en 12 volumes format « perfect edition » avec sens de lecture originel, nouvelle traduction, pages colorisées, pages non censurées et interview de l'auteur ! tour cela est très agréable à (re)lire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   23 mars 2016
[Cobra] Au catch, il faut que ce soit le plus cool qui gagne à la fin.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Buichi Terasawa (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Buichi Terasawa
TEASER COBRA Return of Joe Gillian
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
141 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre